Lorwyn/Sombrelande

Posted in NEWS on November 5, 2013

Lorwyn est une monde idyllique où des races fabuleuses prospèrent au cœur d'un été perpétuel. Sombrelande , son reflet obscur, demeure dans une obscurité éternelle ; ses citoyens sont profondément transformés, enlisés dans un combat désespéré pour leur survie.

-

Lorwyn est le pays sur lequel le soleil ne se couche jamais. Recouverte de forêts denses, de rivières sinueuses et de prés vallonnés, cette région ne connaît ni la nuit ni l'hiver. Sangamis de petite taille, sangpyres irrascibles, boggarts fripouilles, sylvins territoriaux, ondins diplomates, géants iconoclastes et faeries espiègles cohabitent en harmonie sur l'un des rares plans sans humains.

-

Parmi eux se trouve aussi la race la plus privilégiée et la plus crainte de Lorwyn : les elfes. Dans un monde où la nature est intacte, ils se considèrent comme les parangons de cette beauté. De leurs palais forestiers dorés à leur attitude impitoyable envers les races « inférieures », les signes de la suprématie des elfes sont clairement visibles. Malgré la domination des elfes, les peuples de Lorwyn prospèrent, respectant communauté et traditions.

-

La terre elle-même, ancienne et verdoyante, est prise dans un cycle perpétuel qui transforme le plan en Sombrelande tous les trois siècles.

-

Sombrelande , l'image-miroir de Lorwyn , est un royaume où le crépuscule et l'obscurité sont éternels. Ici, les races du plan ont oublié leur ancienne existence et n'ont d'autre choix que se battre sans relâche pour leur survie. À l'instar du plan, ses habitants sont transformés en versions plus obscures d'eux-mêmes.

Les sangamis, autrefois sociables et coopératifs, sont solitaires et farouches. Les ondins serviables et beaux parleurs ont laissé place aux assassins et aux saboteurs. Les boggarts, jadis malicieux et hédonistes, sont vicieux et belliqueux. Les sylvins rongés par la cloque sont meurtriers. Les géants colériques traînent derrière eux d'immenses morceaux de terre.

-

La transformation des sangpyres et des elfes est sans doute la plus spectaculaire. Jadis brillants et cherchant à atteindre la transcendance, les sangpyres sont désormais des squelettes consumés par leur désir de vengeance. Sur Sombrelande , les elfes vaniteux sont humbles et héroïques, protégeant chaque trace de beauté et de lumière.

Seuls un lieu et une race restent inchangés : les faeries et leur domaine du Vallon d’Elendra. Les faeries sont le pivot de ce plan changeant, car c'est leur reine, Oona, qui causa sa transformation.