Jouer dans un Grand Prix : première partie

Posted in Level One on April 12, 2016

By Reid Duke

Over the span of the last nineteen years, since he was five years old, Reid has been a player, a deck builder, a collector, and a lover of the Magic world. Today, he’s a full-time professional Magic player and writer.

Dans cette rubrique, Reid Duke explique les principes de base de Magic. Ces articles ont été publiés l’an passé en VO et sont maintenant disponibles en français pour votre plus grand plaisir!


Après douze ans, je me souviens toujours de mon premier Grand Prix Magic comme si c’était hier. En fait, je suis convaincu que ce souvenir restera en moi jusqu’à mon dernier jour. Alors que d’autres enfants de mon âge attendaient toute l’année leurs vacances à Disney World, ou une occasion d’aller voir leur équipe de sport favorite, une fois que j’avais participé à mon premier grand tournoi de Magic, la plus grande joie que je pouvais m’imaginer était de jouer dans un autre.

 

J’espère que tous ceux qui ont envie de jouer dans un Grand Prix auront l’occasion de le faire au moins une fois. Avec le calendrier GP toujours en expansion, il semble que ces occasions deviendront bientôt beaucoup plus fréquentes. Le Grand Prix Las Vegas, qui aura lieu dans quelques semaines, sera le plus grand tournoi de Magic jamais organisé. Et de loin ! Il n’y a tout simplement rien qui puisse se comparer à un tel nombre incroyable de personnes se réunissant pour partager dans la joie leur intérêt commun.

 

Prendre part à un Grand Prix peut être une expérience réellement fantastique. Les grands tournois peuvent cependant aussi être frénétiques, stressants et émotionnellement pesants. Dans cet article en deux parties, je voudrais vous donner autant de conseils que possible pour aider à faire ressortir les meilleurs aspects des jeux en tournoi, ainsi qu'à éviter tout ce qui pourrait rendre cette expérience moins que parfaite.

 

 

Détresse | Illustration par Michael C. Hayes

 


Établir les objectifs

 

La plupart des gens prendront part à un tournoi pour une combinaison de trois raisons. La première raison est de bien jouer dans le tournoi lui-même. Peut-être est-ce la dotation du tournoi, ou peut-être simplement le plaisir du défi de jouer le mieux possible. La deuxième raison est d’apprendre et de s’améliorer en tant que joueur (possiblement pour bien se placer dans des tournois à venir). Et la troisième est de s’amuser. Aucune de ces motivations n’est meilleure ou moins bonne que les autres. En ce qui me concerne, la raison de participer aux tournois est un mélange équilibré des trois.

 

La réalité, c’est qu'elles sont intimement liées. Être capable de les satisfaire toutes les trois dépend avant tout d’une attitude saine et positive. D'après mon expérience, il est beaucoup plus facile de bien jouer quand on s’amuse. Ressentir une frustration permanente ruinera en général la possibilité de tirer quoi que ce soit de positif de l’expérience.

 

La première chose que j’aimerais donc aborder, c’est l’importance de se fixer des objectifs dès le début du tournoi. Chacun a sa manière de faire sortir ce qu’il a de mieux, alors ce qui fonctionne pour moi pourrait être très différent de ce qui fonctionnera pour vous. Quoi qu’il en soit, le fait de clarifier vos intentions et vos attentes pour le tournoi vous aidera à vous guider vers l’expérience que vous attendez.

 

Mon meilleur conseil à ce sujet est que vos objectifs ne devraient pas dépendre entièrement de votre classement final au tournoi. Rappelez-vous que Magic est un jeu exigeant et qui contient de nombreux éléments aléatoires. Personne au monde ne peut bien se placer dans chaque tournoi auquel il participe.

 

De plus, se fixer un objectif immuable présente des risques spécifiques. Prenons celui-ci par exemple : « Mon objectif est d’arriver à la deuxième journée ! » Premièrement, cela pourrait vous rendre nerveux et vous décevoir si vous n’y parvenez pas, vous faisant passer de ce fait à côté des autres aspects positifs qu'une expérience de tournoi peut vous offrir. Deuxièmement, vous vous rendez la tâche de dépasser cet objectif encore plus difficile ! Imaginez que vous vous retrouvez avec un score de 7-1. Vous avez déjà atteint votre objectif de réussir assez correctement pour revenir le deuxième jour. Cependant, vous vous placez très bien dans le tournoi et un super classement est peut-être à votre portée ! Vous devriez plutôt accroître vos efforts à cet instant précis, au lieu de vous contenter du fait d’avoir déjà atteint votre objectif.

 

Les objectifs les plus utiles sont ceux sur lesquels vous pouvez travailler indépendamment de votre classement dans le tournoi. Par exemple « Mon objectif est de ne pas me laisser distraire en jouant ». Ou « Mon objectif est d’être très attentif à mes décisions de mulligan ». Ou encore « Mon objectif est d’oublier le moins de déclencheurs possible ».

Iroas, dieu de la Victoire | Illustration par Slawomir Maniak

 

Cela dit, certaines personnes (moi inclus) visent toujours des objectifs précis et ont besoin de cibles pour donner le meilleur d’elles-mêmes. Si vous êtes comme moi, je conseille d’utiliser des repères. « Mon objectif est de remporter chaque match que je joue mais je serai fier de moi si j’atteins 6-3 ou mieux. » Ou « Si je ne remporte pas au moins la moitié des matchs, je vais envisager de changer de deck pour la prochaine fois ».

 

Voici mes objectifs personnels pour le Grand Prix Las Vegas :

  • Je serai fier de moi si je peux gagner au moins neuf matchs (sans compter les byes).
  • Je veux me servir de ma réserve (« sideboard ») absolument du mieux possible.
  • Je veux rester concentré et ne pas me sentir frustré si je rencontre une période de malchance.
  • Je veux jouer chaque ronde, même si je ne suis plus dans la compétition pour obtenir un prix (je vous en dirai plus à ce sujet dans l’article de la semaine prochaine).

 

Chaque joueur va naturellement avoir un ensemble différent d’objectifs. Quels sont vos objectifs pour le prochain tournoi auquel vous allez participer ?

 


Être à son meilleur

 

Je vois des joueurs s’entraîner si intensément pour un tournoi. Ils sont tellement impliqués et ont tant envie de bien faire. Et pourtant, quand la date du tournoi approche, certains d’entre eux détruisent leur dur labeur en ne prenant pas assez soin d’eux. Peut-être restent-ils debout trop tard le soir avant le tournoi et ne sont-ils pas assez reposés. Peut-être arrivent-ils en retard à leur première ronde et reçoivent-ils une pénalité de partie perdue. D’une façon ou d’une autre, ils gâchent leurs chances de bien se placer pour les mauvaises raisons.

 

Pour tout le bien que l’entraînement peut vous apporter, il ne vous aidera pas si vous ne vous présentez pas le jour du tournoi, prêt à vous donner à fond.

 

Faites tout ce qu’il faut pour garantir qu’au jour du tournoi vous serez physiquement en forme. Tout humain a besoin de sommeil, de nourriture et d’eau. Couchez-vous tôt, dormez bien et laissez-vous le temps pour un petit déjeuner avant de commencer le tournoi. Chacun a aussi des besoins personnels. Aimez-vous prendre votre petit café le matin ? Y a-t-il des médicaments que vous devez emporter ou prendre avant de partir ? Existe-t-il une chanson particulière ou un rituel qui vous aide à vous sentir au top ? En ce qui me concerne, j’aime faire un peu de stretching, surtout si j’ai pris un vol ou conduit longuement la veille. Sinon, rester assis pour de si longues heures d’affilée durant le tournoi m’est très inconfortable, et cela peut avoir un impact négatif sur la qualité de mon jeu.

 

Dans un monde idéal, vous devriez vous préoccuper quelques jours à l’avance de votre bien-être. J’ai un ami attentif à sa santé qui prétend que son sommeil le mercredi et le jeudi ont plus d’influence sur ses performances durant le tournoi que la durée de son sommeil la veille de l’événement. Rappelez-vous que ce sont des journées longues, alors si une petite amélioration dans votre alimentation ou un peu d’exercice cardio-vasculaire peuvent améliorer votre endurance physique, cela peut faire une différence.

 

Un état d’esprit positif et concentré est tout aussi important. J’ai déjà mentionné que la déception et la frustration peuvent vous gâcher le reste du tournoi. La même chose vaut pour le stress.

 

Tout ce que vous pouvez faire le vendredi soir pour rendre le samedi matin moins mouvementé sera une bonne chose. Revérifiez que vous êtes bien inscrit à l’événement. Si c’est un format Construit, ayez votre deck construit et votre sac prêt. Si vous prévoyez un voyage avec des amis, assurez-vous que tout le monde soit sur la même longueur d’onde. Vous êtes déjà suffisamment occupé à jouer au tournoi, vous n’avez pas besoin du stress supplémentaire de devoir chercher une carte à la dernière seconde, ou d’attendre un ami qui pensait que le tournoi allait commencer une heure plus tard.

Héraut de la Victoire | Illustration par rk post

 

Dans le même ordre d’idée, ne choisissez pas des compagnons de voyage qui ne vous permettront pas d’être au top de votre forme pour le tournoi. Si un ami fait quelque chose qui vous tracasse, parlez-en avec lui. S’il persiste, envisagez de ne pas voyager avec lui la prochaine fois. Pas besoin de ne plus être ami avec lui, mais si vous arrivez constamment aux tournois exténué ou complètement stressé, alors vous devriez certainement songer à des ajustements.

 

Tout problème que vous pourriez rencontrer à la maison, au travail ou à l’école—mettez-le de côté quand vous partez pour le tournoi et retrouvez-le à votre retour. Si vous avez décidé de prendre un week-end pour jouer à Magic, alors c’est exactement ce que vous devriez faire ! Vous l’apprécierez plus et vous jouerez mieux si vous ne réfléchissez pas à la raison pour laquelle votre âme-sœur pourrait être fâchée contre vous.

 

Pour finir, vous allez peut-être devoir couper court à votre entraînement à un moment donné. Jouer quelques parties dans la chambre d’hôtel la nuit avant le tournoi, c’est OK… tant que vous vous amusez. De longues heures de jeu s’étirant jusqu’à minuit, la nuit avant l’événement, c’est généralement une mauvaise idée. Cela peut causer un épuisement mental et une bonne dose de frustration, alors qu’il serait préférable de commencer en pleine forme. Si vous vous entraînez pour un tournoi en format Construit, alors vous finirez peut-être par remettre en question vos décisions et changer des cartes dans votre deck, ou changer de stratégie du tout au tout. De mon point de vue, cela cause en général plus de tort que de bien. J’aime bien jouer intensément du lundi au jeudi avant un tournoi, puis me garder le vendredi plus tranquille.

 


Gérer vos adversaires

 

Vous allez réellement faire face à tous types d’adversaires lors d’un tournoi de Magic, surtout lors d’un Grand Prix. Ils peuvent être de tout âge, sexe et niveau d’expérience, ils peuvent venir des quatre coins de la planète, et parfois vous ne parlerez pas la même langue. La seule chose qui est sûre, c’est qu’ils adorent Magic tout autant que vous.

 

Ne laissez pas l’air raréfié de la compétition vous couper le souffle. Bien sûr, vous essayez tous de vous battre mutuellement, mais le simple fait d’être assis face à quelqu'un en train de jouer à Magic est une bonne raison d’être amis—tout du moins en ce qui me concerne. Il n’y a clairement aucune raison de se sentir intimidé par un adversaire, ou d’avoir un conflit sérieux avec lui. Si vos adversaires sont gentils avec vous (ce qui sera le cas dans l’écrasante majorité des cas), vous pouvez l’être avec eux. S’ils sont insupportables, fatigants, ou trop compétitifs, vous pouvez carrément décrocher de tout ce qui vous tracasse et simplement jouer à Magic. C’est simple, je procède ainsi depuis plus d’une décennie !

 

Jouer face à un inconnu dans un tournoi n’est en fait pas très différent de jouer avec un ami à la maison. L’élément le plus important est simplement de bien communiquer et de s’assurer qu’à tout moment les deux joueurs ne laissent aucun doute sur ce qui se passe. La semaine passée, j’ai parlé de façon exhaustive de « la bonne manière de lancer un sort ». Appliquez ce niveau de précision à tout ce que vous faites dans une partie, et insistez sur le fait que votre adversaire fasse de même.

 

Annoncez tout clairement. Si vous n’êtes pas entièrement sûr de ce que fait votre adversaire, demandez-lui de le clarifier. Si un tour particulier s’annonce compliqué, alors prenez votre temps, un pas à la fois.

 

J’aimerais insister de nouveau sur le fait que votre adversaire et vous devez toujours être parfaitement clairs sur le total de vos points de vie respectifs, et ceci à tout moment. Notez les deux totaux sur papier. Confirmez verbalement à chaque fois que le total de points de vie d’un joueur change. Si vous voyez que votre adversaire a mal noté un total de points de vie, les règles vous demandent de clarifier cette confusion. Vous ne voulez certainement pas prendre une décision en pensant que vous avez 8 points de vie, alors que vous n’en avez que 6. Pire encore, vous ne voulez pas qu’une différence en points de vie s’étire sur quelques tours jusqu’à ce qu’il soit trop tard pour la corriger.

Lentille de clairvoyance | Illustration par Raymond Swanland

 


Jouer en suivant les règles

 

Il y a un instant, je vous ai dit d’être sympa avec vos adversaires. Souvenez-vous aussi que vous jouez dans un tournoi, et que les règles seront appliquées rigoureusement et avec précision. Heureusement, ces deux aspects ne sont pas mutuellement exclusifs tant que tout le monde est sur la même longueur d’onde.

 

Il va sans dire qu’il n’y a pas de retours en arrière dans les tournois. Si vous faites une erreur et que votre adversaire ne veut pas revenir en arrière, cela ne signifie pas qu’il est un gros lourd, mais simplement qu’il suit les règles. Quand vous participez à un tournoi, ne critiquez jamais quelqu’un pour avoir fait exactement ce que les règles préconisent. Si vous ne voulez pas être un joueur impitoyable, personne ne vous y oblige. Par contre, en participant à un tournoi, vous devez être préparé à jouer de manière sérieuse et précise.

 

Ce qui nous amène au thème épineux de la triche. La triche existe dans les tournois de Magic, il serait naïf de penser le contraire. Mais heureusement, ce n’est pas quelque chose que vous devriez craindre, et je peux vous dire en toute confiance que cela ne gâchera pas votre expérience de tournoi. La grande majorité des joueurs veulent de toute façon jouer honnêtement et ceux pour qui ce n’est pas le cas sont souvent découragés par la vigilance des arbitres et des autres joueurs.

 

Cela dit, ça ne fait pas de mal de vous protéger. À chaque fois que le joueur A mélange son propre deck (soit avant le début de la partie, soit après l’utilisation d’une Lande venteuse, etc.), le joueur B a lui aussi le droit de mélanger ce même deck. Je vous encourage à mélanger les decks de vos adversaires. Dans le même ordre d’idée, si quelque chose semble louche, ne laissez pas à votre adversaire le bénéfice du doute : clarifiez la situation.

 

Dans chacun de ces cas, il est important de se rappeler que vous n’accusez pas votre adversaire de tricher (accuser quelqu’un de tricher, c’est très sérieux). Vous ne prenez que les mesures normales auxquelles on s’attend de la part de joueurs de tournoi.

 

La semaine prochaine, nous allons parler du rôle des arbitres qui peuvent vous aider vis-à-vis des questions susnommées ainsi que de très nombreuses autres. D’ici-là, utilisez les conseils de cet article pour vous assurer que votre expérience de tournoi soit la meilleure possible.

 

 

Latest Level One Articles

Level One

October 5, 2015

Level One: The Full Course by, Wizards of the Coast

Professor Reid Duke has dismissed class. Level One is on hiatus, as Duke has paved his way through his entire syllabus to show you how to get better at Magic. However, we know not everyo...

Learn More

LEVEL ONE

September 28, 2015

Becoming a Better Player by, Reid Duke

This will be the final article that I write for Level One. For the time being, the column will be going on hiatus. Over fourteen months, I've tried my best to build a complete, self-conta...

Learn More

Articles

Articles

Level One Archive

Consult the archives for more articles!

See All

We use cookies on this site to personalize content and ads, provide social media features and analyze web traffic. By clicking YES, you are consenting for us to set cookies. (Learn more about cookies)

No, I want to find out more