Menaces et réponses

Posted in Level One on August 18, 2015

By Reid Duke

Over the span of the last nineteen years, since he was five years old, Reid has been a player, a deck builder, a collector, and a lover of the Magic world. Today, he’s a full-time professional Magic player and writer.

Entaille meurtrière | Illustration par Yohann Schepacz

Magic est un jeu de menaces et de réponses. Le mana, le card advantage ainsi que d’autres concepts fondamentaux sont présents d’une façon ou d’une autre dans chaque partie de Magic, mais ce sont les menaces—telles que les créatures et les Planeswalkers— qui vous font gagner. Une carte réponse bien placée—un sort anti-créature par exemple—peut retourner la partie en votre faveur, et son absence peut signifier perdre tout contrôle sur les événements.

La preview d’aujourd’hui est un sort anti-créature efficace et fiable de l'extension Les Khans de Tarkir. Pour bien apprécier sa valeur, il est d’abord utile de comprendre l’importance des menaces tout comme des réponses dans une partie de Magic. Il peut s’avérer difficile de comparer les valeurs de ces deux types de cartes très différentes, mais la clé est de trouver un équilibre raisonnable entre menaces et réponses.

Être proactif

Un joueur joue toujours d’une de ces deux façons : soit il est proactif (sortir des menaces, attaquer ou faire avancer son plan de jeu d’une autre manière), soit il est réactif (se défendre, essayer de répondre aux menaces de l’adversaire). Dans le monde de Magic, le mot « proactif » a une connotation positive—il est bon d’être proactif.

Il y a un dicton célèbre, prononcé pour la première fois par Dave Price, un joueur pro des premiers jours de Magic, qui aujourd’hui encore est connu comme le « Roi du beatdown ». Le voici : « Il peut y avoir de mauvaises réponses, mais pas de mauvaises menaces ».

En d’autres mots, quand vous piochez une menace, il y a deux issues possibles : soit votre adversaire n’a pas la bonne réponse et votre menace vous met sur la voie de la victoire, soit il dispose d’une réponse et vous venez de faire un échange (normalement) neutre. Vous prenez peu de risques en remplissant votre deck de créatures puissantes.

Piocher une réponse (une carte réactive), c’est très différent. Il se peut que votre adversaire ne dispose même pas de menace, et dans ce cas votre réponse n’est pas très utile. Dans le meilleur des cas, vous pouvez répondre à une menace et contrer une des actions de votre adversaire—ici aussi un échange (normalement) neutre. Il peut cependant y avoir un troisième cas désastreux : quand votre réponse ne correspond pas bien à la menace, comme par exemple un Pilier de lumière contre une créature 3/3.

Je ne veux pas dire par là que les cartes réponse sont inutiles. Il y a plein de situations où vous en avez besoin pour survivre ! Cependant, bien que remplir votre deck de réponses puisse vous faire gagner du temps, cela ne contribue pas à votre victoire. En général, le joueur qui joue des menaces de façon proactive a un chemin plus facile vers la victoire qu’un joueur qui essaye d’y répondre en réagissant.

Un autre avantage d’être proactif est de ne pas vous laisser à la merci de la stratégie de votre adversaire. Au cours d’un long tournoi, vous pouvez faire face à dix adversaires différents avec dix decks différents. Vous ne savez peut-être pas quelle stratégie chacun d’eux emploiera. Vous ne pouvez certainement pas adapter votre deck pour qu’il soit efficace contre les dix en même temps ! Si vous utilisez par contre une stratégie proactive, en vous concentrant sur l’idée d’exécuter votre propre plan de jeu, vous aurez de bonnes chances même contre une stratégie contre laquelle vous ne vous n’êtes pas spécialement préparé.

Menaces

Ce sont les menaces qui font gagner les parties. Vous pouvez facilement gagner une partie en surprenant votre adversaire quand il n’est pas préparé pour une menace particulière. Vous pouvez gagner rapidement en sortant plus de menaces que ce à quoi votre adversaire peut répondre rapidement. Vous pouvez aussi prendre votre temps et gagner dans une partie plus longue avec une menace résistante contre laquelle il n’existe peut-être pas de réponse facile. Peu importe la forme qu’une partie de Magic prendra, les menaces y joueront un rôle principal.

Jetons un coup d’œil sur certains des différents types de menaces ainsi que sur les avantages qu’elles apportent.

Menaces rapides

Une stratégie maintes fois éprouvée est de sortir une flopée de créatures peu chères et d’essayer de remporter la partie avant que votre adversaire ne puisse toutes les contrer ou qu’il ait le temps de lancer des sorts plus puissants. S’il y a plein de créatures qui ne coûtent qu'un ou deux manas, la plupart des cartes pour y répondre sont plus coûteuses que ça.

La semaine dernière, nous avons fait la preview de Mettre fin aux hostilités, qui est probablement une des cartes réponse les plus couramment jouées de Les Khans de Tarkir. Elle coûte 5 manas ! Une créature à un mana a de bonnes chances d’attaquer quatre fois ou plus avant que Mettre fin aux hostilités ne puisse la retirer du champ de bataille.

De même, de nombreux sorts anti-créature un-pour-un qui sont joués couramment, comme la Chute du héros, coûtent trois manas. Si c’est à votre tour de jouer et que vous lancez une créature au premier tour, au deuxième et au troisième, votre adversaire aura de grosses difficultés à revenir en jeu en utilisant des cartes réponse onéreuses. Alors que votre adversaire essaye de remonter la pente, vous pouvez jouer plus de créatures aussi rapidement qu’il y répond, et tout en attaquant.

Le défaut est que si toutes vos créatures sont des 1/1 et des 2/2, il vous faudra soit beaucoup de temps, soit beaucoup de créatures pour faire descendre les 20 points de vie de votre adversaire à zéro.

Puissantes menaces uniques

Alternativement, vous pouvez utiliser des créatures plus puissantes comme menaces, telles les créatures avec la monstruosité du bloc Theros.

 

Dans ce cas, vous renoncez à l’option de prendre de vitesse les cartes réponse de votre adversaire, mais en échange vos menaces vont vite gagner la partie pour vous s’il n’y répond pas. Ce genre de cartes à fort impact a le potentiel de vous offrir un card advantage virtuel, et de dominer la partie.

Rappelez-vous « Bien qu’il puisse y avoir de mauvaises réponses, il n’y a pas de mauvaises menaces. » En jouant avec des puissantes menaces uniques, vous vous positionnez idéalement pour tirer avantage de ce concept. Vous infligez les pires sanctions à votre adversaire si sa réponse vient au mauvais moment ou sous la mauvaise forme.

Menaces résilientes

Alternativement, vous pouvez utiliser des menaces qui esquivent nombre de sorts anti-créature communs. Comme ça, vous maximisez les chances que votre adversaire ait la « mauvaise réponse ».

Parmi les exemples, il y a le Sphinx des auspices ou toute autre créature avec la protection talismanique. Le meilleur exemple de ces derniers temps est l’Ætherlin.

Si vous prenez soin de garder du mana bleu disponible à tout moment, il n’y a virtuellement rien qui puisse sortir l’Ætherlin du champ de bataille de façon permanente. De telles menaces résilientes peuvent être des choix particulièrement adéquats si votre deck ne comprend qu’un nombre limité de menaces, car dans ce cas vous pouvez mal vous permettre de vous les faire tuer.

Menaces qui offrent une valeur garantie

Parfois vous pouvez profiter de votre menace même si votre adversaire a la bonne réponse. Il y a par exemple des créatures avec des déclencheurs d’entrée sur le champ de bataille, et des créatures avec la célérité. Par contre, les meilleurs exemples restent les planeswalkers, car vous pouvez les activer immédiatement—dès que vous les lancez.

Prenons l’exemple de Nissa, éveilleuse de mondes que vous lancez, et à l’aide de laquelle vous transformez votre forêt en élémental 4/4. Même si votre adversaire détruit Nissa avec une Chute du héros, il vous reste une créature 4/4 permanente. Votre adversaire aura besoin d’une nouvelle réponse pour votre élémental (ce qui signifie nécessairement un card advantage pour vous), ou alors il restera là et pourrait contribuer à votre victoire.

Réponses

Malgré la vérité et la sagesse des mots de M. Price, les réponses sont en fait tout aussi importantes. Après tout, vos adversaires vont eux aussi avoir des menaces, et vous retrouver sans la bonne réponse au mauvais moment peut vous coûter la victoire. Il vous faut des réponses, comme des sorts anti-créature, pour les cas où les choses n’iront pas comme prévu. Si votre deck ne contient que des menaces et aucune réponse, il vous sera difficile de revenir dans la partie si vous vous faites devancer.

Alors que le mot « proactif » a tendance à avoir une connotation positive, le mot « réactif » n’est pas nécessairement négatif. Certaines stratégies réactives sont très efficaces. Plus important, il y a des situations où n’importe quel joueur quel que soit son deck sera forcé d’être réactif pour pouvoir garder une chance dans la partie.

Ces menaces singulières puissantes (comme Polukranos, dévoreur de mondes) domineront une partie si on n’y répond pas. Pour cette raison, il est très utile d’avoir accès, au minimum, à un petit nombre de réponses pour avoir au moins une chance contre elles.

Même si vous utilisez une stratégie rapide qui essaye de gagner la partie avant que des créatures plus chères et plus puissantes puissent entrer dans l’équation, vous courez toujours le risque de vous retrouver « coincé » par une créature bloqueuse ou une autre carte défensive. Dans ce cas, les « menaces » de votre adversaire ne consistent peut-être pas à vous attaquer directement, mais elles neutralisent votre plan de jeu, ce qui à terme causera votre perte. Avoir accès à une sorte de réponse peut en fait être une partie importante de votre plan de jeu proactif. Prenez l’exemple de ce deck :

[/decklist]

Nom : Piétaille Rouge de Tom Ross

Format : Standard

Commandant :

 

4 Activer les flammes

1 Megaron du triomphe

1 Force de titan

4 Satyre buveur de feu

3 Frappe foudroyante

3 Maaka des Eboulis

2 Frappeur Poingdefeu

4 Loyaliste de la Legion

3 Habitant de la rue de la Fonderie

4 Emissaire de Brule-Arbre

4 Caqueteur rakdos

2 Zelatrice des cendres

2 Mutecaveau

19 Montagne

4 Maitre plebeien gobelin

*3 Eidolon de la Grande celebration

*1 Harnacher par la force

*2 Defoncecrane

*2 Heliaste de Boros

*1 Dynacharge

*2 Mortiers de mizzium

*3 Giclee de magma

*1 Mutecaveau

[/decklist]

Le deck Piétaille rouge de Tom Ross est un exemple d’un deck très proactif, basé sur les menaces. Cependant, même ce type de stratégie peut tirer avantage de quelques réponses savamment sélectionnées. Prenez avant tout note que ce deck se concentre sur les menaces rapides. L’intention est de déployer de nombreuses petites créatures aussi rapidement que possible. Avec tant de petites créatures, le deck risque de se retrouver « coincé » par une créature bloqueuse.

Ce deck dispose cependant de sa propre forme de cartes réponses, dont Activer les flammes, la Frappe foudroyante et même le Frappeur Poingdefeu et le Maaka des Éboulis. Comme les « menaces » les plus dangereuses contre ce deck bloquent des créatures, toutes les réponses sont taillées pour les retirer. Vous pouvez les brûler avec Activer les flammes, puis attaquer (une réponse directe), vous pouvez les tuer au combat en utilisant le coup de sang du Maaka des Éboulis (une réponse situationnelle), ou vous pouvez les priver de leur capacité de bloquer grâce au Frappeur Poingdefeu (une réponse temporelle).

L’élégance des cartes réponse de la Piétaille rouge est qu’elles ne peuvent jamais être de « mauvaises réponses ». Même dans les pires situations, vous pouvez toujours les échanger contre des blessures infligées à votre adversaire !

Donc, même une des stratégies les plus rapides possibles utilise sa propre forme de cartes réponse. De façon plus générale, plus votre stratégie est lente, plus vous aurez besoin de cartes réponses, et plus elles devraient être des réponses directes aux menaces de votre adversaire.

La carte de preview de Les Khans de Tarkir d’aujourd’hui est intrigante par sa simplicité et son caractère direct. C’est une carte réponse propre et fiable.

Dans le contexte de menaces et de réponses, l’effet de l’Entaille meurtrière est exactement ce que vous attendez d’une carte réponse. Si vous devez répondre à une créature, l’Entaille meurtrière vous décevra rarement. Elle peut tuer n’importe quoi, d’un Satyre buveur de feu jusqu'à un Polukranos, dévoreur de mondes. Elle peut éliminer un attaquant qui menace vos points de vie, ou elle peut vous débarrasser d’un bloqueur qui essaye de vous coincer.

Sa capacité secondaire, la fouille, est en rapport direct avec son coût de mana et son efficacité. Sur le papier, l’Entaille meurtrière coûte cinq manas. Il est vrai que vous n’allez probablement pas pouvoir la lancer dans les deux premiers tours du jeu, avant d’avoir beaucoup de cartes dans votre cimetière. Cependant, pendant un tour ultérieur, vous pourrez utiliser la capacité de fouille pour lancer l’Entaille meurtrière à peu de frais, vous offrant ainsi la possibilité cruciale de la lancer ainsi qu’un autre sort lors du même tour.

La fouille est une capacité puissante, et vous pouvez construire votre deck pour vraiment en tirer profit. Imaginez par exemple un deck qui contient des cartes telles que le Guidevoie satyre et l’Assistant du nécromancien. Ces cartes garantissent qu’il y a toujours un bon nombre de cartes supplémentaires dans le cimetière. Dans un tel deck, l’Entaille meurtrière ne coûtera souvent qu’un mana quand vous serez prêt à la lancer !

Vous n’avez cependant pas besoin de faire quelque chose de spécial pour que la fouille soit une capacité utile. Même dans un deck ordinaire, des créatures, des terrains et des sorts vont finir par se retrouver dans le cimetière durant une partie de longue durée, et la possibilité d’utiliser la fouille pour baisser le coût de l’Entaille meurtrière apparaîtra souvent, et sera très appréciable.

Les Khans de Tarkir a clairement un bon nombre de menaces puissantes que nous pouvons utiliser. Il faut aussi croire que l’Entaille meurtrière et Mettre fin aux hostilités seront à la tête d’une grande variété de cartes de réponses. Durant les mois à venir, nous allons tous essayer d’apprendre comment choisir nos réponses pour qu’elles correspondent aux menaces de nos adversaires. Et aussi comment assurer que nos menaces surmonteront leurs réponses.

Latest Level One Articles

Level One

October 5, 2015

Level One: The Full Course by, Wizards of the Coast

Professor Reid Duke has dismissed class. Level One is on hiatus, as Duke has paved his way through his entire syllabus to show you how to get better at Magic. However, we know not everyo...

Learn More

LEVEL ONE

September 28, 2015

Becoming a Better Player by, Reid Duke

This will be the final article that I write for Level One. For the time being, the column will be going on hiatus. Over fourteen months, I've tried my best to build a complete, self-conta...

Learn More

Articles

Articles

Level One Archive

Consult the archives for more articles!

See All

We use cookies on this site to personalize content and ads, provide social media features and analyze web traffic. By clicking YES, you are consenting for us to set cookies. (Learn more about cookies)

No, I want to find out more