Paquet Scellé

Posted in Level One on August 25, 2015

By Reid Duke

Over the span of the last nineteen years, since he was five years old, Reid has been a player, a deck builder, a collector, and a lover of the Magic world. Today, he’s a full-time professional Magic player and writer.

Fielleux des nécropoles | Illustration par Seb McKinnon

Jusqu’à maintenant dans le cours d’introduction , nous avons couvert les concepts fondamentaux de Magic. Ils peuvent être appliqués à tout jeu joué avec n’importe quel deck, entre deux joueurs de n’importe quel niveau. La beauté de Magic réside cependant dans ses multiples variantes. De nouvelles cartes sont publiées tous les trois mois, et nous avons donc constamment de nouveaux outils avec lesquels travailler et de nouveaux défis pour nous mettre à l’épreuve.

En plus, il y a toute une variété de formats de tournoi possibles avec Magic. Chaque week-end, vous pouvez participer à des événements d’une dizaine de formats différents. Pour plus d’informations sur les formats les plus joués, regardez ici.

Le format d’un tournoi détermine quelles cartes sont légales. Cela veut dire : quelles extensions de cartes peuvent être utilisées pour construire votre deck, s’il y a des cartes qui sont interdites, ainsi que toute autre règle spéciale, spécifique au format.

Il y a également deux catégories principales de formats : Construit et Limité. Pour des événements en format Construit, vous construisez votre deck (habituellement 60 cartes) chez vous et vous l’apportez au tournoi. Pour les évènements en format Limité, vous ouvrez de nouveaux paquets de cartes quand le tournoi commence, et vous devez construire votre deck (habituellement 40 cartes) à la volée. Bien qu’il soit difficile de passer maître en formats Limités, ils sont néanmoins idéaux pour les joueurs débutants, car ceux-ci ne seront pas désavantagés de ne pas posséder une collection de cartes conséquente.

Chaque format comporte ses propres qualités qui le rendent unique et en font un défi. Chacun d’eux exige des compétences légèrement différentes. Aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur le Paquet scellé.

Le Paquet scellé est un des deux formats Limités très répandus (l’autre étant le Booster Draft, dont il sera question dans un prochain article). Vous ouvrez six boosters et vous y ajoutez autant de terrains de base que vous le voulez—et vous y puisez de quoi construire un deck à 40 cartes—et c’est tout ! Parmi tous les formats, le Paquet scellé est un excellent point de départ car les concepts fondamentaux de Magic y sont particulièrement mis en relief.

Le Paquet scellé peut être joué avec n’importe quelle extension, et ce dont nous allons parler aujourd’hui peut être appliqué à n’importe quel format de Paquet scellé, du passé comme du futur. Cependant, en honneur de l'avant-première du prochain week-end, nous allons discuter du format en gardant un œil sur Les Khans de Tarkir.

Le Paquet scellé comparé à d’autres formats

Six boosters ne constituent pas une base de travail énorme. Comme tous les joueurs n’ont que des ressources limitées, le niveau de puissance général est plutôt faible. Bien que vous puissiez avoir l’esquisse d’une stratégie de base en tête, il vous sera généralement impossible de construire un deck très spécialisé, car vous n’allez pas avoir suffisamment de cartes d’un type particulier. Vous devriez plutôt viser un deck bien équilibré avec un bon mélange de menaces et de réponses.

Les parties en Paquet scellé sont souvent plus longues et se finissent rarement avant le tour six ou sept. Parfois, elles peuvent se prolonger jusqu’à quinze ou vingt tours. Cela veut dire qu’il faut être prudent de ne pas dépenser les sept cartes de la main de départ trop rapidement, pour se retrouver ensuite à la merci de la pioche d’une carte par tour pour le plus gros de la partie.

L’intérêt du Paquet scellé est de planifier pour ces jeux plus longs et plus étalés, tout comme d’éviter quelques pièges communs.

Le mana en Paquet scellé

Faites du mana votre priorité absolue en Paquet scellé. La construction d’une base de mana fiable et d’une courbe de mana équilibrée représente la moitié du chemin. Si vous voulez un petit rappel sur comment accommoder votre base de mana au reste de votre deck, vous pouvez regarder ici.

Remarquez que dans cet article je conseille fortement les decks bicolores. Pour le Paquet scellé, il est en général préférable de se limiter à deux couleurs, car les decks tricolores ou plus s’exposent aux pioches de mana difficiles. Les Khans de Tarkir est cependant une exception, car c’est une extension qui met l’accent sur les cartes multicolores. Cette extension est conçue pour que les joueurs jouent la plupart du temps des decks à trois couleurs. Le mana sera spécialement un défi en Paquet scellé Les Khans de Tarkir.

Heureusement, l’extension offre quelques outils pour mieux répondre aux exigences d’une base de mana à trois couleurs.

Vous pouvez ajouter autant de terrains de base que vous le voulez à votre deck en Paquet scellé, mais vous êtes limité aux terrains non-base que vous trouvez dans vos boosters. Les terrains qui produisent plus d’une couleur de mana seront très précieux, et regarder les terrains non-base à votre disposition vous offrira un très bon départ quand vous commencerez à ouvrir vos premiers boosters.

Disons que vous voulez construire un deck en blanc, noir et vert (les couleurs des Maisons abzanes). S’il fallait vous appuyer sur six plaines, six forêts et six marais pour lancer vos sorts, votre deck ne serait pas très fiable. Dans certains jeux, vous risquez de ne pas piocher de plaines, dans d’autres pas de forêts ou encore aucun marais. Cependant, si à la place de trois terrains de base, vous pouviez jouer avec une Citadelle de la steppe de sable, des Landes érodées et une Dépression de jungle, alors vous auriez des sources supplémentaires pour les trois couleurs de mana, et votre deck deviendrait beaucoup plus fiable.

Une autre technique consiste à concentrer votre deck principalement sur deux couleurs, et de faire de votre troisième couleur un accent pour deux ou trois puissantes cartes multicolores. Vous pouvez par exemple centrer votre deck sur le blanc et le vert avec juste un soupçon de noir. Vous pourrez ainsi jouer avec plus de plaines et de forêts, et vous réduirez l’impact négatif de ne pas piocher du mana noir tout de suite (car vous avez moins de cartes qui en dépendent).

Il est malheureusement indéniable qu’une partie des jeux en Paquet scellé reste déterminée par le fait qu’un des deux joueurs aura une pioche de mana difficile. Peu importera que vos cartes soient bonnes si vous n’arrivez tout simplement pas à les lancer ! Construisez votre deck avec une base de mana fiable, et vous allez réduire le nombre de parties que vous allez perdre à cause d’une pioche de mana difficile. Construisez votre deck avec une courbe de mana équilibrée (et assez de créatures peu chères), et vous allez optimiser le nombre de parties dans lesquels vous allez punir votre adversaire quand il trébuchera sur le mana.

Les bombes en Paquet scellé

Un certain nombre de jeux sont décidés par le fait qu’un des joueurs a une pioche de mana difficile. Une fois qu’un jeu a progressé au-delà de cette étape, il y a cependant un autre chemin sans ambiguïté par lequel un jeu peut être rapidement décidé. Et c’est quand un joueur a une bombe sans réponse.

Le terme de bombe est utilisé, normalement en formats Limité, pour décrire une carte qui est si puissante qu’elle décidera souvent à elle seule de l’issue d’une partie.

Tout comme une pioche de mana difficile, perdre une partie face à une bombe peut être une expérience frustrante. Cependant, comme pour la construction d’une base de mana fiable, il y a des choses à faire pour vous assurer d’être du bon côté quand la bombe explosera.

La première est naturellement de jouer avec autant de vos propres bombes que possible ! Quand vous ouvrez vos boosters, prenez note de vos meilleures cartes (particulièrement parmi vos rares). Des cartes individuelles qui ont un impact anormalement élevé sur la partie peuvent vous fournir un avantage énorme en Paquet scellé, et il vaut souvent la peine de faire tous les efforts possibles pour les intégrer à votre jeu.

La deuxième est d’avoir autant de réponses aux bombes que possible.

 

Après les bombes, les sorts anti-créature sont parmi les meilleures cartes en Paquet scellé. Avoir une réponse à la bombe de votre adversaire fait souvent la différence entre une défaite et une victoire. Vous ne devrez pas seulement intégrer autant de sorts anti-créature que possible dans votre deck, mais il vous faudra aussi être patient avec vos anti-créatures pendant la partie. C’est dommage de gâcher votre sort anti-créature contre un Chasseur de crânes marduen, pour perdre ensuite à cause d’un Fielleux des nécropoles qui arrive plus tard dans la partie.

Jouer des parties longues

Certaines parties sont décidées par un joueur qui a une pioche de mana difficile, et certaines autres par une bombe sans réponse. Cependant, si les deux joueurs peuvent éviter ces pièges dangereux, vous pouvez vous attendre à ce qu’une partie en Paquet scellé dure longtemps.

Parfois, il arrive qu’un joueur fasse une pioche excellente de créatures puissantes, et gagne la partie de façon claire et définitive. Rappelez-vous qu’il est difficile de construire un deck puissant ou concentré à partir de seulement six boosters. Il est beaucoup plus probable que les deux joueurs sortent des créatures de niveau de puissance comparable jusqu’à ce que la table soit embouteillée, et qu'aucun des joueurs ne puisse attaquer de façon profitable. Cette situation est appelée paralysie de créatures.

Cette situation est assez courante en Paquet scellé, et il est donc important d’avoir un plan pour sortir de l’impasse.

Cherchez autant que possible des moyens de gagner le card advantage (que ce soit un card advantage technique ou virtuel). Dans une partie prolongée, piocher des cartes supplémentaires ou avoir une grande concentration de cartes à fort impact vous fournira un avantage.

Un autre moyen de sortir d’une paralysie de créature est d’utiliser des créatures avec l'évasion—des créatures qui ont le vol ou qui ne sont pas blocables pour une autre raison. La valeur des créatures avec l'évasion explose en Paquet scellé.

 

Si aucun des deux joueurs ne parvient à sortir de la paralysie de créatures, alors le jeu peut se décider par une inondation de mana (un joueur piochant trop de terrains). On peut se sentir décidément maudit quand on commence à piocher plus de terrains que désiré, mais n’oubliez pas que c’est un élément inévitable d’une partie qui se prolonge, et cela se produit assez souvent en Paquet scellé.

Vous pouvez réduire les risques d’une inondation de mana en commençant par construire soigneusement votre base et votre courbe de mana, puis en incluant autant de card advantage et de cartes à fort impact que possible dans votre deck. Pour finir, vous pouvez rechercher les puits de mana. Les cartes avec la résilience en sont de bons exemples.

 

Cartes à fort impact

Je n’arrête pas de mentionner l’idée des cartes à fort impact. Dans une partie prolongée de Paquet scellé, il est facile de dépenser rapidement les sept cartes de votre main d’ouverture et de finir par devoir jouer à partir du dessus de votre deck. Dans de telles parties, il est crucial de retirer un maximum d’utilité de chacune de vos cartes.

Rappelez-vous qu’il vous faut un nombre adéquat de terrains pour que votre deck puisse fonctionner, et il vous faut une courbe de mana équilibrée pour éviter de vous faire inonder en début de partie. En vous rappelant de ces facteurs, il y a quelques techniques que vous pouvez utiliser pour maximiser le nombre de vos cartes à fort impact.

Pour commencer, ne jouez pas trop de cartes bon marché. Les cartes bon marché sont typiquement moins puissantes (ont moins d’impact) que les cartes chères. Cela les rend moins précieuses en général, et moins avantageuses à piocher du dessus de votre deck lors d’une paralysie de créatures. Jouez assez de créatures bon marché pour ne pas être submergé, puis commencez à vous concentrer sur votre fin de jeu. (Bien que cela dépende de votre deck et du format, vous n’aurez généralement pas besoin de plus de cinq ou six créatures à un et deux manas dans un Paquet scellé.)

Assurez-vous ensuite d’avoir assez de créatures. Les sorts anti-créature sont supers en Paquet scellé et vous devriez en jouer autant que vous pourrez en trouver. Cependant, il vous faudra aussi autant de créatures que possible (je dirais que quatorze à dix-neuf, c’est le choix optimal). Vous devriez jouer avec très peu de cartes qui ne sont pas des créatures ou des sorts anti-créature. Si une carte n’est pas une menace, et ne répond pas directement à une menace, il faut qu’elle vous offre quelque chose de très, très spécial pour être jouée en Paquet scellé.

Le processus : Construire votre deck

Pour récapituler, voici les choses à rechercher pour un deck en Paquet scellé :

  • Base de mana fiable
  • Courbe de mana équilibrée
  • Autant de vos meilleures cartes que possible (surtout vos bombes)
  • Autant de sorts anti-créature et de réponses aux bombes que possible
  • Des moyens de gagner le jeu sur la longueur et de briser une paralysie de créatures (card advantage, créatures avec l'évasion, cartes à fort impact)
  • Résistance à l’inondation de mana
  • Haute concentration de créatures et basse concentration de cartes non-créature ou non-anti-créature

Même en sachant tout ceci, le processus pour construire votre deck dans son ensemble peut se révéler être un vrai défi. La première fois que vous ouvrirez vos six boosters sera sans doute une expérience mémorable. Il est difficile de savoir par où commencer !

Bien qu’il n’y ait peut-être pas nécessairement un « meilleur » processus pour construire un deck en Paquet scellé, il est important d’avoir un processus de base, sinon vous risquez de gâcher pas mal de temps sans pour autant être capable de vous aligner sur vos meilleures options. Pour donner un coup de pouce à ceux d’entre vous qui pourraient se sentir un peu perdus, ce qui suit est une description de ce que je vais personnellement faire quand j'ouvrirai mes boosters de Les Khans de Tarkir lors de l’avant-première.

Pour commencer, j’ouvre les six boosters et je trie mes cartes. Je sépare les cinq couleurs individuelles, et j’organise mes cartes multicolores en cinq pentagrammes de couleurs ennemies : Abzan, Jeskaï, Sultaï, Mardu et Temur.

Éclaireur des vents jeskaï | Illustration par Johann Bodin

Deuxièmement, j’inspecte mes terrains non-base. Ceci peut dès le départ éliminer certaines combinaisons de couleur, là où mon mana s’avèrerait trop peu fiable. Si j’ai beaucoup de corrections de mana dans certaines combinaisons, je m’orienterai plus vers celles-là.

Troisièmement, j’estime quelles sont mes cartes les plus puissantes. Quelles sont mes cartes rares ? Lesquelles d’entre-elles sont des bombes ? Et mes meilleurs sorts peu communs et anti-créature ?

Quatrièmement, j’inspecte mes cartes et écarte celles qui ne m’inspirent pas plus que ça. Cela contiendra le gros de mes cartes qui sont ni créatures, ni anti-créatures, ainsi que certaines de mes créatures à faible impact. Je peux toujours revenir vers cette pile plus tard s’il me manque quelques cartes pour mon deck.

Arrivé à cette étape, j’aurai beaucoup d’informations en tête et peut-être que quelques éléments se feront plus remarquer. Où se trouvent mes corrections de mana ? Où sont mes bombes ? Quelles couleurs sont profondes dans des cartes solides ? Quelles couleurs sont peu profondes ?

Maintenant commence le véritable examen de deck. Si, après avoir trié mes cartes, des combinaisons de couleur sont à mon avis plus marquantes, je commence avec ces combinaisons. Sinon, il n’y a pas de problème d’en choisir une au hasard (finalement, il faut bien commencer quelque part).

Disons que je m’aligne sur un deck Abzan. Je passe alors ma liste de critères en revue (ce que je recherche dans un deck de Paquet scellé, comme décrit plus haut), et regarde si le deck me plait. Comment est la courbe de mana ? Y a-t-il des faiblesses flagrantes ? Une fois que je me suis fait une bonne idée du deck abzan, je répète le processus pour toute autre combinaison de couleurs qui m’intéresse.

Je vous conseille d’utiliser tout le temps disponible pour construire votre deck en Paquet scellé. Il y a des tonnes de possibilités à prendre en compte ! À un moment donné, ce sera une question d’intuition ; prenez ce qui vous parle le plus.

Et voilà la construction de deck en un mot. C’est un point de départ idéal pour de nouveaux joueurs, autant parce que vous n’avez pas besoin de toute une collection pour vous asseoir et jouer, que parce que cela expose parfaitement les éléments fondamentaux de Magic. Vous pouvez améliorer très rapidement votre jeu en jouant en Paquet scellé ! Que vous soyez vous-même un nouveau joueur ou que vous connaissiez quelqu’un qui vient juste de commencer, ou bien si vous voulez juste rester au top niveau et entraîner vos compétences, essayez donc de trouver du temps pour l’avant-première de Les Khans de Tarkir. Je sais que moi j’y serai.

Latest Level One Articles

Level One

October 5, 2015

Level One: The Full Course by, Wizards of the Coast

Professor Reid Duke has dismissed class. Level One is on hiatus, as Duke has paved his way through his entire syllabus to show you how to get better at Magic. However, we know not everyo...

Learn More

LEVEL ONE

September 28, 2015

Becoming a Better Player by, Reid Duke

This will be the final article that I write for Level One. For the time being, the column will be going on hiatus. Over fourteen months, I've tried my best to build a complete, self-conta...

Learn More

Articles

Articles

Level One Archive

Consult the archives for more articles!

See All

We use cookies on this site to personalize content and ads, provide social media features and analyze web traffic. By clicking YES, you are consenting for us to set cookies. (Learn more about cookies)

No, I want to find out more