Day 1 Blog Archive

Posted in Event Coverage on February 10, 2007

By Wizards of the Coast

TABLE OF CONTENTS

BLOG

Pour l'entame de la compétition nous avons choisit de suivre Gabriel Nassif, joueur de l'année 2005 et meilleur français des derniers championnats du monde. On lui connaît une nette préférence pour les formats construits mais justement, Time Spiral comme Chaos Planaire jouant le jeu des rééditions, il nous semble intéressant de suivre la logique d'un compétiteur notoire de construit. Autour de cette première table de draft, ses adversaires potentiels n'ont pas sa renommée, aussi voyons comment Gabriel va négocier cette situation.

Gabriel s'engage sur bleu en choisissant Riftwing Cloudstake puis Psionic Blast. Puis en prenant un Keldon Halberdier en troisième choix, il s'oriente vers donc un jeu Bleu/Rouge, reconnu, a priori, comme l'un des archétypes les plus performants du format. Il continue à insister sur ses couleurs en prenant Brine Elemental sur Avatar of Woe au cinquième passage mais se trouve contraint de contre drafter un Urborg Syphon Mage au septième pick. D'autres bonnes cartes viennent cependant renforcer le jeu de Gabriel dont un opportun Blazing Blade Askari en pick 10. Ainsi, au terme de ce premier pack, Gabriel a tout lieu de pouvoir se montrer satisfait.

Mais même lorsque que tout semble fonctionner, le draft n'est pas un exercice facile. Le second booster propose un choix cornélien au français : Lightning Angel, Basal Gargoyle et Errant Ephemeron. Si la gargouille est clairement de valeur moindre, Gabriel hésite longuement entre les deux 4/4 volants. Toute la question repose sur le danger du " splash " blanc pour disposer de l'ange. En définitive Gabriel refuse de prendre le risque et reste sur sa logique initiale. Ensuite, il choisit Coral Crookclaw Transmuter sur Empty the Warrens. Le troisième booster qui arrive dans les mains de Gabriel a déjà été dépouillé de rouge et de bleu. Par dépit, Gabriel récolte un Castle Raptor mais ces soudaines absences sonnent comme une indication alarmante. Effectivement, Gabriel trouvera bien moins de bonnes cartes par la suite, mais il force ses couleurs prenant même un Viashino Bladescout plutôt qu'un totem blanc (pick 5) ainsi qu'un Flowstone Channeler au dessus d'un Momentary Blink (pick 9). Le jeu de Gabriel tient encore la route, voyons la suite.

L'ouverture du dernier booster va corroborer la mauvaise intuition de Gabriel. Comme pour enfoncer le clou, c'est Numot the devastator qui sort du plastique. Le français grimace de son manque de fortune et choisit Dead/Gone. Les picks suivants viennent davantage rassurer Gabriel qui peut drafter consécutivement trois Stingcourger. Par contre, les cartes bleues semblent être définitivement rangées aux oubliettes… désespérément absentes de tous les boosters qui sont transmis au français ! A l'image de cette fin de draft douloureuse, Gabriel est amené à choisir le très controversé Lavacore Elemental en sixième choix.

Gabriel Nassif

Download Arena Decklist

Le deck reste correct mais si décevant par rapport à ce qu'on était en droit d'espérer après le premier booster. Comme on s'en doute, Gabriel joue très peu de cartes Chaos Primaire. Les 5 possibilités de " bounce " apparaissent comme la force première du jeu. Gare au départ raté, la sanction pourrait être immédiate !


Friday, Feb 9: 3:03 pm - Croire en sa bonne étoile !

by Laurent Cestaro
Yves Sele et ses quatre dragons.

Entraîné, confiant, performant, cette fois c'est une certitude : c'est votre tour. Vous avez tout misé sur cette saison pour enfin connaître la consécration de jouer en Pro-Tour. Tout est prévu : la sélection de tournois qualificatifs, le voyage final, l'hôtel, vous avez même envisager le repas d'avant compétition avec vos potes. Seulement, voilà, c'est le " clash ", le manque de chance, l'échec cruel ! Malgré vos 5 top8 de qts, rien n'a voulu sourire comme cette maudite forêt qui refusait de venir lors de votre dernière demi-finale. Au désespoir, vous vous êtes finalement résignés à rester à la maison et à vivre le Pro-Tour seulement en lisant les lignes du coverage officiel, une fois de plus…

Dites, vous n'auriez pas oublié un événement ? Bien sûr, il reste encore le fameux qt de la dernière chance ! L'affluence y est pourtant rarement plus grande que celle d'un tournoi de portée régionale. Par ailleurs, ne l'oublions pas, le cadre d'un Pro-Tour est riche d'événements annexes et vous trouverez à vous occuper autrement qu'en vous contentant de regarder les meilleurs joueurs du monde s'affronter. En définitive, quitte à être sur place, autant tenter votre chance de venir également vous mêler à l'élite.

Hier, ils étaient 140 à tenter d'obtenir l'une des quatre dernières invitations. Parmi eux, Yann Massicard, premier français à l'issu de ce marathon nocturne va échouer à la dixième place après deux dernières rondes délicates. La chance va se faire plus clémente, ente autres, pour deux joueurs suisses : Daniel Madan et Yves Sele. Preuve est faite que si l'espérance est un emprunt fait au bonheur, celui-ci ne se dérobe pas indéfiniment lorsque l'on démontre de la persévérance.


Friday, Feb 9: 4:00 pm - Deuxième draft: Bastien Perez

by Laurent Cestaro

Bastien a obtenu 2 victoires pour une défaite lors du premier draft. Il est donc nécessaire qu'il réédite, au minimum, cette performance pour se qualifier pour le second jour de la compétition. A sa table, le demi finaliste du PT Kobe se trouve en compagnie de son compatriote Lionel Perrin qui lui passera deux fois les cartes, de l'ex champion du monde Ben Rubin ainsi que du japonais Masami Ibamoto.

Le premier booster de Bastien révèle Firemaw Kavu au milieu d'un lot de bonnes cartes blanches. Bastien opte logiquement pour le Kavu. Il préfère ensuite un Sedge Sliver à Empty the Warrens laissant de côté à nouveau du blanc en nombre pléthorique : Amrou Seekers, Momentray blink, Ivory Giant et Thunder Totem. Le troisième booster est très médiocre, Bastien y trouve néanmoins un Fury Sliver. Le rouge ne semble ensuite plus circuler, situation qui contraint Bastien à choisir sa seconde couleur. Il se lance dans le vert après avoir obtenu Strenght in Numbers et Gemhide Sliver. Le blanc continue à se montrer abondant à croire que cette couleur est définitivement boudée par l'ensemble des joueurs. Le reste du booster va permettre à Bastien de confirmer ses couleurs.

Second booster, Bastien ouvre à nouveau son ami le Firemaw Kavu. Toute la suite respecte la logique voulue, Bastien trouvant toujours une ou deux cartes à sa convenance. Ainsi, il choisit Sudden Shock sur Penumbra Spider, avant de préférer l'araignée plus tard à un Might of Krosia. Le français complète son jeu en récupérant le couple de Nantuko, le shaman et la dryade.

A ce stade, Bastien dispose d'une bonne ossature mais sans cartes vraiment suffisamment puissantes pour faire toute la différence. Planar Chaos ne va malheureusement pas lui apporter de quoi combler ce manque. Son premier choix est un Dead/Gone et il ne prête pas à débat si l'on considère la pauvreté du booster. Il récupère ensuite une Giant Dustwasp mais la récolte de qualité va brutalement s'interrompre. Pour vous en donner une juste idée, Bastien trouve un Evolution Charm (pick 5 sur Battering Sliver) et un Ana Battlemage (pick 6 plutôt qu'une Essence Warden).

Bastien Perez

Download Arena Decklist

Bastien dispose donc d'un rouge vert traditionnel, peut être un peu trop justement… Mais prenons en compte la qualité médiocre des boosters ouverts à cette table. Bastien a composé de manière fort logique avec ce qui lui a été proposé. Il peut sans nul doute envisager les deux victoires qui lui font défaut.


Friday, Feb 9: 6:15 pm - Ronde 6 : Julien Nujiten vs. Wilfried Ranque

by Laurent Cestaro

Julien Nujiten C'est une situation étonnante lorsque deux pros renommés se retrouvent opposés lors de la ronde décisive. Pourtant, c'est presque un lieu commun sur le circuit du Pro-Tour. D'ailleurs Julien rappelle à son adversaire qu'il y a beaucoup d'argent en jeu sur cette partie. Wilfried se montre dubitatif avant d'ajouter " potentiellement seulement alors ". Julien répond en expliquant que même avec deux défaites, les trois drafts à venir offrent une belle opportunité de remonter jusqu'au top 8 avant de surenchérir : " il faut toujours avoir en tête un objectif plus lointain. "

Match 1 :

Wilfried gagne le tirage au sort et choisit bien sûr de commencer. Il trouve rapidement ses trois types de terrains différents sans être productif pour autant. A défaut d'agir, le français réagit avec justesse à l'image d'un Feebleness sur Mire boa. Après tant de tours de disette, il peut s'exclamer " oh une créature " lorsqu'il pioche et joue un Vampiric Sliver. Dans l'immédiat, ce dernier se trouve cependant mis en échec par un Citanul Woodreaders. Wilfried se fend d'une belle panoplie de sorts de destruction de créatures tels Cradle to Grave ou Kor Dirge afin de se débarrasser des créatures plus menaçantes du néerlandais telles une Clockwork Hydra et Stonebrow, Krosan Hero. Tandis que le français se développe grâce à l'apport de son Dreamscape Artist, Julien commence à peiner tout en poursuivant ses raids offensifs par le biais d'un Skirk Commando. Face à l'accumulation de créatures adverses, il trouve un secours momentané avec une Havenwood Wurm qui, aussitôt en jeu, doit se cantonner à défendre. La dixième source de mana mise en jeu par Wilfried est la terre promise de l'Avatar of Woe : Game over sauf que… le français n'est qu'à 10 et le néerlandais, de son propre aveu, trop chanceux. Il met en jeu Primeval Forcemage rapidement escorté par deux Uktabi Drake ! Dix points en volant : c'est aussi inattendu que rédhibitoire pour Wilfried.

Julien mène 1-0

Wilfried Ranque

Match 2 :

Wilfried ne semble pas déstabilisé par cette défaite. Pour autant, il se retrouve, bien malgré lui, de suite en difficulté en ne piochant pas son troisième terrain. Impitoyable, Julien ne se prive pas d'engager l'assaut avec un Uktabi Drake, un Mire Boa et une Giant Dustwasp. Wilfried trouve encore moyen d'éliminer le Mire Boa mais l'entrée en jeu d'un nouveau drake laisse le français complètement désemparé face à cette horde de créatures volantes. Il range ses cartes et concède le match. Julien se qualifie pour la suite de la compétition. Si Wilfried ne sait trouver les mots appropriés pour se réconforter après cette désillusion, toute la satisfaction de Julien se lit, cette fois, dans son silence.

Julien Nujiten bat Wilfried Ranque 2-0


Friday, Feb 9: 8:22 pm - Jeu, set et match ?

by Laurent Cestaro

La nuit a lancé son voile sombre sur le ciel depuis déjà plusieurs heures lorsque s'achève cette première journée de compétition. Comme pour marquer les esprits, le phénomène Kenji Tsumura, tout juste talonné par son compatriote Takuya Oosawa, s'est approprié la plus belle place. Le message est clair : il sera difficile de contester la victoire aux japonais.

Il faut regarder un peu plus bas pour y trouver les joueurs francophones. Le mieux placé est notre marathonien de l'impossible, Daniel Madan, le suisse qualifié vendredi matin à 3 heures et demi au terme du Last Chance, pointe aujourd'hui dans le top 32 du Pro-Tour. Derrière lui, tout espoir n'est pas écarté pour le surprenant Guilhem Blanc, le sympathique revenant Antoine Ménard ou encore Monsieur championnat régional, Thibaut Pertuis. On reconnaît aussi quelques noms plus coutumiers des joutes à ce niveau d'excellence : Pierre Canali, Guillaume Wafo-Tapa, Amiel Tenembaum, Olivier Ruel et le joueur du Québec, Guillaume Cardin. En revanche, en concédant une nouvelle défaite dès la ronde sept, les affaires se sont considérablement compliquées pour Julien Goron, Bastien Perez, Raphaël Lévy, Yann Hamon et Marc le Campion qui clôturent la liste de nos qualifiés pour la seconde journée. Bonne chance à eux tous, c'est toujours utile !

Demain, c'est une nouvelle journée de jeu. Pendant que les meilleurs vont devoir batailler pendant huit longues rondes, la toute aussi longue liste des déçus pourra se mêler aux spectateurs et participer aux tournois annexes, comme par exemple au tournoi qualificatif pour Yokohama. Maintenant si l'envie vous prend de ranger un moment vos bouts de cartons fétiches, n'oubliez pas que le Pro-Tour visite les sites les plus prestigieux au monde et par voie de conséquence offre souvent l'opportunité de jeter un oeil sur d'autres évènements de renom. De quoi vous satisfaire de votre visite dans tous les cas de figure.

Latest Event Coverage Articles

December 4, 2021

Innistrad Championship Top 8 Decklists by, Adam Styborski

The Innistrad Championship has its Top 8 players! Congratulations to Christian Hauck, Toru Saito, Yuuki Ichikawa, Zachary Kiihne, Simon Görtzen, Yuta Takahashi, Riku Kumagai, and Yo Akaik...

Learn More

November 29, 2021

Historic at the Innistrad Championship by, Mani Davoudi

Throughout the last competitive season, we watched as Standard and Historic took the spotlight, being featured throughout the League Weekends and Championships. The formats evolved with e...

Learn More

Articles

Articles

Event Coverage Archive

Consult the archives for more articles!

See All