Visite guidée d’un exemple de Draft

Posted in Level One on January 26, 2016

By Reid Duke

Over the span of the last nineteen years, since he was five years old, Reid has been a player, a deck builder, a collector, and a lover of the Magic world. Today, he’s a full-time professional Magic player and writer.

Dans cette rubrique, Reid Duke explique les principes de base de Magic. Ces articles ont été publiés l’an passé en VO et sont maintenant disponibles en français pour votre plus grand plaisir! 


Pour couronner la série « Booster Draft », j’aimerais vous montrer un exemple concret et complet d’un draft. Je vais expliquer comment j’ai utilisé les concepts abordés dans Level One pour guider mes décisions, et montrer comment j’ai abouti au produit fini.

 

Voici les articles précédents de la série « Booster Draft » :

 

"Les bases du Booster Draft"

"Les signaux en Booster Draft"

"Booster Draft, troisième partie"

 

Je vais utiliser un Draft réel que j'ai récemment joué sur Magic Online. C’était le Top 8 d’un grand tournoi du nom de Magic Online Championship Series. L’enjeu était donc de taille et la concurrence féroce.

 

Booster 1

 

 

La Pyrotechnie est un « anti-créature de qualité » et certainement une très bonne première sélection. En temps normal, je sélectionnerais la Pyrotechnie, car la sélection d’une carte monochrome plutôt que multicolore vous donne plus de flexibilité dans l’évolution du processus de draft. Cependant, Dromoka l'éternelle est une bombe et est à un niveau entier au-dessus de la Pyrotechnie ainsi que de tout le reste des premiers boosters. Il s’agit là d’une sélection évidente et d’un parfait départ pour le draft.

 

 

Bien que Dromoka ne soit pas une carte noire, le fait qu’elle soit à la fois blanche et verte donne une très forte incitation à drafter Abzan. Dans Les Khans de Tarkir, Abzan est une combinaison de couleurs excellente, alors qu’il n’y a que peu de raisons de rester avec uniquement le blanc-vert, et aucune de drafter Bant (vert-blanc-bleu) ou Naya (rouge-vert-blanc). Après une première sélection de Dromoka, choisir en deuxième carte une noire équivaut quasiment à prendre une carte verte ou blanche en deuxième sélection.

 

Ceci dit, la Chuchoteuse des terres sauvages est un choix attractif car elle fait clairement partie des « remplisseurs forts ». Les Dragueboues sibsig ne sont pas une bombe en ce qui concerne l’efficacité de mana, mais ils peuvent parfois en être un équivalent dans le sens où ils ont un impact extrêmement large sur la partie et qu’on ne peut pas facilement les remplacer par une autre carte plus tard dans le draft.

 

Le card advantage et le côté irremplaçable l’emportent pour cette sélection, et je choisis la puissante carte de Dragueboues sibsig.

 

 

Pour la troisième sélection, j’envisage sérieusement les Rats typhoïdiens qui sont aussi une carte défensive pour les débuts de la partie. Cependant, dans Les Khans de Tarkir et surtout si vous êtes ouvert à drafter l’archétype « Contrôle multicolore », il est avantageux de prendre rapidement des terrains doubles plutôt que n’importe quelle carte qui ne va pas cruellement vous manquer dans votre deck. Sélectionner les Cavernes du Sacrifice ici ne signifie pas que je change pour le rouge, je veux juste avoir la flexibilité de sélectionner une bombe rouge comme le Boucher de la horde si j’ai la chance d’en voir une plus tard dans le draft.

 

 

De nouveau, je sélectionne un terrain double plutôt que des cartes dont je n’ai pas nécessairement besoin pour mon deck.

 

 

On a une carte « remplisseur puissant » avec la Chuchoteuse des terres sauvages, et un début de jeu qui assure aussi bien dans les decks contrôle que dans les decks agressifs.

 

 

 

 

Recevoir une deuxième carte de Dragueboues sibsig aussi tard est à la fois un ajout génial pour mon deck, et un signal très prometteur. Le fait que les sept autres drafteurs aient laissé passer les Dragueboues est un indice qu’ils ne sont peut-être pas intéressés par des decks lents de contrôle comportant du noir.

 

 

 

Tout comme pour le choix de vos couleurs en Booster Draft, c’est aussi une bonne idée de sélectionner un archétype. Les archétypes sont flexibles et il est souvent acceptable de brouiller un peu leurs frontières, mais il est très important d’avoir une certaine vision globale sur la façon dont votre draft va se dérouler, et sur la manière selon laquelle votre deck doit apparaître.

 

À ce moment-ci du draft, je me suis décidé à drafter un de mes archétypes préférés : « Contrôle multicolore ». Le deck Contrôle multicolore est basé la plupart du temps en noir et vert, mais peut avoir trois, quatre ou cinq couleurs si cela vous arrange. La clé de cet archétype est de sélectionner tôt la stabilisation de mana pour avoir la flexibilité de ramasser des bombes dans n’importe quelle couleur si vous les voyez plus tard durant le draft.

 

D’autres incontournables du Contrôle multicolore incluent le card advantage, une tonne de cartes d'anti-créature, et souvent un thème de fouille. J’ai reçu quelques signaux qui indiqueraient que le Contrôle multicolore pourrait être un archétype ouvert, car j’ai eu les Dragueboues sibsig très tard, et j’ai pu ramasser beaucoup de terrains doubles dans les premiers boosters.

 

 

Je suis fermement engagé dans l’archétype de Contrôle multicolore, pour lequel la pioche de carte a beaucoup de valeur. Une défense tôt dans le jeu est cependant aussi un facteur important. Bien qu’ayant pris la Conscience intensifiée, je pense avec le recul que les Rats typhoïdiens auraient été une meilleure sélection. Quoi qu’il en soit, les deux cartes sont bonnes pour mon deck à ce stade du draft.

 

 

J’espère ne devoir jouer aucune de ces cartes dans mon deck principal, alors je choisis celle que je pourrais aller chercher dans ma réserve pour répondre à une bombe adverse.

 

 

 

 

Booster 2

 

 

L’Ascendance abzane excelle dans un deck avec de nombreuses créatures. Malgré cela, c’est une bombe et je la prends. Cette sélection me fera mettre plus d’accent sur des créatures bon marché (surtout en noir et vert, qui se profilent pour être mes couleurs principales), pour que l’Ascendance abzane ait plus de synergie avec mon deck.

 

 

La Salve des dunes est la carte idéale pour mon deck ! C’est une bombe et une des meilleures possibles pour un deck Contrôle multicolore.

 

Remarquez ici aussi les signaux reçus du joueur à ma gauche. La Salve des dunes et le Champ de suspension sont tous deux meilleurs que n’importe quelle commune dans Les Khans de Tarkir, et pourtant il manquait une commune du booster. De ceci je peux déduire (sans en avoir une certitude absolue, bien sûr) que le joueur à ma gauche ne drafte pas le blanc et ne drafte probablement ni le noir, ni le vert, car autrement il aurait certainement sélectionné la Salve des dunes comme accent. C’est une très bonne nouvelle pour moi.

 

À ce moment-ci du draft, je pense avoir verrouillé ma puissante fin de partie. Je vais maintenant donner la priorité à la défense en début de partie, et au mana sans accrocs. Je vais aussi garder l’œil ouvert sur un peu de pioche de cartes pour pouvoir assurer ma pose de terrains et ne pas laisser de trous pour atteindre la fin de partie.

 

 

Pour mon deck, le Hachefiel marduen est bien inférieur aux Rats typhoïdiens car le blanc pourrait toujours se retrouver comme couleur accent, et dans ce cas je ne peux pas compter sur la possibilité de le lancer au tour un ou deux. Le Gibier des hautes terres ou le Pisteur glacial sont des options raisonnables, tout comme le Marigot lugubre. Je vais cependant choisir le Secret du rakshasa car il fournit du card advantage, et a une excellente synergie avec mes deux Dragueboues sibsig (ou toute autre carte de fouille à prix élevé).

 

 

La Fouille temporelle est quasiment une bombe et s’intègre parfaitement à mon deck. Premièrement, j’avais commencé par espérer trouver un peu de pioche de cartes et la Fouille temporelle est le meilleur sort de pioche de carte du format ! Deuxièmement, mon deck a un thème de fouille, et je vais donner la priorité à des cartes telles que le Secret du rakshasa et Patrouiller aux frontières. Le seul souci ici est qu’elle coûte deux manas bleus, et je ne sais pas encore si le bleu va être une couleur principale ou une couleur d’accent.

 

 

Les spécificités de ce que j’ai déjà sélectionné jouent un rôle important dans cette sélection. Entre Dromoka l'éternelle, la Salve des dunes, l’Ascendance abzane, la Fouille temporelle et deux Dragueboues sibsig, j’ai déjà plus qu’assez pour la fin de partie. Je n’ai pas d’utilité pour les Voltigeurs de Noria ou les Serviteurs titubants, bien qu’il s’agisse normalement là de cartes correctes pour cet archétype. De façon similaire, la Conscience intensifiée et la Fouille temporelle sont mieux (pour mon deck) que la Fortune des mers, et je n’ai pas davantage besoin de cet effet. Je sélectionne un terrain double plutôt que des cartes que j’espère de toute façon ne pas devoir jouer.

 

 

Dans des circonstances différentes, j’aurais peut-être sauté sur la Richesse abominable, mais je ne manque de rien pour la fin de partie. Je suis très tenté de prendre le Parapet des archers, mais je dispose de très peu de stabilisation pour du mana blanc, et j’ai davantage besoin du terrain.

 

 

Comme il ne me reste plus de cartes rouges, je sélectionne la créature avec la mue qui est un « remplisseur fort » plutôt que le double terrain rouge.

 

 

L’Étendard d'Abzan n’est pas une carte très forte mais je n’ai rien contre l’idée de jouer un Étendard dans mes decks de Contrôle multicolores, surtout avec tant de cartes puissantes de fin de partie comme celles en ma possession. De plus, il me faut davantage de stabilisation de mana, surtout pour le blanc.

 

 

 

J’ai plus besoin du terrain que des cartes à prix élevé, bien que le Rituel du serpent ainsi que le Charognard sultaï seraient de bonnes cartes pour mon deck.

 

 

 

Booster 3

 

 

Une autre bombe ! J’ai eu beaucoup de chance pour les rares que j’ai vues dans ce draft.

 

 

La Technique de l'envol de la grue est une bombe, mais elle colle aussi mal à mes couleurs qu’à ma stratégie. L’Entaille meurtrière en tant que carte d'anti-créature de qualité est une sélection évidente.

 

 

p>Mon draft se passe très bien pour plusieurs raisons, mais je me bats toujours pour une défense en début de partie. Le Gibier des hautes terres est la meilleure carte dans ce booster pour prolonger la partie et s’assurer que je survive assez longtemps pour lancer mes bombes.

 

 

 

 

Arrivé à ce point, il est clair que je joue le vert, le noir et le blanc, probablement avec un peu de bleu ; en toute probabilité, je ne jouerai pas de rouge. Deux sorts d'anti-créature en blanc bon marché vont sans aucun doute bien s’intégrer à mon deck.

 

 

Le Charme de Sultaï est un bon sort d'anti-créature et a finalement confirmé que je jouerai le bleu.

 

 

J’aurais sauté sur le Sambar des marécages s’il avait été une créature verte, mais comme je risque de ne pas avoir beaucoup de mana bleu dans mon produit fini, ce n’est peut-être pas une carte fiable à deux manas. Le Vizir Rakshasa n’est pas exactement ce qu’il me faut mais c’est une très bonne carte dans un deck avec la fouille.

 

 

J’ai renoncé au rouge, et il me suffit maintenant de prendre les meilleures cartes défensives pour compléter mon deck.

 

 

 

S’il s’agissait d’Étendards non rouges, je serais peut-être intéressé, mais je sélectionne plutôt la Révocation pour ma réserve, à faire venir contre un deck lent avec des bombes.

 

 

 

À part les considérations de mana, l’Ascendance sultaï est une carte supérieure à Patrouiller aux frontières. Mais pour finir, je me suis décidé à ne faire du bleu qu’une couleur d’accent, et Patrouiller aux frontières aurait alors été une meilleure sélection.

 

 

 

 

Voici à quoi ressemble le produit fini :

 

[/decklist]

Titre : reiderrabbit—deuxième place, MOCS #7974043

Format : Draft

Commandant :

 

1 Marigot lugubre

5 Forêt

1 Dépression de jungle

5 Plaine

1 Landes érodées

4 Marais

2 Chutes de Boisépine

2 Abomination de Gudùl

1 Dromoka l'éternelle

1 Hautes sentinelles d'Arashin

1 Gibier des hautes terres

1 Busard œilsage

1 Armée sibsig

2 Dragueboues sibsig

1 Mascotte de Sidisi

1 Chuchoteuse des terres sauvages

1 Ascendance abzane

1 Étendard d'Abzan

1 Dédain

1 Salve des dunes

1 Tir mortel

1 Entaille meurtrière

1 Secret du rakshasa

1 Patrouiller aux frontières

1 Pourfendre le monstrueux

1 Charme de Sultaï

*1 Forêt

*1 Marais

*1 Cavernes du Sacrifice

*1 Mentor hématopyre

*1 Révocation

*1 Archive crânienne

*1 Fouille temporelle

*1 Diplomatie des landes

*1 Conscience intensifiée

*1 Force de la tombe

*3 île

*1 Sage jeskaï

*1 Vizir Rakshasa

*1 Fracasser

*1 Ascendance sultaï

*1 Marquerune de Temur

*2 Voix lancinante

*2 Cordillère marquée par les vents

[/decklist]

 

Il s’agissait là d’un deck de draft surpuissant, capable d’utiliser quatre rares et une tonne d’autre card advantage de fin de partie. Sa faiblesse était une rapide ruée de créatures, car la courbe de mana était un peu trop élevée, et il ne disposait que de trois cartes qui coûtaient moins de trois manas.

 

J’ai décidé de jouer une quantité minimale de bleu. Mon deck était assez puissant pour que je puisse compter sur le fait d’avoir l’inévitabilité—du moment que je pouvais survivre, j’allais gagner la partie avec ou sans cartes bleues. Pour cette raison, la consistance du mana était ma priorité absolue et je voulais simplement minimiser le nombre de choses qui pouvaient tourner mal.

 

Il s’est avéré que mon draft aurait été plus efficace si je m’étais tout de suite concentré sur Abzan sans jamais hésiter. Cependant, une grande partie du draft a été consacrée à rester ouvert aux opportunités, et cela a principalement été une coïncidence que les rares que j’avais ouvertes collaient toutes aux couleurs abzanes plutôt que de dévier vers le rouge ou le bleu.

 

Je me suis aussi retrouvé victime d’un piège très classique, qui est de ne pas donner la priorité aux éléments clés de mon deck. J’ai commencé par sélectionner des cartes à prix élevé et j’ai ensuite dû chercher frénétiquement des créatures de début de partie à la fin du draft, étant souvent obligé de laisser passer des créatures plus puissantes. Une sélection qui met ce problème en relief est la deuxième du premier booster, où j’ai sélectionné les Dragueboues sibsig plutôt que la Chuchoteuse des terres sauvages. J’ai pris les Dragueboues parce que j’ai jugé que c’était une carte puissante et irremplaçable, mais il y a de très bons arguments pour sélectionner la carte meilleur marché.

 

Chaque deck veut de bonnes créatures à deux manas, mais tous les decks ne veulent pas d’une créature aussi chère que les Dragueboues sibsig. De plus, j’ai fini avec un deck qui pouvait bien utiliser les Dragueboues, mais je me suis aussi retrouvé avec beaucoup d’autres cartes excellentes et à prix élevé. J’ai considéré cela comme une sélection très serrée. À cause de mon incertitude, il aurait peut-être été plus sage de pencher du côté de la créature moins onéreuse.

 

C’était certainement un draft complexe avec de nombreux endroits où même des drafteurs expérimentés auraient pu prendre des décisions différentes. Deux sélections qui n’étaient probablement pas les bonnes étaient la onzième dans le premier booster, quand j’ai pris la Conscience intensifiée plutôt que les Rats typhoïdiens, et la douzième dans le troisième booster, où j’ai sélectionné l’Ascendance sultaï au lieu de Patrouiller aux frontières. Si j’avais eu deux cartes jouables de plus dans les couleurs abzanes, j’aurais pu construire un deck plus solide, sans avoir besoin de jouer un dix-neuvième terrain ou de m’étendre pour des cartes jouables.

 

J’ai joué le deck en obtenant un ratio de 2 pour 1, finissant en deuxième place face à un bon deck agressif RG (et c’était bien là la faiblesse du deck). J’ai trouvé ce draft très intéressant, et il m’a appris beaucoup. J’espère que c’est pareil pour vous !

 

 

Latest Level One Articles

Level One

October 5, 2015

Level One: The Full Course by, Wizards of the Coast

Professor Reid Duke has dismissed class. Level One is on hiatus, as Duke has paved his way through his entire syllabus to show you how to get better at Magic. However, we know not everyo...

Learn More

LEVEL ONE

September 28, 2015

Becoming a Better Player by, Reid Duke

This will be the final article that I write for Level One. For the time being, the column will be going on hiatus. Over fourteen months, I've tried my best to build a complete, self-conta...

Learn More

Articles

Articles

Level One Archive

Consult the archives for more articles!

See All

We use cookies on this site to personalize content and ads, provide social media features and analyze web traffic. By clicking YES, you are consenting for us to set cookies. (Learn more about cookies)

No, I want to find out more