L'investissement

Posted in Level One on February 2, 2016

By Reid Duke

Over the span of the last nineteen years, since he was five years old, Reid has been a player, a deck builder, a collector, and a lover of the Magic world. Today, he’s a full-time professional Magic player and writer.

Dans cette rubrique, Reid Duke explique les principes de base de Magic. Ces articles ont été publiés l’an passé en VO et sont maintenant disponibles en français pour votre plus grand plaisir !


Magic peut être un jeu rapide et brutal. En général, on veut que nos cartes aient le plus grand impact sur le jeu le plus tôt possible. Toutefois, quelques cartes parmi les plus puissantes font intervenir un investissement—la dépense de ressources avec la promesse d'une récompense ultérieure. Explorons donc le concept d'investissement en finissant sur une carte de preview de Les dragons de Tarkir et une mécanique qui pourrait se révéler très importante dans les prochains mois.

 

La valeur nette actualisée

 

Une des choses les plus importantes que j'ai apprise de mon cursus universitaire en économie était un concept du nom de « valeur nette actualisée ». Après des pages d'équations et des heures de cours ennuyeuses à mourir, j'ai appris ce que mes professeurs auraient pu m'expliquer en une phrase : l'argent que l'on a dans la poche aujourd'hui vaut plus que la même somme demain.

 

Si j'ai de l'argent aujourd'hui, je peux l'investir ou acheter quelque chose qui me rend heureux—disons un booster de cartes Magic . Avec la même somme d'argent demain, j'aurai un jour d'investissement en moins, ou une journée de moins pour profiter de mon booster de cartes Magic .

 

La valeur nette actualisée s'applique également à Magic . Un effet intervenant tôt dans la partie—mettre une créature 2/2 en jeu, par exemple—vaut bien plus que la promesse d'obtenir le même effet plus tard. Tout comme on peut investir son argent, on peut utiliser notre créature 2/2 (ou n'importe quelle autre carte) pour qu'elle favorise notre victoire. Les avantages peuvent potentiellement se multiplier. Les choses font boule-de-neige, et il est plus difficile de revenir à la marque que de rester en tête une fois qu'on a pris l'avantage très tôt.

 

Conformément à ces principes, il existe un risque de voir la partie décidée d'avance—voire peut-être finie !— avant d'avoir pu pleinement utiliser nos effets de jeu plus lents. L'un dans l'autre, avoir un impact rapide sur la partie est une qualité précieuse pour une carte, tandis qu'être lente à le faire est un véritable inconvénient.

 

Je ne veux pas dire par là que vous devriez immédiatement claquer toutes vos ressources dans une partie de Magic, ni que vous devriez dépenser tout votre argent à la seconde où vous finirez de lire cet article ! Cependant, cela signifie que vous devriez reconnaître le coût de l'attente et trouver le bon équilibre entre forcer l'action et faire preuve de patience.

 

Illustration par Tomasz Jedruszek

 

Investissement et tempo

 

L'investissement, en tant que concept dans Magic, est du domaine du tempo. Souvenez-vous que le tempo équivaut à la présence sur la table. Il consiste à dépasser son adversaire (ou du moins à ne pas passer derrière lui). Ainsi, des cartes qui nécessitent un investissement au lieu d'avoir un impact immédiat sur la partie sont mauvaises pour le tempo, donnant à votre adversaire l'occasion de vous passer devant.

 

L'objectif devient de faire durer la partie assez longtemps pour que l'investissement rapporte, moment auquel il pourrait vous aider à retourner la situation.

 

Là où les investissements trouvent leur rédemption, en termes de tempo, c'est qu'ils peuvent parfois être efficaces en coût de mana. Dépenser votre mana le plus efficacement possible est un autre aspect important du tempo, et un investissement va parfois dans ce sens. Certaines cartes nécessitent que l'on investisse tôt du mana, mais elles ont ensuite un impact gratuit sur la partie à chaque tour suivant. Ces cartes vous défavoriseront au niveau du tempo au tour où vous les lancerez mais, si la partie dure assez longtemps, elles peuvent finir par rapporter très gros.

 

Voyons un exemple.

 

Les Sièges

 

Siège de la citadelle, Siège du monastère, Siège du palais, Siège de l'avant-poste et Siège de la frontière

 

Les Sièges de Destin reforgésont des exemples parfaits de cartes nécessitant de l'investissement. Ils n'ont guère (ou pas) d'impact au tour où on les lance, mais ils donnent un formidable avantage à mesure que la partie s'étire.

 

Examinons le Siège de l'avant-poste et plus particulièrement le mode Khans de cette carte. Pour la plupart des decks, ceci est comparable au fait de piocher une carte supplémentaire chaque tour. Dans une partie longue, on pourrait piocher dix cartes supplémentaires—un avantage si énorme qu'on ne peut quasiment jamais perdre ! Dans une partie courte, toutefois, on pourrait n'obtenir que zéro, une ou deux cartes supplémentaires—qui ne valent pas les quatre manas que l'on consacre au Siège de l'avant-poste. Ceci est la nature même de l'investissement, et ce qui en fait un concept si stimulant.

 

Alors, que vaut le mode Khans du Siège de l'avant-poste ? La question dépend en grande partie de la nature du tempo dans le deck, du format ou de l'appariement joué. Deux des plus importantes questions sont : « Combien de temps la partie est-elle susceptible de durer ? » et « Quel est le coût si l'on dépense quatre manas au tour quatre ? » En d'autres termes, c'est exactement comme un investissement dans la vraie vie ! Combien dépense-t-on et combien peut-on espérer gagner ?

 

Si le tour quatre est un tour très important pour le deck ou l'appariement joué, investir dans le Siège de l'avant-poste reviendra vraisemblablement trop cher. Imaginons, par exemple, que l'adversaire joue un deck avec le Maître plébéien gobelin, et que le tour quatre est un moment de la partie où l'on est susceptible de se retrouver désespérément à la traîne si l'on ne parvient pas à mettre tout de suite un bloqueur efficace sur le champ de bataille. D'un autre côté, si l'adversaire joue un deck Contrôle qui n'attaque pas votre total de points de vie, on peut se sentir plus à l'aise en laissant passer un tour avant d'avoir d'impact sur la table.

 

 

De façon similaire, le deck Maître plébéien gobelin tente de finir rapidement la partie alors, gagnant ou perdant, le Siège de l'avant-poste n'est pas susceptible d'être en jeu pendant autant de tours, et son dividende ne sera pas aussi élevé. Le deck Contrôle souhaite que la partie s'étire, il n'est donc pas fantaisiste d'imaginer obtenir six ou huit cartes supplémentaires grâce au Siège de l'avant-poste !

 

En général, les investissements seront meilleurs dans des affrontements et des formats plus lents. (Le Siège de l'avant-poste, le Siège de la citadelle et le Siège du palais sont des bombes en Paquet scellé !) Plus spécifiquement, ils dépendent exactement de ce que l'on pourrait ou devrait faire d'autre avec son mana à ce moment de la partie.

 

L'investissement avec les cartes de tous les jours

 

Il est facile de comprendre que le mode Khans du Siège de l'avant-poste est un investissement : il rapporte à mesure que la partie s'étire. Cependant, on peut essentiellement appliquer le concept d'investissement à n'importe quelle carte de Magic.

 

Au cours de nos discussions précédentes sur le tempo, j'ai fait allusion à des cartes comme le Mystique elfe, l'Étendard d'Abzanet même des terrains comme étant des formes d'investissement. Vous dépensez des ressources dans les premiers tours, en échange de plus de mana dans les tours ultérieurs.

 

Quand vous attaquez, une créature est un investissement qui commencera à rapporter le tour suivant. Les créatures avec la célérité ou avec des capacités d'arrivée sur le champ de bataille ainsi que les planeswalkers seront parfois préférables en raison de leur aptitude à avoir un impact immédiat sur la partie.

 

De la même façon, certains sorts ont un impact immédiat, comme dans le cas de la Balafre sauvage ou de Mettre fin aux hostilités. D'autres peuvent être considérés comme des investissements. Quand on lance la Divination, on fait un investissement, dans le sens où même s'il pourrait se passer deux tours avant de jouer les nouvelles cartes piochées, on finit par avoir le card advantage de notre côté.

 

Le rebond

 

Le rebond est une vieille mécanique qui fait son retour dans Les dragons de Tarkir.

 

 

Si un sort avec le rebond se résout, on obtient deux fois son effet—une fois immédiatement et une fois le tour suivant. Le rebond est une façon saine et équilibrée d'investir. Le fait qu'il ait un certain effet immédiat vous empêchera de prendre trop de retard par rapport au tempo, et l'investissement est intégralement amorti sur une période relativement courte.

 

Jetons un œil au Voyage intense lui-même !

 

Par ses seuls mérites, le Voyage intense donne le card advantage, étant capable de renvoyer deux de vos permanents du cimetière sur le champ de bataille. La perspective de construire votre deck autour de la carte et de maximiser vos chances de récolter quelque chose de puissant est cependant encore plus passionnante.

 

Même si le Voyage intense est une carte blanche, ses effets semblent tout à fait chez eux dans les couleurs Sultaï, qui se préoccupent beaucoup du cimetière. Mon premier instinct est de mettre le Voyage intense dans un deck Cimetière Abzan, utilisant des cartes vertes et noires pour remplir rapidement votre cimetière.

 

 

Ces couleurs ont également quelques-unes des créatures les plus puissantes en Standard que l'on peut remettre directement en jeu.

 

 

Le Voyage intense est particulièrement attirant comparé aux cartes avec des effets similaires, dans le sens où il peut renvoyer des cartes non-créature sur le champ de bataille. Il serait parfait dans un deck construit autour du Fouet d'Érébos, qui vous permet de renvoyer votre Fouet en jeu s'il meurt où s'il se fait « meuler » (c.à.d. s'il se fait directement envoyer de votre bibliothèque à votre cimetière). En outre, il se trouve que nous avons des planeswalkers assez puissants dans le coin, ces temps-ci...

 

 

Et maintenant, avant de s'enthousiasmer un peu trop, examinons de plus près les éventuelles faiblesses du Voyage intense. Nous nous sommes aujourd'hui entièrement consacrés à l'investissement, et le fait de devoir attendre un tour pour le rebond réduit légèrement la valeur de la carte. Plus spécialement, quand on parle d'un sort à sept manas, on veut vraiment qu'il fasse immédiatement tourner la partie en notre faveur, même à deux doigts de la défaite.

 

On investit quand on lance le Voyage intense, mais une façon d'atténuer les coûts de cet investissement consiste à renvoyer un permanent avec un gros impact immédiat sur la partie. En d'autres termes, on pourrait renvoyer Atarka, broyeuse de monde sur le champ de bataille, mais maintenant on investit à la fois dans le rebond du Voyage intense et dans le tour d'attente avant d'attaquer avec sa créature. On sera en très bonne position si la partie dure quelques tours de plus, mais on ne veut pas en dépendre.

 

Plutôt, la Cavalière cendreuse, la Reine des frelons ou même le Rhinocéros de siège ou encore le Géant au sillage funeste sont les types de cartes de créature que l'on souhaiterait cibler le plus. Ces créatures ont un impact immédiat sur la partie et vous aident à survivre en attendant de faire rebondir le Voyage intense. Les planeswalkers sont également de formidables options. Les permanents ayant un impact immédiat sur la table vous aideront à récolter les fruits de votre investissement le plus rapidement possible.

 

Un aspect peut-être pas si évident du Voyage intense et de sa capacité de rebond est qu'il est possible, au moment du rebond, de renvoyer quelque chose qui aurait pu mourir après que vous ayez lancé le Voyage intense pour la première fois. Donc, quand il possible de faire un blocage de crétin ou d'avoir un bénéficiaire de sacrifice comme le Boucher de la horde, on peut finir par renvoyer deux fois la même carte ! Cela rendra deux fois plus difficile à votre adversaire d'attaquer pendant que le Voyage intense est exilé pour rebondir. Si l'adversaire est sur le point de tuer notre Reine des frelons en combat, il a également intérêt à être sûr de conclure la partie !

 

Je suis très enthousiaste au sujet du Voyage intense et sur le retour du rebond en général. Évaluer des sorts avec le rebond nécessite de comprendre l'investissement, dans la mesure où obtenir un effet au tour suivant vaut moins que de l'obtenir immédiatement. Toutefois, lancer un sort avec le rebond est un investissement que l'on peut généralement faire en toute sécurité, car on a au moins un impact immédiat et on obtient le bénéfice total de cet investissement à l'issue d'une période relativement courte.

 

Essayez de penser aux cartes en termes d'investissement et de rapidité avec laquelle elle peuvent vous aider à faire tourner une partie en votre faveur. Vous pouvez retrouver le côté investissement dans des sorts avec le rebond, dans des cartes comme les Sièges et dans presque toutes les autres cartes Magic auxquelles vous pouvez penser.

 

 

Latest Level One Articles

Level One

October 5, 2015

Level One: The Full Course by, Wizards of the Coast

Professor Reid Duke has dismissed class. Level One is on hiatus, as Duke has paved his way through his entire syllabus to show you how to get better at Magic. However, we know not everyo...

Learn More

LEVEL ONE

September 28, 2015

Becoming a Better Player by, Reid Duke

This will be the final article that I write for Level One. For the time being, the column will be going on hiatus. Over fourteen months, I've tried my best to build a complete, self-conta...

Learn More

Articles

Articles

Level One Archive

Consult the archives for more articles!

See All

We use cookies on this site to personalize content and ads, provide social media features and analyze web traffic. By clicking YES, you are consenting for us to set cookies. (Learn more about cookies)

No, I want to find out more