Une introduction aux formats Construit populaires

Posted in Level One on March 8, 2016

By Reid Duke

Over the span of the last nineteen years, since he was five years old, Reid has been a player, a deck builder, a collector, and a lover of the Magic world. Today, he’s a full-time professional Magic player and writer.

Dans cette rubrique, Reid Duke explique les principes de base de Magic. Ces articles ont été publiés l’an passé en VO et sont maintenant disponibles en français pour votre plus grand plaisir!


Jusqu’à maintenant dans Level One, nous avons parlé aussi bien du Limité que du Construit, mais nous n’avons pas encore exploré les différences entre les divers formats Construits. Il est vrai que les façons dont se jouent différents formats Construits peuvent sembler à des années lumières les unes des autres, et chacune demande une approche différente pour avoir du succès.

 


Mystique elfe | Illustration par Wesley Burt

Les différentes variables

 

Avant d’entrer dans les spécificités des formats et des cartes, abordons ce qui rend les formats Construits si différents les uns des autres.

 

Vitesse : À quel tour les decks les plus rapides peuvent-ils généralement gagner la partie ? De combien et de quels types de défense avez-vous besoin pour survivre ? Avec quelle régularité les parties se poursuivent-elles à des stades très avancés ?

 

Niveau de puissance : Où se trouve le niveau pour tout ce que vous devriez faire à chaque étape de la partie ? Quelle est la puissance des créatures et des sorts aux différents coûts de mana ?

 

Équilibre : Existe-t-il des decks, des stratégies ou des cartes qui se différencient du reste ? Si la réponse est oui, de quoi a-t-on besoin pour être compétitif face aux meilleurs d’entre eux ?

 

Diversité : Pouvez-vous prédire ce que vous allez probablement rencontrer quand vous participez à un tournoi ? Combien existe-t-il de decks compétitifs ? À combien de variations devriez-vous vous attendre au sein de chaque archétype ?

 

Complexité : Quel est le niveau de difficulté du jeu en général ? Cela peut avoir une influence sur votre choix de deck ainsi que d’autres aspects de votre préparation au tournoi.

 

Ceci ne couvre pas tout ce que vous devez savoir sur un format, mais vous avez le gros des questions les plus importantes qu’il faut se poser. En fait, parmi ces questions, nombreuses sont celles qui sont étroitement liées et régies par le même concept général…

 

La taille du format : Combien de cartes et d’extensions sont légales ?

 

À de très rares exceptions près, plus le format est grand, plus il sera puissant et rapide. Il sera en général aussi plus diversifié et plus exigeant, simplement par le fait d’offrir plus de possibilités.

 

En gardant un œil sur ces variables, parlons des formats Construits les plus joués en tournoi.

 


Standard

 

Le Standard est de loin le format Construit le plus joué. C’est aussi le point de départ tout désigné pour un nouveau joueur. Pour cette raison, la grande majorité des exemples que je choisis pour Level One viennent du Standard.

 

Le Standard est un format en évolution ce qui veut dire qu’il change relativement souvent. Pour une explication technique et détaillée des formats consultez les différentes pages sur les formats. Pour simplifier, les cartes publiées les dix-huit derniers mois sont normalement légales en Standard.

 

Il s’agit ici d’une sélection de cartes relativement restreinte, ce qui veut dire que le Standard a un niveau de puissance relativement modeste et qu’il n’est donc pas excessivement rapide (il faut des circonstances extrêmes pour qu’une partie se finisse avant le tour 5).

 

Avec une sélection de cartes plus restreinte, l’équilibre et la diversité ne sont pas nécessairement garantis. Il y a parfois une petite poignée de cartes qui sortent du lot en ce qui concerne la puissance, et il est souvent dans votre intérêt de construire votre deck en pensant à ces cartes.

 

Les meilleures cartes ne sont pas toujours remplaçables, et certains decks fonctionneront de façon très différente selon la présence ou l’absence de leurs cartes clés. Imaginez par exemple un deck vert Dévotion qui afficherait des performances bien supérieures s’il commençait la partie avec un Mystique elfe, ou un deck Sultaï qui aurait vraiment besoin de son Guidevoie satyre pour alimenter son cimetière.

 

 

 

Il y a quelques concepts généraux qu’il faut connaître dans les petits formats. Cependant, une autre particularité typique du Standard est la fréquence élevée à laquelle il évolue, et il est donc important de garder un esprit ouvert et d’être prêt à s’adapter.

 

Le Standard d’aujourd’hui est assez bien équilibré et assez diversifié, avec des stratégies qui vont du mono-rouge hyper agressif jusqu’au Contrôle bleu-noir ou Esper, en passant par diverses constructions Midrange Abzan.

 

Voici un exemple d’un deck Standard. C’est un deck agressif et rapide basé sur le rouge qui se concentre sur la sortie très rapide de nombreuses créatures, puis qui inflige des blessures avec le Commandement d'Atarka et Activer les flammes.

 

Agro rouge de Martin Dang — Pro Tour Les dragons de Tarkir

 


Bloc Construit

 

Le Bloc Construit est le seul format Construit communément joué qui dispose d’une sélection de cartes plus petite que le Standard. La probabilité que certaines cartes sortent du lot question puissance et soient difficiles à remplacer devient encore plus grande.

 

Par exemple, dans le Bloc Construit de Theros la Cariatide sylvestre, la Coursière de Kruphix et Elspeth, championne du Soleil étaient d’une puissance ahurissante. Il vous aurait fallu une raison très spéciale pour ne pas jouer avec ces cartes, ou avec une stratégie qui soit efficace pour les battre.

 

 

 


Modern

 

Le Modern est un format non-évolutif. Les extensions qui viennent d’être publiées deviennent légales en Modern, mais elles ne font pas disparaître les extensions plus anciennes. Les extensions à partir de Mirrodin et la Huitième édition (publiées en 2003) jusqu’au moment présent sont légales, et seront toujours légales en Modern.

 

Cependant, le Modern comprend une liste de cartes interdites, une collection de cartes spécialement sélectionnées qui ne sont pas légales dans ce format, bien qu’elles proviennent d’extensions qui soient légales en Modern. Ces cartes sont généralement choisies parce qu’elles sont trop puissantes, mais une carte peut aussi se trouver interdite pour d’autres raisons.

 

Historiquement, la liste de cartes interdites du Modern a été mise à jour à peu près une fois par an et a provoqué quelques-uns des changements les plus profonds du format.

 

Malgré la liste de cartes interdites, le Modern dispose d’une sélection de cartes maintes fois plus grande que le Standard. Comme vous pouvez-vous y attendre, les decks en Modern sont beaucoup plus puissants, et peuvent aussi être beaucoup plus rapides. Il y a de très nombreuses stratégies qui permettent de remporter une partie au tour quatre contre un adversaire mal préparé.

 

Chemin vers l'exil | Illustration par Todd Lockwood

 

 

Une autre caractéristique du Modern est sa diversité. Les adeptes du Modern pourraient probablement produire une liste de 50 decks compétitifs ou même plus, avec quantité de variantes possibles au sein de chacun d’eux ! (Bien qu’ils ne soient pas nécessairement tous d’une puissance comparable.)

 

Dans un format aussi rapide, puissant et imprévisible que le Modern, il devient important de se concentrer sur une stratégie proactive . Une stratégie réactive aurait des problèmes car il y a trop de decks qui attaquent de trop de manières différentes, et on ne peut pas s'attendre à les arrêter tous en même temps. Au lieu de cela, il est préférable de se concentrer sur l’exécution de son propre plan de jeu puissant, en sachant que si vous pouvez l’accomplir, vous pourrez vaincre face à pratiquement tout ce que votre adversaire pourra vous opposer.

 

Voici un exemple d’un deck Modern. C’est un deck bleu-rouge avec quelques cartes réactives qui lui confèrent la possibilité d’exercer un léger contrôle sur la partie, ou au moins de la ralentir. Cependant, ce qui est important, c’est qu’il sait frapper fort avec la combo source de victoire de l’Exarque fourbe et du Jumeau par scission. Si l’adversaire laisse une ouverture, ce deck peut lancer l’Exarque fourbe à la fin du tour, le dégager puis l’enchanter avec le Jumeau par scission. L’Exarque fourbe s’engage ensuite pour faire une copie de lui-même, ce qui dégage le premier Exarque et répète le processus. De cette manière, ce deck est capable de produire une quantité illimitée de jetons avec la célérité, et ainsi tuer un adversaire avec un total de points de vie quelconque en un instant !

 

Jumeau par scission bleu-rouge d’Antonio del Moral León

 


Legacy

 

Le Legacy est un format Eternal, ce qui veut dire que toutes les extensions de toute l’histoire de Magic sont légales. Tout comme le Modern, le Legacy dispose d’une liste de cartes interdites plutôt importante, composée de cartes estimées trop puissantes pour être autorisées.

 

Leegacy est défini par une sélection de cartes proprement gargantuesque. Il y a des milliers de cartes extrêmement puissantes qui peuvent être combinées d’innombrables manières. Pour chaque effet que vous cherchez, il risque d’y avoir une nombre très important d’options à votre disposition.

 

Pensez qu’en Standard, si vous recherchez un sort qui coûte un mana et inflige des blessures directes à votre adversaire, vous ne disposez pas de nombreux choix au-delà de la Balafre sauvage, de la Secousse d'étincelles et des Dommages collatéraux. En Legacy vous avez, pour n’en nommer que quelques-uns : Éclair explosif, Chain Lightning, Coup de flamme, Salve zingante, Dard de lave, Pointe de lave, Foudre, Pilier de flammes, Éclair de faille, Sceau de feu, Volée d'échardes, Choc, Feu de goudron et Assaillement // Barrissement en plus de tout ce qui est légal en Standard !

 

Quand je joue en Legacy, même en tant que joueur de Magic depuis 20 ans, je rencontre toujours des cartes que je n’ai encore jamais vues auparavant ! L’énorme sélection de cartes rend le Legacy rapide et puissant. Le nombre incalculable de situations auxquelles on peut se voir confronté le rend imprévisible, varié et difficile.

 

Le Legacy a deux cartes qui le définissent et méritent une mention spéciale dans tout aperçu du format.

 

 

Une grande partie de ce qui est possible en Legacy est tout autant possible en Modern, mais l’excellente manipulation de bibliothèque disponible en Legacy reste une des différences majeures entre les deux formats. Des cartes telles que le Remue-méninges, la Contemplation et la Prédestination servent : (A) à augmenter la consistance des decks bleus(ce qui est particulièrement important pour les decks à combinaison) et (B) à multiplier les options en jeu de façon exponentielle. Quand on joue avec plusieurs exemplaires de Remue-méninges, on voit dans chaque partie une plus grande portion de son deck. On a aussi plus de flexibilité et plus de contrôle sur sa pioche.

 


 

L’autre carte qui définit le Legacy est la Force de volonté. Cela vaudrait peut-être même la peine d’étendre notre cadre et de parler de tous les sorts « gratuits ».

 

Là où la présence de manipulation de bibliothèque multiplie vos propres options en jeu, la présence de sorts gratuits multiplie le nombre d’actions que votre adversaire pourrait entreprendre contre vous à tout moment donné. La combinaison de ces deux facteurs rend le déroulement du jeu en Legacy beaucoup plus compliqué et exigeant que dans les formats plus petits.

 

De plus, les sorts gratuits—et surtout les sorts d’anti-créature gratuits—augmentent l’efficacité et la vitesse (ils augmentent la vitesse de certaines manières mais pas d’autres) du format. Ils rendent difficile le fait de jouer avec des sorts chers, et obligent les decks Légacy à être élégants, simples et à courbes de mana faibles.

 

Voici un exemple d’un deck Legacy. C’est un deck blanc-bleu dédié Contrôle qui joue avec beaucoup de manipulation de bibliothèque (Remue-méninges,Contemplation etToupie de divination du sensei) afin d’utiliser le Contrepoids et des cartes avec la capacité miracle.

 

Blanc-bleu Miracles de Yuta Takahashi

Planeswalker (3)
3 Jace, le sculpteur de l'esprit
Sorcery (5)
3 Terminus 2 Implorez les anges
Enchantment (7)
3 Contemplation 4 Contrepoids
Other (7)
1 Pyrosalve 4 Force de volonté 2 Terres dévastées
60 Cards

Vintage

 

Le Vintage n’est pas joué au niveau des Grand Prix ou du Pro Tour, en partie parce que les meilleurs decks contiennent des cartes qui sont difficiles à obtenir pour de nombreux joueurs. Tout comme le Legacy, le Vintage est un format Eternal. Cependant, là où le Legacy dispose d'une une longue liste de cartes interdites, en Vintage aucune carte n’est bannie pour des raisons de niveau de pouvoir. (Certaines cartes sont interdites pour d’autres raisons et certaines sont limitées à un exemplaire maximum.)

 

Le Vintage est ce qui se rapproche le plus du « tout est possible ». Les decks sont outrageusement puissants, avec des victoires tout à fait envisageables au deuxième—voire au premier—tour !

 

Ce que le Vintage a de plus que le Legacy, c’est du mana artefact rapide (comme Black Lotus, Mox Sapphire, et de nombreux autres), et une pioche de cartes extrêmement puissante (comme Ancestral Recall et Wheel of Fortune).

 

 

 

Tout comme le Legacy, le Vintage est un très gros défi. Il peut être difficile de plonger directement dans les formats Eternal, et je recommande donc d’essayer d’abord le Modern pour faire le pont entre le Standard et le Legacy ou le Vintage. Cependant, une fois qu’ils s’y mettent, de nombreux joueurs tombent amoureux du Legacy et du Vintage, car ce sont des formats qui sont profonds et gratifiants à jouer.

 


Tous les formats de Magic apportent énormément de plaisir et valent la peine qu’on les essaye au moins une fois ou deux. En fait, le meilleur moyen de devenir un joueur accompli est de se former et de s’entraîner sur autant de formats que possible. Des parties en Modern ou en Legacy peuvent vous enseigner des leçons que vous utiliserez pour améliorer votre jeu en Standard ou en Bloc Construit.

 

La variété, c'est ce qui met du piment dans la vie. Une partie de ce qui fait de Magic un jeu si génial, ce sont les possibilités quasi-illimitées à la disposition de ses joueurs. Essayez-en quelques-unes !

 

 

Latest Level One Articles

Level One

October 5, 2015

Level One: The Full Course by, Wizards of the Coast

Professor Reid Duke has dismissed class. Level One is on hiatus, as Duke has paved his way through his entire syllabus to show you how to get better at Magic. However, we know not everyo...

Learn More

LEVEL ONE

September 28, 2015

Becoming a Better Player by, Reid Duke

This will be the final article that I write for Level One. For the time being, the column will be going on hiatus. Over fourteen months, I've tried my best to build a complete, self-conta...

Learn More

Articles

Articles

Level One Archive

Consult the archives for more articles!

See All

We use cookies on this site to personalize content and ads, provide social media features and analyze web traffic. By clicking YES, you are consenting for us to set cookies. (Learn more about cookies)

No, I want to find out more