Analyse d’Ugin, le Dragon Esprit

Posted in Articles on 8 Janvier 2015

By Timothée Simonot

Timothée Simonot est un joueur Pro (niveau Gold) qui a notamment remporté de Grand Prix de Londres et la coupe du Monde de Magic en 2013. En parallèle il étudie la communication.

La carte la plus emblématique de Destin reforgé est sans nul doute Ugin, le dragon-esprit. Difficile de prévoir le destin de celui qui pourrait changer l'avenir du plan Tarkir... Mais la puissance de ce planeswalker mérite que l'on tente d'en tirer profit en construit.

Être un dragon-esprit colossal : avantages et inconvénients.

Ugin, le dragon-esprit fait immédiatement penser à deux vénérables anciens : Karn libéré et Nicol Bolas, planeswalker. Comme eux, il peut gérer à peu près tout et gagner une partie « tout seul ». Comme eux, son coût de mana prohibitif fait que c'est un casse-tête pour le faire rentrer dans un deck.

Son principal atout par rapport à ses deux ancêtres est qu'il peut gérer plusieurs permanents le tour où il arrive sur le champ de bataille. La plupart du temps, quand vous jouerez Ugin, le dragon-esprit, vous détruirez immédiatement tous les permanents de votre adversaire. Ugin est probablement le meilleur planeswalker jamais édité pour se défendre lui-même ou revenir d'une situation mal engagée. Être capable de se défendre seul est une condition nécessaire qu'un planeswalker doit remplir pour intégrer un jeu contrôle, permettre de revenir d'une situation critique est fondamental pour une carte qui coûte six mana ou plus.

Donc Ugin coûte cher, mais Ugin remplit parfaitement le rôle qu'on attend d'un planeswalker cher, il a donc de bonnes chances de se voir ouvrir les portes du construit.

Tout n'est que poussière...

Dans le Standard actuel, plusieurs jeux ont besoin d'accumuler des planeswalkers ou des créatures pour gagner : Sidissi Whip (http://magic.wizards.com/fr/articles/archive/le-standard-au-world-championship-2014-12-18), Abzan Midrange (http://magic.wizards.com/fr/articles/archive/le-nouveau-roi-du-standard-le-deck-abzan-midrange-2014-11-13) ou encore Mardu contrôle. Contre ces jeux, Ugin, le dragon-esprit va d'abord annihiler tous les efforts faits par votre adversaire pour prendre possession du champ de bataille avec sa deuxième capacité, puis il fera office de kill.

Le planeswalker XXL est une réponse parfaitement adaptée contre ces stratégies. Mais contre Mardu aggro, Jeskaï Wins (http://magic.wizards.com/fr/articles/archive/daily-deck/jeskai-wins-2014-11-20) ou blanc-bleu héroïque, une carte à huit mana arrivera presque toujours après la bataille : si le format est aggro, Ugin, le dragon-esprit a peu de chances d'y briller.

Une maison pour un dragon

Si le contexte est favorable à Ugin, il faudra encore lui trouver une maison : on ne peut pas mettre de carte à huit mana dans n'importe quel deck.

Pour sortir Ugin plus vite, il y a deux options principales : générer beaucoup de mana avec Nykthos, reliquaire de Nyx dans un jeu dévotion dédié, ou profiter d'une carte comme Précepte de Karametra pour poser Ugin au tour 5 ou 6.

On peut également envisager Ugin dans le rôle de finisseur dans un jeu très lent. Bleu-noir contrôle est très bon pour faire durer la partie et gagne en outre la carte Pivot du destin pour compléter son arsenal. C'est probablement le meilleur deck pour aligner les terrains et temporiser jusqu'à pouvoir se payer les services d'Ugin, le dragon-esprit.

Et Urza, il en pense quoi ?

En Modern, Ugin pourrait se faire une place dans les jeux basés sur l'Urzatron (Mine d'Urza, Tour d'Urza et Centrale energetique d'Urza). Dans Rouge-Vert Urzatron, pouvoir jouer Karn libéré au tour trois grâce aux terrains d'Urza est trop crucial pour qu'Ugin puisse supplanter son aîné. Mais c'est potentiellement un bon complément qui pourrait remplacer Pierre de l'oubli dans le rôle de bouton reset à huit mana.

Dans la version Monobleu d'Urzatron, l'explosivité est moins essentielle et Ugin semble intégrer naturellement le deck. Les jeux basés sur l'Urzatron sont occasionnellement de bons choix en Modern, de là à voir quelques exemplaires d'Ugin, le dragon-esprit au Pro Tour Destin Reforgé, il n'y a qu'un pas...