Moins vite !

Posted in Beyond the Basics on 15 Juin 2017

By Gavin Verhey

When Gavin Verhey was eleven, he dreamt of a job making Magic cards—and now as a Magic designer, he's living his dream! Gavin has been writing about Magic since 2005.

Vous jouez un deck de style Temur Tour dynavolt en format Standard. Vous prenez place en vue de la première manche d'un match puis piochez votre main de départ.

Vos sept cartes sont Forêt, Canal du belvédère, Sanctuaire botanique, Harmonie avec l'Éther, Éclairs maîtrisés, Éclairs maîtrisés et Tour dynavolt.

C'est une main assez solide, surtout face à un adversaire que vous ne connaissez pas. Vous jouez en premier et vous décidez de garder votre main.

C'est votre tour un. Qu'allez-vous faire ?

  • Forêt
  • Canal du belvédère
  • Sanctuaire botanique
  • Harmonie avec l'Éther
  • Éclairs maîtrisés
  • Éclairs maîtrisés
  • Tour dynavolt

Cela semble être une évidence : le Sanctuaire botanique et l’Harmonie avec l'Éther, n'est-ce pas ? Le Sanctuaire botanique est le bon terrain à jouer dans la mesure où vous voulez rapidement le sortir de votre main et l'Harmonie avec l'Éther est une carte à un mana. Il est donc judicieux de la jouer ici.

. . . Vraiment ?

Approfondissons un peu plus la réflexion.

Oh, mana !

Permettez-moi de vous confier une leçon importante dont il faudra vous souvenir : le simple fait de posséder le mana nécessaire pour lancer un sort ne signifie pas pour autant qu'il faille lancer ce sort.

Je vois cela très fréquemment : des sorts d’anti-créature gâchés sur des créatures anodines tout simplement parce qu'on possède du mana inutilisé à l'issue du tour de son adversaire, des créatures sorties au mauvais moment pour se retrouver face à un nettoyeur de table, uniquement parce qu'elles sont dans votre main, une sélection de carte lancée avant même de savoir ce que vous cherchez. Comme toujours quand vous jouez à Magic, vous devez agir de manière délibérée, évaluer l'état de la partie ainsi que les informations dont vous disposez, définir les priorités et, à partir de là, prendre une décision.

Dans la situation décrite ici, vous avez l'Harmonie avec l'Éther dans votre main et elle coûte un mana. Vous pourriez la lancer et obtenir immédiatement un terrain, ce qui signifie que vous n'aurez pas besoin de la lancer durant un des tours suivants. Ce mana ne vous servait à rien dans ce tour.

Alors pourquoi attendre ?

La réponse à cette question tient en deux mots : Tour dynavolt.

Dynavolt Tower
Tour dynavolt | Illustration par Titus Lunter

Si vous n'avez pas besoin de lancer immédiatement l'Harmonie et obtenez un mana gratuit lors d'un tour après avoir lancé la Tour, vous obtenez deux énergies supplémentaires. Au sein d'un deck où la possibilité d'activer ou non votre Tour une fois supplémentaire pourrait faire la différence entre une victoire ou une défaite, c'est très important !

Dans cette situation, avec cette main, je ne lancerais pas l'Harmonie durant le premier tour. Mais ce n'est pas écrit dans le marbre : il y a quelques mains avec ce deck où je ne manquerais pas de la lancer.

Donc, que devez-vous prendre en compte dans ce cas ? Il y a deux questions fondamentales à vous poser.

Vision de l'avenir

Aurai-je ce mana dans un tour prochain ? Que vais-je abandonner en ne la jouant pas immédiatement ?

Voilà précisément ce que vous devez vous demander. Dans la plupart des cas, le coût d'opportunité d'abandonner l’occasion de lancer ce sort lors de ce tour peut se résumer à ceci.

Par exemple, imaginons que vous puissiez savoir que lors de chaque tour jusqu'à la fin de la partie, vous aurez un mana vert supplémentaire à disposition. Dans ce cas-là, vous pourriez garder cette Harmonie car vous disposeriez toujours des ressources pour la lancer.

Mais, dans Magic, les choses ne se déroulent pas ainsi. Vous ne pouvez pas conserver ce mana non dépensé pour un prochain tour. Il est donc indispensable que vous preniez votre main en considération et que vous évaluiez au mieux ce que vous réserve la suite de la partie.

Reprenons notre main de départ d'origine, mais remplaçons l'un des terrains par une Carcasse mécanique torrentielle. Ainsi, on n'a plus que deux terrains. Et maintenant ?

Eh bien, dans ce cas, je ne manquerais pas de lancer l'Harmonie dès le premier tour. Pour que votre main fonctionne, vous allez avoir besoin d'un troisième terrain et, au deuxième tour, vous allez certainement avoir quelque chose à jouer. Durant vos deux prochaines phases de pioche, vous pourriez piocher un terrain. Toutefois, si vous n'en trouvez pas, vous ne voudrez pas passer votre troisième tour à lancer l'Harmonie pour obtenir un terrain au lieu de lancer la Tour dynavolt.

Il n'y a qu'une seule carte de différence ; pourtant, cela change complètement la manière dont on devrait jouer le premier tour de la partie.

Mais que faire si votre main ne comprend pas la Tour dynavolt mais une Carcasse mécanique torrentielle ?

Cela vaut-il la peine de la conserver par rapport à la possibilité d'en piocher une ?

 

Dans ce cas, j'aurais tendance à lancer l'Harmonie maintenant car je veux assurer ma pose de terrain. Cela dit, si je possédais un quatrième terrain dans ma main (et pas une Carcasse mécanique), je conserverais probablement cette Harmonie.

Vous montrer efficace avec votre mana est aussi extrêmement important. Si vous laissez passer l’occasion de la lancer maintenant, il ne faut pas que cela vous nuise plus tard. Vous n'avez pas envie de perdre avec en main des sorts que vous auriez pu lancer autrement . . . et, dans le même ordre d'idée, il n'est pas pour autant question d'abandonner de la valeur ajoutée qui ne vous coûtera rien.

C'est précisément là qu'intervient la nécessité de vous servir de ce que vous savez sur votre main et votre bibliothèque pour envisager la suite de la partie.

Bien entendu, on peut arguer du fait que d'autres facteurs entrent en jeu comme, par exemple, réduire le nombre de terrains de base dans votre bibliothèque d'un exemplaire si vous lancez l'Harmonie tout de suite. Mais c'est un bénéfice négligeable comparé à la force concrète que représentent deux énergies supplémentaires. Dans chaque cas, regardez votre carte et anticipez : pouvez-vous attendre pour la lancer ou en ne la jouant pas immédiatement, abandonnez-vous de la valeur ? Et, bien entendu, cette réflexion s'accompagne du fait que moins la carte en question coûte pour être lancée, plus il est simple de la laisser dans sa main.

Observons un autre type de carte pour lequel cela se produit.

Sélection de cartes

Imaginons que vous ne jouiez pas l'Harmonie avec l'Éther lors du premier tour et qu'après d'autres moments d'hésitation, vous vous retrouviez à l'étape de fin du tour deux de votre adversaire. Auriez-vous intérêt à lancer l’Anticipation ?

Eh bien . . . Tout dépend de ce que vous cherchez.

En plus d'attendre pour la jouer à cause de la Tour dynavolt, il faut aussi évaluer s'il vaut mieux patienter afin d'être mieux informé.

Pour faciliter mon explication, permettez-moi de vous emmener à une autre époque, celle de la Prédestination.

À l'époque où un deck Standard extrêmement puissant appelé Caw-Blade dominait, la Prédestination était courante. Pratiquement tous les decks bleus jouaient quatre Prédestinations (même s'il restait quelques rebelles comme Shaheen Soorani pour aller dans la direction opposée) et elles étaient cruciales. Ceci dit, il y avait une astuce pour bien définir quand et comment les utiliser.

La confrontation miroir Caw-Blade (un match que j'ai malheureusement enduré dans 11 des 16 manches d'un Grand Prix) était l'occasion de lancer souvent la Prédestination et quand un adversaire la lançait dès le premier tour, cela me convenait parfaitement.

En fait, sauf s'il vous manquait des terrains ou l'une des cartes cruciales à deux manas (une Mystique forgepierre et un Faucon d'escadron si vous êtes curieux), le meilleur moment pour lancer la Prédestination était souvent le tour trois. On cherchait à laisser la partie avancer suffisamment afin de savoir ce qu'on voulait obtenir de sa Prédestination et c'est exactement ce que donnait le tour trois avec, en plus, la possibilité de jouer une autre carte à deux manas. Besoin de terrains ? De sorts ? De réponses aux interrogations posées par un deck agressif ? De vos Jace, le sculpteur de l'esprit si terrifiants ? Vous en découvriez bien davantage en laissant la partie se dérouler un petit peu.

Mais revenons à l’Anticipation.

L’Anticipation est assez différente de la Prédestination. Tout d'abord, vous ne pouvez pas utiliser le regard pour envoyer d’autres cartes sur le dessus de votre bibliothèque. D'autre part, elle coûte deux manas.

Cette différence est énorme car le coût d'opportunité pour attendre est doublé. Avoir un mana supplémentaire à disposition lors d’un tour pour l'Harmonie est envisageable avec cette main, mais en avoir deux peut demander du temps.

Dans cette situation, je lancerais l'Anticipation. (En supposant que vous ne vouliez pas lancer vos Éclairs maîtrisés sur quoi que ce soit. Il serait bien vu d'attendre que la Tour soit jouée, si possible.) Mais c'est une bonne chose de se montrer réfléchi. Si par exemple votre deck a une courbe de mana basse, alors peut-être que votre meilleure tactique est tout simplement de lancer la Tour dynavolt au tour trois puis les Éclairs maîtrisés ainsi que l’Anticipation au tour quatre pour obtenir une bonne dose d'énergie.

Mais la morale de l'histoire est celle-ci : demandez-vous toujours si c'est le moment idéal pour lancer telle ou telle carte dès maintenant. Parfois, il vaut mieux patienter.

Il est urgent d'attendre

C'est là un aspect de Magic dont on ne discute pas très souvent et j'espère que cela vous aura aidé à voir les choses différemment. Je sais que cela a été une révélation pour moi quand je l'ai compris.

Puissiez-vous toujours faire preuve d'Anticipation afin de juger des meilleurs moments pour lancer vos sorts.

Cet article vous inspire-t-il des réflexions ou des questions ? Je serais ravi de vous entendre. N'hésitez pas à m'envoyer un tweet, un message sur Tumblr ou un bon vieil e-mail pour me faire part de vos remarques à BeyondBasicsMagic@gmail.com. (En anglais, s'il vous plaît.)

Je serai de retour la semaine prochaine pour un autre « Beyond the Basics ». Amusez-vous bien à lancer des sorts. On se revoit bientôt !

Gavin

@GavinVerhey
GavInsight

Latest Beyond the Basics Articles

BEYOND THE BASICS

20 Juillet 2017

La caresse de la Mort by, Gavin Verhey

Nous avons parcouru pas mal de chemin depuis le Basilic des halliers. Le Basilic des halliers, apparu dans Limited Edition (Alpha), avait une sorte de contact mortel embryonnaire, et o...

Learn More

BEYOND THE BASICS

13 Juillet 2017

Drafter votre réserve by, Gavin Verhey

Quand vous entendez « réserve », vous pensez probablement à des decks de 60 cartes. Vous pensez à ces heures passées, tard dans la nuit, à optimiser ces quinze cartes sacrées que vous pou...

Learn More

Articles

Articles

Beyond the Basics Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All