Tout de suite ou plus tard

Posted in Beyond the Basics on 14 Septembre 2016

By Gavin Verhey

When Gavin Verhey was eleven, he dreamt of a job making Magic cards—and now as a Magic designer, he's living his dream! Gavin has been writing about Magic since 2005.

Au commencement, il n’y avait rien.

Puis, il y eut ceci :

Faisant son apparition dans Limited Edition (Alpha), la toute première édition de Magic, elle a mis un peu de temps à trouver la faveur du public, car les joueurs n’étaient pas persuadés que détruire toutes les créatures — y compris les leurs — puisse être une bonne chose. Mais avec le temps la Colère de dieu est devenue l’élément déterminant de bon nombre des premiers decks Contrôle de Magic et s’est profilée comme étant la référence pour les nettoyeurs de table.

L’astuce avec n’importe quel nettoyeur de table, que ce soit la Colère ou autre chose, c’est de construire votre deck et de jouer votre partie d’une manière qui vous avantage.

Par exemple, si votre deck ne contient que sept créatures et que le reste sont des éléments de contrôle, il sera assez facile pour la Colère de dieu de détruire plusieurs créatures de votre adversaire sans que vous en soyez affecté. Même si vous la mettez dans un deck midrange avec des créatures, vous savez qu’elle est dans votre main et vous pouvez jouer de façon à l’optimiser, comme retarder le lancement de vos créatures. Bien que la Colère de dieu puisse paraître symétrique, elle ne l’est que rarement.

Voilà donc l’élément central — et si vous voulez en savoir plus au sujet des types de decks qui voudraient nettoyer la table, je vous conseille vivement de lire cet article par le très estimé Reid Duke. Mon conseil à ce sujet reflète assez précisément sa perspective, et je ne vois pas la nécessité de simplement le réitérer.

Je préfère plutôt explorer un autre niveau — aller, si vous voulez, au-delà des bases.. Aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur cette question très précise : quel est le bon moment pour lancer mon nettoyeur de table ?

Le moment où vous déclenchez votre nettoyeur peut faire la différence entre remporter ou perdre une partie de Magic. Bien sûr, votre adversaire suit parfois une courbe parfaite, puis vous jouez le terrain nécessaire et lancez le nettoyeur dont vous avez besoin pour ne pas mourir. Et parfois, votre adversaire aura une misérable 1/1 avec laquelle il réduira lentement votre total de 16 points de vie, et vous pourrez sans crainte laisser la Colère dans votre main. Mais dans tous les cas intermédiaires, il y aura une décision cruciale à prendre.

Alors, comment allez-vous arriver à cette décision ? Lisez la suite pour le savoir ! (Et, oui, il y a une carte de preview Kaladesh qui vous attend — patientez encore un peu.)

Obtenir de la valeur et arrêter les problèmes

Il y a trois raisons principales pour retenir un nettoyeur de table plutôt que de le lancer dès que possible.

La première est que vous pensez pouvoir en tirer une valeur plus importante plus tard en détruisant plus de créatures ou de meilleures créatures.

Essentiellement, les cartes qui détruisent toutes les créatures sont un peu comme un mini-jeu « Tentez votre chance ». Votre objectif est de tuer autant de choses qui vous concernent que possible… sans attendre tellement longtemps que cela finisse par vous coûter la victoire.

Bien sûr, vous pourriez lancer votre Colère si vous avez 20 points de vie et que votre adversaire dispose d’une 3/3 — mais pourquoi ne pas attendre un tour pour voir s’il joue autre chose que vous pourriez faire sauter ? Même s’il décide de ne pas le faire (possiblement parce qu’il a peur de votre Colère), cela signifie que vous venez de gagner un tour pendant lequel il ne fait rien.

La deuxième raison est parce que vous voulez attendre pour essayer de vous débarrasser d’une créature spécifique.

Par exemple, le jeu est déjà bien avancé et votre adversaire a deux 2/2… mais vous savez aussi qu’il a le Briffaud céleste des Simic dans son deck.

Vous voulez peut-être attendre d’utiliser votre nettoyeur pour gérer une telle carte qui peut vous causer de gros maux de tête. Vous pouvez probablement vous occuper de ces 2/2 d’une autre manière (ou encaisser quelques blessures), et plutôt garder votre Colère pour vous sauver d’une défaite plus tard.

La troisième raison est que vous voulez simplement une mise en place qui améliorera vos tours de l’après-nettoyeur, ou pour une meilleure efficacité de mana.

Supposons que vous ayez Rassemblez la légion dans votre main, ainsi que cinq manas.

Vous pourriez utiliser la Colère maintenant, puis utiliser Rassemblez au tour suivant. Mais si la menace sur la table n’est pas énorme, alors jouer Rassemblez la légion maintenant signifie qu’elle aura un tour pour devenir active et commencer à construire, et en plus votre adversaire pourrait durant son tour jouer une autre créature que vous allez pouvoir balayer avec la Colère.

Si votre adversaire dispose de créatures d’une force totale de 4 et que vous balayez maintenant, qu’il dégage ensuite et joue une 4/4, alors vous vous retrouvez instantanément dans une situation similaire à celle où vous auriez d’abord joué Rassemblez la légion. La différence, c’est qu’en jouant Rassemblez en premier, il se sentira peut-être obligé à son tour de s’étendre — ce qui augmentera la valeur de votre Colère, et vous mettra dans une position où Rassemblez la légion prendra de l’élan et où votre adversaire n’aura rien !

Comme dans cette situation, ce sera souvent une combinaison de ces facteurs qui vous inciteront à attendre un peu.

Anticiper

La première chose que j’essaye de faire pour déterminer si je dois ou non nettoyer la table, c’est de regarder un tour dans l’avenir. Si je ne lance pas ma colère ici, à quoi ressemblera alors la partie ?

Supposons que vous êtes à sept points de vie et que vous faites face à trois de ces gars :

Réfléchissons au monde dans lequel vous ne déclencherez pas votre nettoyeur à cet instant même. Vous encaisserez six blessures pour vous retrouver à un point de vie. Vous pouvez lancer la Colère au prochain tour et dévaster la table actuelle, plus tout ce que votre adversaire aura ajouté d’ici-là…

…… Mais il y a un tas de problèmes avec cette stratégie. La toute première, c’est que vous vous retrouvez avec un point de vie. Cela veut dire que vous devez absolument tout tuer pendant le reste de la partie, au risque d’en mourir. De plus, votre adversaire ne jouera probablement plus de créatures. S’il a trois créatures et que vous n’en avez qu’une, il ne va sans doute pas s’étendre davantage. Et pour finir le tout, vous n’aurez peut-être même pas un autre tour : il joue rouge et n’importe quelle créature avec la célérité ou sort de brûlure vous finira soit maintenant, soit plus tard.

À l’inverse, imaginez maintenant être à 20 points de vie. Vous êtes maintenant dans une position dans laquelle vous pouvez (si vous le désirez) absorber quelques blessures et essayer d’attraper une autre créature au prochain tour.

Réflexion arrière

Une grande partie de la valeur de l’attente est basée sur le fait de réellement attraper une créature supplémentaire. Voici donc une bonne question à se poser : mon adversaire aurait-il pu lancer une créature au dernier tour, sans le faire ?

Si votre adversaire lance des créatures de manière intrépide, alors il est très probable qu’il va en sortir une autre au prochain tour et vous pourrez l’encaisser comme valeur supplémentaire.

À l’inverse, s’il a passé au dernier tour avec cinq manas et quatre cartes en main, alors soit il n’a pas de créature, soit il se doute que vous avez peut-être un nettoyeur, et ne veut donc prendre aucun risque. De toute manière, vous pouvez renoncer à l’idée d’en tirer une valeur supplémentaire et observer s’il y a d’autres raisons pour lesquelles vous préfèreriez attendre.

Similairement, une situation que vous rencontrez régulièrement est celle où votre adversaire n’a aucune carte en main ou juste une. Dans cette situation, c’est en général O.K. d’utiliser votre nettoyeur s’il a quoi que ce soit comme présence sur la table. Il doit piocher plus de créatures pour pouvoir s’en sortir, car sinon il n’a rien.

Réfléchissez à ce qui s’est passé et à la situation actuelle au-delà de ce qu’il y a sur le champ de bataille pour vous aider à prendre une décision réfléchie.

Valeur ajoutée

Si vous avez un nettoyeur en Limité, alors vous n’en avez en général qu’un seul. Mais dans des formats Construits comme le Standard, ce n’est probablement qu’un des trois ou quatre exemplaires que vous jouez — et cela veut dire que vous pouvez en piocher plus !

Si vous avez un élément de secours en main, alors il est beaucoup plus sûr d’en jouer un légèrement plus tôt. Un modèle de jeu classique est d’avoir deux nettoyeurs complets dans la main : vous en jouez un, votre adversaire pense que le danger est passé et sort plusieurs créatures supplémentaires, puis vous dégagez et jouez l’autre.

De plus, la raison pour laquelle vous voudriez attendre avant de jouer la Colère est en partie dans le but d’augmenter vos chances d’en trouver une autre. Lancer un sort de pioche de cartes tôt dans la partie, au lieu de déclencher une Colère sur une petite table vous aide à creuser jusqu’à vos nettoyeurs pour les avoir à disposition si nécessaire — plutôt que de lancer la Colère maintenant, voir l’adversaire jouer des menaces encore plus importantes et devoir prendre un tour pour lancer votre sort de pioche de cartes, pour trouver une Colère que vous ne serez même pas assuré de piocher.

Changer la formule

Bien sûr, différents nettoyeurs disposent de capacités différentes et certains d’entre eux peuvent vous encourager de jouer d’une manière ou d’une autre quand il est question de lancer une Colère plus tôt ou plus tard.

Et Kaladesh ? Eh bien, l’extension a une carte qui est une des variantes de la Colère la plus puissante que nous ayons faite ces derniers temps.

Maintenant que vous comprenez quelques-uns des différents moments durant lesquels vous voudriez utiliser une Colère (qu’est-ce que je raconte… — la plupart d’entre vous ont probablement juste fait défiler le texte jusqu’ici aussi rapidement que possible pour voir la carte de preview de Kaladesh), alors examinons la Fumigation :

Ces jours-ci, cinq manas c’est le prix de référence pour un nettoyeur total — et quel nettoyeur !

La Fumigation est le rêve de tout joueur Contrôle. Ce n’est pas seulement un moyen de nettoyer la table et prendre du card advantage, elle vous rend aussi des points de vie ! En plus de tout le card advantage que vous obtenez en nettoyant la table avec une carte, celle-ci lance gratuitement un sort de gain de points de vie.

Cela modifie aussi un peu les calculs. Tant que vous ne mourrez pas, vous pouvez forcer un peu votre chance. Si la table de votre adversaire présente quelques 2/2 et que vous avez le choix entre une Fumigation ce tour-ci, ou faire autre chose maintenant et une Fumigation le prochain tour, alors vous pouvez attendre tout en sachant que vous vous rattraperez. Et si votre adversaire joue plus de créatures, alors vous les tuerez tout en gagnant des points de vie ! Ou, si vous préférez ne pas prendre de risque, alors les points de vie que vous gagnez en la lançant maintenant vous fourniront un tampon supplémentaire, si jamais votre adversaire joue quelque chose de plus gros et qu’il vous faut du temps pour vous en débarrasser.

Là où la Fumigation est particulièrement efficace, c’est contre les armées de jetons 1/1 qui apparaissent régulièrement en Standard. Vous pouvez vous débarrasser de tous leurs jetons et réparer les blessures qu’ils ont causées !

Nous avons vu dans le passé à quel point le gain de points de vie peut être brutal quand il est attaché à des effets de contrôle clés, comme pour la Révélation du sphinx. Et la Fumigation est une carte qui sera probablement un élément définissant du Standard tant qu’elle sera présente.

Plus tard

Nous y voilà donc : les stratégies de nettoyeurs de table et une nouvelle carte de preview en bonus !

Dans le nouveau format Standard, vous allez vouloir être plus prudents que jamais à l’idée de jouer des créatures excessives. Non seulement vous les gâchez, mais elles font gagner des points de vie à votre adversaire. Mais quand faut-il attendre le moment jouer vos créatures ? Ça m’a tout l’air d’un sujet pour un autre article…

J’espère que vous avez apprécié cette double dose de stratégie. Si vous avez des idées ou des commentaires, ou que vous voulez juste me dire comment vous trouvez Kaladesh jusqu’ici, n’hésitez pas à me contacter ! Vous pouvez toujours me joindre sur Twitter ou Tumblr, ou alors, si vous préférez quelque chose de plus traditionnel (mais sans être trop traditionnel), vous pouvez m’envoyer un e-mail en anglais à beyondbasicsmagic@gmail.com.

On se reparle la semaine prochaine !

Gavin
@GavinVerhey
GavInsight

Latest Beyond the Basics Articles

BEYOND THE BASICS

20 Juillet 2017

La caresse de la Mort by, Gavin Verhey

Nous avons parcouru pas mal de chemin depuis le Basilic des halliers. Le Basilic des halliers, apparu dans Limited Edition (Alpha), avait une sorte de contact mortel embryonnaire, et o...

Learn More

BEYOND THE BASICS

13 Juillet 2017

Drafter votre réserve by, Gavin Verhey

Quand vous entendez « réserve », vous pensez probablement à des decks de 60 cartes. Vous pensez à ces heures passées, tard dans la nuit, à optimiser ces quinze cartes sacrées que vous pou...

Learn More

Articles

Articles

Beyond the Basics Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All