Présentation de la parade

Posted in Card Preview on 25 Mars 2021

By Andrew Brown and Jules Robins

Ce n'est pas tous les jours que Magic introduit un nouveau mot-clé standard. Le jeu demande déjà aux joueurs d'apprendre de nombreuses choses, et plus il y en a, plus la courbe d'apprentissage est raide. Cependant, il nous arrive parfois de trouver quelque chose que nous utiliserons assez souvent pour justifier son apprentissage, comme maintenant. Et donc, pour cette occasion mémorable, vous aurez droit à deux auteurs, puisque nous avons proposé ce mot-clé ensemble :

Moi (Jules Robins), qui apparaîtrai avec un texte normal.

Andrew Brown, dont le texte sera surligné.

Depuis le tout début, les sorts qui tuent des créatures sont plus efficaces que les créatures qu'ils tuent. C'est nécessaire, car sinon il serait difficile de rattraper l'adversaire, et le deck avec une longueur d'avance aurait tendance à la conserver. Mais en rendant le retrait trop efficace, on court le risque d'empêcher aux decks remplis de créatures de se faire une place en premier lieu. La solution la plus simple est de s'assurer que le retrait ne puisse pas répondre avec efficacité à certaines créatures.

À cette fin, la protection paraît toutefois un brin excessive. La course aux blessures et le blocage sont moins efficaces pour combattre les cartes dotées de cette mécanique. Nos concepteurs n'ont donc pas tardé à commencer à chercher des approches plus ciblées (oui, c'est un jeu de mots) de ce défi. Ils ont fini par se décider à un ajout simplissime, et c'est ainsi que dans Vision de l'avenir le linceul est devenu un mot-clé.

Le linceul a fait l'affaire sur beaucoup de cartes, mais il n'allait pas sans certains problèmes. Par exemple, de nombreux joueurs apprenant la mécanique s'imaginaient pouvoir cibler leurs propres créatures avec le linceul, et même après avoir appris son fonctionnement, beaucoup d'entre eux sont restés déçus par cet aspect. La construction de son propre monstre est de longue date la façon de jouer préférée des fans, mais elle est d'ordinaire trop vulnérable aux sorts de retrait pour être fiable. Alors nous nous sommes remis à expérimenter, à modifier certaines choses, et à l'arrivée de Magic 2012, nous nous étions mis d'accord sur un mot-clé.

La défense talismanique s'attaquait à ce problème tout en en créant un autre : l'empilement d'améliorations sur une même créature avec laquelle l'adversaire ne peut pas interagir. Ce sont les interactions dynamiques qui rendent Magic le plus amusant, et les joueurs disposant d'une créature qu'on ne peut pas retirer du tout ont bien trop intérêt à rendre tout blocage impossible. Au final, même les cartes avec la défense talismanique, sous leur air inoffensif, posent des problèmes.

L'Éclaireuse des clairières est une carte avec la défense talismanique qui a suscité beaucoup d'émotions. En Limité, elle n'a eu aucun succès, soit parce que cette carte était faible, soit parce qu'il était frustrant de jouer contre elle en combinaison avec la Peau de troll. En ce qui concerne les formats Construits, l'archétype Bogles est un deck qui divise. Il a beaucoup d'atouts. C'est un deck qui se joue d'une façon distincte. Il est relativement facile à jouer. Il a une identité forte.

Son plus gros problème est qu'il peut être frustrant de l'affronter, en raison du manque généralisé de moyens de le contrecarrer. Cependant, si l'on tient compte des options qu'offrent les réserves, je dirais que l'archétype Bogles a un impact positif sur le Modern. Mais étant donné que de plus en plus de joueurs jouent en élimination directe sur MTG Arena, nous allons sûrement devoir éviter de soutenir les decks Bogle en Standard, puisque c'est surtout l'utilisation d'une réserve qui permet de les contrer.

En bref, ce n'est pas très amusant de se sentir impuissant. Une leçon qui rappelle certaines solutions passées pour pallier des problèmes dans Magic. Nous n'avons pas vraiment besoin de nous débarrasser du retrait contre tant de créatures que ça, il nous faut juste le rendre moins efficace.

L'une des difficultés auxquelles on se heurte quand on souhaite que des créatures aient un impact en Standard, c'est qu'elles n'ont normalement pas d'effet immédiat sur la partie. Je pense notamment à Drana, libératrice de Malakir. Quand j'ai lu la carte pour la première fois en tant que joueur, elle m'a paru plutôt puissante, et j'étais ravi de l'essayer dans un deck Allié Standard.

Un problème s'est présenté durant le test : Drana n'avait pas de quoi faire un impact immédiat et était trop vulnérable à des sorts de retrait moins coûteux. Si je pouvais remonter le temps par magie et modifier Drana, je lui ajouterais une forme de protection légère afin de m'assurer qu'elle puisse attaquer et tirer profit de ses forces.

Gerry Thompson m'a un jour posé une question qui m'est restée en tête depuis : « Combien de créatures avec un coût converti de mana (valeur de mana) supérieur ou égal à 3 ont eu récemment un impact sur le Standard sans disposer d'une forme ou d'une autre d'effet immédiat sur la partie ? » La liste est bien plus courte que je ne l'aurais cru. Sur cette liste, une de mes cartes préférées est Ojutaï, seigneur-dragon, dont la résistance sujette à une condition est la raison de son succès. Les créatures de coût élevé dans les decks Standard sont une bonne chose, et une nouvelle mécanique pourrait apporter plus d'outils à notre arsenal pour le confirmer.

Les façons de jouer que nous décrivons s'appliquent à toutes les couleurs, mais en élargissant l'utilisation d'un effet, on court toujours le risque d'affaiblir le pentagramme de couleurs : si les couleurs se jouent toutes de façon similaire, elles perdent leur identité. Pour rendre les créatures résistantes au retrait dans toutes les couleurs, il nous fallait trouver un moyen de les jouer différemment. Alors nous avons commencé à expérimenter avec quelques cartes.

  • Élémental boréal
  • Terreur des pics
  • Géant tectonique
  • Escogriffe de l'essaim

Les résultats ont été très prometteurs, que ce soit pour des decks de 40, 60 ou 100 cartes. Ainsi, avec la sortie de Strixhaven : l'Académie des mages, nous focalisons notre attention afin de créer une nouvelle mécanique mot-clé :

Parade [COÛT] À chaque fois que ce permanent devient la cible d’un sort ou d’une capacité qu’un adversaire contrôle, contrecarrez ce sort ou cette capacité à moins que ce joueur ne paie [COÛT].)

Voltigeur des cascades

Les deux formes les plus courantes que vous verrez coûtent du mana supplémentaire (en blanc, bleu et vert) et des points de vie supplémentaires (en noir et rouge). Ces approches protègent toutes deux contre le retrait, mais demandent des choses différentes au reste de votre deck et donnent à l'adversaire différentes occasions d'encaisser et de retirer la créature avec la parade. À l'avenir, attendez-vous également à découvrir d'autres coûts de parade uniques !

Nous ne comptons pas exclure la défense talismanique de Magic. Il existe de nombreuses cartes où la défense talismanique a plus de mérite que la parade. On peut prendre comme exemple courant les techniques de combat utilisant la Sagacité du ranger et le Voile en peau de serpent. Et puis parfois, ces créatures imposantes avec lesquelles il est difficile d'interagir constituent des ajouts bénéfiques à leur environnement (je pense notamment au Tyran du carnage). Au bout du compte, nous avons ajouté un nouvel outil dans la boîte à outils et nous tâcherons de nous en servir lorsqu'il sera le mieux adapté à une carte.

À l'avenir, attendez-vous à une plus grande diversité dans les types de créature pouvant faire la différence ! Ah, et j'ai failli oublier. Nous devons aussi un preview de carte :

Sculptrice de torrents
Sonate pour lance-flammes

Ce que je préfère avec cette carte, c'est la façon dont le verso prépare de futures copies du recto pour réussir. Normalement, il est ardu d'obtenir un éphémère ou un rituel au coût élevé dans son cimetière, mais avec la Sonate pour lance-flammes, c'est facile. Puis, une fois que vous aurez joué la Sculptrice de torrents, vous disposerez d'une menace imposante plus difficile à retirer qu'un Gueuleffroi colossal ordinaire.


Sculptrice de torrents
Sculptrice de torrents | Illustration par : Slawomir Maniak

Strixhaven : l'Académie des mages sort le 23 avril. Consultez les Visuels des cartes et les Visuels des variantes, qui incluent les Archives mystiques au complet, pour voir encore plus de cartes incroyables !

Latest Card Preview Articles

CARD PREVIEW

16 Décembre 2020

Cartes supplémentaires des boosters thématiques et d’extension de Kaldheim by, Blake Rasmussen

Comme nous l’avons déjà fait dans le passé, Kaldheim inclura quelques cartes spéciales dans nos boosters thématiques, qui ont comme objectif de renforcer le thème du booster, tout en offr...

Learn More

CARD PREVIEW

6 Novembre 2020

Les personnages légendaires de Commander Légendes, deuxième partie by, Ari Zirulnik and Ethan Fleischer

Pendant toute la semaine, nous avons révélé des cartes de Commander Légendes représentant des personnages, à la fois nouveaux et anciens. Vous en connaissez peut-être certains, et d’autre...

Learn More

Articles

Articles

Card Preview Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All