Day 2 Blog Archive

Posted in Event Coverage on 1 Décembre 2006

By Wizards of the Coast

TABLE OF CONTENTS

  • Blog - 9:08 p.m. - Ronde 12, table 1 : Jonathan Rispal Vs Da Rosa Paulo
    by Laurent Cestaro
  • Blog - 7:44 p.m. - Deuxième draft : Guillaume Wafo-Tapa
    by Laurent Cestaro
  • Blog - 6:27 p.m. - L'AVIS DES EXPERTS
    by Laurent Cestaro
  • Blog - 4:55 p.m. - Ronde 8 : Faites sauter les terriers - Jan-Moritz Merkel (ALLEMAGNE) contre Guillaume Wafo-Tapa (FRANCE)
    by Hanno Terbuyken, Translated by Bruno Billion
  • Blog - 3:02 p.m. - Rapport de draft - C'est Noël pour le Brésil
    by Laurent Cestaro
  • Blog - 1:29 p.m. - Portrait : Sylvain Lauriol
    by Laurent Cestaro
  • Blog - 11:33 a.m. - Draft numéro 1 : Raphaël Lévy
    by Laurent Cestaro

BLOG


Avec un résultat de 12 points obtenu lors de la première journée, Raphaël s'estimait plutôt déçu compte tenu de sa relative malchance lors du dernier match. Aujourd'hui, il est à l'épreuve sur son exercice favori : le booster draft. Très déterminé, il envisage de réussir une excellente prestation durant cette deuxième journée soit 6-0 ou au pire 5-1 afin de rester dans la course pour la victoire finale, son seul et avoué objectif.

En premier choix, Raphaël choisit Nightshade assassin plutôt que Griffin guide, pari qui va s'avérer judicieux puisque le noir va bien circuler lui permettant de récupérer bon nombre de sorts de destruction de créatures. Sa seconde couleur ne se définit que clairement vers le milieu du second booster lorsque qu'il prend coup sur coup deux créatures bleues. Pour le dernier pack, Raphaël hésite entre Trespasser il-Vec, qui lui permettrait d'optimiser ses sorts avec la folie, et Plague sliver, une créature solide et agressive qui se combine bien avec son nombre élévé de " removal ". Il opte finalement pour le slivoïde. Plus tard, il se montrera tout heureux de pouvoir contre-drafter un Whirling dervish !

Liste complète du jeu :

Untitled Deck

Download Arena Decklist

Le jeu paraît solide bénéficiant d'une courbe de mana satisfaisante et d'un nombre important de sorts d'anti-créatures. Raphaël remporte d'ailleurs très facilement sa première ronde, souhaitons-lui de prolonger cette série de succès.


Thursday, November 30: 1:29 pm - Portrait : Sylvain Lauriol

by Laurent Cestaro
 

Figure incontournable parmi les joueurs de Magic français, Sylvain a décroché cet été son second titre de champion de France. A 28 ans, le gérant de la boutique Equinoxe 7 à Marseille reçoit à nouveau l'honneur de figurer comme chef de file d'une équipe de France ambitieuse. Sylvain connaît le jeu depuis 1994 et a participé à près de 300 tournois homologués par la DCI. Son palmarès est déjà conséquent puisque, outre ses deux titres français, Sylvain a aussi été sacré champion d'Ecosse lorsqu'il y résidait en 1998. Parmi ses 14 Pro tours joués, on se souvient de sa belle performance à Osaka en 2002 où il finit 5ème. Entretien :

Sylvain Lauriol

- Tu as la réputation avérée par les résultats d'être un deckbuilder et un joueur construit de tout premier plan, quelles qualités expliquent ta réussite ?

Tout d'abord, je n'ai pas d'a priori sur les types de jeux. Ensuite et surtout, je construit autour d'une fonction plutôt que par rapport aux cartes. Il m'arrive ainsi de construire des jeux avec des cartes qui n'existent pas et dans ce cas, je garde l'idée en espérant qu'une carte correspondante soit éditée. Je porte aussi beaucoup d'attention aux éléments statistiques, ce qui m'invite parfois à jouer des cartes dites exotiques. Par exemple, lors du dernier championnat de France, je jouais un Icatian javelineer parce que j'avais besoin d'une neuvième créature à 1 d'invocation. Toutes mes originalités ont souvent cette justification.

- Du coup, tu es parfois sous estimé en format limité. Selon toi, est-ce un désavantage lié à une réalité ou a contrario un atout en terme de motivation ?

Je n'ai effectivement jamais fait de vrais résultats en limité mais j'admets aussi que ma motivation est souvent réduite pour ce format. Ceci dit, cela dépend aussi beaucoup des éditions, je me suis par exemple bien amusé en draft Coldsnap. Après je ne sais si ma motivation moindre explique mes résultats quelconques ou si c'est l'inverse, où est l'oeuf et où est la poule ?

- Lorsque tu joues en tournoi, es-tu sujet à la superstition ?

Non même si j'ai bien quelques habitudes que certains peuvent assimiler à des tics. Par exemple, ma façon de mélanger, pourtant plutôt spéciale, reste toujours la même. C'est une véritable mécanique qui me permet aussi de favoriser ma concentration.

- Lors d'un duel à Magic, quelle part du jeu t'apporte le plus de plaisir ? La préparation stratégique, l'affrontement psychologique ou l'aspect tactique ?

J'aime générer la surprise, provoquer mon adversaire et le forcer à se retrouver dans une situation inhabituelle. Par chance, ce plaisir s'harmonise avec ma manière de construire les jeux.

- Tu es à la fois champion de France et le joueur le plus expérimenté de l'équipe de France, as-tu aidé tes coéquipiers lors de la préparation au championnat ?

Pour cause de proximité on a beaucoup testé avec Jo mais Sélim s'est également montré très présent et il se manifestait souvent au téléphone. J'adore sincèrement ce groupe, nous avons un excellent esprit. C'est à propos fort réducteur de ne considérer que les représentants de l'équipe de France puisque bien d'autres ont participé à nos entraînements, en particulier Antoine (Ruel) et Guillaume (Wafo-Tapa).

6- Brièvement, que penses-tu de tes partenaires et quelles sont vos ambitions collectives ?

Jo a beaucoup de talent mais j'ai l'impression qu'il a encore du mal à apprécier son niveau. Avec davantage d'expérience, il deviendra un grand joueur. Sélim dispose d'une grande confiance en lui, il est vraiment très peu impressionnable et c'est une qualité qui lui servira sur le Pro Tour. De plus il a une envie énorme et c'est un atout encore plus essentiel. Tous deux sont dans de bonnes périodes contrairement à moi qui suis quasiment semi-retraité.

-Cette semi retraite est-elle due à ton activité professionnelle ?

La boutique me donne envie de jouer plus rarement et de beaucoup moins me déplacer. Mais, paradoxalement, lorsque je me décide à participer, je me prépare beaucoup mieux qu'avant et j'y vais avec une envie décuplée. Je me félicite que mon activité me permette de rester dans le milieu de Magic même différemment. Je trouve très gratifiant de faire avancer une communauté surtout à Marseille ou le jeu était moribond avant Equinoxe 7.

- Les augures semblent t'être favorables puisque tu as souvent triomphé à Paris. Quel est ton objectif pour la compétition individuelle ?

J'ai toujours des objectifs élevés. Un top 16 me satisferait. Je serai déçu si je ne parviens pas à me classer dans les 32 meilleurs. En brisant cette routine de tournois, ma semi-retraite a vraiment accru mon envie de bien figurer. Et j'estime que l'envie est ce qu'il existe de plus important lorsque l'on souhaite gagner.

-Merci et bonne chance.


Thursday, November 30: 3:02 pm - Rapport de draft - C'est Noël pour le Brésil

by Hanno Terbuyken, Translated by Bruno Billion
 

Encore tout frais de son apparition en finale au PT - Kobe, Willy Edel du Brésil a déjà prouvé qu'il est performant en draft Spirale temporelle. Et ici, à Paris, le pro brésilien est l'un des cinq à avoir terminé la portion Standard du tournoi avec un résultat de 6-0.

Et c'est un autre joueur 6-0, et un autre grand nom du jeu, qui s'installa à la droite d'Edel pendant le premier draft : Tsuyoshi Fujita. Le Brésilien, lui, fournissait à sa gauche Shouhei Yamamoto, un autre joueur japonais (avec un 5-1 en Standard).

Le draft d'Edel pourrait se résumer à un exercice complexe d'envois et de réceptions de signaux. Il commença avec un Grand gargadon et un Marcheur des profondeurs viscéride, apparemment dans sa combinaison de couleurs favorite, bleu-rouge. Il laissa même partir un Ange d'éclair et une Éclaireuse amroue pour garder le Gargadon, uniquement par préférence de couleur. L'Escogriffe souterrain fut son troisième choix, mais quand la quatrième carte du premier booster arriva, Edel vit que le blanc était ouvert. Pas de carte bleue, pas de carte rouge, juste un Prêtre soltari qui lui disait " Prends-moi. "

Willy Edel prends sérieusement les signaux en considération.

Le Brésilien décida de sauter sur l'occasion. Il savait qu'il avait passé une Éclaireuse amroue à Yamamoto, ce qui signifiait probablement qu'il aurait du blanc dans son jeu, ou que le joueur suivant en aurait, mais il misa aussi sur le fait que Fujita ne s'intéresserait pas au blanc. Sa stratégie fut donc de continuer en blanc et rouge avec le premier booster, de se concentrer sur le rouge en deuxième couleur avec le deuxième (parce que Yamamoto récupérerait toutes les bonnes cartes blanches), et d'espérer récupérer les cartes blanches de Fujita dans le troisième booster. Le bleu n'était pas une option parce qu'Edel n'avait pas vu une seule carte bleue jouable.

Au départ, son plan vira un peu au vinaigre parce que la source de cartes était tarie. Edel reçut des Chercheurs amrous, qu'il prit avec joie, mais ses dix derniers choix ( 6 à 15) n'avaient rien de rouge ou de blanc, à l'exception d'un Chauffeur de charbon et d'une Canonnade orque. Mais il récupéra deux Étoiles chromatiques...

Je pus jeter un coup d'œil à la pile de Yamamoto entre deux boosters, et elle était principalement verte avec le blanc ou le rouge en deuxième couleur potentielle. Yamamoto allait choisir l'une ou l'autre en secondaire, alors Willy était en bonne position pour récupérer des bonnes cartes d'une des deux couleurs. Quand Edel consulta son deuxième booster de quinze cartes, un Guide griffon lui fit de l'œil. Il ne prit même pas le temps de réfléchir et il l'ajouta directement dans sa pile ! Un Éclair de faille en deuxième choix lui confirma que Yamamoto avait trouvé une meilleure carte rouge, ou qu'il laissait à présent passer la couleur.

Les Gardes du corps hâlés lui arrivèrent en main en troisième choix, et Edel laissa passer des Vrilles de corruption à Fujita. Le joueur japonais hésita longuement entre les Vrilles et le Slivoïde scinde-os, mais finit par se décider sur le puissant sort de retrait. Une Mitraille, un Coupeciel gobelin et une Conflagration de neuvième choix vinrent compléter les bonnes cartes du deuxième booster d'Edel, tandis que Fujita recevait un beau cadeau en sixième carte : un Autocrate sengien.

Edel n'avait pas autant de rouge qu'il l'avait espéré, et pas de blanc depuis ce Guide griffon. Il y avait une bonne raison pour cela : ce draft ne contenait plus que quatre couleurs. Avant l'ouverture du troisième booster, je fis le tour de la table pour regarder la pile de chaque joueur, et sept d'entre eux avaient quelques cartes bleues. Tous, à l'exception de Tsuyoshi Fujita, avaient décidé d'éliminer le bleu, alors les autres couleurs étaient plus réparties.

Mais Edel eut plus de chance avec le troisième booster. Le blanc se mit à couler de chez Fujita, avec pour preuve des Conte-destins errants en troisième choix, en compétition avec des Gardes du corps hâlés et deux Slivoïdes gardiens, qu'il laissa passer. Vu que Fujita semblait se spécialiser en noir-rouge, Edel s'attendait à ce que le noir prenne la priorité sur le rouge, et qu'il récupérerait les restes du Japonais.

Une Éclaireuse amroue en premier choix (face à une Canonnade orque) et une autre Éclaireuse au passage suivant lui permirent de perfectionner son deck, et son troisième choix lui indiqua que sa stratégie avait fonctionné : Tsuyoshi Fujita lui passa un Guide griffon dont il n'avait pas besoin. Edel dût expédier un Appel du troupeau à Yamamoto, mais ce n'était pas vraiment un problème. Et Yamamoto fut ravi de récupérer cet Appel, comme vous pourriez vous en douter !

Noël continua encore pour Edel avec un Paladin pentarque en quatrième passage (ce qui offrit le Frisson de la chasse à Yamamoto). Un Orgg, une Mitraille, un Askari de la lame brûlante et une Canonnade orque de dernière minute finirent le draft du Brésilien. " Je ne suis pas très satisfait ", commenta Edel plus tard, considérant son deck comme médiocre et dans la moyenne 2-1.


Thursday, November 30: 4:55 pm - Ronde 8 : Faites sauter les terriers - Jan-Moritz Merkel (ALLEMAGNE) contre Guillaume Wafo-Tapa (FRANCE)

by Hanno Terbuyken, Translated by Bruno Billion
 

Alors que les joueurs s'installent dans la zone des matchs vedettes, deux des jeunes stars montantes d'Allemagne s'assoient côte à côte à la même table : Sebastian Thaler (l'artiste autrefois appelé Sebastian Aljiaj) fait face à Quentin Martin, et Jan-Moritz " J-mo " Merkel, vainqueur du PT - Kobe, se retrouve opposé au joueur français Guillaume Wafo-Tapa. Les deux joueurs commencent la ronde à 7-1 et ne montrent aucun signe de fatigue.

Première partie

La partie commence du côté de Jan-Moritz avec un Ours à fourrure cendrée et un Appel du troupeau. Guillaume y répond avec une Canonnade orque et un Mage du Parchemin. Mais avec deux éléphants 3/3, Jan-Moritz n'a aucune raison de s'inquiéter. Rien ne se passe pendant que Guillaume réfléchit à sa stratégie, finissant par passer son tour, l'air pas vraiment satisfait de la situation.

Le Mage du Parchemin bloque un jeton d'Appel sans tenter d'infliger les deux derniers points. Guillaume décide à la place de jouer la sécurité et il tue le jeton avec une autre Canonnade orque. Il renvoie l'autre éléphant au néant avec les Remous temporels, mais J-mo a toujours l'avantage du terrain : sa Chercheuse de verdure passe à l'assaut, accompagnée de Vhati il-Dal.

J-Mo maintient la pression

Guillaume essaie de contre-attaquer avec un Dragon pardique... Un gros dragon, certes, mais Vhati peut en faire un véritable chaton sans même transpirer. Jan-Moritz anéantit le seul espoir de Guillaume avec une Mitraille. Avec ses 4 malheureux points de vie, le joueur français joue Au travers des éons sans trop y croire. La Noble farfadette et la partie éléphantine d'Assaillement// Barrissement essaient de l'aider, mais Jan-Moritz révèle un Fouler les domaines, et c'en est terminé.

Merkel 1 - 0 Wafo-Tapa

À l'autre table, la star montante anglaise Quentin Martin prend la tête avec une partie face à Sebastian Thaler, prétendant au Rookie of the Year, tandis que Merkel et Wafo-Tapa décident de ne pas utiliser leur réserve.

Deuxième partie

Pas de mulligan, et voilà Guillaume et son Détrousseur il-Kor qui se bagarrent contre Jan-Moritz et sa Chercheuse de verdure. La Mitraille se débarrasse du Détrousseur. Jan-Moritz montre qu'il ne lésine pas en tuant le Troll d'Uthden à peine lancé par Guillaume avec une autre Mitraille récupérée grâce à une Étoile chromatique. Guillaume n'a pas de mana dégagé pour sa régénération, mais il récupère brillamment avec un Mage du Parchemin et une créature mystère avec la mue.

Ses tendons tressaillant sous ses joues à cause de la concentration, Guillaume réfléchit longuement à lancer sa Lentille prismatique, volant enfin deux points de vie à Jan-Moritz avec l'attaque suivante. Un coup de mue révèle le Voyant des fonds marins et la remise en jeu d'un terrain donne à Guillaume l'Évacuation des terriers pour quatre gobelins. C'est au tour de l'Allemand de passer à l'action et de faire plus que jouer un Totem de Brisengraine. Jan-Moritz invoque un Thallidé germinateur, la carte que son adversaire de finale à Kobe, Willy Edel, aurait bien voulu piocher il y a cinq semaines.

Jan-Moritz Merkel et Guillaume Wafo-Tapa s'affrontent à 7-1.

Guillaume met des Remous temporels sur le Germinateur, amenant Jan-Moritz à 13 avec sa petite armée. Mais bien que l'Allemand parvienne à utiliser constamment sa Chercheuse de verdure, Guillaume n'attaque même pas avec son Mage du Parchemin. Jan-Moritz active son Totem vert, et le français prend son crayon pour noter les changements dans les points de vie. Après une éternité pour les spectateurs, Guillaume descend à 12, contre-attaque pour 6 et envoie valser la seule vraie créature de Jan-Moritz, la Chercheuse de verdure, avec des Remous temporels. Jan-Moritz attaque avec le Totem de Brisengraine et remet une Chercheuse de verdure en jeu. Malheureusement, le manque de bloqueurs pour l'Allemand le fait chuter à 1 point de vie, et la Canonnade orque de Guillaume décide de l'issue de la partie.

Merkel 1 - 1 Wafo-Tapa

Troisième partie

Pendant que les joueurs se concentrent sur leur procédure de pré-partie et que Guillaume semble satisfait de sa main, à l'autre table de jeu vedette, un groupe d'arbitres et de joueurs s'agglutinent autour du Chef arbitre Jaap Brouwer. Je ne sais pas ce qui se passe là-bas, mais je baisse les yeux juste à temps pour voir Guillaume commencer avec un Voyant des fonds marins face visible s'opposant à la Chercheuse de verdure indemne de J-Mo, qui semble avoir signé un contrat pour apparaître gracieusement dans les trois parties.

Le Voyant assène sa blessure et la Chercheuse de verdure fait son travail de recherche une fois seulement avant de devenir la victime d'une Canonnade orque du Français. On recharge cet autre boulet de canon, qui se manifeste sous la forme d'un Troll d'Uthden du côté de Guillaume. Jan-Moritz n'a pratiquement rien, à l'exception de cinq terrains répartis en trois couleurs, et Guillaume continue avec une mue.

Guillaume saisit l'occasion qui se présente.

Une apparition de fin de tour d'un Ours à fourrure cendrée ne chasse pas l'air chagriné de Jan-Moritz, même après l'arrivée en jeu d'un Thallidé sauvage. Le jeune Allemand, arrivé à 15 points de vie, établit une position défensive, mais la mue et le Troll d'Uthden passent sans être bloqués. Une fois de plus, Guillaume a le Mage du Parchemin et une Évacuation des terriers pour quatre gobelins, qui lui vaut un signe d'appréciation de la part de Jan-Moritz.

Mais l'Allemand a une surprise en réserve. Descendu à 11 points de vie, et risquant 9 blessures potentielles, son Fouler les domaines arrive et un Ours à fourrure cendrée, un Saprobionte bourgeonné et un Thallidé sauvage font chuter Guillaume à 3. Jan-Moritz a fait ses calculs, et il sait que la contre-attaque de Guillaume le fera descendre à 3 aussi. Malheureusement pour lui, le joueur français lui réserve aussi une surprise et la Salve psionique qu'il lui envoie au visage lui fait remporter le match et amène Guillaume dans la tranche des 8-1.

Jan-Moritz Merkel 1 - 2 Guillaume Wafo-Tapa

Thursday, November 30: 6:27 pm - L'AVIS DES EXPERTS

A Quel archétype accordez-vous votre préférence en draft Spirale temporelle ? Finalement qu'avez-vous drafté ?

Raphaël Lévy: Vert/Bleu et Noir/Bleu Guillaume Wafo-Tapa: Bleu/Rouge et Bleu/Rouge Jonathan Rispal: Big blue et Rouge/Noir Fallen ideal Guillaume Matignon: Bleu/rouge et vert/Rouge

Thursday, November 30: 7:44 pm - Deuxième draft : Guillaume Wafo-Tapa

Guillaume Wafo-Tapa

Les fortunes diverses continuent, mais alors que l'équipe japonaise commence à prendre le large pour l'accès à la plus haute marche du podium, l'équipe de France remonte petit à petit, en particulier grâce à la performance de Jonathan Rispal qui vient de dominer sa table matinale. Une prouesse qui lui vaut les honneurs de la première table qui tout à l'heure fut si cruelle avec Gabriel Nassif. Un report détaillé, picks par picks et la liste complète de son draft sera disponible sur la partie anglophone du coverage. Pour ma part, je me suis donc focalisé sur les choix de Guillaume Wafo-Tapa en table 2, gardant un œil toujours intéressé ainsi qu'admiratif sur Raphaël Lévy, table 4.

Guillaume s'installe au siège numéro 1 d'une table qu'il partage avec notamment avec Willy Edel, siège 3, Shouhei Yamamoto (membre de l'équipe nationale japonaise) au siège 6 et Itaru Ishida en place numéro 7. Son premier booster lui offre certaines possibilités mais Guillaume opte rapidement pour Fledging Mawcor Puis il récupère un Temporal Isolation, pensant sûrement en faire un splash efficace dans son archétype favori bleu/rouge. Un nouveau pick bleu et l'embarras du " non-choix " se présente alors. Dans ces circonstances, le blanc s'impose comme, sinon la meilleure option, la plus prudente. Guillaume devine sûrement à ce moment que son voisin de gauche le chinois Wang Xuan-Ji vient d'accumuler les cartes rouges. En ouvrant son second booster, Guillaume trouve peu de bonnes cartes et se décide pour un Strangling Soot cette fois avec la ferme intention de le splasher. Le bleu circule mieux de se côté de la table et Guillaume commence à avoir une idée précise de son jeu. Il choisit logiquement Looter Il-Kor à l'ouverture du troisième booster avant d'hésiter entre un Spiketail Drakeling et Walk the eons et se résout à prendre une créature supplémentaire. La suite du draft est anecdotique.

Guillaume Wafo-Tapa

Download Arena Decklist
 

Guillaume est un peu dépité de la qualité de son jeu qu'il juge très moyen mais il est vrai que les boosters ne recelaient rien d'exceptionnel non plus. Connaissant les qualités de Guillaume, on peut donc toutefois s'autoriser à espérer…

Tournons nous vers Raphaël qui semble plus enthousiaste puisqu'il est parvenu à drafter son archétype favori. Il regrette juste de manquer d'un peu de solutions mais son potentiel agressif est redoutable. Vous pouvez en juger :

Raphaël Lévy

Download Arena Decklist
 

Malheureusement, Guillaume et Raphaël vont s'incliner lors de la première ronde, vaincus respectivement par les japonais Itaru Ishida et Katsuhiro Mori. Cependant Jonathan continue à gagner et à communiquer son sourire au l'intégralité du clan français.


Thursday, November 30: 9:08 pm - Ronde 12, table 1 : Jonathan Rispal Vs Da Rosa Paulo

Score 1-1, game 3 :

Le titre n'est pas encore en jeu mais la pression est déjà palpable lors de cette ultime manche qui va couronner le leader du championnat au terme de cette seconde journée. Le brésilien dispose de l'avantage majeur de débuter et, effectivement, il est le premier à entrer en action avec un Two-headed sliver auquel s'associe bientôt un Blazing blade askari. Jonathan réplique au tour 3 en interposant la même créature. Du coup, Paulo redouble d'agressivité en posant un Coal stoker et une Undying rage sur l'askari ! S'ensuit une attaque qui affaiblit Jonathan à 14 points de vie. La table est alors nettement en la défaveur du français qui réfléchit longuement. Il choisit finalement de poser Voidmage prodigy accompagné d'un Mogg war marshall afin de résister dans un premier temps par la quantité des bloqueurs. Paulo a encore des ressources et invoque un Sedge sliver avant d'attaquer avec l'askari enchanté et le slivoïde bicéphale. Jo bloque l'askari avec le mogg récupérant un autre jeton gobelin, puis il laisse le tour. Le brésilien ne s'alerte pas pour autant : sans hésiter, il lance une attaque massive. Joe débute sa riposte en jouant Wipe away sur le Sedge sliver, puis il double bloque à la fois le Coal stoker et le Two-headed sliver et enfin, après la déclaration des bloqueurs, il utilise Lava axe (en se défaussant d'un Think twice) pour détruire l'askari enragé. L'attaque avorte donc, les créatures du brésilien se trouvant toutes éradiquée ! Jo reste à 12 points de vie en conservant son propre askari. Mais Paulo semble bien loin d'être affecté par ce coup dur et il met en jeu un Plague Sliver qui fait grimacer Jonathan pour la première fois du match. En effet, combiné au Sedge sliver amené à revenir, le brésilien a remis en place une logique offensive solide. Jo cherche donc des solutions en jouant le flashback son Think twice mais rien n'y fait les deux slivoïdes rares ont raison du joueur français.

Comment avoir des regrets ? Jonathan s'est battu jusqu'au bout pour la première place et reste bien positionné. Une bataille a été perdue mais la victoire finale reste à attribuer. Félicitations à Jonathan qui s'affirme jour après jour comme un grand joueur selon la prédiction de son coéquipier Sylvain Lauriol.

Mais Jo n'est pas le seul encore dans la course. Raphaël Lévy demeure dans la course malgré une journée en dessous de ses objectifs. Antoine Ruel et Benjamin Caumes ont, quant à eux, réussi une belle remontée.

Petite revue d'effectif :

8e Rispal Jo 28 points 5-1 en draft
46e Lévy Raphaël 24 points 4-2 en draft
66e Nassif Gabriel 22 points 2-4 en draft
70e Julien Goron 22 points 4-2 en draft
80e Guillaume Wafo-Tapa 21 points 3-3 en draft
98e Antoine Ruel 21 points 5-1 en draft
108e Benjamin Caumes 21 points 5-1 en draft
114e Peset Alexandre 21 points 4-2 en draft

Pour tous les autres, c'est hélas déjà compromis car même l'éventualité d'un parcours parfait en étendu ne peut offrir mieux qu'une place d'honneur.

L'équipe de France se classe 13e grâce à l'excellent parcours de Jonathan et malgré la faillite du champion de France Sylvain Lauriol, très peu en réussite aujourd'hui. Mais l'étendu lui ouvre une perspective plus favorable. Nul doute que la préparation collective française devrait permettre à nos représentants de se rapprocher du sommet. En effet, si l'équipe japonaise semble déjà inaccessible, 4e place n'est qu'à 8 longueurs. Très jouable donc.

Enfin pour conclure cette journée, je souhaitais vous donner volontiers des nouvelles du PTq en étendu qualificatif Pour Yokohama mais la ronde 6 n'est pas encore achevée. Je vous informerai des noms des vainqueurs dès mon premier article demain matin.

Vous êtes plus nombreux chaque jour donc j'espère que demain, plutôt que de me lire, vous viendrez à faire un tour dans l'enceinte magnifique du carrousel du Louvre.

Latest Event Coverage Articles

Featured

18 Décembre 2015

Pas de mana, pas de chocolat! by, Esteban

A Biarritz, t'as pas ta planche (de surf, bien sûr), tu restes à côté de la vague. D'accord, fin novembre, c'est pas le top, me direz vous. Ca, c'est ce que disent ceux qui n'ont pas eu l...

Learn More

Featured

18 Décembre 2015

Où sont les «judges» ? by, Esteban

Fabrice DeslandesQuestion fondamentale et au combien indispensable à la connaissance intrinsèque de l'activité des arbitres. Que font ils lorsque vous les perdez de vue entre deux rondes ...

Learn More

Articles

Articles

Event Coverage Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All