Le cosplay a transformé la communauté

Posted in Feature on 19 Décembre 2016

By Marc Calderaro

« Ces griffes n'arrêtent pas de se détacher », lance Christine Sprankle alors qu'elle tente tant bien que mal de ramasser sa lance. Elle prend mille précautions, non seulement à cause des griffes, mais aussi parce que ses lentilles de contact noires la privent d'une bonne partie de sa vision. « Je vois plutôt bien de près, mais dès que c'est un peu loin, cela devient vraiment difficile. Et puis je déteste lire quand je les porte. »

Christine participe au Grand Prix d'Albuquerque comme elle en a l'habitude : en incarnant un des personnages issus de l'univers de Magic grâce à un cosplay ambitieux et à la réalisation soignée. Le temps de ce weekend, elle est devenue Avacyn, la purificatrice et plus précisément l’Archange Avacyn, après que la folie se soit emparée d'elle. Ses ailes sont trempées de rouge, son costume est inquiétant et même sa lance a été modifiée.

Christine vit une métamorphose comparable à chaque fois qu'elle participe à des évènements de ce genre. Cette femme splendide devient alors un ange vengeur ; pas sous nos yeux, certes, mais c'est tout comme. C’est ça, la vie côté cosplay : on se prépare puis, dixit Christine, on applique ses « peintures de guerre » et on incarne ses personnages préférés.

Christine Sprankle n'est pas la seule adepte du cosplay ici, au grand prix d'Albuquerque. Simone Mularkey, A.E. Marling et Arielle Lien sont venus pour jouer en costume, respectivement en Sorin, en Geralf, raccommodeur et en Arlinn Kord. La toute jeune nièce de Lien était même habillée en Jace des pieds à la tête.

Ces quatre personnes s'étaient métamorphosées en personnages qu'elles adorent dans le but de poser pour des photos, signer des autographes, interagir avec la communauté (tout en restant dans la peau du personnage, surtout pour Marling) et participer grandement à l'ambiance générale de l'événement.

Même si le cosplay est depuis longtemps un des incontournables des conventions, cela reste une initiative assez récente en ce qui concerne Magic. D'ailleurs, les trois cosplayers que nous venons d'évoquer considèrent Christine Sprankle comme la raison principale de leur présence ici.

« Je ne veux pas la qualifier de mentor, précise Mularkey. C'est juste que son dévouement et son travail placent la barre très haut. Elle est incroyable. » Dans le même ordre d'idée, Marling reconnait que c'est en voyant Christine au Championnat du monde de 2011 qu'il a été convaincu de tenter l'aventure à son tour.

Christine Sprankle, qui pratique le cosplay depuis 2007 alors qu'elle était encore au lycée, a envisagé de se lancer dans le cosplay de Magic à l'instant où elle a ouvert son premier booster. « Dans mon draft, je suis tombée sur Elspeth Tirel et la cosplayeuse en moi s'est manifestée de manière instinctive en décidant de lui donner vie. » Ce qu'elle a fait.

Le Championnat du monde 2011 approchant à grands pas, elle a mis ses peintures de guerre et s'est préparée pour son entrée en scène. Mais des voix se sont élevées pour lui dire que ce n'était pas ainsi que les joueurs de Magic procédaient. À l'époque, le cosplay n’y était pas encore d’actualité. « Je leur ai répondu que cet événement avait tout d'une convention et que durant les conventions, je fais ça. » Elle a donc réussi à rendre le cosplay populaire.

Dans un premier temps, elle a regretté sa décision. « Franchement, c'était terrifiant. » Effectivement, les premières réactions ont été mitigées. « J'ai bien cru que je faisais quelque chose de mal. » Mais ça, c'était la communauté avant qu'elle ne vive sa propre transformation.

Non seulement son initiative a fini par être acceptée, mais Christine a également su créer un espace qui n’existait pas auparavant au sein de la communauté de Magic. Elle a aidé cette communauté à se développer en participant à l'intégration ininterrompue au sein de Magic de toutes sortes de fans de ce jeu. Il faut du courage pour réussir cela. Mais ce n'est guère surprenant car, une fois dans son rôle, Christine montre beaucoup de conviction, ce qui est moins le cas quand elle est elle-même.

« Tant que je ne suis pas en costume, je manque d'assurance. Mais dès que je deviens Liliana, je peux me comporter comme une sacrée [casse-pied] envers les autres et pourtant, ils adorent ça. Je fais cela car c'est ainsi que Liliana se comporterait. » Par le biais de son costume, Christine s'exprime d'une manière qui lui serait impossible autrement. Et elle n'est pas la seule.

« Vous pouvez vous sentir tout à fait décontracté sans pour autant nier ces aspects cachés de votre personnalité », explique Mularkey. Comprenez des aspects que vous avez peur de montrer d'habitude. « Mais, bien entendu, on se sent également très différent. Ce n'est pas tous les jours que les gens demandent à être pris en photo avec moi. »

Lien a le même point de vue sur sa pratique du cosplay qui l'a bien aidé à surmonter des moments difficiles de sa vie. « Même quand la journée est détestable, il suffit que j'endosse mon costume et, Abracadabra, tout change. » Vous exposer à la vue de tous et engendrer de la bonne humeur fait de vous une personne différente. « J'adore rendre les gens heureux, surtout les enfants. Les voir s'approcher de moi, c'est vraiment ce que je préfère. »

L'assurance que procure cet alter ego peut influencer la vie que l'on mène une fois que l'on tombe le masque. « Mon service auprès de la clientèle s'est grandement amélioré », reconnait Christine Sprankle. Elle travaille avec des enfants et non seulement se sent-elle proche d'eux, car elle se considère elle-même comme « une grande enfant », mais cette interaction permanente durant les conventions l'aide de façon incommensurable.

Bien qu'au sein de la communauté des cosplayers certains ne jurent que par la « transformation totale » en un personnage, laisser transparaître un peu de soi-même donne des résultats fantastiques. « Le cosplay est bien plus permissif que ça, ajoute Mularkey. Vous pouvez incarner un personnage, mais le vrai Sorin n'aurait sans doute rien d'amical. Pour être lui, il faudrait snober tous ces gens. »

Marling a lui aussi un avis sur le sujet : « Les gens ont peur de ce qu'ils ne connaissent pas, même quand c'est bénéfique pour eux. Je ressuscite des cadavres. Quand on y réfléchit, c'est avantageux pour tout le monde car les cadavres sont une ressource renouvelable ! »

Quel que soit l’engagement des cosplayers envers leurs personnages, la séparation entre les deux n'est jamais claire et c'est sans doute cela qui fait en partie l'intérêt de cette activité : c'est moins une transformation qu'une fusion.

Hors du costume « Je ne porte pas mes peintures de guerre ! » nous rappelle Christine Sprankle. Mais, quelque part, elle est toujours un peu Avacyn, Elspeth et Liliana. L'assurance acquise ne disparaît pas simplement. Cette confiance en soi, elle ne la doit pas seulement au cosplay, mais au fait d'avoir créé une nouvelle voie d'expression au sein de la communauté Magic. Cinq ans se sont écoulés depuis Worlds 2011 et le cosplay fait désormais partie intégrante de l'expérience proposée par les Grand Prix.

Vous vous reconnaissez dans certains personnages ? Vous pouvez les incarner et vous pouvez interagir avec eux. C'est ce que permet le cosplay et c'est assez génial. « Cela fera toujours partie de moi, déclare Christine. J'ai déjà pensé à des personnages plus âgés à incarner plus tard. »

« Le cosplay a été une telle source d'inspiration pour moi que j'espère inspirer d'autres personnes. » Il est clair qu'elle a d'ores et déjà réussi.

Latest Feature Articles

FEATURE

10 Novembre 2021

Précis d’Avant-première Innistrad : noce écarlate by, Gavin Verhey

Il va y avoir un mariage... Et vous êtes invités ! Olivia Voldaren, la vampire légendaire, épouse Edgar Markov. Tout le monde meurt d’envie d’y assister. Et je suis certain que c’est le ...

Learn More

FEATURE

8 Novembre 2021

Innistrad : noce écarlate - Vue d'ensemble des produits by, Harless Snyder

(Article édité le 16 novembre 2021: Nous avons mis à jour les informations concernant les boîtes de boosters collector qui contiennent 2 cartes de présentations.) Bonjour à tous ceux et ...

Learn More

Articles

Articles

Feature Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All