Pas d’événement principal, pas de problème

Posted in Feature on 25 Novembre 2016

By Maria Bartholdi

Maria is one half of the podcast Magic the Amateuring. When she's not working on the podcast, she's probably in an improv show, speaking Welsh, or thinking about popcorn. Rakdos is the true nature of her heart.

Quel est votre plat d’accompagnement préféré ?

La purée de pommes de terre aillée ? Les haricots à la tomate ? Une macédoine de légumes ?

Moi, mon préféré, c’est une bonne tranche de Super Sunday Series.

Oh, attendez... J’ai dit « plat d’accompagnement » ? En fait, je voulais dire « événement parallèle ». Je sais, ça n’a rien à voir, et pourtant...

Les week-ends de Grand Prix sont une occasion passionnante de vous plonger encore plus dans le jeu que vous aimez. Que ce soit en Standard, Modern, Legacy ou Limité, les GP vous donnent la possibilité de jouer avec les plus grands noms du jeu, ainsi qu’avec vos copains de votre boutique de jeux habituelle.

Mais que se passe-t-il quand l’événement est en Standard, mais que votre surnom est « Katie-40-cartes » ?

Ou si vous n’avez pas eu le temps de construire un deck, mais que vous souhaitez quand même participer ?

Ne vous en faites pas ! Les GP, ce n’est pas seulement un événement principal. C’est un véritable buffet des meilleurs aspects du monde de Magic : des événements parallèles géniaux, des rencontres avec des illustrateurs talentueux, des cosplayers, des tonnes de tapis de jeu à acheter, des joueurs pros à saluer — la liste ne s’arrête pas là. Et personne ne vous forcera à prendre une nouvelle assiette à chaque fois que vous irez vous resservir.

Des rencontres

Bon nombre de gens se rendent aux GP sans même avoir l’intention de participer à l’événement principal. Il y a tant de choses à voir et à faire dans le centre de convention que l’événement principal n’est qu’une petite partie de ce qui se passe à Magic Party Central.

D’abord, les célébrités. Qui n’apprécie pas une occasion de rencontrer ses personnalités préférées de Magic ? Bon nombre d’entre nous n’ont pas l’occasion d’interagir avec des joueurs pros ou des créateurs de contenu au quotidien, alors avoir une chance de rencontrer ses héros, c’est un grand moment de bonheur. Je me rappelle avoir tremblé dans mes bottes la première fois que j’ai rencontré Marshall Sutcliffe ! Je l’écoutais toutes les semaines sur Limited Resources et je l’avais vu dans des couvertures vidéo d’événements des tonnes de fois. Mais me retrouver face à lui, en vrai, c’était dingue. Il était très gentil, et extrêmement grand.


Souvenirs géniaux d’une rencontre avec The Professor au GP Vegas et Kenji pour la première fois au GP San Diego

Une fois que vous aurez fait signer votre Gorille beringeï par Marshall et que vous aurez maladroitement serré Reid Duke dans vos bras, pourquoi ne pas aller voir les incroyables illustrateurs de Magic ? Chaque GP reçoit la visite d’artistes qui ont illustré des cartes emblématiques au fil des années. Assurez-vous de bien vérifier la liste des illustrateurs participant avant de vous rendre à l’événement, afin d’apporter quelques cartes à leur faire signer. Ils ont aussi souvent des jetons, des tapis de jeu et des posters à vendre que vous ne trouverez nulle part ailleurs (je sais de quoi je parle, je suis accroc aux tapis de jeu). Les illustrateurs sont toujours ravis de discuter de leur approche artistique ou de la manière dont ils ont commencé leur carrière en illustrant des cartes de Magic. Assurez-vous de ne pas oublier le pourboire !


Une litho de Noah Bradley qui a fait toute ma joie, et Aaron Miller signant des jetons

Il y a beaucoup d'occasions de prendre des photos lors des GP. Si vous ne prenez pas de selfie devant une Nissa ou une Liliana géante, vous pourriez poser avec certains des meilleurs cosplayers de la communauté Magic. Les cosplayers donnent vie au jeu que nous adorons tous, et vous les trouverez dans la plupart des Grands Prix. Je peux vous dire d’expérience que rien ne vaut le fait de poser avec Avacyn, de publier la photo sur les médias sociaux et de faire croire à tous vos amis que vous êtes pote avec un Ange fou.

A.E. Marling en Geralf, raccommodeur

Les événements parallèles

Alors, vous avez rencontré Owen Turtenwald, vous avez fait signer quelques cartes Premium par un illustrateur, et vous avez mis à jour votre photo de profil avec un cosplayer. Le moment est venu de jouer à Magic. Si vous n’êtes pas intéressé par l’événement principal, il y a des tonnes d’événements parallèles parmi lesquels choisir.

Ce peut être un peu difficile de savoir par où commencer, alors voici un précis des événements que vous verrez le plus souvent à un Grand Prix.

Les Mini Masters

Peut-être que cela vous fait penser à un tournoi de golf professionnel pour les gamins, mais Mini Masters n’a rien à voir avec les dix-huit trous. Généralement organisés le vendredi avant le début de l’événement principal d’un Grand Prix, les Mini Masters défient les capacités de construction de deck des joueurs d'une façon inhabituelle. Les participants reçoivent un seul booster et doivent l’utiliser pour construire un deck de 30 cartes. C’est un événement en élimination directe, et à chaque victoire, vous ajoutez un booster à votre sélection. Quand on en arrive à la finale, les deux meilleurs decks sont très puissants.

Mini Masters est génial parce que la participation est incluse dans vos frais d’inscription. Donc, même si vous perdez à la première ronde, vous avez un booster gratuit. C'est gagnant-gagnant. C’est également génial parce que jouer peut devenir rapidement loufoque. Construire un deck à partir de cartes aléatoires vous force souvent à jouer des cartes dont vous ne vous serviriez normalement pas, ce qui conduit à des états de table intéressants et à des interactions rares.


Le Troll à deux têtes

Il y a de fortes chances que vous ayez déjà joué à ce format amusant dans votre magasin de quartier. Vous savez quoi ? Vous pouvez le faire aussi lors des GP ! Amenez un ami, votre conjoint ou conjointe, votre frère, votre sœur ou même votre grand-mère pour lancer des sorts avec vous face à une autre équipe de deux joueurs. C’est une excellente manière d’enseigner Magic à quelqu’un qui fait ses débuts dans le jeu.

Tim Livaccari et sa fille Veronica ont décidé de faire équipe pour un événement Troll à deux têtes au Grand Prix Minneapolis. Tim est ravi que sa fille s’intéresse au jeu, et Veronica adore ça.

« C’est génial de l’avoir près de moi et qu’elle m’explique ce qu’elle pense devoir faire », dit Tim, souriant.

On ne peut pas manquer l’air réjoui de Veronica. « C’est un jeu de cartes de compétition et il faut réfléchir à ce qu’il faut faire, glousse-t-elle. Et en plus, je joue avec papa. »


Draft scellé

C’est un format bien taré que j’adore. C’est simple, le Draft scellé combine mes deux formats préférés de tous les temps (le Paquet scellé et le Draft, au cas où vous n’auriez pas deviné) et vous donne l’occasion de créer des decks incroyablement géniaux et synergiques. Si vous voulez avoir l’impression d’avoir ouvert la parfaite sélection de Paquet scellé (sans devoir le faire), c’est le format idéal.

Voilà comme cela fonctionne : d’abord, vous ouvrez trois boosters et vous notez mentalement vos cartes. Ensuite, vous draftez les trois boosters suivants, comme dans un draft normal. Ensuite survient le moment de vérité : la construction de votre deck !

Les decks sont puissants et se jouent comme des decks Construits parce qu’il est simple d’avoir des cartes en plusieurs exemplaires, ou des cartes correspondant à votre stratégie, une fois que vous savez que vous en aurez besoin. Par exemple, si j’ouvre un ou deux exemplaires du Nouveau-né insolent dans ma sélection et que le reste du tas de cartes le soutient, je peux donner la priorité aux vampires pendant le draft et ignorer les autres couleurs (même si je vois une belle bombe) parce que je connais déjà mon plan de jeu. J’ai joué plusieurs fois à ce format, et à chaque fois j’ai obtenu un deck mémorable (et génial) dont je ne suis pas revenue.


Les Super Sunday Series

Ah, vous ne revenez pas en Jour Deux. Je compatis. Ça m’est arrivé assez souvent.

Mais ne vous en faites pas ! Il y a un tournoi spécial rien que pour ceux qui sont dans votre cas. Cela s’appelle le Super Sunday Series — et vraiment, c’est super. Et ça a lieu un dimanche en plus (Ndt : « Sunday » veut dire dimanche). Je ne sais pas comment ils font pour trouver des noms pareils ?!

Concurrents du Super Sunday Series au GP Minneapolis

Le format d'un Super Sunday Series est souvent le Paquet scellé (le format est à la discrétion de l’organisateur du tournoi), et il offre une compétition d’aussi haut niveau que l’événement principal du GP. Le mieux, dans tout cela ? La dotation.

« La dotation de première place est géniale, dit Kevin Klaes, concurrent au Super Sunday Series. C’est une visite chez Wizards ! »

Il dit vrai. En plus d’une flopée de billets de dotation, le vainqueur gagne une visite au quartier général de Wizards of the Coast à Seattle, où il combat d’autres vainqueurs de Super Sunday Series pour se partager une prime globale de $20 000 (sans parler d’événements amusants comme drafter avec le R&D de Magic).

« C’est une bonne chose à faire si vous n’êtes pas qualifié pour le Jour Deux, continue Kevin. C’est aussi un bon entraînement pour les Regionals PTQ en Paquet scellé. Vous pouvez tester des cartes pour voir si elles fonctionnent et profiter de cette connaissance plus tard. »

Bien que je ne sois jamais parvenue au Top 8, le Super Sunday Series reste un de mes moments préférés au Grand Prix parce que c’est presque aussi compétitif que l’événement principal. Une autre de mes raisons préférées d’y aller ? Vous pouvez discuter de toutes vos mauvaises parties du Jour Un avec vos adversaires, qui eux aussi ont passé de mauvais moments.


Le Vintage Artist Construit

C’est un format vraiment cool conçu pour mettre en valeur le travail incroyable des illustrateurs de notre communauté. Il n’est pas encore apparu dans beaucoup de tournois. Il a fait ses débuts au GP Vegas et ensuite au GP Minnesota, mais c’est un concept vraiment intéressant qui commence à faire des adeptes. L’idée est la suivante : vous construisez un deck Vintage mais en n’utilisant que des cartes illustrées par le même illustrateur. Un seul ! Et cela inclut les terrains de base.

Un magnifique deck Vintage Artist Construit utilisant des illustrations d’Eric Deschamps

Il n’y a pas de cartes interdites. Mais avec des decks surpuissants qui contiennent l’Ange pourfendeur (illustrateur Greg Staples), cela risque de bientôt changer. C’est ce qui fait une partie du charme de ce format : il est encore en pleine évolution. La créativité est reine, et il y a suffisamment de marge pour faire ce dont vous avez envie.

Alors, quels genres de decks sont les plus populaires ? J’ai posé la question à l’un des inventeurs du format (et fan d’illustrations de Magic), Mike Linnemann. « Les gens recherchent généralement des illustrateurs qui sont là depuis suffisamment longtemps pour pouvoir jouer les sorts surpuissants des années 90, mais qui ont une longévité suffisante pour avoir également le niveau de puissance des créatures d’aujourd'hui, explique-t-il. Par exemple, disons une Force de volonté et un Ange de la jubilation par Terese Nielsen. » Un deck 100 % Terese Nielsen ? Où puis-je m'inscrire ?

Un autre aspect amusant de ce nouveau format est de découvrir des synergies dans une collection de cartes d’un seul illustrateur. « Je me suis laissé dire que Chippy a [des versions du] Sceptre isochronique et du Cantique selon Orime qui se marient très bien », dit Mike. Empêcher votre adversaire de jouer des sorts ou d’attaquer avec des créatures vous paraît correct, non ?


Les événements à la demande

Supposons qu’aucun des événements programmés que je viens de détailler ne vous intéresse, ou que vous n’avez que le temps de faire un draft rapide. Ou encore, que vous voulez passer votre journée à drafter. Dans ce cas, les événements à la demande (On-Demand Events) sont parfaits pour vous !

Ce sont des événements comme des Booster Drafts, des listes d’attente en Standard, en Legacy et en Modern et des matchs de Commander qui se mettent en place dès que huit personnes (ou quatre pour le Commander à quatre) participent. C’est un peu comme une version réelle de Magic Online. Dès que huit personnes sont en liste, votre événement démarre ! Vous pouvez faire autant d’événements à la demande que vous le souhaitez pendant votre week-end de GP. Tous sont en élimination directe, alors les récompenses pour les vainqueurs sont plutôt bonnes.


Un Grand Prix, c’est une sorte de convention Magic. Il y a des tonnes de choses à voir et à faire, et vous rentrez chez vous avec de bons souvenirs et le regret que ce soit déjà fini. Les tournois de Grand Prix sont des événements qui attirent des joueurs du monde entier. J’ai visité tant de villes où je ne serais jamais allée s’il n’y avait pas eu les GP. J’ai vécu des expériences étonnantes qui resteront avec moi jusqu’à la fin de mes jours. J’ai aussi essayé les nuggets de poulet et les frites de tous les centres de convention !

Jouez au jeu, visitez le monde

Alors, la prochaine fois que vous vous demandez si vous devriez aller à un GP, moi je dis : « N’hésitez pas ! ». Ce sera un week-end inoubliable.

Latest Feature Articles

FEATURE

10 Novembre 2021

Précis d’Avant-première Innistrad : noce écarlate by, Gavin Verhey

Il va y avoir un mariage... Et vous êtes invités ! Olivia Voldaren, la vampire légendaire, épouse Edgar Markov. Tout le monde meurt d’envie d’y assister. Et je suis certain que c’est le ...

Learn More

FEATURE

8 Novembre 2021

Innistrad : noce écarlate - Vue d'ensemble des produits by, Harless Snyder

(Article édité le 16 novembre 2021: Nous avons mis à jour les informations concernant les boîtes de boosters collector qui contiennent 2 cartes de présentations.) Bonjour à tous ceux et ...

Learn More

Articles

Articles

Feature Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All