Construire le Midrange

Posted in How to Build on 8 Mars 2017

By Meghan Wolff

Meghan is one half of the Good Luck High Five podcast and an adjunct professor at Tolarian Community College. She loves Limited, likes Modern, and dips her toes into each Standard season. She's decidedly blue and is the #1 hater of Siege Rhino in the Multiverse.

Certains joueurs savent dès la première fois qu’ils éclatent leur adversaire avec un Charme de Boros ou la première fois qu’ils survivent le temps de lancer une Révélation du sphinx qu’ils ont une âme de joueur Agro ou Contrôle. Jouer une créature à un mana ou contrecarrer un sort est aussi naturel que respirer et aussi confortable que votre pull préféré.

Mais où êtes-vous si l’Agro est à votre gauche et que le Contrôle rôde à votre droite ?

La réponse est ici, au milieu, avec ce qu’on appelle le Midrange.

Le Midrange est présent dans chaque Pro Tour, à chaque Friday Night Magic, dans tous les formats, du Legacy au Standard. Des noms de deck tels que « Jund » et « The Rock » et les théories de construction de decks qui sont à leur origine dépassent les formats individuels et les saisons de jeu. Ils persistent, parfois littéralement, et font partie de notre vocabulaire Magic commun.

Les decks Midrange sont indémodables parce qu’il y aura toujours des decks qui se retrouvent dans la moyenne — pas tout à fait Agro, pas tout à fait Contrôle, pas Combo. Cela les rend également difficile à cerner. À quel moment un deck cesse-t-il d’être Agro pour devenir Midrange, ou cesse d’être Midrange pour devenir complètement Contrôle ?

La caractéristique la plus représentative des decks Midrange est sans doute leur flexibilité. Ils prennent le rôle opposé du deck adverse : ils jouent Contrôle face aux decks Agro et deviennent agressifs contre des decks Contrôle.

Les decks Midrange jouent une suite de sorts de défausse pour déstabiliser le plan de jeu de l’adversaire, de l’anti-créature pour gérer les permanents problématiques ainsi que des créatures qui fournissent du card advantage, de la résilience et/ou la capacité de mettre rapidement fin à une partie. Ce sont également des decks qui se débrouillent dans tous les cas de figure, que ce soit dans des FNM ou des Grands Prix et aux Pro Tours, ces dernières années.

Même si les decks Midrange peuvent couvrir le pentagramme des couleurs dans sa totalité, il y a des couleurs qui sont plus particulièrement adaptées à cette stratégie et vers lesquelles les decks Midrange se sont sentis historiquement attirés.

« The Rock » était un deck noir-vert Étendu qui avait initialement été popularisé par Sol Malka, et reste l’un des decks Midrange les plus emblématiques de Magic. Les cartes majeures du deck de Malka étaient l’Ermite fêlé et le Seigneur de la peste phyrexian. Le deck parvenait à sortir ces menaces avec des cartes telles que les Oiseaux de paradis et les Elfes de Llanowar, trouvait les cartes dont il avait besoin grâce au Précepteur vampirique, et interrompait les plans adverses avec la Contrainte et la Décomposition rapide.

Pour généraliser, le deck déstabilisait l’adversaire, générait du card advantage et flanquait une raclée avec des créatures efficaces. Le concept de base de The Rock survit dans les decks Modern et Standard d’aujourd'hui, même si, bien entendu, les cartes sont différentes. L’approche diversifiée de The Rock lors d’un match est cruciale aux stratégies Midrange, bien que les paires de couleur du Midrange soient récemment devenues bien plus flexibles. En Modern, les decks Midrange les plus proéminents restent fidèles à la base noir-vert, mais aucune combinaison de couleur n’est ignorée par les constructeurs au format Standard.

C’est probablement parce que, bien plus que l’Agro ou le Contrôle, les decks Midrange sont caractérisés par les cartes disponibles dans le format. Bien qu’il existe certains parallèles chaque saison pour les decks Agro et Contrôle, comme des contresorts classiques à trois manas ou des créatures et des sorts de brûlure à un et deux manas, les decks Midrange jouent avec un groupe de cartes qui peut grandement varier d’une extension à l’autre. Comme ces decks essaient de répondre à la fois aux decks Agro et Contrôle, leur forme et leur structure sont fluides, même si leurs méthodes d’affrontements restent les mêmes.

Pendant le premier Standard Innistrad, des cartes comme le Thragcorne et le Bûcher des damnés forgeaient les decks Midrange. Le Thragcorne fournissait à la fois le gain de points de vie pour combattre les decks Agro et une menace coriace pour maintenir la pression sur les decks Contrôle. Le Bûcher des damnés était lui aussi un outil multifonctions, qui se débarrassait des créatures de l'adversaire ou qui frappait de plein fouet les joueurs Contrôle qui pensaient avoir stabilisé la partie.

Jund d’Owen Turtenwald

Download Arena Decklist

Je ne jouais pas depuis longtemps lors de la saison Standard Innistrad et Retour sur Ravnica, et ces decks Jund ont laissé une marque indélébile dans mon esprit encore inexpérimenté. Ils faisaient l’effet d’un marteau confusément élégant, ciblant ce qu’ils devaient accomplir contre les decks Agro et Contrôle en utilisant des outils qui les fracasseraient tous.

L’arrivée de Theros nous a donné la Saisie des pensées, une carte importante pour nuire aux stratégies adverses, et le Lion à crinière bouclée, une carte géniale tôt dans la partie contre les decks Agro et difficile à gérer par les decks Contrôle plus tard.

Les Khans de Tarkir ont introduit le Rhinocéros de siège, Némésis de tous. Tout comme le Thragcorne, le Rhinocéros de siège pouvait priver les decks Agro de leur victoire, mettre la pression sur les decks Contrôle avec des caractéristiques efficaces et procurait aussi un peu plus de portée en fin de jeu.

La fin 2015 et le Pro Tour La bataille de Zendikar ont été marqués par la montée des decks Midrange à quatre couleurs, Dark Jeskai étant le plus célèbre. La mécanique de fouille aidait ces decks à lancer des sorts puissants tels que Tasigur, le Croc doré et l’Entaille meurtrière, pendant que Jace, prodige de Vryn poussait les decks vers le bleu pour obtenir du carburant de fouille tôt dans la partie et obtenir un card advantage en fin de partie.

Plus récemment, beaucoup de constructeurs de deck se sont tournés vers le vert, le blanc et le bleu pour satisfaire leurs besoins en matière de Midrange. La Compagnie rassemblée pouvait à la fois stabiliser la table contre des decks plus agressifs et recharger le champ de bataille à vitesse d’éphémère face au Contrôle. Des créatures comme l’Esprit dévoué et l’Archange Avacyn protégeaient le reste de votre équipe, pendant que la Traqueuse infatigable et le Recruteur de la garde crépusculaire généraient le card advantage sans nécessiter d’aide du bleu ou du noir.

Compagnie rassemblée Bant de Luis Scott-Vargas

Download Arena Decklist

Avec ce bref historique du Midrange en tête, comment construire des decks Midrange dans le format Standard actuel ?

Avec un truc que j’appelle ESP... ah non, c’est déjà pris.

On va l’appeler EvSéPre, c’est… mieux.

Sans nous attarder sur la nomenclature, ces trois étapes sont un guide général pour construire un deck Midrange dans n'importe quelle saison Standard. Nous en profiterons pour examiner une poignée de cartes du Standard qui conviennent au plan d’attaque — ou de non-attaque, selon les cas — du Midrange.

Évaluer les menaces

Évaluer les menaces implique de déterminer quelles créatures vos adversaires vont le plus vraisemblablement jouer et évaluer les stratégies bouillonnant en surface du metagame dans lequel vous jouerez. Un deck Midrange ne vous servira à rien tant qu’il n’a pas un plan pour tout contrer, de l’Archétype de façonneur d’outils, jusqu’à la Carcasse mécanique torrentielle qui fait revenir une Lueur de génie.

Examinez les decks dominant actuellement les tournois et divisez-les par stratégie : Agro, Contrôle, Midrange et Combo. Le metagame favorise-t-il un de ces archétypes plus que les autres ?

Si Agro est constamment en tête des classements, votre priorité sera d’orienter votre deck vers la stabilisation, le contrôle de la table et le gain de points de vie.

Si le Contrôle est populaire, vous voudrez concentrer vos efforts sur des créatures puissantes et efficaces qui peuvent infliger des tonnes de blessures ou aider votre équipe à survivre aux effets de Colère. Vous serez probablement aussi plus enclin à dépendre de sorts de défausse, s’ils sont disponibles, ou de votre propre petite collection de contresorts spécialisés, puisqu’il est crucial de pouvoir priver un deck Contrôle de la bonne réponse au bon moment.

Hélas, l’évaluation ne s’arrête pas là. Une fois que vous vous êtes familiarisé avec les decks à succès, vous devez avoir une idée plus précise de la manière dont ils fonctionnent. Analysez les listes de deck et posez beaucoup de questions.

Par exemple, les decks Agro ont-ils beaucoup de sorts de brûlure qu’ils peuvent utiliser pour vous cibler directement ? Comment le joueur Contrôle pense-t-il stabiliser ? Comment les effets de Colère se débarrassent-ils des créatures ? Leur font-ils subir un Croupissement, ou la Colère est-elle basée sur les blessures, comme c’est le cas pour la Fureur des dieux ?

Sélectionner vos réponses

Ensuite, vous devrez sélectionner vos réponses. En fonction des menaces que vous avez évaluées dans la première étape, de quoi aurez-vous besoin pour gagner face à un deck Agro ? Un deck Contrôle ? D’autres decks Midrange ? C’est là que toutes vos recherches vont porter leurs fruits. Vous savez ce que font vos adversaires, alors comment allez-vous contre-attaquer ?

Par exemple, si vous trouvez que ces decks Agro disposent d’une belle quantité de brûlure directe pour le joueur, vous voudrez ajouter plus de gain de vie, quelle que soit son évolution, pour vous assurer que tout le temps que vous passerez à consolider votre position sur la table ne soit pas gaspillé par une Frappe foudroyante pour vos 3 derniers points de vie.

Le choix de sorts d’anti-créature d’un adversaire Contrôle influencera similairement votre choix de menaces. L’Archange Avacyn ne peut pas sauver les créatures d’un Croupissement, mais elle peut contrer une Fureur des dieux, alors savoir comment les decks Contrôle ont l’intention d’attaquer vos créatures renseignera la manière dont vous allez construire votre deck. Une Traqueuse infatigable peut survivre à un Croupissement et à une Fureur, et dans le cas contraire, elle fournit quand même du card advantage qui vous aidera à mettre la pression sur votre adversaire, même après qu’il a vidé la table.

Cette étape concerne moins votre plan d’attaque général, et plus ce marteau élégant que je mentionnais plus haut. À vous de regarder toutes les ressources dont vous disposez et voir quelles cartes peuvent remplir plus d'un rôle. Le Partisan sylvestre est un bon exemple ; tôt dans la partie c’est un bloqueur avec une endurance relativement élevée, et plus tard, il frappe plus fort tout en donnant un coup de pouce à vos terrains-créatures coriaces. Lors de saisons précédentes, le Lion à crinière bouclée était une carte omniprésente en Midrange, capable de stabiliser une table tôt dans la partie ou de rester tard sur le champ de bataille.

En ce qui concerne les sorts non-créature, la Bataille du pont est un nouveau sort d’anti-créature de La révolte éthérique sur lequel les decks Midrange devraient avoir l'œil. Tôt dans la partie, il peut se débarrasser de petites créatures face à des decks Agro, et en même temps gagner des points de vie. Il peut aussi gérer certains des gros exterminateurs des decks Contrôle, comme la Carcasse mécanique torrentielle.

Si vous vous attendez à voir beaucoup de planeswalkers adverses, vous devrez également choisir des sorts d’anti-créature qui peuvent s’en occuper, avoir un plan d’action le plus précis possible pour leur mettre la pression par le biais de créatures, ou être prêt à vous en débarrasser tôt avec de la défausse.

Les sorts de défausse, quand on y a accès, sont des sorts de perturbation de deck de précision. Ils sont également plus importants dans un metagame lourd en Combo ou Contrôle, et moins efficaces contre l’Agro.

Le Standard actuel dispose de certaines options intéressantes en terme de défausse. Il y a l’Examen attentif à un mana, mais il ne touche que les créatures, ce qui en fait une pioche déplorable face à des decks Contrôle classiques avec peu de créatures. Creuser la cervelle est un peu plus cher que ce que l’on souhaiterait avec ses trois manas, mais si votre deck Midrange a l’air d’être en mesure d'atteindre le Délire, c’est une méthode solide d’interrompre la stratégie d'un deck qui a peu de manières de parvenir à la victoire. La Transgression de l’esprit se situe au centre des deux autres. Elle est parfaite pour se débarrasser des menaces de début de partie, protéger votre position et se débarrasser des finisseurs et des pièces de combo.

Faire pression sur votre adversaire

Les decks Midrange doivent finir la partie avant que les adversaires Agro ne puissent éliminer ces derniers points de vie, et avant que les decks Contrôle ne puissent stabiliser et commencer à prendre le contrôle de la partie. Vous avez évalué les menaces et sélectionné les méthodes que vous utiliserez pour les esquiver, mais votre deck a besoin également de sa propre structure et de son propre plan.

Midrange, c’est un peu la cafétéria de la construction de deck, où rien n’est véritablement hors de question à inclure.

Nous n’avons pas beaucoup parlé des planeswalkers, et je crois qu’ils trouvent leur place dans cette étape de la construction.

Gideon, allié de Zendikar est une carte qui a influencé le Standard depuis qu’elle est arrivée dans le format, et bon nombre de decks de l’an passé se sont rassemblés autour de cette carte. Gideon peut continuer à faire des bloqueurs aussi longtemps que nécessaire, et dès qu’il est temps de faire un peu pression, c’est une des créatures les plus coriaces du format. C’est une véritable brute pour terminer les parties, et il donne aux joueurs Contrôle peu de temps pour stabiliser.

Bien que Nissa, force vitale ne soit pas aussi brutale que Gideon, elle est en revanche un peu plus flexible. Contrairement à Gideon, la créature géante qu’elle crée reste pendant tout le tour de votre adversaire, et peut dévorer une créature plus petite au lieu de faire un simple échange. Elle peut aussi utiliser rapidement sa capacité ultime, ce qui vous procure un important card advantage face à Contrôle.

Ce n’est qu’une rapide sélection d’exemples de types de sort que vous voudrez au moins songer à inclure dans votre deck Midrange, avec des créatures coriaces dont je ne cesse de parler. Tout en sculptant votre deck, n’oubliez pas les règles de base de la construction de deck. Vous ne voulez pas avoir un groupe de cartes trop important amassé dans la même partie de votre courbe. Assurez-vous d’avoir les terrains disponibles pour prendre en charge le nombre de couleurs que vous souhaitez jouer. Ayez de quoi jouer dès le début de la partie, mais aussi des façons d’avoir de la puissance plus tard. Plus important, construisez un deck que vous allez aimer piloter. N’ayez pas peur de faire des erreurs, d’expérimenter, d’échouer et de recommencer.

Un deck Midrange doit être bien plus qu’un deck qui n’est pas dévoué à un plan d’action ou un autre, et ces dernières années, le Standard a fourni bon nombre d’outils qui aident ces decks à attaquer à la fois plus de decks Agro et plus de decks Contrôle. Alors, à votre tour d’ESP... Je veux dire, d’EvSépre !

Latest How to Build Articles

How To Build

22 Février 2017

Construire l’Agro by, Maria Bartholdi

Je, soussignée Maria Bartholdi, vous fais la promesse solennelle à vous, lecteur (vous avez très bonne mine d’ailleurs! J’adore votre coiffure) que je suis une bonne personne. J’adore ren...

Learn More

How to Build

14 Février 2017

Construire la combo by, Adam Styborski

Pour chaque joueur de Magic, il y a cet instant où une ampoule s'allume soudain dans leur tête. C’est un véritablement moment d’émerveillement, quand une possibilité à laquelle on n’avait...

Learn More

Articles

Articles

How to Build Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All