Le Standard au World Championship

Posted in Articles on 18 Décembre 2014

By Tolki - Gary Mialaret

Gary Mialaret alias « Tolki » est Youtuber et commentateur de Magic, SC2 et LoL.

Le World Championship s’est achevé il y a maintenant dix jours et a vu Shahar Shenhar vainqueur pour la deuxième année de suite, battant en finale Patrick Chapin, vainqueur du Pro Tour Incursion dans Nyx.

Ce tournoi marquait la fin de la saison 2013-2014 du circuit pro et les vingt-quatre meilleurs joueurs mondiaux étaient présents. C’était le tournoi avec les plus gros enjeux de l’année grâce aux 150.000$ de prix totaux et un titre de champion du monde à gagner !

Après l’article de Pierre de la semaine dernière (http://magic.wizards.com/fr/articles/archive/scapeshift-le-jeu-des-fran%C3%A7ais-au-championnat-du-monde-2014-12-12) sur le Modern, analysons le Standard, qui était joué à la fin du deuxième jour du tournoi ainsi que dans le top 4. En particulier, aux archétypes qui ont été choisis en par 10 joueurs sur les 24 : les archétypes à bases vertes et noires incluant Fouet d’Erebos. Ils permettent de s’assurer une très bonne fin de partie grâce au gain de vie et à la possibilité de ré-utiliser ses créatures.

Il y a essentiellement deux façons de construire cet archétype : une version purement noire et verte incluant un thème constellation et dévotion, ou une version Sultai avec du bleu pour Sidisi.

Penchons-nous tout d’abord sur la version verte et noire, qui a été jouée par une partie de l’équipe Channel Fireball.

BG Constellation

Download Arena Decklist
Artefact (3)
3 Fouet d'Érébos
AUTRES (11)
1 Urborg, tombeau de Yaugzebul 2 Nykthos, Sanctuaire de Nyx 4 Coursier de Kruphix 4 Guidevoie Satyr
60 Cartes

Ce deck joue un grand nombre d’enchantements pour profiter au maximum de Géant au sillage funeste et d’Eidolon des fleurs. Il joue le duo classique de Coursière de Kruphix et Cariatide Sylvestre pour s’assurer d’avoir des cartes à jouer tôt dans la partie et survivre jusqu’à arriver au point où il est avantagé contre la majorité des decks.

Dans le format actuel, beaucoup de joueurs utilisent des cartes puissantes comme Rhinocéros de Siège et ce deck permet d’apporter encore plus de force sur la table au prix d’un plan de jeu plus lent. Il a des réponses à Reine des frelons ainsi qu’à toute créature problématique grâce à Entaille Meurtrière ou ses propres Reines.

La force de ce deck est réellement de mettre en place un « moteur » dans les premiers tours de jeu et de l’utiliser à pleine puissance à partir du tour cinq ou six. Le deck se met alors à piocher plusieurs cartes par tour, tout en gagnant des points de vie ou en affaiblissant la position du joueur adverse sur le terrain. Par sa construction, il est fort contre Abzan (http://magic.wizards.com/fr/articles/archive/le-nouveau-roi-du-standard-le-deck-abzan-midrange-2014-11-13) mais plus faible contre Jeskai (http://magic.wizards.com/fr/articles/archive/daily-deck/jeskai-wins-2014-11-20) ou Ascendancy Combo (http://magic.wizards.com/fr/articles/archive/jeskai-ascendancy-2014-11-27).

Le deck continue à évoluer au fil des semaines, la dernière innovation en date étant l’ajout de Pharika pour se donner un avantage lors des matchs miroirs. En effet, lorsque l’adversaire active son Fouet d’Erebos, il est possible de « manger » la créature en réponse avec Pharika !

Sidisi Whip

Download Arena Decklist
Planeswalker (2)
2 Ashiok, tisseur de cauchemars
Rituel (3)
3 Saisie des pensées
Artefact (3)
3 Fouet d'Érébos
AUTRES (12)
4 Coursier de Kruphix 2 Cotes de la Yavimaya 4 Palace opulent 2 Delta pollue
60 Cartes

Regardons maintenant le deck du vainqueur : Sidisi Whip. En utilisant la même base de créatures pour le début de partie, Shahar a choisi de porter allégeance à Sidisi plutôt qu’aux Dieux de Théros. Rajouter du bleu au deck permet aussi de se faire accompagner par Ashiok sur le champ de bataille.

Sidisi permet au deck d’avoir un plan proactif très fort si l’adversaire a un début de partie trop lent. Jouée au tour trois par le biais d’une cariatide sylvestre, elle peut à elle seule gagner la partie au tour six, en trois phases d’attaque. Elle remplit de plus le cimetière très efficacement pour le Fouet d’Erebos.

Ashiok pour sa part permet de prendre l’avantage contre les autres decks à base de Fouet d’Erebos en retirant très rapidement des cartes de la bibliothèque et en menaçant de retirer aussi celles du cimetière avec sa capacité -10. L’ajout d’Ashiok dans la liste principale était discuté avant ce tournoi et apparaît comme un très bon choix réalisé par Shahar, au vu de la compétition.

Conclusion

La version Sultai du deck perd donc en explosivité ce qu’elle gagne en vitesse, en offrant des menaces très difficiles à gérer à trois et quatre manas, là où la version uniquement verte et noire tente d’utiliser ses sorts à quatre manas et plus pour se mettre en place sur le reste de la partie. Ces deux decks sont très forts en Standard, et certains pros n’hésitent pas à dire que ce sont les meilleurs choix actuellement. Mais le format reste très ouvert, comme l’ont montré les Japonais avec des listes très innovantes, ce qui sera pour un prochain article !

Encore merci pour votre attention, et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter sur Twitter @TolkiTV ou sur ma page Facebook (facebook.com/TolkiCasts) !