Comment briller lors des avant-première ?

Posted in Les Français parlent aux Français on 9 Juillet 2015

By Timothée Simonot

Timothée Simonot est un joueur Pro (niveau Gold) qui a notamment remporté de Grand Prix de Londres et la coupe du Monde de Magic en 2013. En parallèle il étudie la communication.

Habituellement à cette période de l’année, nous découvrons une édition de base plus accessible que les blocs avec lesquels nous jouons en cours d’année. Cette année, Magic Origines est un peu à part : ce n’est ni un bloc avec une ou plusieurs extensions, ni une édition de base. En limité, l’édition promet des jeux variés et intéressants grâce à de nouvelles capacités.

Le paquet scellé : presque une science exacte

Il n’y a presque jamais d’exception en paquet scellé : il faut jouer 2 couleurs, 40 cartes, 17 terrains et entre 14 et 17 créatures. Faire du Card Advantage* est important et il est impératif de jouer des anti-créatures pour ne pas perdre contre les grosses mythiques adverses. Enfin, vous devez compter dans vos rangs une majorité de créatures coûtant entre deux et trois mana pour rester dans le bon tempo. Si vous avez besoin d’un petit rappel sur ce format, les règles d’or du paquet scellé sont toujours valables (lire ici : http://magic.wizards.com/fr/articles/archive/les-fran%C3%A7ais-parlent-aux-fran%C3%A7ais/comment-briller-lors-des-avant-premi%C3%A8res-%E2%80%98dragons) !

Bien sûr, vous pouvez jouer toutes les combinaisons de couleurs. Vous avez trois bonnes rares noires, cinq anti-bêtes rouges et 17 créatures de qualité dans cette combinaison de couleur ? Allez-y, rien ne vous retient ! Mais ce n’est pas toujours aussi simple.

En limité comme en construit, il existe des archétypes : certaines combinaisons de cartes et de couleurs ont des synergies qui font qu’elles sont plus fortes mises ensemble è 1 + 1 = 3. Un deck c’est comme une équipe : la bonne rare c’est comme un talent individuel : parfois, ça gagne un match tout seul. Mais ce qui fait une bonne équipe, c’est la capacité à bien jouer collectivement.

J’aime quand un plan se déroule sans accroc

Essayez de construire un jeu avec un plan clair : vous avez beaucoup de créatures blanches avec la réputation ? Complétez avec le vert pour ses boosts efficaces qui vous permettront d’attaquer malgré la menace des bloqueurs adverses. Vos cartes bleues ne sont bien que si vous avez des artefacts ? Le rouge est votre allié naturel puisque certaines cartes vous procureront les précieux mécanoptères dont vous avez besoin.

Evitez à tout prix de vous retrouver avec un jeu qui essaie de faire deux choses en même temps, mais qui ne réussit qu’à échouer de deux manières différentes. Si la moitié de votre jeu cherche à profiter des différents effets liés aux zombies et au cimetière et que l’autre moitié a besoin d’enchantements pour tourner à plein régime, il y a de bonnes chances pour que vous ne parveniez à rien. Dans une partie de Magic en paquet scellé, vous devez absolument vous concentrer sur le plan A… Le plan B, c’est la rare capable de retourner une partie !

Les communes clé :

En blanc : Librelame topéenne et Avemain vigoureuse. Les petites bêtes avec la réputation sont excellentes pour prendre l’avantage en début de partie, et ne jamais le lâcher.

En bleu : Claustrophobie et Hibou garde des anneaux. Le bleu pêche en début de partie mais à les meilleures armes sur le long terme.

En noir : Valse macabre et Assassin du Dysmèle. Le noir doit se concentrer sur ce qu’il fait le mieux : tuer les créatures.

En rouge : Impulsion ardente et Attirailleur de Ghirapur. Le rouge a besoin de blasts et d’artefacts pour briller dans ce format.

En vert : Recluse crochegriffe et Meurtrisseurs Rhox. Arrêter le premier assaut est primordial pour laisser le temps à vos grosses bêtes de tuer votre adversaire.

Maintenant c’est à vous de jouer, bonne Avant-Première à tous !

* Faire du « Card Avantage », c'est jouer ses propres cartes de façon à créer un écart favorable entre le nombre de cartes dont vous disposez dans les "zones utiles" (traditionnellement, la main et le champ de bataille) et le nombre de cartes dont dispose l'adversaire dans ces mêmes zones. Par exemple, faire défausser à un adversaire 2 cartes avec un Pourrissement Cérébral génère un Card Avantage de +1 : vous perdez une carte de votre main, mais l'adversaire en perd deux.

Latest Les Français parlent aux Français Articles

Les Francais parlent aux Francais

10 Juillet 2017

L'Âge du draft by, Timothée Simonot

Avant que Nicos-Bolas ne détruise tout sur son passage, un week-end draft vous est proposé dans toutes les bonnes boutiques pour explorer plus en détail l'extension L'Âge de la Destructio...

Learn More

Les Francais parlent aux Francais

4 Juillet 2017

Mon Top 5 des cartes de « L'Âge de la Destruction » by, Rémi “RAPDel” Delorme

Salut les Jobars! Ici RAPDel, j'espère que vous allez bien ! Aujourd'hui, aux portes de la sortie officielle de l’édition «L'Âge de la Destruction», je vous propose de faire un tour d'hor...

Learn More

Articles

Articles

Les Français parlent aux Français Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All