Jamais deux sans trois

Posted in Les Français parlent aux Français on 7 Février 2017

By Tolki - Gary Mialaret

Gary Mialaret alias « Tolki » est Youtuber et commentateur de Magic, SC2 et LoL.

Introduction

Le Pro Tour de La révolte éthérique est maintenant derrière nous. Comme à chaque nouvelle édition, ce tournoi dicte le ton de la saison Standard. Et ce coup-ci, le message est clair : jouez agressif !

L’ensemble du top 8 du Pro Tour était composé de decks proactifs, avec en particulier six decks Mardu véhicules. Cependant, ce résultat était assez inattendu. En effet, lors des deux premières semaines de Standard, les decks véhicules avaient toujours déçu. Le premier week-end avait été dominé par Boa sinueux, à la tête de decks vert et noir assez agressifs. Le second week-end avait pour sa part vu le succès de Saheeli Rai, car les gens avaient beaucoup moins de réponses au combo que lors de la première semaine.

Puis arrive le Pro Tour. Les pros sont divisés. Sur 425 joueurs, il y a :

-105 joueurs de Saheeli Rai (25%)

-104 joueurs de Boa sinueux (24%)

-95 joueurs de Archétype de façonneur d'outils (22%)

Analysons donc ces trois archétypes qui définissent le Standard actuel, et essayons de voir les implications pour le Game Day de ce week-end !

Saheeli Rai

Le planeswalker de Kaladesh et son Gardien félidar apparaissent dans deux types de decks assez différents.

La première approche, la plus populaire, est de jouer un deck Jeskaï contrôle qui menace de gagner avec le combo si vous ne gardez pas de sort anti-bête pendant leur tour. Le joueur qui a eu le plus de succès avec ce deck au Pro Tour est Kazuaki Fujimura, qui a terminé à 8-2 en Standard :

Ce deck emprunte donc beaucoup aux decks bleu contrôle populaires depuis la sortie de Kaladesh. Reposant sur Carcasse mécanique torrentielle et Lueur de génie, le deck essaie principalement de répondre aux menaces adverses. Après utilisation de la réserve, on peut sortir une partie du combo pour rentrer un trio de Gideon, allié de Zendikar, qui punit très efficacement les joueurs rentrant trop de réponses au gardien.

Avant le Pro Tour, ce deck semblait être le meilleur deck en Standard. Malgré cela, c’est le deck qui a fait les pires résultats au Pro Tour. Parmi 72 joueurs, seulement 26 ont atteint la deuxième journée. Sur ces 26 joueurs, seuls 7 ont réussi à afficher un ratio de victoires positif en Standard. Une véritable débandade.

L’autre approche pour jouer Saheeli est dans un deck quatre couleurs. Pour ces decks, il est quasiment impossible de gagner la partie s’ils ne résolvent pas Saheeli aux côtés du gardien. Mais ils s’en donnent les moyens, avec plus de moyens de piocher des cartes, et Ancêtre fielleux des profondeurs pour empêcher l’adversaire d’arrêter le combo. Gerry Thompson s’est hissé à 7-3 en Standard avec le deck suivant :

En particulier, on voit quelques exemplaires de Pompe éthérique modèle pour vaincre les decks lents, et Virtuose des voltigeurs pour protéger Saheeli des attaques aériennes.

Cette version 4 couleurs a affiché de bien meilleurs résultats que la version contrôle, amenant 20 joueurs sur 34 au second jour. De plus, sur ces 20 joueurs, 8 ont réussi à terminer à 6-4 ou mieux dans les rondes Standard. Même si ces chiffres sont plutôt faibles, cela reflète un deck qui a l’air équilibré et proche de 50% de victoires.

Malgré cela, on voit bien que ce n’était pas le bon week-end pour venir accompagné de Saheeli et de ses chats… Peut-être que les serpents les ont fait fuir ?

Le grand Boa

Cela va faire quelques mois que l’on est habitué aux decks vert et noir. La grande densité de cartes puissantes dans ces couleurs permet à l’archétype de s’adapter aux différentes modes qui s’emparent du Standard. Reposant régulièrement sur Sinistre écorcheur et Liliana, dernier espoir, ces decks étaient en général des decks “midrange”, c’est à dire un assemblage de bonnes cartes qui essaye de gagner en étant plus efficace que ses adversaires. Capable d’être agressif contre les decks lents et défensif contre les decks rapides, ces decks étaient très populaires chez les joueurs pros.

Mais l’arrivée du Boa sinueux a permis au deck d’être beaucoup plus agressif et d’abandonner les cartes lentes. Couplé à Rishkar, renégat de Peema et au Baliste ambulante, il offre une nouvelle approche aux decks noir et vert.

Mais les pros ne sont pas du tout tombés d’accord sur la meilleure façon d’entourer le Boa. Le seul point commun des 104 joueurs venus avec ce genre de deck, c’est qu’ils ont tous joué 4 Boas ! Certains se sont concentrés sur l’énergie, d’autres sur le délire, d’autres sur les sorts anti-créatures, et enfin certains y ont ajouté du rouge pour Désintégration illicite.

Malgré cela, ces decks ont fait de belles performances. En particulier, 73 joueurs ont atteint le deuxième jour avec le deck, et 38 joueurs ont terminé avec un ratio de victoires positif en Standard. Ce deck est donc visiblement au-dessus de la moyenne, et ce qui impressionne surtout, c’est de voir toutes les options possibles pour le construire ! Personnellement, ma version préférée est celle de Brad Nelson :

Misant sur quelques synergies avec l’énergie, il utilise en particulier Siphonneuse de la Manche étincelante pour piocher des cartes tout a long de la partie. Et qui n’aime pas avoir la main pleine ?

De plus, un des gros avantages de cet archétype est d’avoir accès à Poussée fatale, qui est le meilleur moyen de fendre le Cœur de Kiran.

Mardu véhicules

Si vous aimez vos adversaires cuits à cœur, rien de mieux que Mardu véhicules !

Comme dit dans l’introduction, ce deck est incontestablement la grande réussite du Pro Tour. Sur les 95 joueurs qui se sont présentés avec le deck, 72 sont arrivés au deuxième jour, et 50 ont réussi à gagner plus de la moitié de leurs parties en Standard. C’est une domination totale. Dans l’histoire de Magic, très peu de decks ont réussi à afficher ce genre de résultats.

Mais si ce deck est si puissant, comment cela se fait-il qu’il n’ait pas trouvé sa place lors des deux premières semaines du format ? Les decks du Pro Tour ont montré très peu d’innovation, et ce sont 6 listes véhicules très classiques qui ont pris les 6 premières places.

Tout simplement, les autres joueurs n’étaient pas prêts. On voit quelques Flammes radieuses çà et là, mais la plupart de ces réponses sont inefficaces contre Gideon ou Cœur de Kiran. Et si l’on choisit de jouer des Négation, on risque de mourir sur Parasite du rebut.

Regardons donc la liste du vainqueur, Lucas Esper Berthoud :

La puissance de ce deck vient principalement de la diversité de ses menaces. Les cartes historiquement puissantes contre les decks agressifs, telles que Expertise de Yahenni, sont ici trop lentes et pas toujours adaptées à la situation.

De plus, si l’on décide de rentrer trop de cartes de sa réserve pour répondre à l’agression, il peut se métamorphoser en un deck midrange très puissant, reposant sur Gideon, Allié de Zendikar et Chandra, torche de la défiance pour vaincre les sorts anti-créatures que vous aurez rentrés.

Le deck n’est pas imbattable, mais c’est clairement le deck le plus efficace et le plus puissant actuellement. Voyons donc comment attaquer tout cela pour le Game Day !

Conclusion et prévisions pour le Game Day

Nous avons donc un clair tryptique de tête. Le reste du peloton se compose à moitié de decks bleu contrôle, et à moitié de decks agressifs ou combo.

Entre ces trois decks de tête, il y a une relation de pierre-feuille-ciseaux. Les decks Saheeli battent les decks Boa grâce à leur plan contrôle. Les decks Boa battent les decks véhicule à l’aide de Poussée fatale et de la Baliste ambulante. Enfin, les decks véhicules annihilent les decks Saheeli, car ces derniers ne trouveront jamais une opportunité de jouer le planeswalker.

Existe-t-il donc un deck qui bat ce trio ? Je souhaiterais vous dire que oui et vous donner la liste, mais je n’ai malheureusement pas la solution. Cependant, j’ai des idées !

Ma première idée serait de jouer bleu-noir contrôle. Il peut mettre le deck Mardu véhicules en Mauvaise posture à l’aide de Poussée fatale et Fusion de l'Éther. De plus, il est naturellement très puissant contre les decks Saheeli et les decks Boa, jouant de nombreux contresorts et anti-bêtes dans la liste principale. Cependant, j’ai peur que le deck soit trop lent.

L’autre idée est de jouer Ancêtre fielleux des profondeurs couplé à Retour de Kozilek. Cette combinaison peut à elle seule battre les decks Boa ou les decks véhicules, et elle stoppe aussi le combo de Saheeli. Le souci, c’est de trouver un deck Émergence viable en Standard… Vous avez des idées ?

Personnellement, il y a de fortes chances que je joue simplement Boa ce week-end. C’est efficace, rapide, et puissant. Et surtout, j’ai déjà la plupart des cartes grâce à mes aventures avec vert et noir combo il y a deux semaines : http://magic.wizards.com/fr/articles/archive/les-fran%C3%A7ais-parlent-aux-fran%C3%A7ais/un-deck-mana-infini-en-standard-2017-01-23

Arriverez-vous à trouver le prochain deck du moment ? Je l’espère pour vous, et n’hésitez pas à me l’envoyer sur https://twitter.com/TolkiCasts ou https://twitter.com/TolkiCasts que je puisse le jouer aussi !

Latest Les Français parlent aux Français Articles

Les Francais parlent aux Francais

10 Juillet 2017

L'Âge du draft by, Timothée Simonot

Avant que Nicos-Bolas ne détruise tout sur son passage, un week-end draft vous est proposé dans toutes les bonnes boutiques pour explorer plus en détail l'extension L'Âge de la Destructio...

Learn More

Les Francais parlent aux Francais

4 Juillet 2017

Mon Top 5 des cartes de « L'Âge de la Destruction » by, Rémi “RAPDel” Delorme

Salut les Jobars! Ici RAPDel, j'espère que vous allez bien ! Aujourd'hui, aux portes de la sortie officielle de l’édition «L'Âge de la Destruction», je vous propose de faire un tour d'hor...

Learn More

Articles

Articles

Les Français parlent aux Français Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All