L'Emergence de la lune

Posted in Les Français parlent aux Français on 21 Juillet 2016

By Timothée Simonot

Timothée Simonot est un joueur Pro (niveau Gold) qui a notamment remporté de Grand Prix de Londres et la coupe du Monde de Magic en 2013. En parallèle il étudie la communication.

La lune hermétique est l'extension qui vient clore une année de lutte acharnée entre les Planeswalkers et les Eldrazis, ainsi que de nombreuses histoires démarrées pour certaines il y a plus de cinq ans. Il apparaît clairement qu'Innistrad a subi le même sort que Zendikar, avec une invasion d’horreurs incolores qui viennent achever le travail de destruction amorcé par les anges déchus. Mais la victoire finale revient comme souvent aux Planeswalkers et Emrakul finit, au sens propre, dans la lune.

L'émergence des Eldrazis

Parmi les attractions de cette extension, on compte ces gros Eldrazis que l'on peut jouer en milieu de partie en échange d'un sacrifice substantiel. La clé pour en profiter sera de limiter le coût que constitue ce sacrifice en jouant une créature qui ne «meurt» pas vraiment. Maniaque éclairé est un parfait exemple pour le limité, tandis que Fourbes de cuisine pourrait permettre à cette mécanique de briller jusqu'en Modern!

Ancêtre fielleux des profondeurs et Plieur d'esprit turgide ont tous les deux des effets qui donnent vraiment envie de construire un deck autour... Et pour tirer le meilleur des créatures émergentes, ayez à l'esprit qu'Évolution hermétique peut transformer chacun des monstroplantes ci-dessus en Ulamog, la Voracité insatiable... Nul doute que l'imagination fertile des deckbuilders pro parviendra à faire de l'émergence une capacité qui compte en Standard.

Fuuuusion!

Les nostalgiques du club Dorothée savent que la fusion n'est pas qu'une réaction chimique. Tel San Goku et Vegeta dans le célèbre manga, Gisela, la lame brisée et Bruna, la lumière pâlissante fusionnent pour devenir l'une des créatures les plus puissantes de l'histoire de Magic: Brisela, voix des cauchemars. Moins impressionnant mais plus facile à réaliser, Charognards de minuit et Rats du graf s'assimilent pour former l'Hôte bruyant, lequel devrait plier bien des parties de limité.

Le Retour de la Vengeance 2

La Lune hermétique venant conclure des histoires commencées lors de plusieurs blocs, on y voit de nombreuses stars sortir de l'oubli ou effectuer un baroud d'honneur. Commençons avec les Planeswalkers: Liliana, dernier espoir ne fera pas oublier Liliana du voile, mais si un deck basé sur le délire voit le jour en Standard, elle en sera la pièce maîtresse.

Tamiyo, chercheuse sur le terrain est capable de tenir en respect les assaillants adverses et devrait vous permettre de piocher régulièrement. Détail qui a son importance, vous pouvez cibler des créatures adverses avec son +1 et l'effet dure jusqu'à votre prochain tour! De quoi freiner l'attitude belliqueuse de l'autre côté du champ de bataille.

Continuons avec Thalia, vigile de Thraben. C'est peut-être la meilleure carte qu'ait jamais connu le jeu White Weenie, c'est en tout cas une carte qui s'est imposée dans tous les formats. Sa nouvelle version: Thalia, cathare hérétique, semble avoir les épaules pour faire son trou en Standard, et peut-être en Modern également.

Parmi les revenants légèrement affectés par la tournure des événements sur Innistrad, on trouve l'Arbre de la perdition. On sent que la corruption, encaissée depuis l'époque où c'était le magnifique Arbre de la rédemption, a laissé des traces.

Je conclurai cette tournée d'adieux avec les cinquième et sixième volumes de la saga du mythique Sondeur de secrets. Si le deuxième tome, Chercheur aberrant, était insipide, le Guide de perfection est une carte qui pourrait marquer les mémoires. Notez que si au début de l'histoire, un scientifique enfermait des insectes, le rapport de forces s'est quelque peu inversé au fil des expériences.

N'hésitez pas à regarder en détail les cartes de l'extension, toutes celles qui comportent un nom propre ou presque font écho à une carte importante dans une édition précédente: La lune hermétique est blindée de références magistoriques!

La fin d'un mythe

Le retour le plus attendu était bien sûr celui d'Emrakul. Le débat est ouvert pour savoir s'il était le plus grand méchant de Magic, mais il est incontestable que c'était le plus imposant, celui qui pèse une 15/15 pour quinze manas dans sa forme originelle: Emrakul, déchirure des Éons. On pourrait presque croire qu'il a maigri maintenant qu'Emrakul, la Fin promise n'est plus que 13/13 pour treize, mais il a surtout évolué.

Si la première version du Big Boss des Eldrazis était conçue pour être mise en jeu de façon détournée, celle-ci est destinée à être lancée, au prix d'efforts significatifs. Il existe en Standard six types de permanents: Terrain, Créature, Éphémère, Rituel, Artefact et Enchantement. Il faudra probablement se débrouiller pour en avoir quatre ou cinq au cimetière pour avoir une chance de lancer la seule créature à treize manas de Magic, mais le jeu en vaut la chandelle et il semble difficile d'imaginer qu'on n'en verra pas quelques-uns au prochain Pro Tour!

Latest Les Français parlent aux Français Articles

Les Francais parlent aux Francais

10 Juillet 2017

L'Âge du draft by, Timothée Simonot

Avant que Nicos-Bolas ne détruise tout sur son passage, un week-end draft vous est proposé dans toutes les bonnes boutiques pour explorer plus en détail l'extension L'Âge de la Destructio...

Learn More

Les Francais parlent aux Francais

4 Juillet 2017

Mon Top 5 des cartes de « L'Âge de la Destruction » by, Rémi “RAPDel” Delorme

Salut les Jobars! Ici RAPDel, j'espère que vous allez bien ! Aujourd'hui, aux portes de la sortie officielle de l’édition «L'Âge de la Destruction», je vous propose de faire un tour d'hor...

Learn More

Articles

Articles

Les Français parlent aux Français Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All