TOP 5 des cartes du “serment des Sentinelles” (en construit)

Posted in Les Français parlent aux Français on 21 Janvier 2016

By Pierre Dagen

Pierre Dagen est un joueur Pro Français (niveau Gold). Finaliste du Pro Tour Théros contre Dezani, il a également plusieurs Top 8 de Grand Prix à son actif. Il écrit pour plusieurs supports consacrés à Magic.

Ce week-end, c’était les avant-premières Le Serment des Sentinelles, autrement dit l’occasion pour des milliers de joueurs (dont vous, peut-être?) de manipuler pour la première fois les toutes nouvelles cartes. Et chacun d’y aller de sa petite préférence, de prédire que telle carte va «tout détruire sur son passage» ou que telle autre«sera tout juste bonne à caler les meubles»… Bien sûr, on n’a pas de boule de cristal, mais il est toujours tentant d’essayer d’être celui qui repèrera la perle rare un peu avant les autres, histoire de partir avec une longueur d’avance pour le prochain tournoi. Et comme je ne suis pas différent, voici mon top5 des cartes de la nouvelle édition.

5- Linvala, la Préservatrice:

Quand on imagine l’impact de Linvala dans un scénario idéal, ça laisse songeur: pour six manas, une 5/5 vol, une 3/3 vol, et un bonus de cinq points de vie. Vous vous rendez surement bien compte que c’est un effet totalement démesuré à ce prix-là, mais si vous n’êtes pas convaincu, prenez cette comparaison: Linvala, la Préservatrice jouée dans les conditions optimales est plus puissante qu’un Dragon frère de Couvée, qui avait pourtant totalement dominé le format standard dans lequel il existait. Alors, pourquoi ne pas la placer plus haut dans ma liste? Eh bien, parce qu’il n’est pas si simple que ça de créer les conditions idéales. La contrainte sur les créatures, tout comme celle sur les points de vie, limite à priori l’usage de la carte aux jeux contrôles sans aucune autre créature ou presque. Du coup, Linvala, la Préservatrice, devrait être très puissante, mais peut-être pas si présente que ça en standard.

4- Fracasseur de Réalité:

Dans un genre différent, plus agressif, le Fracasseur de Réalité est un sacré animal. 5/5, célérité et piétinement pour cinq manas, c’est le type de statistiques qui vous place directement parmi les créatures ayant une chance de se tailler un chemin en standard. Mais le petit plus qui, à mon sens, font de ce nouvel arrivant une des stars, c’est sa résistance naturelle aux anti-créatures: pour s’en débarrasser, il va nécessairement falloir sacrifier deux cartes (l’anti-créature et la carte à défausser). Plus amusant encore, si votre adversaire n’a qu’une seule carte en main, il lui est tout simplement impossible de cibler le Fracasseur de Réalité. Autrement dit, si vous arrivez à l’invoquer après avoir vidé la main de votre adversaire, c’est échec et mat: il lui faudra encaisser au minimum deux attaques (soit dix points de dégâts!) avant d’avoir une petite chance de s’en débarrasser. Bien entendu, il faudra pouvoir payer un mana incolore pour se payer les services du Fracasseur: c’est une contrainte à ne pas oublier, mais la présence en standard de painlands (Landes de Llanowar, par exemple) devrait être un sacré coup de pouce!

3- Serment de Gideon:

Là, on entre dans une logique plus spécifique: le Serment de Gidéon n’est définitivement pas voué à entrer dans n’importe quel deck. Pour en faire bonne usage, il vous faudra non seulement jouer des planeswalkers, mais aussi avoir quelques moyens de rendre les deux jetons 1/1 un poil plus costauds. Pourquoi mettre la carte aussi haut, alors? La réponse tient en deux cartes: Gidéon, Allié de Zendikar et Sorin, le Visiteur Solennel. La simple perspective d’invoquer l’une de ces légendes juste après le Serment de Gidéon justifie à mon sens de monter un deck autour: Gidéon pourra tout de suite créer son emblème tout en gardant un marqueur loyauté, et Sorin ne sera déjà plus qu’à un tour de déclencher son ultimate… Le tout en faisant de vos jetons de véritables menaces. A mes yeux, cette interaction à la fois puissante et très facile à mettre en œuvre a beaucoup, beaucoup d’avenir.

2- Retour de Kozilek:

Bien moins spectaculaire que celles qui précèdent, je ne doute pourtant pas que le Retour de Kozilek saura se faire remarquer par sa sobre efficacité dans les mois qui viennent. Cette nouvelle version de l’emblématique Pyroclasme, si elle coûte un mana de plus, a bien des avantages par rapport à son ancêtre. Le plus important est tout bêtement d’être un éphémère: vous pouvez maintenant brûler les créatures de l’adversaire pendant son tour, ce qui vous rend par exemple bien moins sensible aux créatures avec la célérité qui sont monnaie courante dans les jeux rouges agressifs. En plus de ce bonus, l’option de se débarrasser de créatures bien plus grosses en fin de partie grâce au mode «Eldrazi» de la carte est très attrayante, puisqu’elle la rend pertinente contre tous les types de jeux et pas juste les plus agressifs. Enfin, l’aspect «carence» de la carte n’est pas anecdotique: il permet en effet de se débarrasser des créatures avec la protection contre le rouge, comme par exemple Champion Gravé en Modern.

1- Gobelins Sciaphiles:

Tout en haut du classement, les Gobelins Sciaphiles ont à mon sens de très, très beaux jours devant eux en standard. Soyons clair: 4/4 pour cinq manas, il n’y a pourtant pas de quoi s’emballer. Toutefois, mépriser leur impact en attaque serait une erreur à cause de leur capacité Menace. En effet, si votre adversaire souhaite les bloquer avec ses propres créatures, il lui faudra en garder deux en défense. Et bien sûr, tenir en respect deux créatures adverses avec une seule des vôtres est une excellente opération. Mais pour moi, l’immense point fort de ces gobelins vient de la force des sorts qu’ils pourront racheter en arrivant en jeux: Commandement de Kolaghan et Fin Crépitante, en particulier, sont de sorts extrêmement puissants. Les jouer pour cinq manas avec une 4/4 menace en bonus, ça semble presque trop beau pour être vrai. Et si vous n’êtes pas encore convaincu, imaginez ce scénario: vous avez des Gobelins Sciaphiles au cimetière, et vous piochez un Commandement de Kolaghan. Vous pouvez maintenant le jouer, récupérer les gobelins, puis le rejouer grâce à eux et récupérer encore autre chose… Violent, non?

Latest Les Français parlent aux Français Articles

Les Francais parlent aux Francais

10 Juillet 2017

L'Âge du draft by, Timothée Simonot

Avant que Nicos-Bolas ne détruise tout sur son passage, un week-end draft vous est proposé dans toutes les bonnes boutiques pour explorer plus en détail l'extension L'Âge de la Destructio...

Learn More

Les Francais parlent aux Francais

4 Juillet 2017

Mon Top 5 des cartes de « L'Âge de la Destruction » by, Rémi “RAPDel” Delorme

Salut les Jobars! Ici RAPDel, j'espère que vous allez bien ! Aujourd'hui, aux portes de la sortie officielle de l’édition «L'Âge de la Destruction», je vous propose de faire un tour d'hor...

Learn More

Articles

Articles

Les Français parlent aux Français Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All