Les ours haineux du format Commander

Posted in Latest Developments on 31 Octobre 2014

By Sam Stoddard

Sam Stoddard came to Wizards of the Coast as an intern in May 2012. He is currently a game designer working on final design and development for Magic: The Gathering.

L'an dernier, pendant les avant-premières de Commander, je vous ai expliqué comment nous utilisons des produits tels que Commander pour apporter des cartes aux formats "Eternal". Je pense qu'on peut affirmer qu'avec la Némésis de l'identité, Commander (édition 2013) a réussi à avoir un impact sur ces formats.

L'essence même du développement de cartes, c'est qu'on ne sait jamais exactement quelle puissance chaque carte aura. On a certes une idée approximative grâce aux tests que nous effectuons, mais il est impossible de rivaliser avec l'entière population de joueurs de Magic en termes d'heures de jeu. On va peut-être rater quelque chose ici et là, mais en règle générale, si on vise bien (et qu'on s'assure que les cartes auxquelles on veut donner un impact dans certains formats sont divertissantes), la carte sera amusante, même si on sous-estime sa puissance. L'Agente sans éclat est un exemple de carte qui s'est révélée plus puissante qu'on ne l'escomptait, mais je pense quand même qu'elle rend le monde de Magic plus fun.

L'un des petits plaisirs qu'on a à travailler au service R&D de Magic, c'est d'avoir l'opportunité d'essayer quelque chose de nouveau. Parfois, ça fonctionne très bien, et pour d'autres, c'est un échec. Personnellement, je considère la Némésis de l'identité comme un échec parce que je crois qu'elle a eu un impact négatif net sur le format Legacy. Bien qu'on ait prouvé qu'on pouvait créer une carte suffisamment puissante pour avoir un énorme impact sur le format, on a seulement réussi à le faire avec une carte qui n'est pas très amusante pour l'adversaire. Je suis bien plus satisfait de voir des cartes telles que le Sinistre strix dans ces produits que la Némésis de l'identité. Et c'est plus proche du niveau de puissance vers lequel on s'achemine pour ces cartes dans l'avenir.

Notre objectif est d'être plus responsables dans la création de cartes pour les formats "Eternal" afin d'obtenir plus de cartes divertissantes si elles sont assez puissantes pour être jouées, plutôt que l'inverse. Nous continuerons de publier des cartes très fortes pour les formats "Eternal", mais nous espérons qu'elles seront également funs à jouer.

La Décomposition abrupte et le Déluge irrité ont tous deux été conçus comme des cartes qui auraient un impact sur les formats "Eternal", et elles ont rempli cette exigence. Mais je crois qu'elles le font de façon positive. Les cartes réactives peuvent avoir un impact, mais il y a moins de risques en se trompant sur leur niveau de puissance. Par conséquent, ce sont celles que nous poussons le plus pendant le développement.

Mais vous n'êtes pas venus pour lire mes commentaires sur le produit Commander de l'an dernier ; vous êtes là pour voir ce que nous vous avons concocté de génial pour cette année. Et sans plus attendre, je vous présente la Prêtresse du confinement :

Les ours haineux, une fière lignée

Parmi nos cartes préférées pour les formats "Eternal", on trouve ce qu'on surnomme les « ours haineux »—des créatures 2/2 à deux manas au texte parfaitement adapté pour battre un type de deck spécifique.

En voici quelques exemples : Gaddock Teeg, Samouraï du Rideau pâle, Canoniste des Éthermentés et Marcheur de feu kor. En général, une créature 2/2 pour deux manas est loin d'être assez imposante pour entrer en compétition dans les formats "Eternal", mais le texte « haineux » supplémentaire permet à un deck apparemment plus faible d'exploiter certaines stratégies "fumées" dans les formats plus anciens.

Par exemple, pendant un certain temps, le deck Maverick en Legacy (malgré le Zénith de Vertsoleil) jouait un Gaddock Teeg pour la recherche, parce qu'il y avait des decks qui éprouvaient bien des difficultés à battre cette carte. Un deck Vrilles Ad Nauseam, par exemple, ne peut lancer ni son Ad Nauseam ni ses Vrilles d'angoisse, ce qui fait de lui un deck plein de cantrips sans réel moyen de l'emporter. Cependant, Maverick n'est pas le seul deck à utiliser des ours haineux. C'est une fière tradition qui remonte à l'ère des decks "Sleight-Knight" du Standard, où les joueurs jouaient des créatures avec la protection avant de leur donner les bonnes couleurs du deck de l'adversaire grâce à une Tricherie mentale. Ou encore leur Cercle de protection pour lui donner n'importe quelle couleur. Mais c'est une autre histoire.

La Prêtresse du confinement fait quelque chose d'inhabituel pour les ours haineux (mais pas pour les oiseaux haineux). Ils ont le flash, alors vous pouvez généralement ruser vos adversaires plutôt que les bloquer. Sous certains angles, la Prêtresse du confinement est le Sergent major de la police ludique : elle garantie que les joueurs jouent des parties de bon vieux Magic classique et qu'ils obtiennent leurs créatures de façon traditionnelle. En gros, elle punit vos adversaires s'ils essaient de faire passer leurs créatures en douce.

Une Réanimation ciblant Griselbrand ? Bien essayé. Libre à vous de dépenser ces 8 points de vie si ça vous chante.

Un Dragage révélant une Narcoamibe ? Plutôt narco-pas-d’amibe.

Un Exposé libre ? Exposez donc, mon ami, vous avez un permis ? C'est bien ce que je pensais.

Le flash vous permet de vous débarrasser des combos les plus puissantes de votre adversaire, souvent sans même qu'il le voit venir.

Quand on crée des ours haineux, le plus amusant, c'est de trouver des pistes encore non exploitées pour voir si on ne peut pas interpréter une ligne de texte et optimiser sa puissance contre certaines stratégies. Et ce, tout en étant le plus inoffensif possible pour les stratégies qui veulent utiliser les cartes. Gaddock Teeg est un excellent exemple de ce type de création : il a été conçu pour empêcher des cartes telles que la Colère de dieu et le Commandement cryptique de pouvoir facilement nettoyer la table d'un deck Sangami. Il n'empêchait pas la plupart des cartes d'êtres jouées et permettait au deck de fonctionner sans ces cartes. Pendant l'époque du Bloc et du Standard, les seules cartes que les decks Sangami ne pouvaient pas lancer à cause de Teeg étaient la Procession spectrale et Ajani Crinièredor. Ces cartes étaient fortes, mais pouvaient également bien suivre une colère si un adversaire se débarrassait de votre Teeg en fin de tour, puis nettoyait la table pendant son tour.

Ce que la prêtresse du confinement fait pour le format Commander

Comme je l'avais mentionné dans mon article de l'an dernier, une des règles des nouvelles cartes des decks Commander est qu'elle doivent avoir une fonction en multijoueurs. La Prêtresse du confinement est une créature bon marché qui vous permet d'arrêter quiconque essaie de faire quelque chose d'« injuste », mais avec une écriture qui garantit que les joueurs puissent jouer leur commandant.

Les joueurs préparent toujours des mauvais tours en Commander. Le format déborde de combos à deux cartes, de combos à trois cartes... voire même de combos à une seule carte ! La Prêtresse du confinement vous permet de jouer une créature qui peut surprendre un adversaire en troublant sa combo ou en annulant une stratégie importante, comme jouer un Ange de la restauration sur des créatures comme le Vengeur de Zendikar ou le Térastodon. La Prêtresse n'a pas le type de présence autoritaire en jeu que la plupart de nos commandants ou autres nouvelles cartes des produits Commander, mais, grâce à son risque, elle devrait avoir suffisamment de peps pour que ça en vaille la peine à chaque fois que vous la jouez.

Cela ne veut pas dire qu'il n'existe pas de combo active avec la carte. Par exemple, la Disparition soudaine devient un Vent de peste, et le Glissement astral devient un effet de Terreur réutilisable. Avec la quantité d'effets de type scintillement existant en bleu, il est possible de donner à votre deck Commander blanc beaucoup d'anti-créature puissant.

Ce que la prêtresse du confinement fait pour les formats "Eternal"

La Prêtresse du confinement trouvera certainement plus facilement sa place dans les réserves en Legacy. Comme je l'ai dit plus tôt, avoir la possibilité d'utiliser le flash vous donne une excellente carte haineuse contre les stratégies Exposé libre, Dragage et Réanimation. Vous ne pourrez pas empêcher votre adversaire de mettre en jeu une Omniscience, mais une seule carte ne peut pas tout arrêter.

La Prêtresse du confinement trouvera certainement plus facilement sa place dans les réserves en Legacy. Comme je l'ai dit plus tôt, avoir la possibilité d'utiliser le flash vous donne une excellente carte haineuse contre les stratégies Exposé libre, Dragage et Réanimation. Vous ne pourrez pas empêcher votre adversaire de mettre en jeu une Omniscience, mais une carte ne peut pas tout arrêter.

La Prêtresse du confinement est en compétition avec de nombreuses cartes pour obtenir sa place dans un deck, il est donc possible qu'elle ne soit pas jouée immédiatement dans le format et qu'elle rôde dans la sélection de cartes en attendant que la bonne combinaison de decks soit au top du metagame avant de faire son entrée. Par exemple, pendant un moment, il y a un peu plus d’un an, ou l'Exposé libre était l'un des meilleurs decks de Legacy, mais il y avait aussi beaucoup de Dragage sans mana, ainsi que des decks Agente sans éclat/Hypergenèse. Dans ce type d'environnement, la Prêtresse du confinement pourrait fort bien devenir une carte de réserve de choix, voir même s'insinuer dans le deck principal d'une liste de type Maverick ou Death and Taxes.

De plus, comme la Prêtresse du confinement a une formulation de texte inhabituelle, elle a une chance de finir par trouver une carte qui devient très puissante avec elle dans une combo réutilisable, un peu comme Voloscille/Mangara de Corondor est devenu la base de l'archétype Death and Taxes.

C'est tout pour cette semaine. Retrouvez-moi la semaine prochaine dans le cadre de la Semaine Jeskaï, où je vous parlerai de la prouesse.

Bonjour chez vous,

Sam (@samstod)

Latest Latest Developments Articles

LATEST DEVELOPMENTS

29 Avril 2016

Jours du futur futur : Ténèbres sur Innistrad by, Sam Stoddard

Bonjour et bienvenue pour une nouvelle édition des Jours du futur futur, la rubrique de Latest Developments où je vous présente certaines des listes de deck de la FFL utilisées pour l'ext...

Learn More

LATEST DEVELOPMENTS

22 Avril 2016

FAQ FFL by, Sam Stoddard

À peu près une fois par extension, j'aime vous montrer certaines de nos listes de deck de la Future Future League pour cette extension précisément, ce qui génère souvent de nombreuses que...

Learn More

Articles

Articles

Latest Developments Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All