Cas pratiques de distributions de claques

Posted in Magic Academy on 2 Septembre 2006

By Ted Knutson

Magic Academy est une rubrique conçue pour aider les nouveaux joueurs à progresser rapidement en les aidant à améliorer leur connaissance du jeu et en les aiguillant vers les sources d’informations disponibles sur le WEB susceptibles de les aider à s’améliorer. Cette rubrique est écrite de façon linéaire, comme un livre, de sorte que chaque leçon soit construite à partir des notions apprises dans les articles antérieurs. Dès lors, si vous découvrez tout juste cette rubrique, vous pouvez soit commencer à partir du début, soit jeter un coup d’œil aux articles précédents pour déterminer où vous souhaiteriez commencer. Pour approfondir la question et voir la table des matières des précédentes rubriques, il vous suffit d’aller sur La Page d’Accueil de Magic Academy .

Magic Academy considère que vous avez déjà joué une partie de Magic. Donc, c’est une rubrique pour les joueurs qui connaissent au moins les règles de base, mais pas pour les joueurs qui n’ont jamais vu le jeu ou auxquels on n’a jamais expliqué comment il fonctionne. Si vous êtes un novice à Magic, nous vous conseillons d’aller sur playmagic.com Une fois que vous saurez jouer, revenez à l’Académie et nous prendrons bien soin de vous !

Salutations . L’article de cette semaine n’est que la suite de celui de la semaine dernière "ça va saigner !", aussi ceux d’entre vous qui ne l’ont pas lu devraient le faire maintenant tandis que ceux qui l’ont lu devraient avoir fait leurs devoirs. Nous avons beaucoup de choses à voir aujourd’hui et peu de temps pour le faire, alors allons-y !

Rappel des devoirs

Votre adversaire a deux cartes 2/2 en jeu. Vous avez un Géant des collines. Est-ce une bonne attaque ?

Non monsieur, ce n’est pas une bonne attaque. Si vous attaquez avec votre Géant des collines, vous l’échangez contre un misérable 2/2 et votre adversaire se retrouve avec la seule créature sur le tableau de jeu. Cependant, si vous le laissez en défense, votre adversaire n’aura pas l’occasion d’attaquer, à moins qu’il ne veuille vous laisser éliminer ses deux cartes 2/2 l’une après l’autre.

Votre adversaire a deux cartes 2/2 en jeu. Vous avez deux cartes Géant des collines. Y-a-t’il une bonne attaque à faire dans ce cas ? Quels autres facteurs peuvent modifier votre décision ?

Dans ce cas, il vous faut attaquer à moins d’avoir une excellente raison de ne pas le faire (si, par exemple, vous savez que votre adversaire a une ou plusieurs cartes Croissance gigantesque en main qu’il attend d’utiliser sur ses créatures). La raison pour laquelle il faut attaquer dans cet exemple est que le mieux que puisse faire votre adversaire c’est échanger un 2/2 contre votre 3/3, mais vous lui infligez trois points de dégâts et vous conservez la créature la plus puissante sur le tableau de jeu. C’est une attaque efficace et c’est donc une bonne chose.

Finalement, voici un rappel de la question piège de la semaine dernière :

Si on revient au scénario sur les blocs d’il y a deux semaines, Opie a décidé d’attaquer avec toutes ses créatures sans même laisser la carte Elfes de Llanowar en retrait. Pour que cette attaque soit une bonne attaque, combien Ben doit-il avoir au maximum de points de vie ? (Aucun des deux joueurs n’a de carte en main. Opie a toujours 18 points de vie.).)

La bonne réponse est 1 point de vie. Cette attaque est totalement misérable pour Opie puisqu’il devra sacrifier presque toutes ses créatures en jeu dans un effort désespéré pour qu’un ou deux attaquants réussissent à passer. Sans carte en main, Opie ne peut même pas compter sur une ruse, il a donc tout intérêt à tuer Ben avec son attaque ou il perdra toute chance de remporter la partie. C’est un bon exemple qui illustre le fait qu’être trop agressif peut vous coûter la partie. Si Opie se contente de conserver ses créatures pour effectuer de bons blocs, il conserve toutes ses chances de remporter le match. Cependant, en attaquant avec des créatures trop peu puissantes et sans carte utilisable en main, il cède son avantage à Ben et doit s’attendre à en payer le prix.

Mettre les leçons en pratique

Si vous avez lu l’article de la semaine dernière, vous devriez avoir une bonne idée des étapes à respecter et du processus de raisonnement à appliquer avant chaque attaque. Cette semaine, je vais vous bombarder avec des exemples réels issus de drafts récents de la 9ème édition auxquels j’ai participé. (Ne vous inquiétez pas si vous ne savez pas trop ce qu’est le draft, nous en reparlerons dans un avenir proche.) Gardez à l’esprit, quand vous allez estimer ces situations, que vous voulez être agressif mais pas trop. Comme les semaines précédentes, nous allons commencer avec un exemple simple puis, progressivement, passer à des cas de figure de plus en plus complexes.

Scénario 1:

C’est au tour de China1999 - Comment faut-il jouer?

Il est évident qu’il doit attaquer. J’ai en jeu une créature dotée d’une capacité d’évasion que je ne veux pas perdre et si je bloque avec le drakôn, il n’a qu’à utiliser Vétéran de l’infanterie pour sauver son Chercheur de gloire et tuer mon drakôn. En fait, même sans le vétéran en jeu, la chose à faire, dans le cas présent, est d’attaquer avec la carte Chercheur de gloire . Les cartes 2/2 à deux manas (également connues sous le nom d’Ours ou Grizzlis) sont prévues pour attaquer surtout très tôt au cours de la partie.

Scénario 2:

Cette fois, c’est à moi d’attaquer au tour 5. Comme vous pouvez le constater, China a ajouté un Voyageur hâlé sur le tableau de jeu alors que j’ai ajouté deux cartes Drâkon des vents. C’est mon tour d’attaquer - Comment est-ce que je dois jouer ?

J’attaque avec mes deux cartes pour deux raisons. Tout d’abord, la carte Vétéran de l’infanterie de China rend difficile toute tentative de bloc de ma part. Donc, si mes drâkons ne peuvent bloquer, ils doivent attaquer. Mais ce qui est plus important, j’ai la carte Guivre vorace qui va entrer en jeu au tour prochain. Le maximum de dégâts (dans la présente situation) que China pourra m’infliger au tour prochain est de 4, ce qui me laisse 9 points de vie et une fois que la Guivre sera en jeu, elle pourra bloquer tout ce que China a en jeu, même avec son vétéran.

Le plus inquiétant pour moi à cet instant de la partie, c’est que je ne pioche que des terrains. Il faut que cela change si je veux avoir une chance. Ce n’est pas le cas et cela me coûte la victoire.

Scénario 3:

Nouvelle partie, même deck, même adversaire. Comme vous pouvez le constater, cette fois-ci, j’ai du répondant. C’est au tour de China1999 d’attaquer. Il a deux cartes Shaâmane anabaane et j’ai un Kavru grimpeur en défense. Que dois faire China ?

Il y a deux manières d’agir dans ce cas. Si China décide que, pour une raison ou pour une autre, mon grimpeur doit absolument mourir, il peut attaquer avec un shaâmane et tuer le Kavru avec l’autre. A mon avis, cela n’a pas grand intérêt puisque m’infliger deux points de dégâts ou tuer une petite créature ne va pas lui conférer un grand avantage. L’attaque n’est pas un très bon choix car j’ai sept cartes en main, ce qui signifie que j’ai sans doute des créatures pour remplacer le Kavru. China agit de la manière la plus raisonnable et n’attaque pas.

Puis il joue un Dragon Shivân. Ewwww. Jusqu’à ce moment, j’étais persuadé que j’allais remporter la partie et, bien que Temps de jusant soit en jeu et actif, il était toujours dans une position qui le forçait à tirer de bonnes cartes pour s’en sortir. Malheureusement, avant que je puisse l’achever, la dernière carte de China fut le Moine vénérable, qui le plaçait à 1 point hors de ma portée.

Scénario 4:

C’est mon tour et, cette fois-ci, je dois affronter un deck Noir/Rouge agressif avec mon deck impertinent Noir/bleu (il n’y a qu’à regarder les cartes que j’ai en main). Mon adversaire, cependant, a commencé très fort avec Force impie et Ecrabouilleur de fluipierre, alors que mes troupes sont quelque peu miteuses (bien que, pour être honnête, nous sommes tous les deux à 12 points de vie. Alors dans ce cas, ça ne pose pas de problème). C’est à moi d’attaquer. En fonction du total de points de vie et de ce qu’il y a en jeu, que convient-il de faire ?

La bonne chose à faire est d’attaquer avec la Sentinelle garderrance et laisser le Fossoyeur à la maison. Cependant, ce n’est pas pour que le Fossoyeur défende au prochain tour et serve à faire un chump block, loin de là ! C’est uniquement parce que l’attaque du Fossoyeur serait contrée par le Guerrier de grès et serait donc inutile. Je pourrais laisser les deux créatures en retrait pour tenter un échange contre le broyeur grâce à un double-bloc, mais cela pourrait tourner au vinaigre si mon adversaire à un sort de retrait. De plus, nous avons bien autre chose à faire, de beaucoup plus sournois.

La véritable raison pour laquelle le fossoyeur ne va pas servir à un chump-bloc au prochain tour, c’est parce que nous allons confisquer le Broyeur juste après l’attaque. C’est une manière de jouer parfaitement légale mais, comme pour Velveeta, c’est la plus vile, surtout contre un deck Noir/Rouge qui, probablement, n’a aucun moyen de s’opposer à des enchantements. Eh ! Mon pote, le petit broyeur que tu as là, ça t’ennuie si je te le prends ?

Scénario 5:

Ce dernier scénario est le plus complexe en terme d’actions à accomplir, bien que les décisions d’attaquer ou non soient assez évidentes. Dans cette partie, j’ai affronté un adversaire avec les mêmes couleurs que les miennes mais, au cours du deuxième match, il a mis en jeu au deuxième tour une Meule suivie, au quatrième tour, par Cérébrotrancheur. Cela m’a mis dans une position où j’étais obligé d’attaquer rapidement avant qu’il n’épuise mon deck avec sa Meule (ce qui peut aller vite quand votre deck n’a que 40 cartes), mais sans sacrifier toute ma main. J’ai finalement réussi à réunir une armée (en essayant de vider ma main le plus possible) et il me restait à déterminer la bonne séquence de jeu pour maximiser ma main et les dégâts que je pourrai infliger. Que convient-il de faire ?

  1. Jouez votre marais.
  2. Lancez Edit cruel. Si DJ sacrifie Chiens creux, vous devez alors utiliser Affaiblissement sur son Cérébrotrancheur . Cependant, s’il sacrifie son Cérébrotrancheur , vous vous débarrassez de la carte Affaiblissement dans votre cimetière. D’un autre côté, si vous jouez Affaiblissement en premier, il sacrifie la créature que vous enchantez et vous lui donnez une chance de mettre la pagaille en vous laissant lancer vos deux sorts de gestion.
  3. Votre phase d’attaque.
  4. Activez votre Statue de jade (ce qui implique d’avoir placé un arrêt automatique au bon endroit si vous jouez à Magic Online).
  5. Attaquez avec votre équipe.

Cela réduira DJ à 1 point de vie. A cet instant, même Vent de peste ne pourra le sauver car, à son tour de jouer, Statue de jade ne sera pas une créature et ne pourra donc pas être tuée. Notez bien la phase deux. Il faut toujours pousser son adversaire à commettre des erreurs, surtout si cela ne vous coûte rien. Beaucoup de gens semblent partir du principe que leurs adversaires vont jouer à la perfection et ce n’est généralement pas le cas. A chaque fois que vous donnez à votre adversaire une chance de commettre une erreur, vous vous donnez à vous-même une occasion de prendre un avantage supplémentaire !

J’espère que vous avez apprécié cette étude approfondie de cas réels. Je trouve que, dans de nombreux cas, ce qui paraît simple est loin de l’être. Et cela vaut vraiment la peine de concevoir des scénarios à analyser ou de passer en revue ce qui s’est passé dans d’anciennes parties. Ce sont d’excellentes méthodes d’apprentissage. J’espère au moins que ces scénarios vous ont permis de réfléchir aux sujets abordés dans nos articles ces dernières semaines et que vous êtes plus à l’aise qu’avant pour attaquer et pour bloquer.

Sur ce, je vous dis à la prochaine fois.

Latest Magic Academy Articles

Daily MTG

4 Août 2007

Assimilation by, Wizards of the Coast

Bonjour et bienvenue à Magic Academy ! Comme il s'agit de la 49ème et dernière semaine de Magic Academy, il est temps pour nous de revoir tout ce que nous avons appris cette dernière ann...

Learn More

Daily MTG

28 Juillet 2007

Introduction à l'innovation by, Wizards of the Coast

Bonjour et bienvenue à Magic Academy ! Cette semaine, nous allons étudier quelques méthodes courantes permettant de revigorer des stratégies familières. L'innovation est un thème récurren...

Learn More

Articles

Articles

Magic Academy Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All