Protocole tactique : Introduction à l'information et aux ressources

Posted in Magic Academy on 21 Avril 2007

By Wizards of the Coast

Bonjour et bienvenue à Magic Academy ! Cette semaine, nous allons vous donner une troisième leçon en tactique de base. Dans la structure d'un tour (qui vous motive naturellement à jouer des sorts et des capacités à des moments précis), il faut prendre aussi en compte d'autres forces. Ces forces, qui sont souvent en conflit, sont l'information et les ressources.

Nous allons utiliser un exemple pour illustrer cet aspect tactique tout au long de l’article. Vous avez un Shock et votre adversaire a des Grizzlis dont vous voulez vous débarrasser. C'est votre phase principale. Est-ce que vous les ciblez tout de suite, ou vous attendez ? Et si vous choisissez d'attendre, vous attendez jusqu'à quand : votre phase de combat, votre deuxième phase principale, son entretien, son étape de combat, son étape de fin de tour ?

Grizzly Bears
Shock

À chaque fois que ce genre de situation survient, vous devez réfléchir à plusieurs choses.

Information

Dans un duel, il y a quatre types d'information. Celle qui vous est exclusive (les cartes dans votre main), celle qui est exclusive à l'adversaire (les cartes dans sa main), celle qui est partagée par les deux joueurs (la table), et celle qu'aucun joueur n'a a sa disposition (le dessus de votre deck).

Tous ces renseignements sont importants. Plus votre information sera précise, mieux vous pourrez jouer.

Quand vous jouez, c’est avec l'intention de maximiser l'information qui vous est exclusive et/ou de minimiser celle à la disposition de votre adversaire. Il ne faut pas non plus oublier d'autres renseignements plus complexes liés à votre stratégie générale ou celle de votre adversaire.

Plus vous disposerez d’information, plus vous pourrez créer des situations défavorables pour votre adversaire. Parfois, il peut être important de préserver votre information, ou encore de l'acquérir.

Blanchwood Armor
Préserver l’information est une bonne raison d'attendre de jouer le Choc. Vous passez votre tour. Votre adversaire cible ses Grizzlis avec l'Armure de boisblanc. Vous leur balancez le Choc en réponse.

Si votre adversaire avait eu accès à ce renseignement (le Choc en votre possession), il n'aurait pas joué cette carte. Si vous l'aviez révélée plus tôt (joué votre Choc plus tôt dans le tour), il n'aurait pas eu l'occasion de jouer ainsi.

Réfléchir en termes d’acquisition d’information est une autre manière d’aborder cette manœuvre. Vous ne saviez pas que votre adversaire avait une Armure de boisblanc, mais vous avez attendu de jouer votre Choc pour avoir une meilleure idée de la situation.

Dans des circonstances différentes, acquérir l'information peut motiver une action plus rapide. Par exemple, il vous reste 2 points de vie et votre adversaire en a 4. Votre adversaire a aussi des Grizzlis, mais ils sont engagés. Si vous jouez le Choc tout de suite, vous saurez immédiatement si votre adversaire à une Croissance gigantesque, ou un contresort. Cette information vous fait prendre une décision d’attaque. Si l’adversaire peut sauver ses Grizzlis, il vaut mieux attendre pour attaquer, s'il ne peut pas, vous devriez attaquer.

Tenir compte de toute information inconnue des deux joueurs ajoute une toute nouvelle dimension à votre stratégie.

En attendant l’étape de pioche, vous donnez plus d'information à votre adversaire. À présent, il sait quelle carte il a pioché ce tour-ci. (Et il peut l'utiliser — mais nous n’en sommes pas encore là.) En agissant plus tôt, vous vous privez de certaines données importantes. Si vous attendez le prochain tour, vous saurez ce que vous récupèrerez lors de votre étape de pioche. Mais certains renseignements (par exemple, le fait que l'adversaire 'sait' quelle est la carte au-dessus de son deck) sont moins importants que d'autres (votre adversaire a une ruse stratégique cruciale en main).

Souvent, c'est l'information sur des cartes spécifiques qui vous motive à jouer une carte et pas une autre. Si vous pensez que votre adversaire a des Mains réparatrices, vous jouerez probablement de manière différente que si vous pensez qu'il a une Croissance gigantesque en sa possession.

Mending Hands

En prenant votre décision, vous devez à la fois déterminer quelle est la probabilité que l'adversaire ait une carte ou l'autre en vous basant sur ce qu'il a joué jusqu'à présent, et aussi sur le format (y a-t-il deux fois plus d'effets 'Croissance gigantesque' que d'effets 'Mains réparatrices' ? À quelles couleurs votre adversaire a-t-il accès ?)

L'information est une considération constante, mais qui ne motive pas nécessairement une tactique ou l'autre (attendre ou agir). En règle générale, vous voudrez attendre à moins d'avoir une raison d'agir. Mais celles-ci ne manquent pas, et toutes ont des degrés variés de motivation.

Pour résumer, l'information, c'est toujours très subjectif. Les erreurs de jugement ne manquent pas, mais elles vous coûtent rarement la partie (cela arrive quand même de temps en temps). C'est un aspect difficile à gérer, même pour les meilleurs joueurs. L'information vous aide cependant à prendre de bonnes décisions en règle générale.

Ressources

Squandered_ResourcesL'information est toujours constante. La plupart du temps, vous l'avez ou vous ne l'avez pas. (Mais de nouveaux renseignements sont introduits à chaque tour pendant l'étape de pioche.)

L'état des ressources, lui, change régulièrement. Chaque tour a son étape de dégagement et son étape de pioche. Un joueur a la capacité d'attaquer avec des créatures pendant son tour, mais pas celui de l'adversaire. La taille du deck diminue…

Vous jouez le plus souvent pour rentabiliser au mieux la gestion de vos propres ressources ou pour éviter et interrompre celles de l'adversaire.

Par exemple, vous pourriez attendre de jouer votre Choc sur les Grizzlis pour interrompre le mana de votre adversaire. Supposons que vous êtes dans une situation où vous pensez que votre adversaire a des Mains réparatrices, et qu'il a déjà une plaine dégagée. Si vous balancez le Choc sur les Grizzlis maintenant, il les sauvera et il aura tout son mana à sa disposition au prochain tour. Si vous attendez son entretien, s'il veut sauver ses ours, il aura un mana de moins à sa disposition.

La raison pour laquelle vous voulez attendre l'entretien, et pas plus longtemps, c'est la pioche de carte. En agissant avant l'étape de pioche, vous ne courez pas le risque qu'il pioche les Mains réparatrices (ou autre chose) s'il ne les a pas déjà.

Et si vous attendez au cas où votre adversaire jouerait une Armure de boisblanc... que se passe-t-il s'il pioche une Croissance gigantesque ? Quand vous balancez le Choc sur les ours, ils vont recevoir une Croissance gigantesque et vous infliger encore plus de blessures. Attendre dans ce cas précis vous coûte les Grizzlis, mais aussi 5 blessures ! Quelle est la meilleure décision ? Cela dépend.

Attendre implique aussi d'autres risques. Pendant son tour, l'adversaire a la capacité d'attaquer. Supposons qu'il ait une Croissance gigantesque à la place des Mains réparatrices. En utilisant le Choc tout de suite, pendant votre tour, la Croissance gigantesque ne vous infligera pas de blessures supplémentaires. Si vous attendez son tour, cela peut vouloirs dire 3 blessures supplémentaires pour vous.

En dehors des étapes de régénération cycliques des ressources qui sont souvent importantes à gérer, il ne faut pas non plus oublier les ressources plus permanentes. Combien de cartes votre adversaire a-t-il dans sa main ? Combien de terrains a-t-il en jeu ?

Si votre adversaire a une main remplie, jouer quelque chose quand il a tout son mana dégagé est plus risqué, parce qu'il y a plus de chances qu'il vous réserve une réponse bien juteuse.

Si votre adversaire a des tonnes de mana, jouer pour interrompre le mana (avec d'autres risques) est moins intéressant.

Si vous avez des tonnes de mana, jouer le Choc à la fin du tour de l'adversaire (votre dernière chance avant votre dégagement) est tout de suite moins motivant et vous pouvez attendre un moment plus opportun.

Si votre adversaire a une créature engagée avec une capacité intéressante (Guérisseur sanctif), il vaut peut-être mieux agir maintenant.

Vous voyez, il est important de toujours vérifier l'état des ressources.

Donc...

Vous avez un Choc et votre adversaire a des Grizzlis. Quand vaut-il mieux jouer le Choc ?

Quels sont les facteurs principaux à prendre en compte ?

Information :

  • Devez-vous jouer le Choc pour acquérir des renseignements ? Quels renseignements sont importants à acquérir à ce moment de la partie ? Comment pouvez-vous l'acquérir ?
  • Devriez-vous garder cette information pour plus tard ? La situation vous paraît-elle suffisamment bonne pour garder cette information pour vous ?
  • Quelles cartes spécifiques avez-vous en tête et comment motivent-elles votre jeu ?

Ressources :

  • L'adversaire a-t-il du mana dégagé ?
  • Est-ce qu'attendre qu'il ait pioché est une bonne idée ?
  • Sa capacité d'attaque a-t-elle de l'importance dans ce cas précis ? A quel point ?
  • Combien de cartes a-t-il en main ?
  • Combien de terrains a-t-il en jeu ?
  • Quels sont les totaux de points de vie des joueurs ?
  • Y a-t-il des cartes importantes en jeu ? (Par exemple, un Thallidé germinateur avec seulement 2 marqueurs.)
  • etc.

Cela peut paraître beaucoup à assimiler, mais dans une vraie partie, votre décision dépendra généralement de deux ou trois éléments, et les autres ne seront pas importants.

Vous avez un Choc en main, et votre adversaire a des Grizzlis en jeu. Vous n'avez pas de créature en jeu, et les deux joueurs ont tous leurs terrains dégagés (4 chacun). Les deux joueurs ont 20 points de vie et 5 cartes en main. Votre adversaire a des marais et des forêts en jeu.

Vous pourriez jouer le Choc tôt pour voir si votre adversaire peut faire quelque chose (acquisition d'information), mais vous n'avez pas vraiment de bonne raison de le faire.

Vous pourriez attendre à la fois pour préserver l'information et en acquérir plus au cas où il jouerait un enchantement de créature ou une créature plus désirable à éliminer avant la phase de combat.

IntuitionAvez-vous une idée des cartes que votre adversaire pourrait jouer et qui pourraient influencer votre décision ? Si c'est une partie en Draft ou en Paquet scellé Édition de base, le noir n'a pas grand-chose — peut-être un enchantement de créature que vous savez que votre adversaire va jouer ? Le vert a des sorts de pompe et des enchantements de créature. Avez-vous une idée de ce que votre adversaire a le plus, ou de ce qu'il pourrait jouer dans ce style ?

Il a du mana dégagé, ce qui veut dire que s'il a un sort de pompe, il peut sauver les Grizzlis s'il le désire. Vous pouvez attendre son entretien pour interrompre un mana, mais cela vous coûterait 5 blessures et les ours s'il a une Croissance — ça n'a pas l'air d'être un bon plan. Vous pouvez attendre son étape de combat, et faire un '2 pour 1' s'il joue un enchantement de créature. Mais cette tactique, en plus de vous coûter potentiellement 5 blessures et les ours, donne l'occasion à votre adversaire de piocher la Croissance s'il ne l'a pas déjà fait.

Votre adversaire n'a pas beaucoup de terrains en jeu, et il a une main pleine ; interrompre les terrains pourrait être une bonne stratégie à ce moment de la partie. Mais la seule circonstance dans laquelle il est en fait possible d'interrompre le mana de l'adversaire vous infligera aussi 5 blessures et lui permettra de sauver ses ours ; une fois de plus, ce n'est pas un bon plan.

Votre total de points de vie est élevé ; vous pouvez vous permettre de subir quelques blessures, mais 5 blessures, c'est énorme, même quand vous avez 20 points de vie. Il n'y a pas de cartes en jeu qui vaillent la peine d'être prises en compte.

Alors comment se résume la situation ?

Vous pouvez jouer le Choc pendant votre deuxième phase principale, en tenant compte d'une Croissance gigantesque ou d'un sort similaire. Ou vous pouvez attendre l'étape de combat de votre adversaire (avant de subir les blessures) en tenant compte d'un enchantement de créature. À moins que vous ayez des raisons de croire que votre adversaire a plus de chances d'avoir l'un que l'autre (et vous le saurez la plupart du temps), il vaut toujours mieux éviter le pire scénario. Si j'éprouvais le besoin de tuer la créature, personnellement, je balancerais le Choc sur les ours pendant mon tour dans ce cas précis.

Changeons certains détails.

Vous avez une 1/3 en jeu et son terrain est engagé.

Il n'y a aucune information importante à tirer d'une arrivée rapide en jeu du Choc. Cependant, si vous lancez le Choc tout de suite, vous pouvez attaquer pour 1.

Une bonne raison de patienter serait de vous débarrasser du même coup d'un enchantement de créature ou d'un sort de pompe de créature. (S'il attaque avec les Grizzlis, vous pouvez les bloquer avec la 1/3. S'il les booste, vous pourrez lancer le Choc en premier. Pour résumer, sa capacité d'attaque est beaucoup moins importante dans votre décision.)

Dans ce cas précis, si vous avez des raisons de croire qu'il a une ruse ou un enchantement de créature, il vaut mieux patienter.

Comme il a 7 cartes en main, il est probable qu'il ait l'un ou l'autre. S'il n'avait aucune carte en main, il serait plus raisonnable de jouer le Choc tout de suite.

Le gros risque, c'est qu'il ait à la fois un enchantement de créature et un sort de pompe (et bien sûr, en attendant, vous pourriez lui permettre de piocher la pièce qui lui manque). Il dégage, joue l'enchantement, vous balancez le Choc, et il booste la créature en réponse.

Alors, à quoi se résume la situation dans ce cas précis ? Vous pouvez jouer le Choc maintenant sur les Grizzlis et attaquer pour 1. Ou vous pouvez attendre qu'il joue un enchantement de créature, un sort de pompe de créature après que vous avez bloqué, ou encore jusqu'à la fin du tour, si vous êtes près à vivre dangereusement.

Dans cette situation, j'attendrais pour balancer mon Choc.

Et s'il a un Guérisseur sanctif engagé en jeu ?

Bon, si vous avez décidé que les Grizzlis doivent mourir, il est important de les tuer pendant votre tour. Dès que votre adversaire dégage, votre Choc ne vous sera plus d'aucune aide contre un sort de renfort ou un enchantement de créature.

Même des petits détails (comme la couleur de mana disponible pour votre adversaire) peuvent signifier des différences importantes.

Ces exemples sont simplifiés, et les risques/récompenses de l'action/attente sont généralement bien plus complexes que ça. Mon objectif est de vous présenter ces facteurs pour vous permettre de commencer à percevoir le genre de détails pris en compte par les joueurs plus expérimentés. Ils font partie intégrante de chaque partie et la plupart des décisions de jeu que vous prendrez peuvent être analysées et détaillées de cette manière. Certains tactiques sont supérieures à d'autres (par exemple, dans certain cas, il n'y aura pas d'inconvénient, seulement un avantage, à attendre de lancer votre Choc au moment de votre entretien). D'autres cas méritent réflexion. (Ma phase principale ou votre étape de combat ?) En fin de compte, avec tous ces détails en couches successives, vous devez développer un instinct qui vous aidera à maximiser votre avantage et à minimiser vos pertes. Parfois, il est très difficile de prendre une décision. Même les meilleurs joueurs ont se problème, mais c'est ce qui fait de Magic un jeu aussi passionnant.

La semaine prochaine : Comment gérer l'entubage de mana.

Jeff

Latest Magic Academy Articles

Daily MTG

4 Août 2007

Assimilation by, Wizards of the Coast

Bonjour et bienvenue à Magic Academy ! Comme il s'agit de la 49ème et dernière semaine de Magic Academy, il est temps pour nous de revoir tout ce que nous avons appris cette dernière ann...

Learn More

Daily MTG

28 Juillet 2007

Introduction à l'innovation by, Wizards of the Coast

Bonjour et bienvenue à Magic Academy ! Cette semaine, nous allons étudier quelques méthodes courantes permettant de revigorer des stratégies familières. L'innovation est un thème récurren...

Learn More

Articles

Articles

Magic Academy Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All