Protocoles de jeu

Posted in Magic Academy on 27 Janvier 2007

By Wizards of the Coast

Bonjour et bienvenue à Magic Academy ! Cette semaine, nous allons étudier les protocoles de jeu utilisés entre autres dans les événements de Jeu Organisé.

Dans un tournoi d'échecs, les tours des joueurs sont tellement bien définis qu'il est possible d'utiliser un chronomètre pour mesurer le temps utilisé par chaque joueur. C'est tout simplement votre tour ou non, et chaque tour a une certaine durée. Dans Magic, la priorité est bien plus difficile. Le tour de chaque joueur se joue en une succession de minitours, puisque les deux adversaires ont la possibilité de répondre aux sorts de l'autre pendant chaque phase et, qui plus est, chacun a différentes motivations stratégiques pour jouer ses sorts pendant des phases spécifiques. Même s'il est possible de gérer tout cela de façon efficace sur Magic Online, avec des pauses numériques et un chronomètre qui peut calculer des temps de quelques secondes, dans une partie physique, on utilise un système d'efficacité basé sur une compréhension partagée.

Précédemment dans cette rubrique, Ted Knutson vous a détaillé la structure officielle d'un tour ("La dynamique d'un tour"). Une fois que vous avez assimilé cette première étape importante, il faut savoir que, dans la réalité, les joueurs n'annoncent généralement pas chaque étape de leur tour et ne marquent pas non plus de pause pour permettre à leur adversaire de réagir. Voilà ce à quoi un tour de Magic non-virtuel ressemble en pratique.

1. Phase de début

  • Étape de dégagement : Comme rien ne peut être joué pendant l'étape de dégagement (ni sorts, ni capacités), il est inutile de marquer une pause avant de dégager vos terrains. Dégagez simplement tous vos permanents ou, dans le cas de certains effets (Orbe de l'hiver), ceux que vous avez la permission de dégager.
  • Entretien : Ici, si vous n'avez pas d'effets d'entretien (comme le paiement d'un coût d'écho), une simple pause suffit. Si votre adversaire souhaite faire quelque chose pendant votre entretien, il doit vous informer qui 'pourrait avoir un effet d'entretien' à la fin de son tour, ou au moment où vous dégagez vos permanents.

Exemple : 'C'est à toi de jouer. Au début de ton entretien, j'utiliserai mon Manipulateur glacial pour engager ta forêt.'

  • Pioche : Piochez votre carte. Si votre adversaire souhaite jouer un effet pendant votre étape de pioche, il vous préviendra pendant votre entretien, ou au moment où vous piocherez votre carte.

Exemple : 'Attends, quand tu auras pioché ta carte, pendant ton étape de pioche, je te ferai défausser avec le Charme de piraterie.'

2. Première phase principale

Tant que votre adversaire a des cartes en main et du mana dégagé, ou des effets qu'il peut utiliser sur la table, vous devez attendre qu'il vous confirme qu'il ne répond pas quand vous jouez un sort. Si tout son mana est engagé et qu'il n'a pas d'effets potentiellement utilisables sur la table, vous pouvez être un peu plus libéral et ne pas attendre. S’il a une réponse imprévisible, il vous interrompra. N'oubliez pas que parfois, des cartes peuvent être jouées grâce à des coûts alternatifs sans mana (comme la Réquisition), mais ne vous tracassez pas trop, sauf si vous savez que votre adversaire joue une de ces cartes.

Exemple : (Adversaire avec mana dégagé) 'Assassin royal ?' 'Ok, il se résout.' 'Force sacrée ?' 'Avant que la Force sacrée ne se résolve, je lui balance un Choc.' 'Bon, elle est morte.'

Royal Assassin
Holy Strength
Shock

Exemple : (Adversaire avec que du mana engagé) 'Assassin royal ?' 'Ok, il se résout.' 'Force sacrée ?' [pause] 'Vas-y.'

Techniquement, votre adversaire a une occasion de jouer des sorts pendant votre première phase principale, une fois que vous avez joué vos sorts. Cependant, comme c'est assez rare, ne vous sentez pas obligé d'attendre ou de confirmer auprès de lui qu'il n'a pas de sort à jouer. Si c'est le cas, il vous interrompra. Je me permets d'insister sur cet aspect stratégique : il est très rare d'avoir une raison d'agir à la fin de la phase principale de l'autre joueur. C'est plutôt le cas pendant son étape de combat, où les attaquants potentiels sont engagés. Cependant, c’est tout de même de l’ordre de la possibilité, généralement dans des situations très obscures.

Par exemple, si vous voulez éviter que votre adversaire joue une Croissance gigantesque pendant le combat (après la déclaration de vos bloqueurs, pour l'utiliser au maximum de son potentiel), et qu'il n'a qu'une forêt dégagée, il vaut peut-être mieux l'engager pendant sa première phase principale. Si vous attendez l'étape de début de combat, il peut ajouter un mana qui lui servira jusqu'à la fin de la phase !

3. Phase de combat

  • Nightmare_Lash Étape de début de combat : Si vous pensez que votre adversaire veut utiliser un effet (une capacité de créature ou autre) qui engage une de vos créatures avant que vous puissiez l'utiliser pour attaquer, il est coutumier d'annoncer votre intention de passer de cette phase à la suivante : 'Déclaration des attaquants ?' Si votre adversaire n'a plus de mana disponible ou qu'il n'a aucune capacité qui puisse engager vos créatures, vous pouvez continuer sans rien annoncer.

Exemple : 'Déclaration des attaquants ? 'J'utilise mon Maître leurreur sur ton Dragon shivân.'

Faites attention tout de même à ne pas être trop rapide, pour laisser une chance à votre adversaire de vous arrêter si nécessaire. 'J'attaque avec mon Dragon shivân —' 'Attends, je l'engage avec mon Maître leurreur.' 'Oh, oui, j'avais pas vu.' Faites attention, si vous vous précipitez pour attaquer et que vous engagez vos créatures trop rapidement, et que votre adversaire vous interrompt à cause d’un effet, il dispose désormais d'informations complémentaires sur votre stratégie d'attaque. Peu de joueurs 'déclarent leur attaque' à chaque fois, mais c'est une bonne idée quand vous pensez qu'un effet est possible.

Déclaration des attaquants : Le protocole pour cette étape est un peu contre-intuitif. Comme on ne lance généralement pas de sorts pendant cette étape, une fois que vous avez engagé vos créatures et que vous dites 'J'attaque', si vous n'enchaînez pas, votre adversaire risque de croire que vous lui donnez la priorité et que s'il passe, l'étape de déclaration des bloqueurs commence et qu'il peut bloquer.

Donc, si vous avez un effet à jouer pendant l'étape de déclaration des attaquants, annoncez-le immédiatement après avoir engagé vos créatures pour éviter toute confusion.

Exemple : 'Tu ne fais rien ? OK, j'attaque avec mon Dragon shivân et, avant la déclaration des bloqueurs, je joue un Obscur bannissement sur ton Faucon mordoré.'

D'un autre côté, si vous êtes le défenseur et que votre adversaire ne fait rien, vous pouvez jouer et déclarer vos bloqueurs. Si vous pensez qu'il réfléchit encore à un effet à jouer avant le début de la nouvelle étape, demandez-lui : 'Des effets avant qu'on passe à la déclaration des bloqueurs ?'

Melee Déclaration des bloqueurs : Surtout dans les parties en format Limité, mais parfois même en Construit, cette étape (et la suivante) a tendance à être très interactive. Alors prenez tout votre temps. Si vous avez un effet, jouez-le, et attendez une réponse. Si, en tant que joueur actif, vous n'avez pas d'effet, vous pouvez demander à votre adversaire, 'On met les blessures sur la pile ?’ Ce qui indique que vous êtes prêt à passer à l'étape suivante s'il l'est aussi. Soit il acquiesce, soit il vous arrête, 'Attends, j'ai un effet avant les blessures...'

Exemple : 'je bloque ton Dragon shivân avec mon Démon de Yaugzebul.' 'Je le gonfle un peu.' 'Pas de problème.' 'Blessures sur la pile ?’ 'Ok.'

  • Blessures sur la pile : Assez facile. Si vous avez un effet, jouez-le, sinon préparez-vous à la résolution des blessures, à moins que votre adversaire ait un effet. Si les blessures sont sur la pile et que vous n'avez pas un effet à jouer, vous pouvez demander, 'Résolution des blessures ?' Si votre adversaire répond par l'affirmative, organisez les derniers sacrements, l'enterrement des créatures, etc.

S'il est évident que les blessures peuvent être résolues (autrement dit, tour 2 et deux 2/2 se foutent sur la tronche, ou un adversaire joue une surprise et n'a plus de mana), passez directement à la résolution des blessures.

Exemple : Pas d'effets. 'Après que les blessures sont sur la pile, mais avant qu'elles ne se résolvent, je vais faire une Désincovation sur mon Démon de Yaugzebul.' 'Ok.' (Enterre les Dragon shivân.)

  • Fin du combat : En dehors des comptes (les créatures tuées, etc.), il y a généralement peu d'interactivité pendant cette étape. C'est cependant parfois le cas, mais votre adversaire vous préviendra si ça l’est. Il est inutile d'annoncer cette étape.

'Et à la fin du combat, j'utiliserai un Désert sur tes Lions des savanes.' 'Ok.' (Enterre les Lions.)

4. Deuxième phase principale

Appliquez les mêmes règles que pour la première phase principale, dans les grandes lignes.

Il peut y avoir des raisons différentes (toutes deux marginales, j'ai donné un exemple pour la première phase plus haut) pour que votre adversaire veuille jouer des sorts après vous pendant ces phases plutôt que pendant votre phase de combat, ou pendant votre phase de fin. Elles ne s'appliquent pas souvent. Quoi qu'il en soit, attendez-vous à ce que votre adversaire vous interrompe s'il veut faire quelque chose quand vous aurez fini.

5. Phase de fin

Time_StopÉtape de fin de tour : Bien sûr, à l'exception d'effets obligatoires, ou de l'intention de l'adversaire de jouer un sort ou une capacité, vous pouvez terminer votre tour quand vous le désirez en disant tout simplement 'C'est à toi', ou 'J'ai terminé'. Attention, une fois que vous avez émis l'intention de finir votre tour, vous ne pouvez plus changer d'avis si votre adversaire ne veut rien faire d'autre non plus.

Même s'il arrivera parfois que vous voudrez jouer un effet pendant votre étape de fin de tour, c'est assez rare. Si vous voulez le faire, annoncez-le au moment où vous commencez la phase. Généralement, cette étape est réservée à votre adversaire, qui a maintenant une occasion de jouer des éphémères en sachant que vous ne pouvez plus jouer ni rituels, ni créatures, et qu'il va bientôt dégager ses permanents.

Exemple : 'C'est à toi.' 'Fin du tour, je te tapes avec le Sorcier sybarite.' '19. C'est à toi.'
Etape de nettoyage : Comme pour l'étape de dégagement, les sorts et les effets ne peuvent pas être joués pendant cette étape. Elle a tout simplement lieu. Note : Si vous vous êtes défaussé de cartes à cause de la taille de main maximale, vous êtes à l'étape de nettoyage, et il est trop tard pour que votre adversaire joue des effets de fin de tour s'il vous laisser arriver au moment de la défausse. Si vous avez besoin de vous défausser de cartes à cause de la règle de taille de main maximale, il est de bon ton d'annoncer, 'Je suis sur le point de me défausser. Tu veux jouer des effets ?'

Donc, pour récapituler, avec les nombres 1-5 représentant le niveau de fréquence d'action pendant l'étape, le tableau suivant devrait vous aider à établir quand vous devez régulièrement marquer une pause pour votre adversaire, et quand il est plus raisonnable de progresser à moins qu'il vous interrompe.

La valeur de fréquence de l'adversaire ne tient compte que des sorts/actions qu'il veut initialiser, pas de la régularité avec laquelle il répond aux sorts pendant cette étape (qui dépend de votre valeur).

Phase de début du tour : VOUS L'ADVERSAIRE
Dégagement 0 0
Entretien 2 3
Pioche 1 1

Première phase principale 4 1

Phase de combat 1 2
Déclaration des attaquants 3 3
Déclaration des bloqueurs 4 4
Blessures de combat 4 4
Fin de combat 1 1

Deuxième phase principale 5 1

Phase de fin 1 4
Fin du tour 1 4
Nettoyage 0 0

Notes de fin

Quelques petits problèmes dont il faut avoir conscience :

Attaquants main levée :J'ai assisté à ce problème plusieurs fois en jeu de haut niveau. La règle, généralement, c'est que si vous engagez une créature et que vous retirez votre main, l'attaque est finale. Mais que se passe-t-il si vous engagez plusieurs créatures pour attaquer et que vous hésitez avec la main sur la dernière pendant que vous décidez si vous l'utilisez ou non ? C'est assez flou, et de temps en temps, l'adversaire pensera à tort que la priorité vient de lui être donnée. Pour éviter ce problème, et bien d'autres, soyez toujours très clair. 'Je te dirai quand j'ai terminé de déclarer mes attaquants.' Ou encore 'Tu as terminé ? Plus d'autres attaquants ?' 'Oui, j'ai fini.' 'Ok, je vais jouer mes Grognards simiesques...'

'Ok' : Ok est un terme qui peut s'avérer ambigu dans Magic. Vous jouez un sort… votre adversaire dit 'Ok', et vous commencez à le résoudre mais il vous dit alors : 'Non, je voulais simplement confirmer que le sort était sur la pile', ou encore 'Je voulais dire, OK, je vais contrecarrer.' C'est un mot qu'on utilise souvent sans nous en rendre compte.

Soyez clair. 'Attends, je réfléchis.' 'Résolution.'

Confirmer : Si vous n'êtes plus sûr d'où vous en êtes, même si votre adversaire réfléchit, vous pouvez toujours lui demander dans quelle phase vous êtes.

Je vous retrouve la semaine prochaine, où nous reviendrons de plein pied dans la stratégie !

Jeff

Latest Magic Academy Articles

Daily MTG

4 Août 2007

Assimilation by, Wizards of the Coast

Bonjour et bienvenue à Magic Academy ! Comme il s'agit de la 49ème et dernière semaine de Magic Academy, il est temps pour nous de revoir tout ce que nous avons appris cette dernière ann...

Learn More

Daily MTG

28 Juillet 2007

Introduction à l'innovation by, Wizards of the Coast

Bonjour et bienvenue à Magic Academy ! Cette semaine, nous allons étudier quelques méthodes courantes permettant de revigorer des stratégies familières. L'innovation est un thème récurren...

Learn More

Articles

Articles

Magic Academy Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All