Qu'est-ce que le metagame ?

Posted in Magic Academy on 6 Janvier 2007

By Wizards of the Coast

L'écriture d'articles dans l'ordre, c'est certes un aspect important de cette rubrique, mais de temps en temps, il est toujours agréable de sortir un sujet de derrière les fagots sans rapport direct pour la pimenter, montrer aux novices le genre de complexités qui les attendent plus tard leur carrière et, surtout, ouvrir de nouvelles voies d'exploration pour ceux d'entre vous qui êtes déjà prêts pour quelque chose de plus avancé. Ceci dit, cet article fait plus référence à des sujets que nous n'avons pas encore abordés qu'à nos articles 'normaux', mais tenez bon. Quand ce sera terminé, vous aurez appris énormément sur le jeu, et cela en vaut la peine.

Bonjour tout le monde, et re-bienvenue à Magic Academy ! J'espère que vous avez bien commencé l'année. Aujourd'hui, nous allons discuter de ce qui est communément appelé le metagame.

Le metagame, pour résumer, fait référence à ce que tout le monde joue.

Une partie de Magic en format Construit nécessite au moins deux joueurs. Ce qui veut dire qu'un minimum de 120 cartes sont actives. Vous avez le contrôle de votre sélection de cartes, mais votre deck n'existe pas dans un environnement vide. La moitié d'une partie de Magic est constante, et l'autre est une variable qui change avec chaque adversaire. La prise en considération de cette variable dans votre construction de deck est une prise en considération du metagame.

Laissez-moi vous donner un exemple tout simple. Chaque semaine, Eric joue contre Caroline et son deck Gobelins, et Marie et son deck Brûlure. Dans ce cas précis, il est clair que, plutôt que jouer un bon deck généraliste, il est plus important de jouer un bon deck spécialisé : en gros, un deck qui fonctionnera mieux contre des Gobelins et de la Brûlure. Quand cela motive la construction du deck joué par Eric, les cartes qu'il choisit d'y inclure et dans quelles quantités, c'est une prise en considération du metagame.

En tournoi, le metagame est rarement aussi clair. Les environnements sont plus vastes et moins définis. Au lieu d'un petit groupe d'amis jouant quelques decks bien spécifiques, c'est une multitude d'étrangers qui jouent de decks situés quelque part sur une échelle allant du prévisible à l'imprévisible.

BreakthroughQue se passe-t-il dans ces cas bien réels et plus importants si vous êtes intéressé par la compétition ? Disons que je vous annonce un nouveau format Construit, Édition de base Construit, et que je l'ouvre à un nombre important de joueurs de tournois actifs et expérimentés. Au début, ce collectif de joueur n'aura pas une idée précise de la meilleure configuration naturelle des cartes, des synergies les plus puissantes et des stratégies les plus efficaces. Un joueur va finir par la découvrir, très rapidement suivi par d'autres. Avec le temps, et aussi le bouche à oreille, ces decks naturellement bons deviennent plus connus jusqu'à même devenir évidents dans quelques cas. Nous appelons ce facteur la définition du format.

Un autre facteur entre aussi en jeu. Non seulement un joueur en sait rapidement plus sur le format (une collection de cartes), mais il devient aussi de plus en plus conscient des decks spécialisés construits par les autres joueurs. Cela le motive non seulement à construire un meilleur deck en termes de stratégie générale, mais aussi d'y incorporer ce que les autres joueurs utilisent afin de les battre eux aussi. C'est ce qu'on appelle biaiser.

Voici les deux échelles principales utilisées.

Définition

Un metagame peut être défini, indéfini ou quelque part entre les deux.

Thran_TomeUn metagame défini est un environnement où les decks qui seront joués sont généralement clairs, ainsi que les proportions dans lesquelles ils seront présents. Ces éléments sont généralement identifiés par bouche à oreille, par les tendances des tournois (si un deck a rencontré un grand succès dans un tournoi la semaine dernière, soyez sûr qu'il réapparaîtra cette semaine) ou tout simplement par la force évidente d'une stratégie potentielle. Le cas d'Eric est un exemple de metagame parfaitement défini. Un exemple plus réaliste serait un tournoi de Championnat National de fin de saison. Comme ces tournois ont lieu une semaine après l'autre, l'influence de la 'tech' (définie dans notre dictionnaire d'argot Magic comme 'Des cartes ou des informations secrètes qui aident un joueur à gagner') est diffusée au public, et les joueurs sont généralement capables de définir ce qu'il verront lors de leur propre tournoi en se basant sur ce qui est arrivé la semaine précédente.

Un metagame indéfini est un environnement où les decks qui seront joués ne sont généralement pas clairs, et où on ignore les proportions dans lesquelles ils seront présents. C'est généralement le cas des nouveaux formats :

  • Le premier tournoi Bloc Construit d'un nouveau bloc (qui n'utilise que les cartes d'une grosse extension et des deux plus petites qui suivent quand elles sont publiées)
  • En Étendu, avec une sélection de cartes bien plus importante, juste après une rotation ou la sortie d'une nouvelle extension

Un metagame moyen est un environnement où les decks et leurs proportions sont plus ou moins prévisibles. Par exemple, c'est le cas d'un Championnat régional en format Standard après la sortie d'un nouveau bloc. Beaucoup de decks familiers sont encore viables et sont joués, mais ce genre de championnat vous réservera aussi quelques surprises.

Biaiser

En plus d'avoir une idée précise des decks qui vont être joués, il est aussi possible d'avoir une idée précise des tendances générales. C'est ce qu'on appelle biaiser.

EquilibriumBiaiser se fait uniquement avec un objectif spécifique. Par exemple, après quelques années de jeu en tournoi, j'ai remarqué que plus de joueurs des Championnats nationaux canadiens jouaient des decks Contrôle que ne le prédit le metagame général. Ou encore, lors d'un Pro Tour, le niveau le plus élevé de jeu en tournoi, vous pouvez vous attendre à affronter autant de decks Combo et Contrôle que ne le prédit le metagame, parce que les meilleurs joueurs ne jouent pas autre chose quelle que soit la complexité du format. Ce ne sera pas le cas dans un Pro Tour Qualifier ou dans des parties hors tournoi : les PTQ et les parties 'pour le fun' n'utilisent que rarement les decks les plus complexes.

On peut aussi biaiser dans un sens plus général. C'est souvent ce que veulent dire les joueurs quand ils parlent de 'metagamer' : c'est prendre en considération ce que les autres savent que vous risquer de faire pour vous adapter à un metagame particulier, et tenter d'aller un peu plus loin pour surprendre l'adversaire. Par exemple, je pourrais remarquer, en me basant sur les listes de Top 8 hebdomadaires des PTQ, une augmentation générale des decks Contrôle qui fonctionnent bien. Ceci me donne quelques infos sur l'environnement potentiel du tournoi de la semaine prochaine : les joueurs vont biaiser et préparer plus de decks Contrôle (parce qu'ils fonctionnent bien) et des decks spécialement construits pour battre ces deck Contrôle (par d'autres joueurs qui observent les tendances). Avec toutes ces infos en tête, vous pourriez orienter votre jeu pour qu'il puisse vaincre les deux types de deck. Le metagame – ce que tout le monde joue – peut beaucoup changer même en une semaine si l'information circule suffisamment !

Application pratique

Votre évaluation du metagame, qu'il soit défini ou non, vous permet de prendre des décisions de construction de deck. Voyons ensemble ce que différentes évaluations peuvent suggérer pour un tournoi local.

Metagame défini : (Vous savez plus ou moins quels decks les autres joueurs vont jouer, ainsi que leur popularité.)

Dans ce cas, vous voudrez en priorité construire un bon deck spécialisé.

Vous pouvez facilement faire une liste des decks à vaincre, et des cartes dangereuses (par exemple, votre deck de créatures pourrait bien devoir uniquement résister à une Colère de Dieu, et pas une Colère de Dieu, un Feu dévastateur et un Tremblement de terre, et d'autres sorts de retrait qui ne sont pas joués dans des environnements spécifiques). Vous pourrez aussi le tester contre ce que vous pensez affronter pour déterminer comment votre deck réagit en règle générale, mais de manière très précise.

Ces renseignements vous permettent de faire :

  • Golgari Rot Farm
    Des choix de carte spécifiques : Vous pouvez supprimer des cartes qui pourraient être nécessaires dans un environnement ouvert, mais qui n'ont aucune utilité dans cet environnement spécifique. La Naturalisation, par exemple, est une bonne carte à tout faire, mais si vous savez qu'il y a peu de cibles intéressantes pour elle dans un metagame donné, vous pouvez vous en passer. D'un autre côté, inclure des cartes sur lesquelles vous hésiteriez, mais qui semblent convenir particulièrement à l'environnement ciblé, sont un must.
    Dans certains cas, les decks spécialisés ne sont pas connus, mais vous pouvez alors vous fier à ce que vous connaissez de la sélection de cartes. Par exemple, même si les decks en format Bloc Construit Ravnica étaient très variés avant le Pro Tour – Charleston, il était clair rien qu'en examinant la sélection de cartes que les 'terrains de rebond' (tels que la Cour de la chancellerie d'Azorius et la Garnison de Boros) seraient très forts. Ce savoir a motivé l'inclusion de sorts de destruction de terrain, une puissante parade contre un terrain de rebond dangereux.
  • Des choix de deck spécifiques : Savoir quels decks les autres vont jouer vous permet de biffer certaines options. Bien entendu, si vous savez que d'autres joueurs auront des decks anti-Contrôle, vous allez ranger votre deck Contrôle, même s'il est particulièrement efficace dans des circonstances normales. Vous voulez toujours jouer le type de deck qui a le pourcentage de victoire le plus élevé non pas dans un environnement, mais dans cet environnement.

Howling Mine
Plus vous avez une connaissance du metagame, plus vous prenez des risques calculés en jouant un deck extrêmement spécialisé. Par exemple, lors du Pro Tour – Honolulu dans l'an dernier, Tiago Chan a joué un deck Mine rugissante/Brûlure rouge/bleu qui avait moins de 5% de chances de gagner – un pourcentage ridiculement bas dans le monde des tournois de Magic – contre les decks Agros rouges, un archétype relativement courant. Cependant, il avait un pourcentage de réussite élevé contre les decks Contrôle. Tiago avait correctement évalué l'environnement (qui était défini grâce à une présence prolongée sur Magic Online et son utilisation dans les Championnats du Monde quelques mois plus tôt) comme ayant une quantité faibles de decks Agros rouges, et une quantité importante de decks Contrôle, ce qui avait justifié l'utilisation de ce deck spécifique. Il l'a fait monter jusqu'au Top 4, où il a rencontré malheureusement un deck rouge.

En bref, plus un metagame est défini, plus vous devrez peaufiner votre deck.


Metagame indéfini : (Vous n'êtes pas sûr de ce que les gens vont jouer, ou de ce qui va être populaire.)

Dans le cas d'un metagame indéfini, vous voulez que votre deck soit bon en règle générale. Autrement dit, il doit obéir aux principes généraux de Magic (résistant à un certain nombre de stratégie et avec une courbe de mana efficace), et ne pas être établi en fonction d'une gamme spécifique de decks adverses.

  • Bon choix de decks : Dans ce cas précise, vous voulez un deck qui aura un pourcentage de victoire élevé contre toutes les stratégies générales : combo, agro, contrôle, et leurs variations. Plutôt que devoir vaincre un deck Combo à la mode (et d'avoir un pourcentage de victoire plus élevé contre ce deck spécifique), vous devez simplement vous concentrer sur la construction d'un deck qui sera for contre tous les types de decks Combo.
  • Bons choix de cartes : Votre objectif est de rendre votre deck aussi puissant que possible, et de vous concentrer moins sur la réaction à des stratégies particulières. Au lieu de joueur un Choc plus efficace si vous étiez sûr que le seul deck Agro joué dans un format n'avait que des créatures d'endurance 2, il vaut mieux jouer un Obscur bannissement plus versatile si vous ne savez pas ce à quoi vous attendre.

Metagame moyen : (vous avez une idée générale, mais peu précise, de ce que les autres joueurs auront.)

Dans ce cas, vous voulez combiner les principes généraux des deux autres possibilités.

D'un côté, vous devriez pouvoir prendre des décisions en connaissance de cause et préparer une réserve qui a des fonctions spécifiques, et de l'autre, il est peu probable que vous pouvez jouer quelque chose d'extrêmement spécialisé.

Biaise spécifique : (Vous jouez un tournoi dans un magasin où les joueurs aiment vraiment les decks Combo.)

IntuitionDans ce cas, votre connaissance générale du metagame (autrement dit, ce qui ce joue en format Standard en règle générale), surtout s'il est indéfini, est modifiée pour un cas bien particulier.

Vous ne savez pas vraiment quel type de deck Combo va faire son apparition, mais vous pouvez compter sur une augmentation potentielle des decks Combo en comparaison avec le metagame habituel. Cela veut dire que vous devriez orienter votre deck sur l'affrontement de decks Combo en règle générale, en évitant de le spécialiser sur un type de combo particulier (si cela changeait la composition de votre deck de façon drastique).


Meta biaise : (La semaine dernière, tous les decks Brûlure ont fait un tabac, et tout le monde le sait.)

La gestion efficace de ce facteur implique une connaissance et une capacité d'analyse des tendances les plus récentes, ainsi que la capacité de comprendre que certains autres joueurs sont conscients de ces tendances (c'est là qu'il faut être un peu manipulateur).

Blaze
Si vous savez que les decks Brûlure vont devenir plus populaires, vous voudrez orienter votre deck et vos choix de cartes sur quelque chose qui va vaincre la Brûlure. Si vous savez que d'autres joueurs vont faire de même, et que vous avez la possibilité de prédire comment, c'est un autre détail à ne pas ignorer. Vous pourriez même réfléchir un peu et vous dire qu'à cause de la proéminence du premier élément, personne ne va s'intéresser à jouer Brûlure et que tout le monde va se concentrer sur le ou les decks qui peuvent le vaincre, et que dans ce cas, il serait plus sensé de vous concentrer sur un deck qui pourrait vaincre ces decks anti-Brûlure, etc. Si Pierre est populaire, est-ce que vous allez jouer Ciseaux, Papier ou Pierre ?

Il faut surtout se rappeler dans ce cas de ne pas surcompenser. D'abord, la manière et la rapidité avec lesquelles l'information voyage et est analysée dans Magic varie. Certains joueurs n'auront aucune information sur les tendances récentes, certains y réagiront de manière imprévisible, et d'autres, même s'ils se tiennent au courant, choisiront de continuer avec leur deck fétiche quoi qu'il advienne. Le metagame ne change pas subitement. Même dans les cas les plus extrêmes, je ne crois pas qu'un deck ait occupé plus de 40-50% de l'environnement dans un grand tournoi. En général, ce pourcentage est bien moindre. Jouer un deck qui vainc uniquement le deck le plus populaire de l'environnement n'est pas une stratégie suffisante pour gagner.

C'est tout pour cette semaine. Je vous retrouve la semaine prochaine pour une étude plus détaillée de ce dont nous avons discuté aujourd'hui.

Jeff

Latest Magic Academy Articles

Daily MTG

4 Août 2007

Assimilation by, Wizards of the Coast

Bonjour et bienvenue à Magic Academy ! Comme il s'agit de la 49ème et dernière semaine de Magic Academy, il est temps pour nous de revoir tout ce que nous avons appris cette dernière ann...

Learn More

Daily MTG

28 Juillet 2007

Introduction à l'innovation by, Wizards of the Coast

Bonjour et bienvenue à Magic Academy ! Cette semaine, nous allons étudier quelques méthodes courantes permettant de revigorer des stratégies familières. L'innovation est un thème récurren...

Learn More

Articles

Articles

Magic Academy Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All