Série Chef d'œuvre

Posted in Making Magic on 12 Septembre 2016

By Mark Rosewater

Working in R&D since '95, Mark became Magic head designer in '03. His hobbies: spending time with family, writing about Magic in all mediums, and creating short bios.

La semaine passée, j’ai commencé à vous raconter l’histoire de la création de Kaladesh. Je continuerai la semaine prochaine, mais je vais aujourd’hui faire une pause pour parler d’une chose passionnante que Kaladesh lancera pour Magic. Je vais vous expliquer de quoi il s’agit, comment et pourquoi c’est arrivé, puis je vous présenterai quelques cartes assez cool. J’espère avoir éveillé votre curiosité.

« Un véritable Chef d’œuvre »

En commençant avec Kaladesh et pour les temps à venir, nous allons ajouter un nouvel élément appelé la Série Chef d’œuvre. Chaque bloc aura son propre nom pour la Série (la Série Chef d’œuvre pour le bloc Kaladesh portera par exemple le nom Inventions de Kaladesh), mais dans son ensemble elle sera appelée Série Chef d’œuvre. Essentiellement, nous prenons ce que nous avons fait avec les Expéditions de Zendikar et l’appliquons à chaque extension. Voici ce que cela signifie :

  • La Série Chef d’œuvre existera à un niveau de rareté plus élevé que le rare mythique. Par exemple, dans Kaladesh, vous allez ouvrir une carte Inventions de Kaladesh à peu près une fois tous les 144 boosters. (Techniquement, le booster de Kaladesh indique un ratio de 1:2 160 cartes.) C’est un peu plus fréquent que d’ouvrir une carte mythique rare Premium. Ces ratios pourront changer pour de futures extensions.
  • La Série Chef d’œuvre sera une réimpression de cartes existantes à une exception près. Des cartes de l’extension concernée feront souvent partie de la Série Chef d’œuvre (de la même manière que les double terrains rares de La bataille de Zendikar étaient inclus dans Expéditions de Zendikar), mais elles existeront alors aussi dans l’extension dans un cadre traditionnel, à leur niveau de rareté normal, en plus d’apparaître dans la Série Chef d’œuvre. Inventions de Kaladesh a un cycle de cinq cartes rares mythiques qui apparaissent dans l’extension Kaladesh. Il n’y aura jamais de cartes qui apparaîtront uniquement dans une Série Chef d’œuvre. (Je parle naturellement de la carte elle-même, non pas de son traitement créatif/de cadre.)
  • La Série Chef d’œuvre sera thématiquement liée, à la fois dans sa présentation et dans la sélection de cartes, au monde apparaissant dans le bloc. Par exemple, toutes les Inventions de Kaladesh seront des cartes d’artefact présentées comme artefacts venant de Kaladesh. Le cadre profitera, lui aussi, d’un traitement spécial qui le liera au thème du bloc. Je vais vous présenter quelques-unes des cartes Inventions de Kaladesh plus loin dans cet article pour que vous ayez une occasion de voir de quoi je parle pour notre première Série Chef d’œuvre. Le traitement de cadre sera réservé à la Série Chef d’œuvre dans laquelle il apparaît.
  • Le nombre de cartes Série Chef d’œuvre peut varier, mais en gros nous estimons que chaque Série Chef d’œuvre sera d’environ 50 cartes pour tout le bloc. Inventions de Kaladesh sera par exemple composée de 30 cartes dans Kaladesh et de 24 dans La révolte éthérique. La grande extension et la petite dans un bloc auront des cartes Chef d’œuvre différentes.
  • Toutes les cartes Série Chef d’œuvre sont imprimées en anglais mais apparaîtront dans les produits non-anglais.
  • Le symbole d’extension pour chaque Série Chef d’œuvre sera spécifique au bloc mais diffèrera de ceux des extensions de ce bloc. Par exemple, les cartes de la Série Chef d’œuvre dans Kaladesh et La révolte éthérique vont partager le même symbole exclusif d’extension — elles ne vont ni utiliser celui de Kaladesh ni celui de La révolte éthérique.
  • Toutes les cartes Chef d’œuvre n’existeront qu’en version Premium.
  • Les cartes Chef d’œuvre sont prévues pour Magic Online, mais elles ne seront pas échangeables et ne sont pas comptées comme faisant partie de l’extension. Elles seront distribuées d’une nouvelle manière passionnante, mais nous ne sommes pas encore prêts à la divulguer. Restez à l’écoute pour cette annonce plus tard ce mois-ci.
  • Les cartes Chef d’œuvre n’existeront pas dans Magic Duels.
  • Les cartes Chef d’œuvre peuvent être jouées dans tout format Limité dans lequel elles ont été ouvertes, et dans tout format Construit dans lequel la carte concernée est déjà légale.

Le comment et le pourquoi

Maintenant que j’ai expliqué ce que nous faisons, il est temps de raconter comment la Série Chef d’œuvre a vu le jour et pourquoi nous avons choisi de la lancer. La réponse courte, c’est que nous devons faire face à un certain nombre de défis avec la croissance de Magic et nous avons constaté qu’un grand nombre de ces défis ont trouvé leur solution avec Expéditions de Zendikar. Je vais commencer mon explication en élaborant certains des défis auxquels nous étions confrontés.

Défi n° 1 : garder le Standard accessible

Le Standard est le format Construit le plus joué. Il est conçu comme point de départ pour les joueurs qui aimeraient jouer à Magic en format Construit. Grâce à des études de marché et aux médias sociaux, nous avons appris que de nombreux joueurs désireux de jouer en Standard avaient l’impression qu’il s’agissait de quelque chose hors de leur portée. Il nous fallait trouver des moyens pour résoudre cette situation.

Défi n° 2 : offrir aux joueurs l’accès à des cartes plus anciennes

Bien que le Standard soit très apprécié, de nombreux joueurs aiment des formats plus grands incluant des cartes plus anciennes. Les joueurs avaient du mal à accéder à ces cartes plus anciennes, souvent plus puissantes. Le niveau de puissance d’un format augmente lorsqu'il y a plus de cartes jouables dans ce format, et c’est pour cette raison que des formats plus anciens ont tendance à avoir un niveau de pouvoir plus élevé.) La solution pour rendre ces cartes plus anciennes disponibles était de les réimprimer.

Cependant, quand nous avions jonglé avec l’idée d’inclure ces cartes dans le Standard, nous avions constaté que les plus puissantes d’entre elles l’altéraient d’une manière que nous trouvions nuisible au format. Nous avons donc cherché d’autres moyens pour sortir ces cartes. Nous avons essayé d’en inclure quelques-unes dans des extensions supplémentaires non-aléatoires comme Commander et Duel Decks, mais cela modifiait la façon dont ces produits se vendaient. Nous avons pu en réimprimer quelques-unes dans les extensions Masters et d’autres sorties de booster supplémentaires telles que les extensions Conspiracy mais nous étions conscients que la demande pour les réimpressions était plus forte et qu’il nous fallait trouver d’autres places pour les publier.

Défi n° 3 : offrir des alternatives pour la construction de deck

Une des raisons d’avoir choisi d’interagir au travers des médias sociaux était afin de mieux saisir les aspects dont se souciaient les joueurs. Celui qui revenait régulièrement était le désir d’avoir plus de capacités pour rajouter du « bling » à leurs decks. Magic a toujours été accompagné d’un élément d’auto-identification important (« C’est mon deck ») et Expéditions de Zendikar offrait aux joueurs un autre moyen d’exprimer leur individualité.

 

Partir en expédition

Tous ces défis sont nuancés et sont liés à de nombreux autres facteurs, mais il était clair pour nous que nous devions répondre à chacun de ces points. Cela nous conduit à la création d’Expéditions de Zendikar. Nous étions en train de travailler sur La bataille de Zendikar et nous nous sommes rendu compte que nous passions à côté de quelque chose. Au départ, Zendikar était défini comme un monde d’aventures et de trésors. Y avait-il un moyen d’intégrer cette idée à l’extension ? Nous avons expérimenté avec le concept de planche bonus (vue pour la dernière fois dans le bloc Spirale temporelle où d’anciennes cartes se sont vues mélangées à de nouvelles), mais quelque chose ne collait pas.

Au fur et à mesure que nous avons affiné l’idée de « trésors et aventures » le concept commençait à sembler un peu vague. Y avait-il un moyen de créer quelque chose de passionnant qui fasse partie intégrante de Zendikar ? Eh bien, c’était un plan centré sur le thème mécanique des terrains. Et si notre sous-ensemble de cartes était simplement un groupe captivant de terrains vraiment cool ? De nombreux joueurs se sont d’ailleurs attendus à nous voir réimprimer un cycle de fetch lands ennemis dans La bataille de Zendikar (car nous les avons rencontrés pour la première fois dans le premier Zendikar), mais ils étaient trop problématiques en Standard conjointement aux fetch lands alliés de Les Khans de Tarkir. Les Expéditions de Zendikar nous permettaient d’en avoir dans les boosters, même si techniquement les cartes ne faisaient pas partie de l’extension. Nous avons ensuite sauté sur l’idée d’en faire des terrains pleine illustration et de leur créer un nouveau cadre spécial pour renforcer leur côté exclusif.

Nous étions convaincus que les joueurs allaient aimer Expéditions de Zendikar, mais la réaction a été encore plus positive que ce à quoi nous nous attendions. En observant ces événements, nous avons commencé à nous rendre compte de quelque chose.

Pour commencer, les médias sociaux étaient plein d’histoires et de photos de gens trouvant des cartes Expéditions de Zendikar. Nous avons adoré voir ça ainsi que d’être capables de participer à l’enthousiasme de la communauté.

Deuxièmement, nous avons remarqué que les joueurs n’aimaient pas seulement trouver des cartes Expéditions de Zendikar, ils aimaient aussi jouer avec. C’était un moyen de réveiller l’adversaire en jouant une carte. « C’est une Expédition de Zendikar ? » « Oui, en effet. » Nous avions créé une nouvelle forme de « bling » que les joueurs appréciaient. Hmm, une solution pour le défi n°3.

Troisièmement, toutes les Expéditions de Zendikar (à l’exception des rares doubles de La bataille de Zendikar) étaient des cartes pour lesquelles les joueurs réclamaient des réimpressions. Nous avions déjà essayé de mettre d’anciennes réimpressions puissantes dans des extensions légales en Standard, mais l’impact sur le Standard était problématique. Expéditions de Zendikar avait réussi à inclure les réimpressions dans les boosters d’une extension légale en Standard sans pour autant créer ce problème. Ce n’était pas la solution optimale, mais c’était au moins une autre étape franchie dans le but de remédier au problème. Cela nous permettait aussi de trouver une solution à laquelle pouvaient contribuer nos extensions habituelles. Hmm, un moyen pour répondre au défi n°2.

Quatrièmement, nous avons constaté que les Expéditions de Zendikar ont conduit plus de joueurs à s’intéresser au bloc La bataille de Zendikar, ce qui a conduit à une plus grande disponibilité de toutes les cartes non-Expéditions. Expéditions de Zendikar réussissait à rendre plus facile de jouer en Standard. Hmm, un moyen de répondre au défi n°1.

Quand nous avions pris du recul pour analyser ce qu’avaient accompli les Expéditions de Zendikar, nous nous sommes rendu compte qu’elles rendaient le Standard plus accessible, permettaient aux joueurs d’avoir accès à des cartes plus anciennes, et elles offraient des alternatives pour la construction de deck. Il ne s’agissait pas d’une solution complète pour chaque défi, mais elle contribuait à tous les résoudre. Cela nous a bien sûr conduits à nous poser la question « Est-ce quelque chose que nous devrions faire plus souvent ? »

Nous avons eu de nombreux meetings durant lesquels nous avons discuté des ramifications du fait de transformer les Expéditions de Zendikar en une promotion continue. Nous avons parlé des points positifs et négatifs, des avantages et des désavantages ainsi que de tout ce à quoi nous pouvions penser. Au bout du compte, nous avons décidé que c’était une bonne idée, et la Série Chef d’œuvre était née.

Il y avait certaines choses que nous avions décidé de faire à partir de maintenant :

  • Nous voulons que chaque pièce de la Série Chef d’œuvre soit une partie inhérente de l’extension. Certains blocs, comme par exemple Kaladesh, ont un thème évident, mais d’autres posent un plus gros défi. C’est un projet en cours, mais nous essayons de trouver le bon équilibre pour rester fidèles à l’extension. Cela signifie que certaines cartes qui pourraient s’intégrer au thème mécanique ne collent pas au thème créatif. Par exemple, le Jitte d’Umezawa est un artefact merveilleux, mais son existence sur Kaladesh n’a pas de sens du point de vue de l’ambiance, et ce n’était donc pas un candidat pour les Inventions de Kaladesh.
  • Nous voulons que l’apparence de la Série Chef d’œuvre soit époustouflante. Expéditions de Zendikar a pu tirer avantage des terrains pleine-illustration, mais ce n’est pas quelque chose qui pourrait fonctionner pour la plupart des séries. Nous voulons que cette nouvelle promotion repousse les limites du traitement cool des cadres. L’équipe artistique explore chaque aspect, incluant la réalisation des cartes Premium, pour faire de la Série Chef d’œuvre quelque chose d’époustouflant à contempler.
  • Nous voulons que la Série Chef d’œuvre soit inclusive. Les cartes qui apparaissent dans une Série Chef d’œuvre doivent être disponibles ailleurs dans une version plus facile à acquérir. Les extensions de Magic doivent toujours être amusantes même si vous laissez la Série Chef d’œuvre de côté. C’est une valeur ajoutée qui peut être volontairement ignorée.
  • Nous désirons que la Série Chef d’œuvre fasse le bonheur de différents groupes. L’un des gros défis, c’est la sélection de cartes. Par exemple, les Inventions de Kaladesh étaient axées sur les artefacts. Leur sélection était en partie basée sur ce qu’on pouvait imaginer exister sur Kaladesh, mais aussi sur le fait de vouloir trouver des éléments que certains sous-groupes de joueurs aimeraient voir. Vous remarquerez que toutes les cartes ne s’adressent pas à tous les types de joueur. Nous avons fait une sélection éclectique pour nous assurer que chacun appréciera certains des choix, tout en sachant bien que ceux qui les apprécieraient toutes ne seraient pas nombreux.
  • Nous voulons que la Série Chef d’œuvre soit époustouflante. De nombreux autres jeux de cartes à collectionner de stratégie utilisent des raretés plus élevées que Magic, mais nous les avons toujours évitées car nous ne voulions pas qu’elles se fassent au détriment du jeu. Les cartes doivent être accessibles. La Série Chef d’œuvre nous permet d’ajouter un niveau de rareté plus élevé par pur plaisir, mais comme les cartes concernées sont toutes disponibles ailleurs, cela ne sacrifie pas la qualité de Magic en tant que jeu.

Maintenant, vous savez pourquoi nous faisons la Série Chef d’œuvre. Il ne reste plus qu’une chose à faire — vous montrer de quoi ces cartes auront l’air.

Voici comment nous allons procéder. Nous avons appelé cette journée le lundi Chef d’œuvre, car d’ici ce soir vous allez voir toutes les cartes des Inventions de Kaladesh qui apparaissent dans les boosters Kaladesh. (Vous allez pouvoir découvrir celles de La révolte éthérique une autre fois.) Je vais tout de suite commencer par vous en montrer quatre. Le reste sera mis en ligne plus tard dans la journée (repassez à 14h, heure du Pacifique).

Une petite mise en garde avant que je ne vous montre les cartes : la Série Chef d’œuvre : Inventions de Kaladesh utilise un procédé d’impression vraiment extra, mais auquel les écrans d’ordinateur ne rendent pas justice, alors bien que ce que je vais vous montrer sera cool, ça le sera encore plus quand vous tiendrez les cartes en main. Rappelez-vous simplement que toutes les couleurs cuivrées sur les cartes imprimées sont métalliques.

Cela étant dit, il est enfin temps de voir quelques cartes Inventions de Kaladesh.

Cliquez ici pour les voir !


Voici donc, mes chers lecteurs fidèles, la Série Chef d’œuvre en général et les Inventions de Kaladesh en particulier. J’espère que vous êtes tous aussi enthousiastes de les voir que nous le sommes de vous les offrir. Je suis toujours intéressé par vos commentaires mais aujourd’hui, comme j’ai annoncé quelque chose d’assez important, je le suis encore plus que d’habitude. N’hésitez pas à m’envoyer un e-mail ou de me contacter par n’importe lequel de mes comptes sur les réseaux sociaux (Twitter, Tumblr, Google+ et Instagram) pour me dire ce que vous pensez de la Série Chef d’œuvre et/ou des Inventions de Kaladesh.

Rejoignez-moi la semaine prochaine pour la deuxième partie de l’histoire de la création de Kaladesh.


« En route pour le travail n°364 — L'Héritage d'Urza, première partie »

C’est la première partie d’une série en deux parties sur la création de L'Héritage d'Urza.

« En route pour le travail n°365 — L'Héritage d'Urza, deuxième partie »

C’est la seconde partie d’une série en deux parties sur la création de L'Héritage d'Urza.

Latest Making Magic Articles

MAKING MAGIC

17 Juillet 2017

Informations sur la Destruction, troisième partie by, Mark Rosewater

Ces deux dernières semaines (première partie et deuxième partie), j'ai partagé avec vous des anecdotes de création carte-par-carte de L'Âge de la Destruction. Il y a encore beaucoup de ch...

Learn More

MAKING MAGIC

10 Juillet 2017

Informations sur la Destruction, deuxième partie by, Mark Rosewater

La semaine passée, j'ai commencé mes anecdotes de création carte-par-carte de L'Âge de la Destruction. J'ai encore de nombreuses choses à vous raconter, alors commençons. Avemain intrépi...

Learn More

Articles

Articles

Making Magic Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All

Nous utilisons des Cookies sur ce site pour personnaliser le contenu et les publicités, fournir des fonctionnalités de médias sociaux et analyser le trafic web. En cliquant sur OUI, vous acceptez nos Cookies. (Learn more about cookies)

No, I want to find out more