La mort pour tous et tous pour la mort

Posted in Reconstructed on 2 Novembre 2015

By Gavin Verhey

When Gavin Verhey was eleven, he dreamt of a job making Magic cards—and now as a Magic designer, he's living his dream! Gavin has been writing about Magic since 2005.

Il est temps pour un peu de Commander.

Commander (édition 2015) approche à grand pas—et avec lui tout un tas de nouvelles créatures, de sorts et peut-être encore plus important, de commandants !

Ce sont ces cartes autour desquelles vous construisez normalement vos decks. Et d’un point de vue de construction de deck, elles font partie des cartes qui nous sont les plus chères !

Pourquoi ? Et bien, si vous pouvez toujours piocher la même carte et si vous avez toujours un moyen de la relancer, cela vous ouvre un tas de portes et de possibilités. Vous pouvez construire tout votre deck autour d’un commandant... C’est exactement ce que nous allons faire aujourd’hui !

Mais qui sera au centre de notre construction ? Laissez-moi vous présenter mon ami Mazirek. C’est un nécroprêtre kraul (ou alors il fait partie d’un groupe Black Metal du nom Kraul Death Priest—c’est l’un ou l’autre) et il fait fonctionner la mort en sa faveur.

Jetons-y un coup d’œil. Je vous présente Mazirek, nécroprêtre kraul !

N’a-t-il pas l’air sympa ? Soit il vous fait un gros câlin avec ses mandibules, soit il les utilise pour vous dévorer—ça dépend de la situation.

Voyons ça de plus près.

En tant que créature 2/2 avec le vol pour cinq manas, Mazirek n’est pas intrinsèquement la créature la plus menaçante de par sa taille... tout du moins, pas tout de suite. À chaque fois qu’un joueur sacrifie un permanent chacune de vos créatures grossit. Pas seulement lui, toutes !

Il y a donc plusieurs façons différentes d’approcher ce charmant shamane insecte. Passons-les en revue.

Leur sacrifice, votre avantage

Commençons du côté cruel : faire sacrifier des permanents à votre adversaire ! Les obliger à sacrifier tout ce qui leur tombe sous la main est un moyen rapide non seulement de faire avancer votre position dans la partie—ils ont tout simplement moins de choses à leur disposition !—mais aussi de faire grandir votre côté de la table. De plus, il y a un certain nombre de cartes qui forcent chacun de vos adversaires à sacrifier quelque chose, ce qui s’avère particulièrement puissant en multijoueurs.

Pour commencer, certains des effets de base du noir dans Magic, qui forcent votre adversaire au sacrifice, sont les effets d’« Édit ». Allant de l’Édit cruel jusqu’à Siphonner la chair, Vapeurs dévorantes et au-delà, ces cartes obligent un adversaire à sacrifier une créature—ce qui est excellent pour circonscrire le côté de la table de votre adversaire tout en faisant grandir votre armée !

C’est encore mieux si tous les autres doivent sacrifier quelque chose. L’Hommage à la forêt est un parfait exemple de cet effet. Mais le noir n’est pas la seule couleur à avoir accès à ces effets de sacrifice, et dans un monde où la plupart des adversaires auront certainement une quelconque sorte d’accélération de mana par artefact quelque part, c’est un moyen parfait pour déclencher Mazirek trois fois, voire plus, avec un seul sort !

Vous pouvez naturellement aussi voir grand. La Vague de vitriol est le genre de carte qui peut vous permettre de tuer un adversaire d’un seul coup quand Mazirek est sorti. Imaginez que cela ne touche que dix permanents combinés. Ça ajoute dix points de force à votre côté de la table pour chacune des créatures sous votre contrôle ! C’est carrément dingue ! Plus il y a de sacrifices, mieux cela vaut pour vous.

Et il y a bien sûr aussi quelques créatures qui le font. L’Archifielleux de la dépravation est un excellent moyen pour vous fournir l’effet « généreux » de garder tous vos adversaires sous contrôle... tout en faisant grandir votre côté de la table ! Normalement, il est facile de garder le Démon de profanation engagé, mais Mazirek garantira que vos adversaires ne voudront vraiment pas sacrifier leurs créatures.

Il y a donc plein de moyens pour finir les permanents de votre adversaire, et de faire croître votre côté de la table. Mais que dire des effets qui affectent les deux joueurs ? Regardons-les de plus près !

Œil pour œil

Bien que décortiquer tranquillement les permanents de votre adversaire avec le sacrifice soit déjà largement assez pour servir de base à la construction d’un deck, Mazirek offre encore plus de potentiel. Magic—et plus particulièrement le noir— montre plein de façons d’utiliser chaque permanent sacrifié d’une manière ou d’une autre. Souvent, ces effets causent encore plus de sacrifices que leurs petits cousins qui visent l’adversaire.

Et comme Mazirek se déclenche quand n’importe quel joueur—c’est à dire un adversaire ou vous—fait un sacrifice, on ne chôme pas dans ce domaine.

Certaines de mes cartes favorites à utiliser ici sont le Maraudeur sacpeau et ses congénères. Que ce soit un sacpeau, un Exécuteur impitoyable ou un Faucheur des quartiers pauvres, ils forcent tout le monde à sacrifier une créature tout en étant des créatures eux-mêmes. Cela veut dire que vous ne prenez pas de retard en créature en les lançant, tout en causant des sacrifices de tous les côtés. Des créatures tellement délicieuses !

Mazirek, nécroprêtre kraul | Illustration par Mathias Kollros

Vous disposez bien sûr d’options similaires avec le Sang des innocents et l’Échange sanglant, bien qu’ils ne soient pas eux-mêmes des créatures. Ils vous coûteront une créature—mais avec des coûts de mana aussi flexibles et bon marché, vous saurez certainement les utiliser à votre avantage.

Évidemment, les rois des decks de ce type sont peut-être les effets du Pacte de la tombe. Le Pacte de la tombe, le Précepte d'Érébos et le Boucher de Malakir font des ravages, car vous nettoyez à la fois toutes les créatures de votre adversaire, tout en profitant de cela pour grandir ! Voilà des cartes qui valent toutes la peine qu’on les considère sérieusement pour ce type de deck.

En parlant du Pacte de la tombe, Savra, Reine des Golgari - compagnon membre de Golgari, consoeur de Mazirek - est tout à fait excellente ! Alors que tout saute autour d’elle, elle peut être celle qui survit, agissant comme une sorte de Pacte de la tombe sur une créature. Elle colle certainement bien à ce rôle.

Nous avons examiné le fait d’obliger l’adversaire à sacrifier ainsi que de faire sacrifier chacun des joueurs. Cela laisse une dernière situation à explorer : les sacrifices auxquels vous consentez vous-même !

On n’a rien sans rien

Il est beaucoup plus facile de sacrifier vos propres permanents que ceux de l’adversaire—après tout, pourquoi voudriez-vous le faire ?

Et bien, Mazirek en est une bonne raison.

Avant tout, ça vaut la peine d’examiner de près un mot décisif sur Mazirek : permanent. On s’intéresse donc non seulement aux créatures que vous sacrifiez, mais aussi aux artefacts, aux enchantements et... ah oui, aux terrains ! Heureusement, il y a plein de terrains qui font justement cela !

Les fetchlands (terrains de récupération) de toutes sortes—des Catacombes verdoyantes aux Étendues sauvages en évolution—sont tout simplement époustouflants. Ils servent comme terrains, et ils déclenchent aussi Mazirek ! Les terrains qu’on peut sacrifier pour divers effets, comme le Château de la gargouille ou encore la Rahba de la Coterie, sont certainement aussi les bienvenus.

Parmi mes propres favoris, il y a le Protecteur sylvestre. Non seulement il protège Mazirek, mais quand le temps du coup de grâce est venu, vous pouvez sacrifier tous vos terrains pour faire massivement grandir toutes vos créatures ! Et paf !

Mais pour revenir un peu aux créatures, il y a quelques mécaniques qui s’accordent admirablement car elles ont le « désavantage » de vous faire sacrifier quelque chose. L’écho, l’exploitation, l’évocation et l’évanescence en sont de très bons exemples. Des cartes telles l’Hurlegueule sont ici de vrais bijoux : exploser votre créature et placer des marqueurs sur toute votre équipe ? Parfait. Et soudainement, l’évanescence de votre Blastoderme semble beaucoup moins triste.

Mais ce ne sont pas seulement des mécaniques à désavantage qui fonctionnent bien ici ! Le dragage de la Carapace chavirante est génial, vous permettant de l’utiliser plusieurs tours de suite. Et tout fraîchement débarqué de La bataille de Zendikar, ce sont les eldrazi et scions qui nous arrivent (ainsi que leurs prédécesseurs, les engeances) : ils viennent en masse et se sacrifient d’eux-mêmes. C’est une combinaison parfaite, car cela signifie que vous avez le moyen d’avoir à la fois plus de créatures, et de les sacrifier pour faire grandir les autres.

Maintenant, vous vous demandez peut-être à quoi ressemble exactement un deck Mazirek. Et bien, en rassemblant tous ces concepts, voici une approche possible !

À la vie, à la mort de Gavin Verhey

COMMANDER: Mazirek, nécroprêtre kraul
99 Cartes

En combinant tout ce qui a été évoqué plus haut, ce deck rassemble au même endroit de nombreux éléments marquants de Mazirek ! C’est un parfait point de départ pour créer votre propre version.

Vous voulez sacrifier des créatures ? Vous l'avez. Vous voulez amener vos adversaires à sacrifier des permanents ? Ça aussi, on l’a. Ce deck contient même la Saison de dédoublement pour une combinaison avec Mazirek, et toutes ces engeances que ce deck veut sortir à la chaîne.

Si vous adorez sacrifier, vous pouvez trouver Mazirek dans le deck Pillage des tombes de Commander (édition 2015). Il reste à peine quelques jours avant que vous puissiez en tenir un en main, alors démarrez vos machines à construction de deck, et tenez-vous prêts pour la sortie !

Commander le Modern

Dans deux semaines, je vais jeter un coup d’œil au Modern ! La bataille de Zendikar aura eu un peu de temps pour s’établir, et j’adorerais voir ce que vous aurez pu trouver.

Le temps est venu pour un examen sans réserve du Modern. Envoyez ce que vous avez de mieux !

Format : Modern

Restrictions : Aucune !

Date limite : le 9 novembre,18h00, heure du Pacifique.

Envoyez-moi toutes vos listes de deck par e-mail via reconstructeddecks@gmail.com.

Les listes de deck doivent être envoyées avec un titre suivant le format VOTRE NOM's NOM DU DECK (le tout en anglais). Ce titre doit être suivi par votre liste, une carte par ligne, précédé seulement du nombre de cartes. Par exemple :

12 Montagne

4 Coureur d'avalanche des Makindi

3 Prédateur de Valakut

4 Balafre sauvage

... et ainsi de suite. N'utilisez rien de plus qu'un espace pour séparer les nombres de cartes de leur nom, n'écrivez pas « 4x Balafre sauvage », par exemple. Et utilisez bien le nom de carte anglais. Les listes de decks correctement formatées ont une meilleure chance d'être lues et publiées dans la chronique. Celles qui ne le sont pas ont plus de chances d'être ignorées. Si je ne peux pas lire votre liste, je ne vais pas pouvoir en parler !

Cela fait un certain moment que le Modern sans restriction n'avait plus été choisi dans cette rubrique ! Je suis impatient de voir tous les decks délirants et amusants de Modern que vous allez envoyer.

Si vous avez des commentaires à propos de cet article ou du deck, n'hésitez pas à me les faire parvenir ! Vous pouvez m’envoyer un tweet ou me poser une question sur mon Tumblr et je vous promets d’y jeter un coup d’œil.

La semaine prochaine sera dédiée à Magic Online et je vais prendre une semaine de congé ! Revenez dans deux semaines quand nous allons regarder vos decks Modern. D’ici-là, amusez-vous bien avec Commander !

Gavin

@GavinVerhey

GavInsight

Latest Reconstructed Articles

RECONSTRUCTED

15 Septembre 2015

Étrangler Zendikar by, Gavin Verhey

Les Eldrazi ne sont pas comme les autres créatures de Magic. Étranges et impénétrables, ils attaquent selon des stratégies qui ne ressemblent à nulle autre. Dans le cas présent, ils exil...

Learn More

RECONSTRUCTED

23 Juin 2015

Un ciel plein d’étoiles by, Gavin Verhey

Vous rappelez-vous de Nyx ? Çela semble déjà loin, mais c’était un lieu clé dans l’histoire de Theros. Nous y avons même fait une incursion. Et maintenant, pour un court instant, nous ...

Learn More

Articles

Articles

Reconstructed Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All

Nous utilisons des Cookies sur ce site pour personnaliser le contenu et les publicités, fournir des fonctionnalités de médias sociaux et analyser le trafic web. En cliquant sur OUI, vous acceptez nos Cookies. (Learn more about cookies)

No, I want to find out more