DES STYLES DE JEU VARIÉS

VITESSE ET AGRESSIVITÉ

VITESSE ET AGRESSIVITÉ

Une des activités les plus amusantes de Magic a lieu alors que vous n'êtes même pas encore attablé pour jouer : la construction de votre deck. Puisque vous choisissez les cartes de votre deck, vous exercez un contrôle total sur la stratégie à déployer et la façon dont vous voulez jouer.

Une stratégie populaire consiste à avoir recours à une agressivité impitoyable, aussi appelée aggro, en attaquant tôt et souvent. C’est une stratégie simple : mettre rapidement votre adversaire sous pression pour le déstabiliser durablement et lui subtiliser ses 20 points de vie avant qu’il ne comprenne ce qui lui arrive.

Pour jouer aggro, remplissez votre deck de créatures à faible coût pour optimiser vos chances de pouvoir en lancer une à chaque tour. Ajoutez-y des sorts qui éliminent les créatures de l’adversaire pour libérer la voie à votre armée attaquante. Vous ne rencontrerez souvent que peu d’opposition tôt dans la partie. Profitez-en pour attaquer autant que possible !

CONTRÔLER VOTRE ADVERSAIRE

CONTRÔLER VOTRE ADVERSAIRE

Les decks Contrôle sont populaires, eux aussi. Votre stratégie avec un deck Contrôle consiste à survivre, à perturber la stratégie de votre adversaire et à retourner la situation en fin de partie. L’idée est d’utiliser des sorts pour retirer les créatures adverses ou tout simplement de les empêcher d'arriver sur le champ de bataille. Perturbez le plan de bataille de votre adversaire en le forçant à se défausser des cartes de sa main ou en ralentissant son armée sur la table.

Puisqu’un deck Contrôle ne montre sa vraie puissance qu’en fin de partie, il vous faudra remplir votre deck de défenses utilisables en début de partie. Le reste du deck devrait vous donner les moyens de gérer les différentes menaces que votre adversaire pourrait employer contre vous. N’oubliez pas d’inclure quelques bons cogneurs pour en finir une fois que vous contrôlez la partie.

EFFICACITÉ

EFFICACITÉ

Les decks moyens combinent des éléments issus des decks aggro et contrôle. Ces decks sont efficaces et polyvalents, capables d'adopter des postures offensives et défensives au moment opportun. Les créatures d’un deck moyen sont généralement résistantes, forçant souvent l’adversaire à consacrer plusieurs cartes à leur élimination. Au lieu de se concentrer sur une seule stratégie, les decks moyens permettent de lire le champ de bataille et de s’adapter à toute situation. La construction d'un deck moyen de qualité nécessite une certaine variété d’armes et de réponses, tant pour le début que la fin de partie.

COMBINAISONS SYNERGIQUES

COMBINAISONS SYNERGIQUES

Quel que soit le genre de deck que vous voulez construire, il est toujours conseillé de chercher des cartes qui se combinent bien. Il existe des tonnes de cartes différentes et la plupart d'entre elles ont des capacités bien plus puissantes une fois combinées qu’employées seules. Voyons deux cartes de créatures et la façon dont elles interagissent. La première est le Zombie rongeur. Le Zombie rongeur a une capacité assez puissante. Il maintient votre total de points de vie à un niveau raisonnablement élevé, il ronge le total de points de vie de votre adversaire et, en général, les créatures que vous sacrifiez sont de toute façon sur le point de mourir.

Si vous l'avez dans votre deck, vous devez absolument ajouter des créatures sacrifiables. Des créatures dont les capacités se déclenchent quand elles meurent sont particulièrement recommandées. Mais les créatures que vous pouvez sacrifier plusieurs fois sont un meilleur choix encore. Prenons le Mort tenace.

La capacité de cette créature, qui lui permet de revenir plusieurs fois d’entre les morts, forme une combo parfaite avec le Zombie rongeur. Vous pouvez vous en servir pour bloquer un attaquant adverse, la sacrifier pour un gain de vie rapide, et répéter ce processus encore et encore pour obtenir un énorme avantage. Magic est un véritable jeu de découverte et de synergie. Ce n’était qu’un exemple ; il y a des tas de combos de cartes puissantes et formidables à découvrir et construire en jouant !

VOTRE PROPRE CRÉATION

VOTRE PROPRE CRÉATION

L'un des aspects les plus fascinants de Magic est sa liberté sans limite. Avec tant de cartes et de combinaisons à découvrir, le plaisir de construire vos propres decks et de vous en servir pour déconcerter vos adversaires est immense. Peu de choses sont aussi gratifiantes que de jouer un deck inédit, surtout quand il permet de gagner !

L’exploration des diverses combinaisons et stratégies de Magic constitue l’étape suivante vers la maîtrise du jeu. Votre seule limite est votre imagination.

RENFORCER VOTRE STRATÉGIE

CHOISIR VOS COULEURS AVEC SOIN

CHOISIR VOS COULEURS AVEC SOIN

Le premier choix que vous devrez faire en construisant un deck est celui des couleurs que vous allez y inclure. Les cartes Magic ont cinq couleurs différentes, chacune possédant des points forts, des points faibles et une personnalité propre. C’est à vous de choisir les couleurs qui mettront en œuvre la stratégie de votre choix sur la table.

Bien que vous puissiez jouer les cinq couleurs, mieux vaut vous concentrer généralement sur une ou deux. Plus vous aurez de couleurs, moins votre deck sera cohérent. En vous concentrant sur deux couleurs, vous augmentez vos chances de couronner de succès votre stratégie.

Explorez les spécificités de chaque couleur. Une fois que vous aurez une bonne idée de chacune d'elles, concentrez-vous sur vos deux couleurs favorites pour vos tout premiers decks.

BLANC : PROTECTION ET ARMÉES

BLANC : PROTECTION ET ARMÉES

Le blanc est la couleur de l’ordre, de la protection et de la lumière. La magie blanche soigne et défend, mais elle peut aussi nettoyer le champ de bataille avec une vague de lumière purificatrice. Elle a accès à de vastes armées d’anges, de chevaliers et de champions pour vous aider à contrôler le champ de bataille.

En jouant le blanc, vous pourrez invoquer une vaste armée et la protéger du mal grâce à des sorts et des capacités puissantes. Vous pourrez gagner des points de vie et réduire à néant les efforts de votre adversaire tout en envoyant vos forces l'achever. Vos créatures sont bien plus à même de vous défendre, vous n'avez donc pas à vous préoccuper autant des attaques des créatures de votre adversaire.

Le blanc a beau être une couleur défensive, elle peut frapper fort !

BLEU : RUSE ET MANIPULATION

BLEU : RUSE ET MANIPULATION

Le bleu est la couleur de la supercherie, de la logique et de l’illusion. La magie bleue esquive et trompe, mais elle peut aussi être source de savoir infini. Elle peut invoquer d’immenses créatures des profondeurs de l’océan ou une armée volante venue des nuages.

En jouant le bleu, vous pourrez manipuler à la fois votre deck et celui de votre adversaire à votre avantage. Vous piocherez beaucoup de cartes supplémentaires. Vous pourrez supprimer les créatures de votre adversaire avant même qu’elles n’arrivent sur la table, et vous assurer que ses sorts échouent. Vous régnerez sur les cieux en invoquant toutes sortes de créatures volantes, et puisqu’elles seront bien plus difficiles à bloquer pour votre adversaire, vous pourrez planer vers la victoire au-dessus de ses défenseurs.

Le bleu permet de semer le désordre dans les plans de votre adversaire tout en vous ouvrant la voie vers la victoire.

NOIR : MORT ET PUISSANCE

NOIR : MORT ET PUISSANCE

Le noir est la couleur de la mort, de l’ambition et des ténèbres. La magie noire peut ranimer les morts, rendre fou et puiser les forces vitales des vivants. Elle peut invoquer des vampires, des zombies, des démons et une armée d’autres créatures répugnantes et ténébreuses pour obéir à ses ordres.

En jouant le noir, vous détruirez les créatures de votre adversaire et les ramènerez parfois d’entre les morts pour qu’elles se battent à vos côtés. Vous forcerez votre adversaire à se défausser des cartes de sa main, éliminant les menaces avant qu’il ne puisse s'en servir contre vous. Votre armée sera un mélange de morts-vivants difficiles à tuer et d’horreurs difficiles à bloquer, ainsi que de créatures récupérées dans votre cimetière ou celui de votre adversaire.

La magie noire est prête à tout pour acquérir du pouvoir, peu importe le prix.

ROUGE : FEU ET ÉMOTION

ROUGE : FEU ET ÉMOTION

Le rouge est la couleur de la liberté, de l’émotion et de l’impulsivité. Elle a recours au feu et aux éclairs pour anéantir ses ennemis et aux séismes pour dévaster les terrains. L’armée du rouge peut être rapide et téméraire, mais elle a aussi accès à de gigantesques dragons qui peuvent survoler et dévorer vos ennemis.

En jouant le rouge, vous infligerez des blessures à tout ce qui se dresse devant vous : créatures et planeswalkers ennemis, et même directement à votre adversaire. Vous pourrez briser ses artefacts et dévaster ses terrains. Vous invoquerez une horde de gobelins rapides comme l’éclair, ou assombrirez les cieux avec d’énormes dragons.

La magie rouge n’est ni subtile, ni propre. Elle n’est que puissance à l’état brut.

VERT : NATURE ET VIE

VERT : NATURE ET VIE

Le vert est la couleur de la croissance, de l’instinct et de la nature. La magie verte peut rendre immense de petites créatures, inonder le champ de bataille de mana et traquer les créatures adverses. L’armée verte est peuplée de prédateurs féroces, de bêtes puissantes et d’autres habitants de la forêt.

En jouant le vert, vous aurez toujours accès au mana dont vous aurez besoin pour alimenter vos plans. Vos sorts renforceront vos créatures et les garderont sur le champ de bataille même quand elles sembleront perdues. Votre armée sera remplie de monstruosités robustes et difficiles à tuer qui frapperont votre adversaire même quand elles sont bloquées.

La magie verte maîtrise les forces de la nature pour les retourner contre votre adversaire.

COMMENT CONSTRUIRE UN DECK

LES ÉLÉMENTS DE VOTRE DECK

LES ÉLÉMENTS DE VOTRE DECK

Maintenant que vous avez une idée de la variété de decks que vous pouvez construire, ainsi que des différentes couleurs de Magic, il est temps de vous y mettre et d’en construire un !

Quand vous réfléchissez à la construction d’un deck, il est important de vous poser plusieurs questions :

Quelle est la stratégie de base du deck ?
Comment le deck va-t-il gagner ?
Comment le deck va-t-il gérer les menaces de votre adversaire ?
Comment le deck va-t-il se débrouiller contre un deck plus rapide (« aggro ») ?

Vous n’avez pas besoin de réponses précises. Ce sont simplement les choses auxquelles penser lorsque vous assemblez des cartes pour votre deck.

Construire votre propre deck est de loin l’une des expériences les plus gratifiantes qu'offre Magic, alors lancez-vous et amusez-vous !

VARIER LES CÔUTS DE MANA

VARIER LES CÔUTS DE MANA

Quand vous choisissez des cartes pour votre nouveau deck, soyez toujours attentif à leur coût de mana. Plus une carte coûte de mana, plus elle est puissante ; mais cela signifie aussi que vous ne pourrez vous en servir que plus tard dans la partie. Vous devez donc vous assurez que votre deck dispose d'une variété de coûts de mana.

Pensez au coût de mana en termes de tours de jeu : le coût de mana d’une carte indique le nombre de tours que vous devrez attendre avant de pouvoir vous en servir. Un dragon qui coûte six manas ne vous sera donc d’aucune utilité avant le sixième tour, alors qu'un simple gobelin qui coûte un mana est utilisable immédiatement.

En pratique, vous pouvez remplir votre deck de cartes avec un coût de six, mais vous ne pourrez alors rien faire pendant les cinq premiers tours du jeu. Si votre adversaire a profité de ce laps de temps pour invoquer des créatures et lancer des sorts, vous serez probablement en situation périlleuse même si vous parvenez à invoquer votre grosse créature.

De même, un deck rempli de cartes avec un coût de un peut être très agressif, mais en fin de partie, vos sorts peu onéreux ne feront pas le poids face aux gros cogneurs de votre adversaire. La variété est vraiment la meilleure option.

Pour vous assurer d'avoir un mélange efficace, triez les cartes que vous avez choisies par coût de mana : toutes les cartes qui coûtent un mana sur un tas, celles qui coûtent deux manas sur un autre et ainsi de suite.

Vous verrez alors rapidement si vous avez trop de cartes onéreuses. En règle générale, les cartes qui coûtent quatre manas ou moins devraient être plus nombreuses que celles qui en coûtent cinq ou plus. Même si certains decks peuvent se permettre d’ignorer cette règle, il vaut souvent mieux la suivre.

Si vous trouvez que votre deck est « trop lourd », passez vos cartes les plus coûteuses en revue et voyez si elles ont vraiment leur place dans le deck. Parfois, votre meilleure décision sera de ne pas inclure certaines cartes.

QUELLES CARTES PUIS-JE UTILISER ?

QUELLES CARTES PUIS-JE UTILISER ?

Un des moments les plus amusants de Magic a lieu quand vous testez enfin le deck que vous venez de construire contre d'autres joueurs de Magic. Pour faire en sorte que tout le monde soit sur un pied d’égalité, il existe un ensemble de règles de construction de deck standardisées. La plupart des joueurs les suivent, qu’ils jouent pour le plaisir ou en compétition.

Première règle : votre deck doit inclure au moins 60 cartes. Vous pouvez avoir autant de cartes que vous voulez dans votre deck, mais vous devez en avoir au moins 60. D’un point de vue stratégique, essayez de rester aussi proche que possible du minimum de 60 cartes, car cela améliore la cohérence de votre deck.

Deuxième règle : vous ne pouvez pas avoir plus de quatre exemplaires de la même carte dans votre deck. Exemple : si vous avez un Terrocorne krosian dans votre deck, vous pouvez en ajouter trois, mais une fois que vous avez quatre exemplaires du Terrocorne krosian, vous ne pouvez plus en ajouter. Les terrains de base sont l’exception à la règle. Ce sont les plaines, îles, marais, montagnes et forêts. Vous pouvez en avoir autant que vous voulez dans votre deck.

Enfin, certains tournois autorisent toutes les cartes des vingt ans d’histoire de Magic, tandis que d’autres n’autorisent que celles des deux dernières années. Quel que soit le lieu où vous jouez, vérifiez toujours avant de commencer une partie que votre adversaire ne s'oppose pas aux extensions d'où proviennent vos cartes. Si vous débutez, cela ne devrait pas poser de problème, mais mieux vaut en parler.

C’est tout ! Il est désormais temps pour votre nouvelle création d'entrer dans l’arène !

COMMENT JOUER

We use cookies on this site to enhance your user experience. By clicking any link on this page or by clicking Yes, you are giving your consent for us to set cookies. (Learn more about cookies)

No, I want to find out more