En attendant Grenzo

Posted in Beyond the Basics on 18 Août 2016

By Gavin Verhey

When Gavin Verhey was eleven, he dreamt of a job making Magic cards—and now as a Magic designer, he's living his dream! Gavin has been writing about Magic since 2005.

Il est de retouuuuur !

Illustration par Svetlin Velinov
Illustration par Svetlin Velinov

J’adore toujours quand nous avons l’occasion de revisiter des personnages. Et avec une nouvelle édition de Conspiracy vient une opportunité supplémentaire d’aller explorer le monde complexe de Fiora — et de ses nombreux habitants.

Parlons maintenant d’un de ces personnages : Grenzo.

Quand nous avons vu notre héros actuel pour la dernière fois, il se trouvait dans les souterrains de Fiora. Il nous avait montré qu’il se démarquait du gobelin moyen et il possède même une histoire intéressante que vous pouvez regarder de plus près ici.

Mais comment s’en est-il tiré ?

Eh bien, heureusement Grenzo est toujours en vie et il se porte bien. Mais la désignation de son emploi a… quelque peu changé. Ça lui a couté une couleur. Et il est là pour faire des ravages.

Je pense que maintenant je ferais mieux de vous montrer la carte. Préparez-vous à faire connaissance avec la nouvelle version de Grenzo.

Il est temps de faire un carnage.

Comme résumé rapide, au cas où vous n’auriez pas suivi les previews de Conspiracy: Take the Crown jusqu’ici, « goad » (incitation) est une nouvelle capacité pour ce produit. Quand vous incitez une créature, elle doit attaquer au tour suivant et, tant qu’elle peut attaquer un autre joueur que vous, elle ne peut pas vous attaquer personnellement. Des ravages, je vous dis !

Voilà donc la première option. La deuxième offre un card advantage d’une façon plutôt impressionnante : pour chaque créature que vous lancez contre votre adversaire, vous avez la possibilité de lancer une carte que vous n’auriez pas eu autrement. (Il est très important de souligner que vous ne pouvez pas jouer des terrains exilés de cette façon. Grenzo précise « lancer » et non pas « jouer », ce qui signifie que vous ne pouvez que lancer des sorts avec lui et vous ne pouvez pas jouer de terrain.)

Tout ceci étant attaché à un corps 2/2 pour seulement deux manas, c’est en fait une très bonne affaire ! C’est une belle créature que vous pouvez jouer sur la courbe tout en vous procurant un avantage significatif.

Bien qu’il existe de nombreux aspects géniaux chez Grenzo, je veux me concentrer aujourd’hui sur un en particulier. Il s’agit d’une chose à laquelle vous devriez toujours prêter attention quand vous évaluez des créatures. Et bien qu’il ne s’agisse certainement pas du seul élément à utiliser quand on veut évaluer la puissance d’une créature, il s’agit souvent d’un bon indice montrant que celle-ci mérite votre attention.

Plongeons dans le vif du sujet !

Effet immédiat

Un élément est partagé par de nombreuses créatures : le tour durant lequel vous les lancez, elles ne font rien pour vous. Supposons que vous lanciez une créature sans capacité spéciale. À part son potentiel à bloquer, vous avez dépensé du mana et une carte pour ne générer aucun effet pour ce tour-là. Si votre adversaire arrive par un moyen quelconque à retirer votre créature, alors elle n’aura jamais eu l’occasion de faire quoi que ce soit.

Imaginons une partie très bizarre. Votre adversaire pioche et lance un Ours runegriffe à chaque tour. Puis, de votre côté vous piochez et lancez à chaque tour une Lame du destin. Cette partie ne va nulle part et quelqu’un épuisera finalement son deck.

Et bien que cette situation ne soit nullement réaliste, l’idée derrière est la suivante : si vous continuez à échanger une carte contre une carte, vous n’irez nulle part. Cependant, si vous pouvez trouver un moyen de briser cette parité, alors vous commencerez à prendre de l’avance — ce qui est un des principes de base du card advantage. C’est pour cette raison que vous voulez toujours tirer un maximum de vos créatures.

Maintenant, il est vrai que nous avons tous besoin de créatures. (D’accord, à part pour vous, les joueurs de combo déluge.) Elles sont un bon investissement à long terme. Elles peuvent attaquer jusqu’à leur trépas. Si votre adversaire dépense un sort d’anti-créature contre elles, alors il aura un sort d’anti-créature en moins contre vos autres créatures. La capacité de bloquer tout de suite n’est certainement pas sans importance. (Bien que dans les formats Construits il n’y ait pas de garantie que certains adversaires vont vraiment essayer de vous attaquer !) Mais cela ne signifie pas que vous ne devriez pas aussi chercher des créatures qui aient un impact sur la partie quand vous les lancez — et plusieurs des créatures les plus puissantes de Magic font partie de cette catégorie.

Étudions à nouveau la capacité de Grenzo.

Une distinction importante, et une grande partie du pouvoir de Grenzo, vient du fait que la capacité ne nécessite pas spécifiquement de Grenzo de causer des blessures de combat. N’importe quelle créature peut faire la sale besogne de Grenzo. Cela veut dire que vous pouvez lancer Grenzo avant d’attaquer, ensuite attaquer et profiter des récompenses de Grenzo si certaines de vos créatures ont réussi à passer. (Et plus il y a de créatures, mieux c’est !)

Après tout, pourquoi attendre ?

L’effet particulier de Grenzo n’est qu’une façon parmi beaucoup d’autres grâce à laquelle une créature peut immédiatement agir sur la table. Il n’existe pas beaucoup d’effets qui fonctionnent exactement comme ceux de Grenzo. Cependant, cela se situe dans un ordre d’idée très similaire à d’autres capacités qui se montrent plus souvent — et qui valent bien un coup d’œil lors de l’évaluation de cartes. Examinons trois des manières les plus courantes dont cela peut se produire :

Célérité

La célérité ! Attaque ! Blessures ! Pow ! Wham ! Bam !

La célérité supprime toute la partie du « votre créature ne fait rien pendant ce tour » en lui permettant d’attaquer tout de suite.

Avec la célérité, votre adversaire ne sait pas que l’attaque arrive, et cela peut signifier une explosion de blessures sorties de nulle part. Peut-être a-t-il engagé toutes ses créatures pour vous attaquer et n’a rien gardé en réserve, vous laissant ainsi toute latitude d’attaquer avec la célérité !

De plus, la célérité aide les créatures à être plus puissantes : une Solifuge géante au tour huit peut toujours prendre votre adversaire par surprise s’il n’a pas laissé de bloqueur pour s’en occuper, alors qu’une version sans la célérité lui laisse un tour pour s’y préparer.

Notons que la célérité est en général plus efficace dans des decks agressifs, car causer des blessures supplémentaires n’est normalement pas un objectif primordial pour un deck Contrôle.

Capacités d’arrivée sur le champ de bataille

Des créatures avec une capacité d’arrivée sur le champ de bataille (ou un déclencheur de lancement si vous êtes un Eldrazi) font immédiatement quelque chose en reproduisant un effet semblable à un sort attaché à une créature. Comme ça, vous avez la garantie d’en retirer quelque chose.

C’est souvent sous forme de card advantage, mais pas toujours. Ce sont des petits bonus pour jouer avec cette créature.

Leurs effets peuvent varier grandement, car un effet d’arrivée sur le champ de bataille est capable de quasiment tout faire ! Un bon moyen pour se faire une idée de la puissance de la carte, c’est de la comparer à des sorts existants avec des effets similaires, combiné au prix habituel de la créature basique. Par exemple, comparez la Disposition du terrain et le Ranger des frontières.

La Disposition du terrain coûte un mana vert. Une 2/2 basique coute à peu près deux manas. Tout ceci réuni, vous avez les deux — ce qui est en fait un ensemble plutôt puissant, car vous recevez deux effets : une créature et un sort. Alors que vous ne joueriez pas très souvent une Disposition du terrain ou une créature de base 2/2, avec une combinaison des deux vous avez un coup de pouce de deux cartes en une. Certains decks Construits pourraient s’intéresser à cette carte.

Essayons une autre comparaison.

C’est une comparaison plutôt directe : Le Vagabond des pensées peut faire tout ce que la Divination peut faire, mais vous avez en plus l’option de payer deux manas supplémentaires et de recevoir un volant 2/2. Même à cinq manas, c’est une assez bonne affaire car la Divination en coute trois, un volant 2/2 coute normalement trois, et vous avez la combinaison des deux ! Vous devriez quasiment toujours préférer le Vagabond des pensées à la Divination.

Cela étant dit, ce n’est pas toujours le cas — il faut qu’il s’agisse d’effets que vous recherchez réellement. Mais si une carte vous offre un gros rabais, cela devrait presque toujours être pris en considération.

Notez aussi que des capacités que vous pouvez activer tout de suite se trouvent dans le même domaine, comme le Recruteur de la garde crépusculaire ou le Familier du juge, ainsi que des capacités statiques qui affectent vos autres cartes, comme la Parfaite impérieuse. Il s’agit de créatures qui, avec assez de mana ou une table préétablie peuvent toujours faire quelque chose instantanément si elles sont jouées tard dans la partie.

Déclencheurs de mort

Celui-ci diffère un peu des deux précédents. Alors que les autres vous font prendre de l’avance en s’assurant que votre créature fasse tout de suite quelque chose, les créatures avec un déclencheur de mort ont rarement un effet au tour même où vous les lancez.

Cela ne veut cependant pas dire qu’elles n’ont pas un effet immédiat sur la table. Votre adversaire doit planifier comment éviter ce déclencheur de mort. Est-il prêt à attaquer face à votre créature et risquer qu’elle meure ? Est-il prêt à la retirer ? Veut-il toujours lancer son nettoyeur de table ?

De plus, les déclencheurs de mort vous donnent toujours un avantage perceptible dans une course un-pour-un.

Prenez la situation du Ours runegriffe contre la Lame du destin mentionnée plus haut. Si chacun de ces Ours runegriffe inflige une blessure à l’adversaire quand il meurt, alors même si infliger cette blessure solitaire « ne vaut pas vraiment la dépense de toute une carte », vous allez prendre le dessus en infligeant cette blessure de façon répétée. C’est un tout petit avantage qui permet de briser ce blocage.

Même si on vous tue votre créature avec un déclencheur de mort, vous en tirerez un avantage.

Dans la Grenzone

Il ne s’agit là pas des seuls types de capacité qui agissent immédiatement, et certainement pas la seule chose nécessaire pour rendre une créature puissante, mais si vous regardez les créatures communément jouées (et souvent draftées), vous allez en trouver beaucoup qui auront au moins un de ces trois aspects — ou qui auront d’une manière ou d’une autre un effet immédiat sur la partie.

Grenzo va certainement continuer sur cette lancée.

Il sera un excellent commandant en tant que source rare et précieuse de card advantage rouge, mais également en étant bon marché et capable d’être lancé tôt dans la partie. J’ai hâte de frapper fort avec lui — et avec une bande de créatures hétéroclites — dans les drafts Cube. Je lui imagine même une chance en Legacy.

Alors, où va-t-il se retrouver ? Eh bien, il y a une place où vous le trouverez à coup sûr — dans Conspiracy: Take the Crown ! Assurez-vous de jeter un coup d’œil sur ce produit. C’était un vrai plaisir de travailler sur ces deux Conspiracy et je suis ravi d’en voir sortir un autre qui vous enchantera. Si vous avez aimé le premier Conspiracy, alors vous allez adorer celui-ci. Et si vous n’avez jamais essayé Conspiracy auparavant, alors bienvenue au club.

Je serai de retour la semaine prochaine avec plus de Beyond the Basics. En attendant, si vous avez des idées, des commentaires, ou des questions au sujet de Grenzo, de l’évaluation de créature ou quoi que ce soit d’autre, alors n’hésitez pas à me les envoyer ! Vous pouvez me joindre sur Twitter et Tumblr, ou m’envoyer un e-mail à BeyondBasicsMagic@gmail.com.

À très bientôt ! Je vous souhaite d’être celui qui lance une conspiration plutôt que celui qui en subit une.

Gavin
@GavinVerhey
GavInsight

Latest Beyond the Basics Articles

BEYOND THE BASICS

20 Juillet 2017

La caresse de la Mort by, Gavin Verhey

Nous avons parcouru pas mal de chemin depuis le Basilic des halliers. Le Basilic des halliers, apparu dans Limited Edition (Alpha), avait une sorte de contact mortel embryonnaire, et o...

Learn More

BEYOND THE BASICS

13 Juillet 2017

Drafter votre réserve by, Gavin Verhey

Quand vous entendez « réserve », vous pensez probablement à des decks de 60 cartes. Vous pensez à ces heures passées, tard dans la nuit, à optimiser ces quinze cartes sacrées que vous pou...

Learn More

Articles

Articles

Beyond the Basics Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All