La carte qui a changé le monde

Posted in Beyond the Basics on 2 Mars 2017

By Gavin Verhey

When Gavin Verhey was eleven, he dreamt of a job making Magic cards—and now as a Magic designer, he's living his dream! Gavin has been writing about Magic since 2005.

Dans la totalité des 23 ans de l’histoire de Magic, il y a quelques cartes spécifiques dont on peut vraiment dire qu’elles ont réellement tout changé.

Il est extrêmement rare qu’une seule carte ait un impact sur chacun des formats dans lesquels elle est légale. Que cette carte unique définisse de multiples decks dans de multiples formats, créant des accents de couleur dans le seul but de pouvoir s’inviter. Que le fait même de prononcer son nom se trouve intégré dans le vocabulaire de Magic — un parfait mélange de discrétion grandiose qui se prononce facilement et simplement, mais empreint d’une grande signification.

Et pourtant, nous y voilà. Une des cartes Magic les plus célèbres à jamais avoir été publiée. Et elle est de retour dans Modern Masters édition 2017.

Il me suffit de mentionner son nom une seule fois pour évoquer chez de nombreux joueurs les souvenirs colorés de ce qu’elle peut accomplir. Et pour ceux qui n’ont pas ces images en tête, ne vous inquiétez pas, ça ne tardera pas. Êtes-vous prêt ?

Tarmogoyf.

Ça n’a pas l’air de grand-chose, ne trouvez-vous pas ? Deux manas pour une créature avec une force et une endurance mystérieuses. Même plutôt mignon, ce gars.

Mais cette menace pleine de dents a été — et est toujours — la pierre angulaire de formats, la condition de victoire d’innombrables decks, et une carte que vous ne voulez jamais voir de l’autre côté de la table. D’une façon tout à fait judicieuse pour une extension nommée Modern Masters, c’est une des cartes les plus importantes à posséder dans votre deck Modern.

Pourquoi ? Qu’est-ce qui rend le Tarmogoyf si puissant, même dix ans plus tard ? Comment est-il devenu cet élément célèbre de l’histoire de Magic qu’il est aujourd’hui ?

Le Tarmogoyf est une excellente leçon d’évaluation de carte et de construction de deck. Alors parlons-en aujourd’hui !

Au début, il n’y avait rien

… Puis il y eut le Tarmogoyf.

Peut-être serez-vous surpris d’apprendre que cette carte maintenant célèbre n’a pas du tout intéressé les joueurs lors de sa première sortie dans Vision de l’avenir.

Pour être honnête, Vision de l’avenir était une extension plein de petits bouts de cartons étranges, dont tous prétendaient être au moins techniquement des pièces de jeu de Magic. Pendant que les joueurs s’interrogeaient au sujet de cartes comme la Volute tisse-sort et le Tordeur de chair, cette créature composée « simplement de valeurs variables » n’a pas attiré l’attention.

Je me rappelle que lors d’échanges, les gens ajoutaient des Tarmogoyf comme « rares en bonus » lors des premières semaines. C’est fou quand on y pense maintenant, mais à vrai dire, la majorité des joueurs ne s’y intéressait pas. J’ai récupéré mes quatre exemplaires en avance parce que, figurez-vous, je faisais des tests de jeu avec le dragage et me demandais s’il n’y avait pas une chance que le Tarmogoyf s’accorde bien au Troll des tombes golgari.

Un grand tournoi Standard du nom de « Regionals » fut tenu (à l’époque, les « Regionals » étaient un moyen de se qualifier pour le National Championship de votre pays). Malgré le fait que le tournoi faisait jouer en Standard, il y avait bien peu de Tarmogoyf présents. Et bien que quelques rares joueurs avisés aient déchiffré le code du Tarmogoyf, certains decks qui les contenaient en avaient moins de quatre exemplaires, ou l’avaient mis dans leur réserve. (Si l’envie de vous plonger dans le passé vous prend, vous pouvez consulter toutes les listes de deck répertoriées des Regionals 2007 ici.)

Mais comme beaucoup d’autres à l’époque, l’une des premières fois où je me souviens d’avoir observé l’impact d’un Tarmogoyf, c’était lors d’un Grand Prix Bloc Construit Spirale temporelle à Montréal — un format dans lequel seules des cartes du bloc Spirale temporelle étaient légales. Quelques decks contenant le Tarmogoyf étaient arrivés au Top 8, et l’un d’entre eux a finalement remporté le tournoi. Jetons un œil sur la liste de deck du participant du Top 8 Jason Imperiale :

Beatdown vert-blanc de Jason Imperiale

Download Arena Decklist

Le deck de Jason est un deck Beatdown vert-blanc qui vise à vaincre l’adversaire en sortant des créatures efficaces et à attaquer. Ce que font toutes les cartes spécifiques ici n’est pas si important — ce n’est pas crucial de tout apprendre sur cette liste de deck d’il y a dix ans — mais il y a une chose majeure sur laquelle je voudrais attirer votre attention.

Le Tarmogoyf avait été identifié comme carte puissante à condition qu’on puisse le faire suffisamment grandir. Regardez maintenant certaines des cartes dans le deck de Jason.

L’Étoile chromatique et l’Immensité terramorphe dans un deck bicolore. La fin de l'automne au sein d’une stratégie qui fait très peu au-delà de trois manas (mais il faut avouer qu’il y a une superbe synergie avec les Dalles de Trokair). Jason jouait clairement certaines de ces cartes uniquement pour améliorer le Tarmogoyf, afin de le rendre rentable.

Jason avait déterminé que le Tarmogoyf pouvait être une carte incroyablement puissante quand on la faisait grandir rapidement, et il était prêt à jouer quelques cartes un peu moins puissantes pour que ses Tarmogoyf puissent être aussi efficaces que possible.

C’est là quelque chose que les bons constructeurs de deck essayent de faire : voir tout le deck plus comme un ensemble que la simple addition de ses composantes. Si vous avez identifié quelque chose de vraiment puissant dont votre deck est capable, alors il peut valoir la peine de jouer quelques cartes surprenantes pour rendre votre stratégie aussi efficace que possible. C’est une leçon de construction de deck très importante dont il faut toujours se rappeler.

C’était la première époque du Tarmogoyf, mais ce n’était certainement pas la dernière.

L’évolution

Tout comme le Tarmogoyf lui-même, l’ubiquité de la carte grandissait avec le temps et l’expérience.

La carte commençait à s’installer dans chaque recoin du Standard. Alors que les premiers decks, comme celui de Jason plus haut, s’assuraient de diversifier les types de carte pour rendre le Tarmogoyf énorme, la tendance se transformait rapidement en une philosophie très simple : « Juste jouer le Tarmogoyf partout. »

Bien que les instincts de construction de deck de Jason pour rendre ses propres cartes puissantes aient été généralement corrects (et surtout en Bloc Construit), il s’est avéré qu’une carte qui pouvait systématiquement avoir une force de deux ou plus au deuxième tour et grandir pour être énorme en fin de partie était certainement assez bonne à elle seule. Elle n’avait pas besoin de nombreuses concessions de construction de deck pour être efficace — entre votre cimetière et celui de votre adversaire, elle était bien servie.

Pour moi, le tournant survint quand il est devenu populaire en Extended — un format qui ressemble au Modern d’aujourd’hui — où il se trouvait à côté des fetch lands et d’un tas de cartes bon marché à lancer qui pouvaient rapidement se retrouver au cimetière. Cela démontrait que le Tarmogoyf n’était pas simplement un feu de paille dans Vision de l’avenir mais qu’il était là pour durer.

C’était également le format qui allait révolutionner la manière dont moi-même et de nombreux autres joueurs allions considérer à jamais le Tarmogoyf.

Il avait été considéré jusqu’à présent comme une carte pour des decks Beatdown et Midrange. Une grande créature dominant ses semblables. Mais Patrick Chapin allait changer tout cela.

Le deck génial de Patrick, Next Level Blue (« Bleu du niveau suivant »), n’a pas seulement catapulté l’expression « next level » dans le jargon de Magic, mais a envoyé une toute nouvelle génération de decks sous les projecteurs de la qualification du Pro Tour.

Voici une version du Next Level Blue, jouée par le futur et ancien concepteur Wizards, Tom LaPille :

Next Level Blue de Tom LaPille

Download Arena Decklist

C’est un deck Contrôle bleu pur-jus, qui joue le Contresort et le Collet à sorts comme contremagie en début de partie, les éternellement puissants Contrepoids et Toupie de divination du sensei pour verrouiller le jeu de votre adversaire, ainsi que les Fers veldaken. Regardez-moi ces élégants Fils d’infidélité, prêts à voler tout Tarmogoyf qu’ils pourraient croiser.

Il affiche également quatre exemplaires d’une seule carte verte dans le deck principal, soutenue par deux sources de récupération judicieusement insérées. Une carte dont l’intention était de conclure la partie.

À cette époque, le Tarmogoyf avait évidemment déjà été présent dans quelques decks plus lents. Le deck victorieux de Remi Fortier du Pro Tour Valencia peu de temps auparavant, un deck Contrôle à trois couleurs, en était un bon exemple. Il ne serait pas juste d’attribuer tout le mérite à Chapin. Mais c’était le premier deck dont je me souviens qui ait déchiré la saison PTQ et qui donnait l’impression d’être quelque chose de complètement différent, jouant si clairement le vert exclusivement pour le Tarmogoyf (bien que la première version de Chapin contenait également le Souhait vivant).

Un élément fondamental pour tout faire fonctionner était que le Tarmogoyf n’a qu’un seul mana vert dans son coût. Sa capacité intrinsèque à pouvoir être utilisé comme accent lui permettait d’aller dans des endroits qui lui auraient été autrement interdits.

Le Tarmogoyf était maintenant assez puissant pour aller n’importe où — et tout le monde le savait.

Tarmogoleçons

Aujourd’hui, des années plus tard, le Tarmogoyf a été confirmé dans le rôle de pierre angulaire pour tout format non-Vintage dans lequel il est légal.

L’histoire a démontré qu’il était assez puissant en Standard, allant jusqu’à se présenter comme seule créature non-elfe dans les decks tribaux elfes de Lorwyn. Il s’est imposé de l’Étendu jusqu'au Legacy où il est une des créatures les plus jouées dans un format dans lequel presque toute créature jamais publiée est légale.

Et en Modern, le Tarmogoyf règne en maître sur les autres créatures.

Menant partout la charge de Jund à Bant en passant par l’Ombre de la mort et au-delà, il provoque autant la jubilation chez ses lanceurs que la peur chez ses adversaires. Le Tarmogoyf n’est pas prêt de nous quitter.

Parlons maintenant des trois éléments à retenir.

Pour commencer, des créatures qui n’ont que des valeurs variables peuvent être très puissantes. Si jamais quelqu’un prétend que ce n’est pas le cas, alors le Tarmogoyf se trouve être le contre-exemple parfait.

Deuxièmement, jouer de manière à renforcer vos autres cartes peut être tout à fait acceptable, du moment que vous ne déformez pas tout votre deck pour y parvenir. Le Tarmogoyf a rapidement adopté le soutien et la diversification pour devenir aussi puissant que possible. (Bien sûr, comme pour le Tarmogoyf, s’il s’avère que vous n’avez pas vraiment besoin de ce soutien, alors libre à vous de le supprimer !)

Et troisièmement, quand quelque chose paraît être puissant, alors n’ayez pas peur de l’essayer dans des endroits qu’il ne fréquente pas « d’habitude ». Le Tarmogoyf a maintenant fait son apparition dans toutes sortes de deck, d’Hyper-agressif à Contrôle, en passant par Combo. Le Faucon d’escadron est une carte inhabituelle pour le contrôle, mais le fait de l’essayer dans un deck Contrôle nous a conduit à un des decks Standard les plus dominants de tous les temps.

Qui sait quelle nouvelle carte pourrait devenir le prochain Tarmogoyf. Mais pour le moment, vous pouvez être parfaitement satisfait d’ouvrir un Tarmogoyf dans Modern Masters édition 2017.

TL;DR: Le Tarmogoyf est de retour ! (Parfaite citation comme titre d’un fil sur Reddit.)

Je serai de retour la semaine prochaine avec plus de « Beyond the Basics ». Pour le moment, puissent vos Tarmogoyf toujours trouver cette force supplémentaire dont ils ont besoin pour venir à bout des exemplaires de votre adversaire !

Gavin
@GavinVerhey
GavInsight

Latest Beyond the Basics Articles

BEYOND THE BASICS

20 Juillet 2017

La caresse de la Mort by, Gavin Verhey

Nous avons parcouru pas mal de chemin depuis le Basilic des halliers. Le Basilic des halliers, apparu dans Limited Edition (Alpha), avait une sorte de contact mortel embryonnaire, et o...

Learn More

BEYOND THE BASICS

13 Juillet 2017

Drafter votre réserve by, Gavin Verhey

Quand vous entendez « réserve », vous pensez probablement à des decks de 60 cartes. Vous pensez à ces heures passées, tard dans la nuit, à optimiser ces quinze cartes sacrées que vous pou...

Learn More

Articles

Articles

Beyond the Basics Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All