Bric-à-brac : Édition de Base 2021

Posted in Making Magic on 29 Juin 2020

By Mark Rosewater

Working in R&D since '95, Mark became Magic head designer in '03. His hobbies: spending time with family, writing about Magic in all mediums, and creating short bios.

Le temps est venu pour ma rubrique courrier de l’Édition de base 2021. Comme pour toute édition j’ai communiqué par Twitter afin de répondre à un maximum de questions.

Voici le tweet que j'ai publié :

Comme toujours, je vais essayer de répondre à autant de questions que possible, mais il se peut que je ne réponde pas à la vôtre pour les raisons suivantes :

  • Je dispose d’un nombre de mots défini, ce qui signifie que je ne peux répondre qu’à un certain nombre de questions.
  • Quelqu'un d'autre a peut-être posé la même question. En général, je réponds à la première personne qui la pose.
  • Dans certains cas, soit j'ignore la réponse, soit je ne me sens pas assez qualifié dans le domaine pour y répondre de façon appropriée.

Il existe certains sujets que je ne suis pas autorisé à aborder pour des raisons diverses, comme par exemple des previews de futures extensions.

Après cette clarification, enchaînons avec les questions :

Q : Comment êtes-vous arrivé à la décision de choisir la vie et l’histoire de Téfeiri comme thème de cette édition ? Il est un de mes favoris et Djamûraa est ma région préférée de Dominaria, ce qui me rend très curieux. :)

@gaydelemeydele

Voici les critères pour qu’un Planeswalker devienne le représentant d’une extension de base :

Il doit être un personnage qui à notre avis permet un accès facile au jeu – L’édition de base est l’extension dans laquelle nous portons une attention particulière à l'acquisition de nouveaux joueurs. Nous voulons donc partir du bon pied et nous assurer que le Planeswalker qui représente l’édition soit quelqu’un que les nouveaux joueurs puissent facilement suivre pour découvrir le jeu.

Il doit être un personnage apprécié – Nous voulons également donner envie aux joueurs plus expérimentés d’acheter l’extension de base et il est donc souhaitable d’avoir quelqu’un que les joueurs apprécient. (Oui, je sais qu’il existe une certaine frustration avec Téfeiri à cause de quelques-unes de ses cartes, mais les études de marché montrent qu’il est très apprécié. De plus, nous planifions longtemps à l’avance et Téfeiri a donc été choisi avant la sortie de La guerre des Planeswalkers.)

Il doit s’agir d’un personnage qui peut être exprimé dans une carte monochrome – Les Éditions de base contiennent toujours un cycle de cartes Planeswalker monochromes car nous voulons une incarnation attrayante de chacune des couleurs. Le représentant de l’édition fait partie de ce cycle. Le facteur qui détermine si un Planeswalker peut être monochrome dépend de la couleur de sa base : s’agit-il d’une couleur ou de deux. Par exemple, la couleur secondaire de Téfeiri est le blanc mais à la base, c’est un personnage bleu car la magie temporelle fait partie des bases du bleu. En revanche, Saheeli est très bleu-rouge. Son identité est liée à la combinaison des deux couleurs plus qu’à une seule.

De préférence, il s’agit d’un personnage qui n’a pas déjà représenté une Édition de base dans le passé – Nous voulons que chaque Édition de base dispose d’une ambiance différente, et utiliser un Planeswalker qui n’a pas déjà représenté une Édition de base y contribue. Et oui, Chandra a transgressé cette règle. Je l’attribue au fait que Chandra se moque des règles.

En prenant tout ceci en compte, nous avons élaboré une courte liste et y avons sélectionné Téfeiri. Comme il avait une longue histoire, nous étions sûrs de pouvoir trouver de nombreux personnages légendaires ayant une connection avec lui. (J’y reviens dans un instant.)

Q : Pourquoi n’avoir qu’un seul Téfeiri cette fois-ci ?

@hvnlyevan

Une des inquiétudes récurrentes dans la conception d’un jeu de stratégie à collectionner est qu’à chaque fois qu’on fait quelque chose les joueurs s’attendent à ce que ce soit le début d’une série. Les trois Chandra dans l’Édition de base 2020 n’étaient pas conçues comme le départ d’une nouvelle manière d’approcher les représentants Planeswalkers des éditions de base. C’était juste une idée intéressante de l’équipe de l’Édition de base 2020 pour ce produit spécifique. C’est pour la même raison que vous ne trouverez pas de planeswalker recto-verso dans toutes les éditions de base, même si l’Édition de base 2019 avait un Bolas recto-verso. Je ne pense pas qu’on ait jamais prévu d’avoir trois Téfeiri dans l’Édition de base 2021.

Q : Comment ces réimpressions géniales ont-elles vu le jour ? :)

@BenEv12

Je pense que c’est quelque chose qu’Aaron Forsythe a intégré à la vision de l’extension lors de la conception de la vision. Aaron a compris que les éditions de base étaient les plus à même d’incorporer des réimpressions car celles-ci n’auront pas besoin de s’accorder à un monde spécifique. Il était également conscient qu’au niveau de la puissance, la dernière extension de l’année pouvait être la plus audacieuse car elle passe moins de temps dans le format Standard.

Q : Le déphasage revient-il pour des raisons d’ambiance ou parce qu’il est moins déconcertant pour les joueurs avec le design actuel ?

@Achivementdude

Je vais prononcer une phrase et je peux prédire que bien peu d’entre vous l’auront vue venir. Nous expérimentons avec l’idée de rendre le déphasage transitoire. Pardon ? Permettez-moi de préciser. Nous expérimentons avec le concept de rendre transitoire le déphasage de choses. Pardon, mais quoi ? Laissez-moi vous expliquer.

Sandbar CrocodileShimmerTeferi's Isle

Le déphasage apparaissait pour la première fois dans Mirage. Il s’agissait d’une capacité qui se retrouvait sur des permanents et les faisait disparaître un tour sur deux. Une créature avec le déphasage allait passer hors phase ou en phase au début de votre tour. Le déphasage est différent du clignotement (exiler et faire revenir une créature), car tous les marqueurs et auras (les équipements n’existaient pas encore) restent sur la créature pendant qu’elle est hors phase. Le déphasage arrêtait également les effets « d’arrivée » ou de « quitter le champ de bataille ». C’était au fond une mécanique désavantageuse qui nous permettait de baisser le coût des cartes. Mais quelque chose d’intéressant s’est produit quand nous avons commencé à explorer la mécanique. Nous nous sommes rendu compte qu’elle pouvait avoir une toute autre fonction.

Frenetic EfreetMist DragonSapphire Charm

Le déphasage pouvait également fonctionner comme action mot-clé. On pouvait passer des choses hors phase, voulant dire qu’elles restaient hors phase jusqu’au début du prochain tour de leur propriétaire. On pouvait en faire une utilisation offensive pour temporairement retirer des créatures, ou défensive pour sauver vos propres créatures. À long terme, il s’est avéré que faire disparaître des choses avec le déphasage restait l’utilisation la plus intéressante de la capacité.

Mirage a fait son temps et le R&D (département de recherche et développement) n’y a plus prêté beaucoup d’attention (sauf comme inspiration pour créer le clignotement). Des années plus tard Mark Gottlieb, qui était à l’époque le directeur d’écriture des règles, a essayé de trouver un moyen pour faire fonctionner la carte Oubliette dans le cadre des règles.

Oubliette

Oubliette exilait des créatures tout en leur permettant de garder leurs affaires (c.-à.-d. les marqueurs et les auras), mais les règles de l’exil ne fonctionnaient pas comme-ca. Quand une carte est exilée, elle perd tous ses marqueurs et auras. Après de nombreux efforts, Gottlieb a trouvé la solution à ce problème. Faire que Oubliette met la créature hors phase. Les règles du déphasage faisaient exactement ce dont la carte avait besoin et le passage hors phase faisait déjà partie des règles. Problème résolu.

Bien qu’il s’agît d’une bonne solution à ce problème, quelque chose dérangeait Gottlieb. Il s’est rendu compte que les règles existantes pour le déphasage n’étaient pas les plus intuitives. Un pseudo-exil qui ne fonctionnait pas comme l’exil était quelque chose d’un peu bancal. Et si la créature hors phase ne quittait pas le jeu ? Si on la traitait comme si elle était partie sans qu’elle ait besoin de quitter le jeu ? Cela pouvait expliquer pourquoi les choses restent avec elle et pourquoi des effets qui se déclenchent à « l’arrivée sur le champ de bataille » ou quand elle « quitte le champ de bataille » ne fonctionnent pas. La formulation était assez propre et la capacité devenait beaucoup plus intuitive. Gottlieb s’est attelé à changer le fonctionnement spécifique du déphasage pour le rendre plus intuitif.

Teferi's Protection

Des années plus tard, la carte Protection de Téfeiri a été créée pour Commander (édition 2017). C’était la première fois que la nouvelle version du déphasage apparaissait imprimé sur une carte.

Teferi, Master of Time

Quelques années passent, nous faisons l’Édition de base 2021. Téfeiri est le représentant de l’édition, et nous voulons lui faire une belle carte. Une des capacités exilait la créature de l'adversaire jusqu’à la fin du tour. La magie de Téfeiri est basée sur le temps et cela le représentait donc en train de mettre une créature hors phase. Le fonctionnement était presque parfait, mais il déclenchait des effets d'arrivée sur le champ de bataille et de départ du champ de bataille, ce qui affaiblissait la capacité, car cela la rendait inutilisable sur un certain groupe de créatures. Les auras se voyaient également détruites et les équipements retirés ce qui ne correspondait vraiment pas au but recherché par la carte. L’équipe a pensé au déphasage car il s’accordait complètement à l’ambiance du personnage. C’était la réponse aux deux problèmes.

Au départ ils ne pensaient pas pouvoir le faire revenir, car il ne s’agissait pas d’un mot-clé standard ou transitoire et nous ne faisons pas revenir de vieilles mécaniques dans les éditions de base. Cependant, l’argument fut avancé que la nouvelle fonctionnalité du déphasage pourrait être utile dans la création moderne. Il faisait quelque chose que nous ne pouvions pas faire avec le clignotement. Peut-être pouvait-il devenir un effet transitoire. Comment arriver à une telle décision ? Eh bien, nous pouvions en faire l’expérience dans l’Édition de base 2021 et étudier la réaction des joueurs.

Voici donc pourquoi le déphasage (et plus précisément le passage hors phase) est de retour.

Q : Quelle est votre carte favorite de cette édition ?

@ItsSamObbard

Fiery EmancipationFurnace of Rath

Il y a longtemps, j’ai créé la carte Fourneau de Rajh (pour Tempête, la première extension dont je dirigeais la conception). J’étais si excité quand je l’ai créée car je pensais que l’idée de doubler toutes vos blessures était ce qu’il pouvait y avoir de plus extrême pour une carte de Magic. Je comprends aujourd’hui que je n’avais pas vu assez grand. Hmm, tripler ?

Q : Quel événement a poussé les chats et les chiens à régler leurs différends pour faire équipe ? (@thebombisme1234)

Une histoire d’entente entre chiens et chats, je pense.

Q : Y a-t-il une raison pour laquelle Kærvek a perdu sa magie rouge ? Il est une de mes cartes préférées de la sortie précédente et j’espérais vraiment le revoir dans les couleurs de Rakdos.

@InfamousFridge

Il faisait partie d’un cycle de créatures légendaires monochromes qui étaient thématiquement liées à Téfeiri. (Ce cycle est Mangara, Barrin, Kærvek, Soubira et Jolrael.) Sa base est noire et nous ne voyions donc pas de problème de l’imprimer comme carte mono-noire. Cependant, cette version ne signifie pas pour autant que le personnage ne reste pas noir-rouge.

Q : Pourquoi si peu de créatures légendaires ?

@Sheentaku

Jetons un coup d’œil sur les éditions de base passées pour voir combien de créatures légendaires elles contiennent.

  • Alpha jusqu’à Magic 2014 – 0
  • Magic 2015 – 6
  • Magic Origins – 10 (dont cinq sont des cartes qui deviennent des planeswalkers)
  • Édition de base 2019 – 10
  • Édition de base 2020 – 12
  • Édition de base 2021 – 10

D’accord, elle en a deux de moins que l’année passée, mais elle partage la deuxième place avec deux autres pour le titre d’édition de base avec le plus de créatures légendaires. Je ne dirais donc pas « si peu ». Il y a également un cycle d’enchantements rares légendaires, bien que ceux-ci ne puissent bien sûr pas servir de commandants.

Q : Comment arrivez-vous à développer les capacités de Garruk pour qu’il soit un planeswalker vert concentré sur les créatures, tout en le gardant distinct de Vivien ?

@NoCHillDC

L’un des défis de constamment créer de nouveaux Planeswalkers est de s’assurer de ne pas trop envahir l’espace mécanique de conception d’une carte de planeswalker existante. Vivien et Garruk sont de parfaits exemples de ce problème. Comment la gérons-nous ? Pour commencer, s’intéresser aux créatures est un domaine assez vaste, surtout en vert. L’espace à disposition est donc plus grand que quasiment tout autre espace mécanique. Autrement dit, le vert peut facilement accueillir deux planeswalkers verts concentrés sur les créatures. Avec son bestiarc, Vivien essaye le plus souvent de trouver exactement l’animal qu’il lui faut pour une tâche donnée. C’est pourquoi elle se sert souvent d’impulsions (regarder un certain nombre de cartes du dessus de la bibliothèque) pour les créatures. C’est également la raison pour laquelle sa carte de planeswalker Ikoria vous permet de customiser votre jeton en choisissant un marqueur à mot-clé parmi trois. À l'inverse, Garruk crée de grosses bêtes stupides qui écrasent tout sur leur passage. Autrement dit, Vivien utilise un peu de subtilité alors que Garruk ne comprend même pas ce que ce mot veut dire. Ce n’est pas beaucoup, mais cela confère à chaque Planeswalker une ambiance distincte.

Q : J’adore la prouesse mais je suis surpris de la voir ici. Pourquoi avez-vous décidé de l’utiliser ici et y a-t-il un plan pour lui trouver un remplaçant standard ?

@SedronF

Quand la prouesse a été rétrogradée de son statut de standard, nous le l’avons pas complètement bannie, mais plutôt rendue transitoire. Elle reste donc disponible pour les extensions qui en ont besoin, y compris les éditions de base.

Q : Hello Mark. Tu viens juste de présenter deux nouveaux Planeswalkers blancs dans La guerre des Planeswalkers, et Elspeth s’est maintenant échappée du Monde souterrain. Avec Ajani qui reste toujours possible en blanc, pourquoi avoir choisi de créer un nouveau Planeswalker alors qu’on aurait pu en utiliser un de ceux qui existent déjà ?

@Gavken

Nous les avons tous pris en considération, mais nous venions de créer un nouveau Planeswalker et nous trouvions que c’était le bon endroit pour le faire débuter. Il est souvent difficile de trouver une place pour de nouveaux Planeswalkers qui ne font pas partie intégrante de l’histoire dans des extensions majeures qui ne sont pas des extensions de base. Nous aimons beaucoup Elspeth, Teyo et La Vagabonde et nous leur trouveront d’autres occasions.

Q : Trouve-t-on maintenant le polymorphisme exclusivement dans le rouge ou sera-t-il partagé entre le rouge et le bleu, selon les besoins ?

@ccantman

Voici la ligne de démarcation. Si vous transformez une créature en une autre créature et que vous ne savez pas ce que vous allez obtenir, alors c’est maintenant rouge. Si vous savez en quoi vous transformez la créature, alors c’est bleu. La capacité Polymorph ability (qui tient son nom de la carte Polymorph de Mirage) fait surtout partie du premier groupe et est donc maintenant une capacité rouge.

Q : Oú est l’hydre rare ?

@white_dye

Voici ce qui s’est passé à mon avis. Le rare et le rare mythique du vert étaient probablement assez serrés (de l’argot R&D pour « il y a plus de cartes que ce que nous pouvons faire tenir dans les emplacements disponibles ») et ils ont donc déclassé l’hydre en peu commune.

Q : Nous avons vu le triple mana et maintenant les blessures triples. Allons-nous voir d’autres triples, comme la pioche de cartes ?

@kombo_karl

Ce sera le cas si ça ne tient qu’à moi.

Q : Allez-vous rendre la meule plus répandue en en faisant une capacité semblable à un standard ?

@NylundBradley

La meule était déjà pratiquement standard car nous l’utilisons dans quasiment toutes les extensions. Tout ce que nous avons fait avec la capacité a été de lui donner une action mot-clé (autrement dit, la nommer). Cela-dit, si on se fie au passé, avoir un mot-clé tend à augmenter son utilisation.

Q : Pourquoi avoir décidé de ne pas avoir de retour de mécanique dans cette édition ?

@thepidude314

Depuis le retour des éditions de base avec l’Édition de base 2019, nous avons cessé la pratique de faire revenir un mot-clé. Le déphasage et la prouesse ont cependant fait leur retour dans l’édition.

Q : J’apprécie beaucoup le mélange de créatures (grand fan d’écureuils) mais est-ce que l’évolution vers de plus en plus de créatures mignonnes va persister ou allons-nous voir un retour vers une prédominance de types de créatures mythiques comme les zombies, les gobelins, les anges etc. ?

@Rhythm2716

Le pendule est toujours en mouvement, mais on retrouve toujours les bonnes vieilles créatures fantastiques en son centre. Les chiens et chats fantaisistes de l’Édition de base 2021 n’indiquent pas que vous n’allez plus voir de hordes de gobelins et de zombies dans l’avenir.

Q : Après Theros, avez-vous envisagé de fournir des créatures blanches avec une force de 4 au niveau commun ? Nous n’en avons pas encore vues, mais je continue à garder espoir.

@CarnageAsada08

Nous avons retiré la restriction sur le fait que le blanc ne puisse pas avoir de créature avec une force de 4 au niveau commun. Il n’y en aura pas pour autant dans chaque extension. Ce ne sera juste plus exclu. (Pour ceux qui ne sont pas au courant des détails, le R&D avait une règle interne qui stipulait que le blanc ne pouvait pas avoir de créature d’une force de 4 au niveau des courantes.)

Q : Bien que nous ayons vu d’excellentes cartes monochromes en tant que créatures légendaires dans M21, aucune d’entre-elles n’était particulièrement passionnante comme Commandant. Pourquoi aucun des commandants monochromes n’a-t-il eu droit à des créations passionnantes : récursivité gratuite (Muldrotha, Meren), lancer gratuit (Jodah, Golos), pioche gratuite, etc. ?

@Magical__Hacker

Les créatures légendaires ayant un rôle si central dans le format Commander, je suppose qu’on peut penser à tort que toutes les créatures légendaires sont spécifiquement conçues pour ce format. De nombreux joueurs apprécient les créatures légendaires sans jouer à Commander, et nous devons également faire de la conception pour eux.

Rideau de fin

C’est tout pour aujourd’hui. J’espère que vous avez tous apprécié les questions et réponses. Merci à tous ceux qui ont envoyé une question, et je suis navré si je n’ai pas pu répondre à la vôtre. Comme toujours, j’apprécie tout commentaire au sujet de ma rubrique ou de l’Édition de base 2021. Vous pouvez m’envoyer un e-mail ou me contacter par n’importe lequel de mes comptes sur les réseaux sociaux (Twitter, Tumblr, Instagram et TikTok).

Rejoignez-moi la semaine prochaine quand je vais parler de l’avenir de Magic.

D’ici-là, je vous souhaite de jouer avec l’Édition de base 2021 et de trouver quelques nouvelles questions.

Latest Making Magic Articles

MAKING MAGIC

25 Juillet 2020

Boosters d’extension by, Mark Rosewater

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un produit qui fait son apparition dans Renaissance de Zendikar : un tout nouveau type de booster. Si le titre ne vous a pas déjà mis la puce à l’oreill...

Learn More

MAKING MAGIC

15 Juin 2020

Allo la base by, Mark Rosewater

La semaine dernière, j’ai commencé à vous parler de l’Édition de base 2021, mais il y a bien plus à raconter. Je vais vous parler du reste de l’édition aujourd’hui et je ferai la preview ...

Learn More

Articles

Articles

Making Magic Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All