Odric, maréchal lunarque

Posted in Card Preview on 15 Mars 2016

By Meghan Wolff

Meghan is one half of the Good Luck High Five podcast and an adjunct professor at Tolarian Community College. She loves Limited, likes Modern, and dips her toes into each Standard season. She's decidedly blue and is the #1 hater of Siege Rhino in the Multiverse.

Il y a quelques semaines, Maria, mon amie et co-animatrice de podcast, et moi avions discuté de la capacité des personnes à changer. Peut-être est-ce de l’optimisme, peut-être un peu de sentimentalisme, mais je suis persuadée que nous possédons la capacité de changer, que nous nous transformons d’innombrables façons tout au long de notre vie et que chaque année, je suis peut-être un peu moins sotte que l’année précédente.

À l’opposé, dans une manifestation inhabituelle d’incrédulité pessimiste, Maria croit qu’on est tous plus ou moins coincés dans notre façon d’être. Pas de problème, je suis persuadée qu’elle finira par changer d’avis.

Nonobstant nos velléités de philosopher, même les sceptiques comme Maria doivent admettre que dans le Multivers nous voulons, nous accueillons et nous nous attendons même au changement.

Quand nous avons vu Odric pour la dernière fois dans Magic 2013, il était en croisade—ou plutôt en « catharasade »—à travers Innistrad, en tant que nettoyeur de zombies, de loups-garous et d’autres gros méchants rendus vulnérables par le retour d’Avacyn. Il représentait une de mes dichotomies de pentagramme de couleur préférées dans sa quête pour protéger les innocents, motivé par un désir secret et sauvage de vengeance, et la conviction que dans ce combat il était du côté du bien.

Il était raisonnablement puissant, rendu exceptionnel par l’ajout de l’initiative, et bien qu’il fût plus efficace avec une légion d’attaquants à ses côtés, il se défendait bien tout seul quand les circonstances l’exigeaient.

Il y a bien assez de problèmes qui se profilent sur Innistrad pour justifier d'y retourner et Odric, avec son approche proactive d’éradiquer le mal, parfois zélée au point d’en devenir inquiétante, sera certainement en première ligne du combat. Comme on s’attend toujours au changement chez les habitants du Multivers, on peut se demander à quoi Odric ressemble en ce moment… Ne vous inquiétez pas les amis, il est toujours aussi charmeur.

Ce nouvel Odric nécessite à la fois plus et moins de soutien que sa version précédente.

Comme pour son itération précédente, l’Odric actuel assure toujours grave… Je veux dire, il est encore une fois meilleur avec de nombreuses autres créatures, bien qu’il n’ait plus besoin de cette masse critique de trois compagnons de champ de bataille courageux. Dans M13, Odric pouvait prendre une bande de créatures de base hétéroclites et les mener dans un combat profitable, sa capacité ne nécessitant rien de plus que d’attaquer en nombre suffisant. Bien que le maréchal lunarque ait besoin de moins de créatures pour rendre son impressionnant pavé de texte de règles efficace au combat, ses compagnons soldats devront rejoindre le champ de bataille avec leurs propres capacités s’ils veulent vraiment pouvoir profiter de son commandement.

Cependant, dès qu’une créature avec une capacité pertinente rejoint le combat, le nouvel Odric a la possibilité de s’illustrer bien au-delà de son ancien alter ego. Imaginez une légion de créatures standard qui s’élance soudainement dans les airs pour une attaque volante, ou encore attaquant pour le double des blessures grâce à la double initiative—la légion de créatures est ici idéale car bien qu’Odric puisse exploiter le champ de bataille à son avantage avec seulement une autre créature pertinente, il est toujours à son meilleur quand il offre des capacités à toute une armée plutôt qu’à une simple petite bande.

Bien qu’à lui seul Odric soit un peu moins impressionnant qu’autrefois, ayant perdu à la fois l’initiative et un point d’endurance, il n’a pas vraiment besoin d’être imposant. Il suffit d’une seule autre créature avec une capacité pertinente comme le vol, le contact mortel ou l’indestructible pour le transformer rapidement—ainsi que tout son entourage—en présence menaçante. Ces jours-ci, ce n’est pas la quantité de ses amis qui compte, mais leur qualité.

Odric, maréchal lunarque | Illustration par Chase Stone

Les deux versions d’Odric favorisent des decks avec des courbes faibles afin de tirer avantage dès que possible de sa capacité de combat—c’est à dire dès le premier tour dans le cas de l’Odric de Ténèbres sur Innistrad. L’Odric de M13 laissait aux adversaires la possibilité d’esquiver sa capacité en attaquant avec des créatures clé, en maintenant des ruses de combat ou en mettant assez intensément la pression sur les totaux de points de vie pour qu’Odric et sa clique ne puissent pas se permettre d’attaquer. Odric, maréchal lunarque arrive avec l’avantage de la surprise, car sa capacité devient d’actualité au tour où il arrive sur le champ de bataille. Un adversaire ignorant pourrait penser qu’il est face à un seul volant ou une seule créature avec l’initiative, pour se voir soudainement confronté à de multiples menaces évasives ou avantagées.

Le temps a tempéré l’ardeur d’Odric à être sur l’offensive, et il se sent toujours plus chez lui dans un deck agressif—il faut croire que la peur n’a toujours pas de place dans le plan de bataille de la foi. Mais avec une ou deux autres créatures qui offrent des capacités pertinentes, il n’est pas mal non plus en défense, car il accorde les capacités au début de chaque combat.

Si je suis assez chanceuse pour trouver un exemplaire en ouvrant un booster, je me réjouis déjà de drafter Odric avec assez de créatures aux capacités pertinentes. Je pourrai assembler une énigme mathématique de niveau collégial rassemblant toutes les combinaisons possibles de ces capacités—la vigilance et le vol, le vol et la double initiative, la double initiative et le piétinement, le piétinement et le contact mortel… Peut-être que techniquement, les combinaisons ne sont pas infinies, mais il y en a assez pour me captiver et pour inquiéter mes adversaires aussi longtemps qu’Odric sera en jeu.

Sans aucun doute, Odric a changé, et mon optimisme implacable me fait espérer qu’il a changé pour le mieux.

Latest Card Preview Articles

CARD PREVIEW

25 Mars 2021

Présentation de la parade by, Andrew Brown and Jules Robins

*/ Ce n'est pas tous les jours que Magic introduit un nouveau mot-clé standard. Le jeu demande déjà aux joueurs d'apprendre de nombreuses choses, et plus il y en a, plus la courbe d'appr...

Learn More

CARD PREVIEW

16 Décembre 2020

Cartes supplémentaires des boosters thématiques et d’extension de Kaldheim by, Blake Rasmussen

Comme nous l’avons déjà fait dans le passé, Kaldheim inclura quelques cartes spéciales dans nos boosters thématiques, qui ont comme objectif de renforcer le thème du booster, tout en offr...

Learn More

Articles

Articles

Card Preview Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All