Toutes les bonnes choses viennent par trois

Posted in Feature on 9 Janvier 2008

By Wizards of the Coast

Demandez à une vieille alchimiste sangamie que faire des færies et son premier conseil va être : ‘Tenez vous à distance. Leurs jeux ne vous causeront que des ennuis !’ Si vous la cuisinez pour avoir des conseils plus pratiques, elle vous conseillera peut-être un élixir de thym et de pétales de l’Âpre fleur qui parfumera vos lèvres et les distraira de leurs jeux malicieux assez longtemps pour que vous puissiez détourner leurs mauvais tours vers quelqu’un d’autre. Son ultime suggestion sera par contre :

‘ Gardez vos rêves à double tour – encrez-les de toutes vos forces dans les recoins de votre esprit car les færies vous les envient et les subtilisent comme des voleurs pour les offrir à leur maîtresse.’

La malice et le design de cartes

L’équipe créative trouvait important pour cette extension de bien restituer le coté malicieux de la tribu du peuple fée. Le folklore au sujet des fées est rempli d’anecdotes sur leurs espiègleries et leurs danses au dépend des malheureux mortels, ainsi que de superstitions et remèdes maison pour contrer leurs manières enjouées.

Fleurs de conte de fées : Digitale et digitale lunaireLa digitale est une fleur du monde réel en forme de clochettes qui est souvent associée aux fées et elfes dans la littérature et le folklore britannique. On dit des fées qu’elles dorment dans les clochettes de la digitale ou les utilisent comme chapeau ou gants (d’où leur surnom anglais ‘fairy caps’ – les ‘chapeaux de fées’). C’est pour cette raison que le folklore suggère de planter une digitale dans le jardin afin de garder les færies locaux de bonne humeur. La digitale est par contre un poison mortel pour les humains, ce qui lui a valu un autre surnom : ‘dead men's bells’ – ‘cloches des morts’. C’était aussi l’inspiration pour la digitale lunaire, la fleur tout aussi venimeuse de Lorwyn, qui est surtout utilisée par les elfes pour empoisonner leurs armes lors de la chasse aux dysmèles.Mais comment rendre une carte de Magic malicieuse ? Comment rendre cette impression qu’une créature du peuple fée vous joue des tours ? Et bien, il y a plein de moyens, surtout dans les couleurs noir et bleu du peuple fée de Lorwyn.

  • Elle pourrait vous laisser regarder la main de votre adversaire.
  • Elle pourrait saboter leurs permanents d’une quelconque manière, comme par exemple la Juxtapose (Juxtaposition).
  • Elle pourrait voler des choses à votre adversaire.
  • Elle pourrait enlever la créature de votre adversaire et la remplacer par un changelin.
  • Elle pourrait engager leurs cartes.
  • Elle pourrait apparaître quand votre adversaire s’y attend le moins.
  • Elle pourrait vous laisser inspecter la bibliothèque de votre adversaire.
  • Elle pourrait ‘détourner’ leur magie pour que leurs sorts ne fonctionnent pas comme prévu.

Le problème, c’est que dans beaucoup de cas les cartes de Magic qui ne font qu’embrouiller vos affaires ne vous aident pas vraiment à gagner la partie, tout du moins pas comme stratégie exclusive. Par exemple, pendant le développement de Lorwyn, la tribu boggart (gobelin) rouge-noir devait avoir ‘embrouillez les plans de votre adversaire’ comme thème de mécanique. L’équipe de développement de Lorwyn, dirigée par l’actuel directeur du développement de Magic Devin Low, a plus tard réorienté la tribu boggart vers un thème sur les ‘bénéfices de mourir et de ressusciter’. Cela fonctionnait beaucoup mieux en termes de jeu que ‘embrouiller vos plans’ tout en évitant l’agro speed brutal des gobelins de certaines extensions précédentes (lisez l’article de Devin sur ce changement ici).

Mais nous, dans l’équipe créative, voulions toujours la malice. Le ton de Lorwyn est plus léger et plus gentil, en un mot moins meurtrier que celui d’autres environnements. Ici, vous ne trouverez pas de sorts qui éviscèrent et étranglent des créatures avec leur propres tripes ou les transforment en zombies suceurs de moelle (Je ne veux pas dire qu’il n’y a pas de place pour ça, car il y en a clairement – mais simplement pas ici). Ici, les sorts jouent des tours pendant que les créatures sylvestres pointent du doigt et rigolent. Heureusement, même si cette ambiance pour les boggarts ne fut finalement pas comme nous l’avions imaginée, la tribu du peuple fée a brillamment réussi à restituer ce coté malicieux dans Lorwyn (et, comme vous allez bientôt le constater, dans Lèveciel). La couleur bleue est déjà assez bien adaptée à cette sorte de ‘tours de Magic’ que j’ai mentionnés plus haut et une tribu pleine de créatures volantes avec le flash rend bien le côté ‘roublard’ tout en permettant de gagner la partie.

Trois færies, une carte

La clique Vendilion est un trio de færies : Veesa (femelle), Endry (mâle, le jumeau de Veesa) et Iliona (la plus grande et souvent la plus dominante des trois) — le nom ‘Vendilion’ vient d’une combinaison de leurs trois noms. Comme tous les færies, ils affirment travailler pour Oona, la reine des fées (et qui d’après la légende se cache derrière des voiles de tromperie et de déception dans un endroit appelé Vallon d’Elendra). La seule chose dont Oona aurait besoin, en tant qu’être puissant qui ne sort jamais de son antre enchanté, serait des espions – et c’est là que la clique Vendilion entre en jeu. Ils servent d’yeux et d’oreilles à Oona en tous points de Lorwyn, surveillant certains elfes, sangpyres et sylvins quand le besoin s’en fait sentir, afin que les plans d’Oona – quels qu’ils puissent être – ne soient pas interrompus quand le temps viendra.

En ce moment, la mission de ces færies est de garder un œil sur Maralen, une elfe déterminée qui se trouve faire partie de la quête de Rhys dont le but est d’exécuter les plans du vieux sylvin Colfénor. Veesa, Endry et Iliona sont loin d’être amis avec Maralen, mais ils ont comme consigne de suivre ses ordres à la lettre - une formule classique des tragi-comédies. Si vous voulez en lire plus sur ces personnages, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil sur le roman Lèveciel de Cory Herndon et Scott McGough pour connaître toute l’histoire.

Vendilion Clique
Illustration par Michael Sutfin

Quand vint le temps de faire de la Clique Vendilion une carte de créature légendaire, l’équipe créative n’eut pas beaucoup de marge de manœuvre. On ne cessait de se répéter ‘Ce sont des espions magiques, ils sont malicieux’. Un grand nombre de propositions de conception a été proposé et rejeté, en général parce qu’elles étaient trop pénibles pour ne pas dire chiantes. Il s’avère qu’être les yeux et les oreilles d’Oona reste difficile à traduire en mécanique de jeu tout en étant une carte de Magic puissante et intéressante. Et comme cette carte devait représenter les trois færies, chacun étant un personnage important à lui seul dans le roman, j’espérais personnellement que la carte pouvait d’une manière ou d’une autre représenter leur ‘trinité’.

Je suis emballé par la conception finale. Je pense qu’elle cerne tous nos objectifs d’ambiance de façon très satisfaisante. Cliquez ici.

Vendilion Clique

La Clique Vendilion—mécaniques et ambiance

La Clique Vendilion est une carte puissante qui est centrée autour de trois propriétés (ouais !), vu que le vol vient d’office :

  1. Flash (aussi connue comme la tendance des færies à apparaître précisément au moment le plus inopportun)
  2. Force 3 (aussi connue comme les prouesses de combat combinées de Veesa, Endry et Iliona – il va probablement sans dire que cet aspect ‘trois færies, force 3’ me plait énormément – la seule chose qui pourrait me faire plus plaisir serait que la carte gagne +3/+3 au lieu de +1/+1 de la part d’un Scion of Oona (Scion d’Oona))
  3. Leur capacité d’affecter la main (aussi connue comme leur malicieux pouvoir d’espionnage magique pour Maralen ou pour leur reine).

Neck Snap
Le flash combiné à la force 3 leur donne un moyen puissant de se débarrasser d’un attaquant en bloquant et en échangeant. C’est en quelque sorte une version bleu de Neck Snap (Coup de filin). Ceci s’accorde à la perfection à la stratégie tribale du peuple fée qui est d’attendre tranquillement avec plein de mana que votre adversaire fasse quelque chose de stupide, comme par exemple d’attaquer, pour ensuite le punir pour son insolence. La force 3 évasive de la Clique pour trois mana (un autre trois – cool !) en fait aussi une menace redoutable avec une option de pseudo-célérité si vous la lancez à la fin du tour de votre adversaire.

La capacité finale de la Clique est ce qui la différencie des autres færies. Quand elle arrive en jeu, vous pouvez utiliser la Clique comme vos yeux et vos oreilles pour espionner les plans secrets de votre adversaire.

Vous aurez alors la possibilité de les embrouiller.

Je suis très satisfait de l’aspect malicieux que cette compétence dégage. Ce n’est pas juste une Coercion (Coercition) bête et méchante. Ça ne l’expose pas à une Meddling Mage (Ingérence du mage), en excluant un sort de sa main. En fait, la Clique offre à votre adversaire une chance de piocher quelque chose de mieux que ce qu’il avait avant, voire même une autre copie de ce même sort ennuyeux que vous aviez sélectionné. Mais la plupart du temps, il se retrouvera avec quelque chose de bien pire que ce qu’il lui avait été escamoté. La Clique Vendilion va probablement envahir l’esprit de votre adversaire, dénicher sa pensée la plus précieuse et la teinter de la malice des færies pour la transformer en souvenir inoffensif d’un endroit (un terrain) ou en vision qui vous sera plus agréable (un sort quelconque plus anodin).

En plus, la Clique peut même le faire pendant le combat, juste avant d’affronter le larbin de votre adversaire dans un combat à mort. Éliminer un attaquant tout en réduisant la qualité de la main de votre adversaire ? Super ! Réduire la qualité de la main de votre adversaire et préparer une attaque à trois points pour le prochain tour venant de nulle part comme une force de guérilla aux ailes de soie ? Parfait. Ne combattre qu’avec une créature de force 3 et la capacité d´évasion pour seulement trois maigres terrains à engager, avec peut-être le support aussi bien protecteur qu’agressif d’un Scion of Oona (Scion d’Oona) qui s’amène juste avant les dommages, avec, comme plume dans votre chapeau en forme de digitale, un coup d’œil sur la main de votre adversaire ? Impayable ! Chaque méthode fonctionne. Que de bonnes affaires pour trois (youpi) mana.

Les sorciers en goguette

Sage of FablesÀ part cela, la Clique Vendilion est une carte de sorcier. Lèveciel (explique t-il, comme si vous n’aviez pas déjà lu Rosewater) a un thème tribal ou ‘la classe compte’. Ce petit mot dans la ligne de type gagne soudainement en importance de manière insoupçonnée. Et quelques membres puissants de cette tribu sont toujours les bienvenus. Laissez-moi vous dire qu’il y avait un temps où les sorciers en tant que tribu étaient (et ici, l’humour ne m’échappe pas) assez terribles. La tribu de sorciers du block Carnage a été victime d’une sérieuse castration en cours de route. Alors, à l’exception d’un Kai, d’un Patron Wizard (patron des sorciers) ou d’un Arcanis the Omnipotent (Arcanis l’omnipotent) ici et là, un deck de sorciers était difficile à faire fonctionner. La tribu n’avait jamais eu un briseur de combat évasif à la vitesse d’éphémère comme la Clique Vendilion, et encore moins un moteur à avantage des cartes à trois manas comme le Sage des fables ou tous les autres outils qu’offre Lèveciel.

Ce que je vous suggère maintenant, c’est d’accorder un instant le bénéfice du doute aux sorciers. Je parle de la tribu. En fait, si vous voyez un sorcier, serrez-le dans vos bras. Il fait vraiment de son mieux pour vous. Pour moi, je veux dire.

Ca commence à sonner franchement bizarre… Euh, poursuivons.

Là où je veux en venir est que des decks basés sur le sous-type de sorcier sont en train de devenir puissants comme jamais auparavant. Il y a en ce moment plus de 100 sorciers en format standard (en comptant les changelins et mon bon vieux pote, le Mistform Ultimus (Ultimus changebrume)), même avant que la Clique Vendilion et tout le reste de leurs copains lanceurs de sorts pointent leurs nez et s’y ajoutent dans Lèveciel. Il y a des sorciers venant de tout le spectre des teintes magiques de mana mais même si vous prenez uniquement en compte un deck composé exclusivement de sorciers volants bleus du peuple fée, vous avez déjà une tripotée d’options.

Le Vol de rêve d’Oona

Faerie_Harbinger Si vous ne mettez pas vous-même le grappin sur quelques exemplaires de la Clique Vendilion échangés lors des Avant-premières ou procurés au tournoi de lancement, vous devriez quand même être au courant de leur existence. Cachez vos sorts là où on ne pourra pas les trafiquer. Comme dans l’avertissement de la vieille alchimiste sangamie, gardez bien vos rêves car les færies sautent d’un cercle de sorcière au prochain, apparaissant exactement là où on a le moins besoin d’eux, buvant les rêves de chaque être sensible au sable de rêve et apportant tout ce qu’ils apprennent, comme du pollen, à leur reine. Chaque ‘nuit’, quand le soleil descend près de l’horizon, si vous ne voulez pas qu’Oona sache quelles chansons dansent dans votre tête, vous seriez bien avisés de parfumer de thym votre haleine et de parsemer votre jardin des clochettes enjouées de la digitale lunaire.

Traduction Alexandre Klesen

Latest Feature Articles

FEATURE

21 Avril 2022

Listes de deck Les rues de la Nouvelle-Capenna by, Wizards of the Coast

L'extension Les rues de la Nouvelle-Capenna débarque en magasin le 29 avril, avec en prime les decks Commander Les rues de la Nouvelle-Capenna ! Vous pouvez avoir un aperçu des nouvelles ...

Learn More

FEATURE

19 Avril 2022

Actualité de La Liste pour Les rues de la Nouvelle-Capenna by, Wizards of the Coast

De la décadence glamour. Des enquêteurs durs à cuire. Des hommes de main costauds et cinq familles puissantes qui dirigent la ville : Les rues de la Nouvelle-Capenna débarque en magasin l...

Learn More

Articles

Articles

Feature Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All