Dévoreurs de mondes

Posted in Feature on 2 Mars 2010

By Wizards of the Coast

Dévoreurs de mondes

Chacun des trois colosses eldrazi engendre sa propre « lignée de progéniture ». Les trois lignées sont composées de drones eldrazi et d'autres serviteurs, chacun à l'image de son progéniteur. Avant leur ascension, le souvenir distant de chaque Eldrazi avait été vénéré sous la forme d'une trinité de dieux par les kor et les ondins de Zendikar.

Emrakul

Illustration par Mark Tedin

Correspondant dans les grandes lignes à Em, la déesse des vents des ondins, Emrakul est le plus imposant et le plus effrayant des Eldrazi. Son passage, incarnant la désolation, la distance physique et émotionnelle, le froid glacial du néant, et le désespoir de la solitude, provoque une terreur silencieuse.

La lignée d'Emrakul est caractérisée par des structures en treille de chair, une symétrie bilatérale dérangeante et des tentacules qui se terminent par des doigts noueux et rachitiques. Ressemblant à d'étranges os de baleine spongieux, ces treilles respirent indépendamment des Eldrazi, abritant un essaim de créatures insectoïdes invisibles. Dans cette lignée, certaines créatures, à l'image d'Emrakul, flottent au-dessus du sol, utilisant des pouvoirs inconnus pour affecter la gravité qui les entoure.

Kozilek

Illustration par Michael Komarck

Kozilek est le fondement du mythe ondin du dieu trompeur Cosi, une abomination d'une folie implacable pouvant scinder la réalité. Kozilek représente la déception, les énigmes, les mensonges, la domination de l'esprit, la transformation et l'expérimentation. Les sages le surnomment la confusion de la panique, le piège des énigmes et le moissonneur des pensées.

Les Eldrazi de la ligne de progéniture de Kozilek ont une multitude d'yeux qui poussent près de leurs articulations ou le long de crêtes corporelles, des plaques acérées ou des lames minérales noires lustrées qui jaillissent ou qui flottent autour de leurs corps, ainsi que des anatomies animales ou insectoïdes recouvertes de carapaces chitineuses. Les drones de Kozilek peuvent absorber la vie par leur simple présence, mais ils préfèrent déchiqueter la chair avec leurs projections d'onyx.

Ulamog

Illustration par Aleksi Briclot

Ulamog, la monstruosité dont le nom à demi-oublié fut donné au dieu des mers ondin Ula, est emblématique de la peste, des liens aveugles existant entre l'hôte et le parasite, et de la surabondance. Ulamog est à la fois la création et la destruction unie dans une harmonie malsaine.

La lignée de progéniture d'Ulamog est caractérisée par des masses denses de tentacules dépourvus de ventouses, de bras rachitiques qui bifurquent aux coudes et, plus dérangeant encore, des plaques d'os sans yeux rappelant des visages inhumains. Les Eldrazi affamés et brutaux de la lignée d'Ulamog avancent en chancelant, répandant la maladie et aspirant autant la psyché que l'énergie vitale de leurs victimes.

Latest Feature Articles

FEATURE

10 Janvier 2020

Résumé de l'histoire de Theros par-delà la mort by, Wizards of the Coast

Elspeth était morte. Mais nous devons remonter bien plus loin que ça, des siècles en arrière. Avant que les dieux de Theros ne prennent le pouvoir, les titans, incarnations des besoins p...

Learn More

FEATURE

12 Décembre 2019

Mécaniques de l'extension Theros par-delà la mort by, Matt Tabak

Tous les contes de fées ont une fin, et nos aventures se poursuivront désormais sur un autre monde. Ce monde familier au paysage étoilé enchanteur évolue sous l'œil vigilant d'un insondab...

Learn More

Articles

Articles

Feature Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All

We have updated our terms of use and privacy policy. Click the links to learn more.
We use cookies on this site to personalize content and ads, provide social media features and analyze web traffic. By clicking YES, you are consenting for us to set cookies. (Learn more about cookies)

No, I want to find out more