La foire des ténèbres

Posted in Feature on 17 Juin 2016

By Chas Andres

Chas Andres is a freelance writer and MFA student living in Wilmington, North Carolina. When he's not at his keyboard dreaming up stories, you can find him playing with his cats, listening to records, or building yet another Magic deck.

La folie s’empare peu à peu de tout Innistrad. A votre avis, quelle pourrait en être la cause ?

Si vous avez déjà suffisamment joué avec Ténèbres sur Innistrad, vous savez à quel point les choses ont changé. Les anges sont devenus fous. Les loups-garous sont plus puissants que jamais. Des structures mystérieuses appelées cryptolithes défigurent le paysage. Innistrad a toujours été sinistre, mais là, c’est encore pire. Il n’est pas étonnant que Jace soit si déterminé à résoudre ce mystère.

En jeu, cette investigation est représentée par la mécanique enquêter. Enquêter vous fait gagner un jeton Indice, que vous pouvez sacrifier pour piocher une carte. Hmm... Comment piocher des cartes peut-il nous permettre de résoudre le grand mystère d’Innistrad ?

Eh bien, les illustrations de Ténèbres sur Innistrad contiennent de nombreux éléments visuels inexpliqués. Bien qu’aucune carte de Ténèbres ne révèle la réponse, des hypothèses commencent à prendre forme si vous regardez les indices saupoudrés dans les illustrations de l’extension. Plus vous piochez de cartes à étudier, plus vous disposez d’indices qui vous permettent de deviner ce qui se passe réellement sur Innistrad.

Cette semaine, j’aimerais examiner de plus près les cinq « catégories » d’indices visuels utilisés par les illustrateurs. Je n’annoncerai pas l'explication du mystère aujourd'hui, mais je vous encourage à mener votre propre enquête de votre côté. Il y a des tonnes d’autres indices cachés dans les illustrations de Ténèbres, et énormément de théories des fans. Mais pour l’instant, mettons nos chapeaux de grands détectives, attrapons nos loupes, et commençons l’enquête.

Monde corrompu

Dans les années 20, un groupe d’artistes et de réalisateurs allemands ont décidé de réécrire les règles du film d’horreur. Au lieu de représenter le monde de la manière la plus réaliste possible, ils ont décidé que les environnements figurant dans leur art devraient plutôt représenter le monde intérieur (souvent angoissé ou dément) de leurs personnages. Leurs bâtiments n’obéissaient pas aux règles naturelles de la perspective. Les portes et les fenêtres étaient pointues et déformées. Les ombres étaient dissociées de sources lumineuses réalistes, souvent peintes sur les murs et les sols des décors de cinéma. Les angles penchés et les perspectives bizarres rendaient le spectateur très nerveux.

Ces techniques expressionnistes allemandes ont inspiré le visuel des films de monstres Universal des années 30, créant ainsi le nouvel archétype des films d'horreur. En fait, bon nombre des images que nous évoquons quand nous pensons à l’horreur nous viennent de ces artistes. Même aujourd’hui, les perspectives faussées et les ombres irrationnelles sont utilisées pour créer un environnement qui soit à la fois effrayant et mystérieux.

Je ne vous en voudrai pas si vous avez remarqué les distorsions scéniques de Ténèbres sur Innistrad et que vous avez supposé qu’elles n’étaient qu’une marque d’expressionnisme. L’expressionnisme allemand a une influence indéniable sur le visuel de l’extension, mais ce n’est pas uniquement ça. En vérité, l’architecture et les paysages déformés d’Innistrad appartiennent à la première catégorie d’indices visuels conçue pour communiquer le fait que l’Innistrad que nous connaissons connaît des changements sismiques en raison de... nous le découvrirons bien assez tôt.

Commençons par regarder le sol pavé de l’Étude des pages et le mur de pierre de Dissension dans les rangs. Aucune des distorsions n’est surnaturelle, mais elles aident à créer ce sentiment de malaise expressionniste. Il se passe clairement quelque chose de grave.

Vous pouvez trouver un exemple plus évident de ce changement dans les poutres de soutien des bâtiments situés derrière Avacyn, la purificatrice. Sur la face Archange Avacyn de la carte, les poutres sont normales et ordonnées. Au verso — après la descente d’Avacyn dans la folie — elles sont déformées et chaotiques, comme si les bâtiments avaient été conçus par un architecte dément.

Voici votre mot de vocabulaire du jour : les petites barres de bois qui séparent les carreaux des fenêtres ? On les appelle des meneaux. Ils sont généralement droit et forment des croisillons, mais ce n’est plus vrai sur Innistrad. Regardez bien les meneaux dans le coin inférieur droit de la Persécutrice insaisissable, ainsi que ceux qui sont visibles dans l’arrière-plan du Recruteur de la garde crépusculaire.

Les forêts d’Innistrad ont toujours été sinistres, mais au moins elles obéissaient aux lois de la nature. Plus maintenant. Examinez la Messagère des routes secondaires, où tous les arbres ont l’air de pointer dans des directions aléatoires. Ou interrogez-vous sur le Bois bizarre, aux troncs d’arbres tordus qui semblent tous suivre la direction indiquée par le cryptolithe au centre de l’image.

Écrasement tentaculaire

Les indices visuels ne sont pas tous cachés au fond du décor, que ce soient des fenêtres ou des arbres tordus. Notre deuxième catégorie d’indices visuels est plus un motif conceptuel, et quelque chose que vous ne remarqueriez peut-être pas si vous n’aviez pas une approche plus abstraite dans l'analyse des illustrations de Ténèbres.

Cependant, une fois que vous le remarquez, vous le voyez encore et encore : sur Innistrad, il y a des tentacules partout.

Commençons petit. Regardez la masse grouillante de « tentacules » créée par la porte de fer forgé située derrière le corps recroquevillé du soldat paranoïaque. Vous n’y pensez pas vraiment... jusqu’à ce que vous remarquiez le petit tentacule violet qui dépasse de la manche de la Lame paroissiale paranoïaque. Vous croyez toujours qu'il n’a pas de raisons d’avoir peur ?

Regardez l’amas de racines tentaculaire en haut à gauche du cadre. On dirait presque que le cadavre le désigne de la main, non ?

Les êtres physiques d’Innistrad partagent ce motif hideux avec le paysage. Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, la Taupe du graf est bien la seule que j’aie vue avec des tentacules à la place du nez. Et regardez le visage déformé de l’agresseur d’Affronter l’inconnu — nous reviendrons sur lui un peu plus tard.

En plus de défier les lois de la nature, les arbres de la Messagère des routes secondaires sont tout particulièrement tentaculaires. Même chose pour les branches situées derrière l’Envoûteuse maudite. Même les brins de paille qui sortent du cou et de la main de la Main des moissons me paraissent très tentaculaires.

La capuche et la cape du Geist indésirable ne sont que des haillons, et les fantastiques épaulettes de la Pacifiste de Lambholt ont l’air d’avoir été tissées de brindilles délicates. Les deux costumes ne pourraient pas être plus différents, et pourtant, ils évoquent tous les deux ce motif de tentacules.

Île | Illustration par Jonas De Ro

Nous avons commencé petit, alors finissons grand. Jetez un coup d'œil à ces trombes d’eau tombant du ciel : le fait qu’elles forment une série de « tentacules » est peut-être un peu moins évident que sur ces autres cartes, mais sur Innistrad ? C’est un indice.

Chercher les treillis

La troisième catégorie d’indices visuels est peut-être la plus frappante. Elle concerne une sorte de structure biologique en treillis, quasi fongique, qui se cache partout sur Innistrad. Peut-être l’avez-vous remarquée ici et là ?

Sur certaines cartes, ce treillis apparaît sous la forme de boue ulcéreuse. Sur le Limier audacieux, cette matière est révélée comme étant la raison d’ambiance du déclenchement de retournement de la créature : lorsque le Limier audacieux touche ce treillis, il se transforme en Porteur d’irrésistibles vérités. Hmm — je me demande ce que sont ces vérités...

La structure de treillis est omniprésente, mais n’est pas toujours évidente. Regardez l’Inconnue bienveillante — votre œil a peut-être d’abord été attiré par cette vieille femme et sa lanterne, mais en y regardant de plus près, on remarque le treillis sinistre dominant la branche au premier plan et le gros rocher sur la gauche du cadre.

Le treillis ne semble pas faire de différence entre ce qui est petit ou grand, mort ou vivant. La colline située derrière la lanterne de la Bifurcation de la route semble y avoir succombé, tout comme les arbres au premier plan de la Traversée d’Ulvenwald.

Les créatures d’Innistrad ne sont pas épargnées par l’effet terrifiant du treillis. C’est particulièrement visible sur la Puissance déraisonnée, où il semble qu’un humain puise des forces surnaturelles de la structure qui se développe sur ses muscles. Il arrive la même chose au Démon de tourmental, dont les ailes ont été transformées par l’horrible substance. Sur l’Étalon de Cendregueule, le treillis commence à se développer sur les pattes et la tête de l’animal. Le fait que ces trois cartes aient le délire n’est pas une coïncidence : le treillis est présent surtout sur les habitants d’Innistrad qui sont récemment devenus fous.

Le treillis apparaît même là où vous n’y penseriez pas. L’avez-vous remarqué sur la Hache d'éclairs ? Moi je ne l’avais pas vu avant de comparer la carte à sa version précédente, et ensuite je n’ai plus vu que ça.

C’est vrai aussi pour ces deux versions de la Plaine. Elles représentent le même endroit, mais la première carte est celle d’Innistrad, tandis que la deuxième provient de Ténèbres sur Innistrad. Vous voyez la différence ? C’est exact : pas même le ciel n’est épargné par le treillis qui envahit le plan.

L'un de nous

Le mystérieux treillis n’est pas la seule chose apparaissant sur les créatures d’Innistrad. La quatrième catégorie d’indices visuels regroupe les mutations physiques variées qui affligent les habitants d’Innistrad. Commençons par jeter un coup d'œil à l’une des illustrations les plus terrifiantes de l’extension :

L’effet de miroir brisé sur cette carte déforme ce qui se passe, mais il est clair que quelque chose d’horrible affecte le visage et les mains de ce type. En dehors de l’horreur générale émanant de l’illustration, on peut voir que la structure de treillis (au-dessus de la bouche la plus à droite) et le motif tentaculaire (regardez les doigts de sa main droite et le dos de sa main gauche) sont présents.

Les nouvelles mutations d’Innistrad affectent les visages de façon disproportionnelle. Regardez la grimace déformée du Disciple rétif, la mâchoire disloquée du Loup du fléau et ses yeux supplémentaires, l’énorme globe oculaire d’En coulisse, et la bouche se développant dans l’oreille du Prophète fou.

Les membres, des humains ou des animaux, sont aussi généralement affectés. La main de la Mutation grotesque est l’altération la plus visible — non seulement y a-t-il une horrible bouche là où il ne devrait jamais y en avoir, mais le treillis et le motif tentaculaire sont présents eux aussi. Le Collecteur de dents semble normal de prime abord... jusqu’à ce que vous remarquiez le tentacule qui sort de sa manche gauche. Même chose pour l’Étalon de Cendregueule, un cheval affecté par le délire avec cinq (!) pattes. Et la Loupe révèle un œil sans paupière poussant sur le bras d'une femme au milieu de treillis.

La couleur tombée du ciel

La dernière catégorie d’indices visuels concerne la couleur. Si vous avez fait attention jusqu’ici, vous avez peut-être déjà remarqué ce thème. Bon nombre des mutations physiques, des tentacules et des structures en treillis partagent une palette de couleurs qui se détache du reste de la composition. Regardons ça de plus près :

Chacune de ces cartes incorpore le rose dans sa composition. Observez la boue rosâtre de l’Inspectrice de Thraben, la gueule et les membres luisants du Chien des Farbogs, la mutation tentaculaire rose d’Affronter l’inconnu et la truffe rose de la Taupe du graf.

Le violet est lui aussi souvent utilisé : regardez les larmes violacées de Creuser la cervelle, les yeux et la crinière de l’Étalon de Cendregueule et la boue violette au-dessus de la Masse inexorable.

Ces deux cartes contiennent des tentacules qui représentent le spectre complet de ces couleurs surnaturelles : allant du rose au violet et au bleu.

Tout sera révélé le 20 juin. Pour le moment, jetons un ultime regard aux excellentes illustrations prémonitoires des artistes de Ténèbres sur Innistrad.

Latest Feature Articles

FEATURE

12 Décembre 2019

Mécaniques de l'extension Theros par-delà la mort by, Matt Tabak

Tous les contes de fées ont une fin, et nos aventures se poursuivront désormais sur un autre monde. Ce monde familier au paysage étoilé enchanteur évolue sous l'œil vigilant d'un insondab...

Learn More

FEATURE

24 Septembre 2019

Précis d’Avant-première Le trône d’Eldraine by, Gavin Verhey

Après avoir fini de vous transplaner, vous levez les yeux pour découvrir autour de vous un monde étrange mais accueillant. Des chevaliersde toutes sortes passent près de vous sur leurs n...

Learn More

Articles

Articles

Feature Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All

Nous utilisons des Cookies sur ce site pour personnaliser le contenu et les publicités, fournir des fonctionnalités de médias sociaux et analyser le trafic web. En cliquant sur OUI, vous acceptez nos Cookies. (Learn more about cookies)

No, I want to find out more