Le charme des gredins

Posted in Feature on 27 Février 2008

By Wizards of the Coast

‘Pour un drôle ! un maroufle, un mangeur de reliefs, un infâme, un insolent, un sot, un gueux à trois livrées, un cuistre à cent écus, un drôle en sales bas de laine, un lâche au foie de lis, un vil chicanier, un fils de putain, un lorgneur de miroir, un flagorneur, un faquin, un maraud héritant de toutes les défroques ! Un gredin qui voudrait être maquereau à force de bons offices, et qui n’est qu’un composé du fourbe, du mendiant, du couard, et de l’entremetteur ! le fils et héritier d’une lice bâtarde !’

–Kent, à Oswald, Le roi Lear

Malgré ce que vous ayez pu entendre par Chandra Nalaar (Chandra Nalaàr), tous les problèmes ne peuvent pas être résolus avec une boule de feu. Et malgré les convictions d’Ajani Goldmane (Ajani Crinièredor), tous les problèmes ne se résolvent pas en faisant appel à l’essence pure de l’âme d’une autre personne. Parfois, on a besoin d’une approche plus subtile pour arriver à ses fins. Parfois, il faut hanter les allées plus sombres de la société, là où bon et mauvais ne sont que des données de l’équation et où la loyauté se mesure en pièces sonnantes et trébuchantes. Parfois, il y a des situations où l’on doit laisser la loi, l’ordre et la morale en arrière-plan pour réussir.

Parfois vous devez faire appel à un gredin.

Ils sont fourbes, magouilleurs, éthiquement flexibles et habiles dans les pires spécialités. Ils ne demandent pas pourquoi une tâche doit être effectuée, ils n’hésitent pas à arracher quelques sorts de la main de votre adversaire, la destruction d’une poignée d’artefacts ne les dérange pas spécialement et ça ne les intéresse franchement pas de savoir pourquoi vous devez voler cette chèvre. Quand il y a un sale boulot à faire, les gredins sont les meilleurs amis des Arpenteurs.

Le Gredin comme type de créature

Bien que la ‘grande mise à jour des types de créature’ a rétroactivement installé les gredins dans des extensions aussi anciennes que Antiquities, les premiers gredins imprimés n’ont fait leur apparition qu’à l’adoption de la formule race/classe dans Mirrodin en 2003. Neurok Spy (Espion neurok) et Moriok Scavenger (Nécrophage morioke) symbolisèrent la décision de l’équipe créative de donner à Magic un type qui allait pouvoir réunir tous ces satanés ‘drôles en sales bas de laine’. (Cette extension a aussi introduit le type shamane, qui est maintenant une classe principale utilisée dans Lèveciel et partout dans le jeu). Jusqu'à l’apparition de cette extension, les gredins n’étaient qu’un ramassis disparate et éparpillé de bandits, de vandales et d’espions quand on se donnait la peine d’en identifier les classes. Après 2003, les gredins n’arrivaient toujours qu’au compte-goutte – il y en avait moins de 30 dans les blocs Kamigawa, Ravnica et Spirale temporelle réunis. Il fallut attendre le bloc Lorwyn pour voir arriver la déferlante.

Les gredins de Lorwyn : Trois espèces de malice et plus

Le folklore des contes de fées sur lequel l’environnement de Lorwyn est basé, est particulièrement bien adapté à une extension qui met les gredins en vedette. Le vol, le méfait préféré du traditionnel gredin est un thème central des contes de fées. Comme bonus, le vol en tant que crime subtil plutôt que violent s’accommodait à merveille avec le désir de l’équipe créative de trouver un ton plus décontracté pour Lorwyn. Les illustrations de Lorwyn et Lèveciel montrent des actes d’effraction, de supercherie et de menus larcins comme ses crimes les plus sévères comparés aux agressions autrement plus intenses des autres environnements.

Latchkey_FaerieLes gredins du peuple fée

En tant qu’enfants espiègles de ce plan et avec leur apparence proche des insectes, les færies de Lorwyn font de parfaits gredins. Ils se déplacent à l’aide des cercles de færies, ce qui leur permet une sorte de téléportation intraplanaire – astuce parfaite pour prendre la fuite (cette faculté d’apparaître et de disparaître est représentée par le fait que bon nombre de færies ont la capacité de flash). Les færies sont minuscules, la plupart d’entre eux ne dépassent pas 30 cm dans les grandes largeurs, ce qui leur permet de se glisser dans des endroits où d’autres ne voudraient pas les voir, comme les foyers d’un sangami ou l’oreille d’un géant. Et naturellement, les membres du peuple fée peuvent voler, ce qui leur procure une mobilité naturelle et les fait regarder de haut les autres races qui sont plus fortes qu’eux.

Auntie's SnitchLes gredins chez les boggarts

En dehors du bloc Lorwyn, il n’y a pas eu beaucoup de gobelins gredins dans l’histoire de Magic. En général, les gobelins ne sont pas la plus furtive des races mais les boggarts de Lorwyn sont des collectionneurs de sensations, ce qui les amène à faire tout leur possible pour mettre leurs sales petites griffes sur tout ce qui est nouveau, odorant et délicieux. La culture des boggarts est basée sur le partage de sensations avec leurs compagnons de terrier. Le seul crime qu’ils reconnaissent est le refus de partager. C’est pourquoi le comportement de type gredin leur vient tout naturellement. Ceci ne veut pas dire qu’ils soient particulièrement doués. Bien qu’ils aient un côté plus cleptomane sur ce plan, il leur manque souvent la discrétion pour y exceller. Il vous suffit de demander à Mudbutton Clanger.

Grimoire_ThiefLes gredins chez les suires

Les suires, les ondins des rivières de Lorwyn, sont parmi les créatures les plus raffinées et les plus intelligentes de ce plan. Ceci dit, ils sont aussi les plus doués en ce qui concerne les subterfuges et paroles à double sens. Ces queues de poisson aux langues de miel auront vite fait de vous embobiner et allègeront votre bourse avant que vous puissiez dire ‘Maman m’a dit de ne pas parler au peuple étrange des rivières’. De plus, le banc d’Encrebrasse se compose de suires prêts à sonder les fonds des Méandres obscurs, les mystérieux tunnels souterrains du système de rivière des Voies des Suires où le soleil ne brille jamais. La rumeur veut que les Méandres obscurs soient pleins de trésors mais les Encrebrasses qui s’y aventurent ont peut-être perdu tout lien avec la réalité.

Moonglove_WinnowerLes gredins des autres races

Quelques autres races explorent également les voies des voleurs. Le Moonglove Winnower (Vanneur à la digitale lunaire) représente un elfe dont la mission est la destruction des dysmèles, créatures trop laides pour avoir le droit de vivre. Il est armé de griffes attachées à ses doigts, qui sont ensuite enduites avec le poison de la fleur de la digitale lunaire (voir le courrier de la semaine d’aujourd’hui). Le Goldmeadow Dodger (Finaud d’Orprairie) est un des rares sangamis affublés du surnom de gredin – il a abandonné son vieux métier de soldat pour battre son propre record : échapper au plus grand nombre de géants possible. De cette manière, il continue la tradition d’insaisissabilité de ses lointains cousins Amrou.

War-Spike ChangelingDes gredins changelin ?

L’ambiance d’un changelin qui serait également gredin est plus difficile à expliquer. Les changelins, comme je les ai décrits ne sont pas par nature conspirateurs. Ils adoptent d’autres formes involontairement et par réflexe, comme des caméléons – bien qu’ils soient des changeformes, leur transformation reste évidente. De plus, leur ambiance est basée sur le fait qu’ils prennent l’apparence physique d’autres créatures, ce qui est étrange quand il s’avère que c’est en fait leur type de classe (comme gredin ou guerrier/shamane/druide, etc.) qui importe en termes de jeu. Quelle est l’ambiance d’un changelin qui compte comme gredin ?

Les changelins sont des imitateurs de premier ordre. Jamais personne ne croit qu’ils sont réellement des elfes ou des færies ou des Bosquérissons – mais ils en font une imitation assez convaincante pour que vous puissiez reconnaître ce qu’ils veulent représenter et même assez poussée pour qu’un changelin adopte quelques traits caractéristiques de ce qu’il imite. Jetez un coup d’œil sur le Shapesharer (Partageforme), un changelin assis près d’un géant en train de pêcher. Est-ce que le mimétisme du Shapesharer (Partageforme) lui permet de devenir un pécheur expérimenté ? Non – ce changelin n’a aucune idée au sujet de la psychologie de la truite ou des comportements des courants de la rivière. Par contre, sa forme visqueuse lui permet de simuler un vrai filet qui ne se révèle pas trop mal adapté pour réellement attraper quelques poissons. Un changelin qui a Moonglove Changeling se retrouve réellement avec quelques-unes des propriétés vénéneuses de la fleur (ici aussi, voyez plus bas pour plus de détails sur la digitale lunaire). Un changelin qui imite un groupe de papillons de nuit se verra pousser de réelles ailes semi-fonctionnelles.

Shapesharer
Moonglove Changeling
Mothdust Changeling

De la même façon, un changelin qui prendra par exemple la forme d’un gredin boggart, adoptera quelques-unes des propriétés de ce gredin. Après avoir observé l’anneau de clefs d’un Latchkey Faerie (færie rossignol), il pourrait lui pousser des doigts de passe-partout gélatineux qui fonctionneront à peu près dans certains cadenas. Il pourrait adopter l’allure agile et fonceuse d’une Pestermite (Harceleuse) ou les piquants d’un Prickly Boggart (boggart piquant) pour échapper à la capture. Il pourrait imiter Cloak and Dagger (la cape et la dague) d’un gredin, gagnant juste assez de l’essence de ‘gredinerie’ pour entrer en compte quand vous payez un coût d’incursion. Les changelins sont les imitateurs de Lorwyn, pas très bons en subterfuges mais assez bons acteurs pour faire l’affaire.

La galerie des gredins

Lèveciel nous offre d’excellentes illustrations de gredins.

Prickly Boggart
Prickly Boggart (Boggart piquant) illustration par Jesper Ejsing

Je vous ai déjà montré l’illustration de Jesper Ejsing Prickly Boggart (Boggart piquant) en janvier, mais je voulais la mentionner à nouveau. À mon avis, la peur est une capacité très rigolote à représenter dans une illustration. L’esquive de ce gredin est-elle le résultat de ses connaissances de coureur des bois ou de sa capacité de bluffer avec efficacité ? Non, rien de tout ça ! Il s’est juste couvert de piquants et ils sont très aiguisés ces piquants. Ne vous en approchez pas. Ça, c’est de la peur façon boggart.

Oona's Blackguard
Oona's Blackguard (Garde noire d’Oona) illustration par Kev Walker

Alors ça, ça a vraiment de la classe, et croyez-moi, ce n’est pas évident à faire passer pour une race aussi mignonne que les færies virevoltants. Mais ça, c’est le talent inimitable de Kev. J’adore la garde de sa fine rapière de ronce formée par la cupule d’un gland. J’adore son expression intimidante qui vous dit ‘Assez rigolé, passes-moi tes rêves ou nos arguments deviendront perçants’. Et j’adore son attache de cheveux barbelée. Bien sûr, elle ne fait que 30 centimètres, mais elle a du caractère à revendre.

Merrow Witsniper
Merrow Witsniper (Tireuse d’âme suire) illustration par Steve Prescott

On parle beaucoup du ‘storytelling’ - le fait de conter des histoires - dans l’équipe créative dans le sens où une illustration peut à elle seule raconter une scène entière, tout en la plaçant dans son contexte. Steve Prescott, qui est aussi un illustrateur accompli pour D&D, a ce talent de conteur. Regardez comment la Tireuse d’âme introduit un dard dans sa sarbacane ornée. Remarquez à quel point le shamane sangpyre à l’arrière-plan semble ignorant de ce qui se trame. Ce n’est pas facile pour un artiste de rendre une telle scène tout en obéissant à nos aboiements, du genre ‘assure toi de mettre l’emphase sur l’ondin, elle doit être l’élément central de l’illustration !’ et ‘les suires habitent les rivières, alors il faut qu’on puisse reconnaître une berge !’ et ‘le sangpyre ne devrait pas pouvoir voir la suire, elle devrait être derrière un rocher !’ et ‘on veut que l’illustration interpelle, alors il ne faudrait pas que son visage soit trop détourné du spectateur !’. Trouver le bon équilibre de tous ces éléments n’est pas facile. Et c’est pour ça que Steve est un de nos illustrateurs de choix.

Stinkdrinker Bandit
Stinkdrinker Bandit (Bandit de Puelasoif) illustration par Brandon Dorman

J’adore cette illustration. Le Stinkdrinker Bandit (Bandit de Puelasoif) confère à vos gredins non bloqués un gros bonus en force et en endurance, y compris lui-même. Comment faire passer l’impression d’une créature qui à la fois se faufile et frappe fort ? Ben, vous montrez un boggart caché derrière un arbre avec un gros fléau de carapace de tortue. Il se déplace furtivement puis il cogne. Et alors ? Parfois, raconter une histoire ne prend pas beaucoup de temps !

Cloak and Dagger
Cloak and Dagger (La cape et la dague) illustration par Daren Bader

Une rapide remarque au sujet de Cloak and Dagger (La cape et la dague) de Daren Bader. Normalement, une carte a trois noms durant sa durée de vie de recherche et de développement. Pour commencer, elle a son nom de garde-place, qui est souvent quelque chose dans notre jargon comme 'Agro Elfe’ – le nom donné par l’équipe de conception quand ils l’ont placée dans Multiverse, la base de donnée de cartes de recherche et développement. Une fois que la carte a reçu un concept et une description artistique sur laquelle un artiste basera son illustration, elle reçoit un nom de concept, comme par exemple ‘[Druid of Gilt-Leaf Wood]’ (Druide de la forêt de Feuilledor). Ce nom est vu par l’artiste et par les rédacteurs de textes d’ambiance quand ils créent l’illustration et le texte pour la carte. Finalement, elle reçoit son nom définitif après que les rédacteurs de texte d’ambiance soumettent leurs propositions et que le coordinateur de textes créatifs (moi-même) finalise le nom gagnant – comme par exemple ‘Leaf Gilder’ (Feuilledorien). Cloak and Dagger (La cape et la dague) est une des rares cartes de Magic qui a gardé son nom depuis le design initial jusqu’à l’impression et vous pouvez aisément voir pourquoi – il s’agit littéralement d’une dague (qui permet une augmentation de la force) et d’une cape (qui fait référence à la capacité linceul). Le sous-entendu clandestin de cette expression les relie à la mécanique de jeu comme étant un équipement pour gredin.

Lettre(s) de la semaine

Wren's Run Packmaster
Chèr Doug Beyer,

Comme tu es le nouveau gourou des ambiances, j’espère que tu pourras résoudre mon dilemme. Le Wren's Run Packmaster (Veneur de la Garenne du Roitelet) donne le contact mortel à vos loups. Dans quel contexte faut-il voir ceci ? Je n’arrive pas à me l’imaginer. J’espère que vous pouvez m’aider avec ce problème.

–Nathan S.

Bonne question, Nathan. Les elfes de Lorwyn utilisent d’infimes quantités d’une fleur blanche, appelée digitale lunaire, pour empoisonner leurs lames et leurs flèches. (voyez des cartes comme Lace with Moonglove (Arroser de digitale lunaire) et Moonglove Extract (Extrait de digitale lunaire)). Le veneur enduit les griffes de ses loups avec ce poison, ce qui rend mortel un simple toucher. Vous ne voulez certainement pas qu’un de ces bébés vous saute dessus.

Suite à l’article de la semaine dernière, Share the Spark, je voulais répondre à une autre lettre intelligente.

Dear Doug Beyer,

Beaucoup de rédacteurs nous conseillent ‘Aidez quelqu’un qui vient juste de commencer à jouer à Magic’ ou ‘Aidez quelqu’un qui voudrait commencer à jouer à Magic’. Mais si vous jouez dans l’ambiance et que votre couleur favorite est le noir, alors pourquoi les aider ? Si vous êtes supposé être un arpenteur qui utilise le mana noir, est-ce que vous n’en feriez pas vos proies en utilisant à votre avantage leurs maigres connaissances ?

–Sebastian B.

Tout à fait. J’irais jusqu’à dire que les mages d’alignement noir pourraient même être plus motivés à enseigner Magic aux autres que ceux alignés sur le blanc. Quel autre moyen trouveriez-vous, utilisateur de mana noir, avide de pouvoir que vous êtes, pour assembler votre clique de sous-fifres lanceurs de sort ? Quel autre moyen auriez-vous de corrompre vos apprentis et les amener à votre vision démente d’un multivers sculpté pour servir vos besoins ? Les leçons peuvent certainement se dérouler un peu différemment – vous pourriez enseigner à votre arpenteur en devenir qu’il y a une ‘taxe de booster’ dans les règles de Magic ou par exemple, vous pourriez lui apprendre que dans le format multijoueurs, il ne pourra jamais attaquer la personne qui lui a appris le jeu. Après tout, c’est la semaine des gredins – utilisez l’ambiance comme ça vous chante et dans votre propre intérêt. L’Awakening (Éveil) de l’intérêt chez une autre personne n’a pas besoin d’être un acte d’altruisme désintéressé. Allez, Mages noirs et créez votre armée de laquais arpenteurs pervertis !

Traduction Alexandre Klesen

Latest Feature Articles

FEATURE

2 Juillet 2019

Précis d'Avant-première Édition de base 2020 by, Gavin Verhey

De grands favoris. De nouveaux venus. Du Chandra en pagaille. Cela ne peut vouloir dire qu'une chose : c'est l'heure de l'Édition de base 2020 ! Que vous soyez un lanceur de sort novice ...

Learn More

FEATURE

6 Juin 2019

Précis d'Avant-première Horizons du Modern by, Gavin Verhey

Horizons du Modern est une extension de Magic complètement dingue. Des mécaniques d'un passé lointain ! Des slivoïdes ! De la neige ! Urza ! Et des cartes de nombreux plans différents ! ...

Learn More

Articles

Articles

Feature Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All

Nous utilisons des Cookies sur ce site pour personnaliser le contenu et les publicités, fournir des fonctionnalités de médias sociaux et analyser le trafic web. En cliquant sur OUI, vous acceptez nos Cookies. (Learn more about cookies)

No, I want to find out more