Le temps (ou sa Spirale) est de mon côté.

Posted in Feature on 4 Septembre 2006

By Rei Nakazawa

Avant de commencer, j’ai juste un avertissement pour vous tous, les joueurs de Magic : vos têtes sont sur le point d’exploser. Sérieusement, la R&D a vraiment pété un plomb sur le bloc Spirale Temporelle, tant du point de vue créatif qu’au niveau des mécanismes. Je travaille avec l’équipe créative de Magic depuis six ans. Durant cette période inoubliable, je me suis décroché la mâchoire de surprise à plusieurs reprises, mais jamais au même point que durant les derniers mois. Durant les trois prochaines extensions, Magic va prendre tout le monde par surprise : des vieux trucs du passé vont revenir, sous de nouvelles formes, des concepts que vous ne pensiez pas possibles vont apparaître et les règles de base de création vont être enfreintes en long, en large, et en travers. Que tout le monde attache sa ceinture, on est parti pour un sacré décollage !

Blind_Seer Mais tout cela est très logique, vu l’état dans lequel est Dominaria au moment où le rideau se lève. Et oui, pour la première fois depuis l’extension Fléau, Magic revient sur le plan de Dominaria, là où la plupart des scénarios liés à Magic ont vu le jour. Nous avons voyagé dans de nombreux univers divers et variés durant ces dernières années, mais il est temps de revenir là où tout a commencé. Spirale Temporelle satisfera tout le monde : les nouveaux joueurs auront un aperçu modernisé de l’histoire originelle de Magic alors que les vétérans pourront allumer un cierge à la mémoire des anciennes légendes. Et puis il y aussi des mécanismes bien sympathiques et des cartes plutôt pas mauvaises pour ceux que ça intéresserait.

Tout d’abord, laissez moi-vous rafraîchir la mémoire à propos de ce qui se passait la dernière fois que nous étions dans Dominaria. Le premier événement majeur à avoir fait trembler le monde fut l’épilogue explosif de la Guerre des Frères, qui fut raconté dans Antiquities. L’explosion du Silex golgothian a détruit l’île forestière d’Argoth et a plongé le monde dans une Ere Glaciaire qui aurait pu durer éternellement sans les efforts, entre autres, d’un vieil Archimage et d’un Arpenteur solitaire. Après cela, l’accident se produisit à Tolaria. Une expérience menée par le grand Arpenteur Urza tourna complètement de travers, provoquant une explosion qui ébranla la continuité du temps elle-même. Des « Courants temporels » apparurent, à l’intérieur desquels le temps s’écoulait à une vitesse différente du reste du monde. Des milliers d’années plus tard, l’effroyable Yaugzebul plaça son plan artificiel juste au dessus de Dominaria, déplaçant instantanément ses forces sur son ancienne planète pour une invasion massive. Son armée phyrexiane causa de lourdes destructions à la planète avant que leur terrible maître ne soit atteint par l’explosion causée par la puissante collection d’artefacts connue sous le nom d’Héritage. Finalement, un siècle après la fin de l’invasion, une explosion gigantesque d’énergie, issue d’un mystérieux artefact connu sous le nom de Mirari créa Karona, l’incarnation quasi divine de toute la magie de Dominaria.

Temple_of_the_False_God Nous avons pu observer tous ces événements via différentes cartes de Magic, et tous ont des conséquences plutôt sérieuses. Un monde aurait bien du mal à survivre à un seul d’entre eux, alors imaginez s’ils se produisent tous… Il y a forcément quelque chose derrière tout ça. Et nous y reviendrons plus tard.

Il y a un événement majeur dont je n’ai pas encore parlé : la disparition de continents entiers. Face à l’invasion phyrexiane, l’Arpenteur Tefeiri a décidé de sauver son peuple plutôt que de rester combattre, « déphasant » des morceaux entiers de Djamuraa et de Shiv. De nombreux joueurs se sont demandés ce qu’il était arrivé à Tefeiri et à son peuple, ainsi qu’à l’ensemble de Dominaria après la victoire de Khamal contre le faux dieu Karona. Spirale Temporelle répond à ces questions mais les réponses ne sont pas jolies – jolies.

Quand Tefeiri revient sur Dominaria, il découvre un monde ravagé, au bord de la destruction complète. Il s’est écoulé des siècles depuis les événements de Fléau et, même si les choses se sont améliorées immédiatement après la desctruction de Karona, la situation n’a cessé de se dégrader à partir de là. Le lien entre les terrains et le mana a été gravement endommagé par les différents cataclysmes. Cette « sécheresse du mana » a décimé la population et ravagé la faune et la flore. Les civilisations et les cités ont été remplacées par de petites enclaves de survivants retranchés et sans espoir. A peu près plus rien ne pousse sur cette terre désolée où des tempêtes de sel arrachent la chair de l’os et détruisent les pauvres plantations qui réussissent à pousser. Jamais la vie quotidienne sur Dominaria n’a été aussi désespérée.

Tefeiri commence à s’en vouloir, ainsi qu’aux autres Arpenteurs car il considère que ce sont eux les responsables de la tournure dramatique des événements, mais il a bien peu de temps à consacrer à la culpabilité. La trame de l’espace-temps a été sérieusement endommagée. Les dégâts ont commencé avec la Guerre des Frères et tous les drames qui se sont tenus depuis lors n’ont fait qu’empirer les choses. Cette instabilité s’étend sur plusieurs mondes et affecte de nombreux plans, mais c’est Dominaria qui est le plus touché. Là bas, la réalité elle-même s’est effritée, créant des rides temporelles par lesquelles le passé de Dominaria rattrape son présent, en faisant apparaître au hasard des gens, des objets et des monstres. C’est l’estocade finale pour un monde à l’agonie, à moins que Tefeiri et ses alliés ne parviennent à trouver un moyen de réparer les dégâts avant qu’il ne soit trop tard.


Illustration par Zoltan Boros & Gabor Szikszai

Compte tenu de son savoir et de sa puissance, il y a encore de l’espoir, mais il ne peut pas réussir seul. Tefeiri reçoit le renfort de nombreux personnages familiers, comme Djoïra, et de quelques nouveaux alliés tels que Venser, un artificier Urborg talentueux qui est parvenu à rassembler un savoir impressionnant à propos des machines et de Dominaria, en dépit de ses débuts modestes. Ils vont devoir prendre des décisions drastiques s’ils veulent remettre les choses d’aplomb. Les paradigmes créatifs habituels bien connus des joueurs de Magic risquent fort d’être modifiés à jamais. Mais quand la situation est à ce point dramatique, des solutions extrêmes doivent être envisagées. Dans le cas contraire, le monde que les joueurs ont connu pendant si longtemps est destiné à disparaître.


Illustration de Jeremy Jarvis

La situation de Dominaria et les événements que je viens de décrire ont fait de Spirale Temporelle un défi passionnant sur le plan créatif. Comme vous l’avez probablement deviné, le temps sera une notion fondamentale dans ce bloc, et cette première extension s’intéresse au passé de Dominaria. Les rides temporelles ont aspiré et transporté dans le présent des personnages et des choses qui n’avaient jamais été transposées sous forme de cartes jusque là. Mais ce n’est pas seulement de cette façon que le passé refera surface. Il y aura d’autres sortes de réminiscences. Par exemple, Urborg occupe toujours les ruines de la Forteresse de Wöhlrajh, ainsi que la Cité des Traîtres. Là-bas, les il-Kor, les il-Vec et les il-Dal arpentent toujours les rues en ruine, même si nombre d’entre eux se sont en partie rachetés au cours des longs siècles. Mais dans quelle mesure ont-ils changé depuis la dernière fois que nous les avons vus dans le bloc Tempête ? Simultanément, les derniers membres de la famille Capashen ont bataillé ferme pour garantir la survie des principes de Benalia. Dans les montagnes, même si le peuple kelde a été quasiment intégralement éradiqué, leur sang a survécu et coule dans les veines de Radha, un guerrier demi-elfe qui pourrait bien être le dernier espoir de Dominaria. Ceux d’entre vous qui ont joué et suivi le scénario de Magic durant ces années vont reconnaître bien des visages familiers parmi les nouveaux.

Sur ce, il est temps de parler de la carte preview ! Pour des raisons évidentes, toutes les cartes que j’ai présentées en preview sur Magicthegathering.com jusque là étaient des légendes, et cette carte ne sera pas une exception. Il y avait beaucoup de noms fameux, de visages familiers à propos desquels j’aurais pu écrire, mais compte tenu son rôle dans le bloc, je me devais de révéler un personnage en particulier :

Sans grande surprise, les trois nouveaux mots clefs introduits dans Spirale temporelle ont quelque chose à voir avec le temps ou la chronologie. Celui qui a le moins besoin d’explication apparaît sur la carte de Tefeiri : Flash. Il s’agit d’un mot clef désignant une capacité qui n’a, en réalité, rien de nouveau. Ainsi dénommé en l’honneur de la vieille carte de Mirage, Flash signifie simplement que vous pouvez jouer le sort à tout moment où vous pourriez jouer un éphémère. Cette capacité a transformé en Super Stars des cartes comme Grognards simiesques ou Meneuse de la griffe, mais Tefeiri avait besoin d’un peu plus de piment. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il en a effectivement plus.

Tefeiri a fait sa première apparition sur des cartes pendant Mirage. Depuis, des cartes comme Ride de la réalité ou Diablotin de Tefeiri constituaient des indices sur son omniprésence tant temporelle que spatiale. Ensuite, nous l’avons revu en tant qu’étudiant pendant le bloc alors que la contemplation du cours temporairement chaotique des événements de Tolaria façonnait sa destinée de magicien. Nous pouvons constater que son passe temps consistant à le modifier, le temps se retrouve sur le jeu de cartes. Tefeiri permet à vos créatures de se déplacer plus vite que leur ombre et pouvant être invoquées quand vous le désirez, tant que vous avez le mana nécessaire. Ceci permet quelques surprises plutôt déplaisantes pour vos adversaires, comme l’arrivée soudaine de bloqueur ou la transformation en éphémères de cartes dotées d’effets d’arrivée en jeu, telles que Nékrataal. Mais cette carte va encore plus loin, en empêchant vos adversaires d’utiliser ses propres surprises. Plus de Croissance gigantesque désagréable, de sorts de destruction qui gênent vos jolies attaques bien préparées, ni de contresorts ! Avec Tefeiri en jeu, le temps est vraiment de votre côté. Il a vraiment plus d’un tour dans son sac!!

En général, à ce moment dans mes articles sur la trame scénaristique du jeu, j’ai l’habitude de dire que tout va s’emballer et que la folie va vraiment commencer. C’est toujours vrai. Mais cela ne l’a jamais été autant que cette fois, et pas seulement du point de vue du scénario. Je prédis bon nombres de hoquets de surprises et de « C’est pas possible ! » un peu partout, pour les trois extensions à venir. Mais avec la surprise viendra une grande joie, comme les idées géniales accompagnent la folie. Je suis impatient de voir vos têtes face à ce qui va apparaître durant le cours de la prochaine année, et même plus tard via tout ce que cette extension va inspirer comme idées innovantes.

En attendant, profitez bien de tout ce que les rides temporelles ont à offrir, et ne soyez pas trop surpris par ce que sortira de la brume !

Latest Feature Articles

FEATURE

2 Juillet 2019

Précis d'Avant-première Édition de base 2020 by, Gavin Verhey

De grands favoris. De nouveaux venus. Du Chandra en pagaille. Cela ne peut vouloir dire qu'une chose : c'est l'heure de l'Édition de base 2020 ! Que vous soyez un lanceur de sort novice ...

Learn More

FEATURE

6 Juin 2019

Précis d'Avant-première Horizons du Modern by, Gavin Verhey

Horizons du Modern est une extension de Magic complètement dingue. Des mécaniques d'un passé lointain ! Des slivoïdes ! De la neige ! Urza ! Et des cartes de nombreux plans différents ! ...

Learn More

Articles

Articles

Feature Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All

Nous utilisons des Cookies sur ce site pour personnaliser le contenu et les publicités, fournir des fonctionnalités de médias sociaux et analyser le trafic web. En cliquant sur OUI, vous acceptez nos Cookies. (Learn more about cookies)

No, I want to find out more