Protéger la Reine

Posted in Feature on 9 Avril 2008

By Wizards of the Coast

L’essence même de Sombrelande est la révélation de secrets. Les nouvelles et bizarres identités de toutes les races de ce monde. L’émergence depuis leurs cachettes de créatures étranges et de demi-dieux.

Aujourd’hui nous révélons l’un des secrets les plus fondamentaux du plan – la nature d’Oona, reine des færies.

Si vous êtes un lecteur avide de textes d’ambiance – et j’aime à penser que, même si nos chemins se sont croisés durant une semaine de présentation de cartes en avant-premières, vous seriez fier d’être décrit ainsi – vous pourriez croire que vous savez déjà beaucoup de choses sur Oona. Les extensions Lorwyn et Lèveciel vous ont déjà laissé beaucoup d’indices.

Protégé par beaucoup de finesse et d’illusions, le vallon d’Elendra cache Oona, reine des færies.
(Secluded Glen (Vallon retiré))

Matriarche et Monarque

Pourquoi ‘Oona’ ? Le nom Oona vient directement du folklore Irlandais/Celte. Oona (parfois écrit Una ou Oonagh, selon la source) était la reine des fées. Belle et aux cheveux d’or, elle portait une robe scintillante de rosée qui brillait comme des diamants. Elle était l’épouse de Fin Bheara (ou Finvarra, ou Fionnbharr), le roi du pays des fées.Les færies semblent sorties de nulle part, mais en vérité elles fleurissent à partir du corps même d’Oona. Elle est une sorte d’ur- færie, un être composé de l’essence des færies et cependant plus importante qu’elles. Incarnation de la fertilité des færies, elle est l’être source qui donna naissance à leur race toute entière. Certains l’ont résumé par une simple analogie ‘elle est semblable à une fleur’, mais cela ne lui rends pas justice. Elle est un organisme composé de milliers de pétales, laissant éclore perpétuellement dans l’air environnant de minuscules enfants færies, tels des insectes, voletant dans le vallon d’Elendra pour tout polliniser.

Toute færie est le rejeton d’Oona et de la malice.
(Violet Pall (Voile violet))

La rosée d’Oona est si cristalline qu’elle permet de voir l’esprit d’une victime. (Dewdrop Spy (Espionne perle de rosée))


Illustration par Kev Walker

Je crois que c’était l’idée du directeur artistique de Magic Jeremy Jarvis que de faire de cette énorme créature florale la Reine des færies, à moitié reine de l’essaim et à moitié essaim lui-même, avec toutes ces fées insectes bourdonnant autour d’elle, la pollinisant. L’idée de la récolte des rêves et de leur apport à la Reine vint après, essentiellement à partir d’un dessin :


Croquis conceptuel par Jeremy Jarvis

Pense-bête :

  1. Oona est à l’origine des færies

Noir et Bleu (et un petit peu plus)

De toutes les races de Lorwyn, les færies sont la seule qui n’a pas changé d’affiliation de couleurs. Elles sont toujours bleues et noires de façon prédominante, exactement comme elles l’étaient des jours de Lorwyn. Elles volent toujours et certaines d’entre elles ont toujours le flash. Elles sont toujours capricieuses, malveillantes, et occasionnellement cruelles. Elles récoltent toujours les rêves des autres à travers le plan – bien que les rêves qu’elles fauchent soient devenus décidément plus sombres ces derniers temps.

Mistbind_Clique
Les færies de Lorwyn et de Sombrelande – le statu quo

Il y a cependant un petit changement avec les færies. Elles expriment un peu plus leur coté hiérarchique et honorable. Le passage du plan du jour à la nuit a placé Oona dans le siège du conducteur, consolidant le pouvoir placé entre ses mains. Elle ne désire pas abîmer le plan – loin de là. Elle veut juste être certaine qu’elle continuera à rester le principal patron de ce monde de contes de fées durant sa période nocturne. Ceci est représenté par l’apparition d’une paire de færies dans une nouvelle couleur, une couleur centrée sur la maintenance du statu quo. Elles restent certainement enracinées en bleu et noir, mais le pouvoir du mana hybride leur permet de glisser légèrement dans une nouvelle direction.

Les færies d’Oona montrent donc un nouveau sens du devoir dans Sombrelande (bien que ce soit principalement envers la Reine). D’un autre coté, la plupart des færies sont aussi vicieuses qu’elles l’ont toujours été. Leurs tours sont plus désagréables, leurs récoltes des rêves sont devenues encore plus fréquentes, et leurs actes sont encore plus difficiles à arrêter sous le couvert de la nuit. Oona elle-même est ainsi – après tout, elle est l’archétype à partir du quel la race fut modelée. Si on analyse la situation, les færies reçurent d’elle leur identité.

Les farces constantes des færies cachent une sorte de moquerie plus subtile : l’influence d’Oona, leur reine cachée.
(Faerie Tauntings (Moqueries des færies))

Pense-bête :

  1. Oona est à l’origine des færies
  2. Oona est d’alignement noir et bleu

Le Trésor Onirique

Le plan autrefois appelé Lorwyn, désormais nommé Sombrelande, est un monde de contes des fées, et Oona est la Reine des færies. Tout particulièrement maintenant que les elfes ont perdu leur place en tant que magnifiques tyrans de ce plan, la domination d’Oona se répand. Même maintenant – même si les géants sauvages, les malicieux puccas, les monstrueux kelpies, et les demi-dieux inspirant le respect se sont réveillés de leur sommeil imposé par le soleil – Oona reste l’une des forces les plus puissantes de ce monde. Et ceci grâce à une chose : l’information.


Illustration par Chippy

Oona est l’un des rares êtres de ce plan à garder ses souvenirs lors du passage de l’Aurore. Cela lui a permis de développer une stratégie couvrant tout le plan, à la fois dans la lumière et dans les ténèbres – mais cela lui permet aussi de réaliser qu’elle a beaucoup à perdre. Oona a commencé à sévir sur le plan, faisant éclore toujours plus de serviteurs færies afin de contenir certains éléments rebelles qui menaçaient ses plans. Ses færies lui apportent les rêves de tout un plan, lui permettant de créer une sorte de trésor onirique au fond d’elle-même constitué de tout ce qui se passe dans le monde. En réalité ses færies lui servent d’yeux et d’oreilles dans les terres au delà de son Vallon d’Elendra protégé par ses illusions.

Dans les profondeurs du Vallon d’Elendra s’épanouit Oona, reine des færies, nourrie de secrets et fécondée par les rêves volés.
(Oona’s Prowler (Rôdeur d’Oona))

Le chant d’Oona invite au dîner. Toutes les færies rentrent au bercail, mais c’est Oona qui festoie des rêves et des rumeurs qu’elles lui rapportent.
(Distant Melody (Mélodie lointaine))

Pense-bête :

  1. Oona est à l’origine des færies
  2. Oona est d’alignement noir et bleu
  3. Oona est l’ultime voleuse de rêves

Le Pouvoir Ultime du Faerievers

Enfin, Oona concentre une grande partie de la magie du plan. Elle est une maîtresse des illusions et d’autres magies qui font d’elle une des forces subtiles et puissantes de ce monde. Si elle devait être enlevée ou incapacitée, beaucoup de choses changeraient dans Sombrelande. Ses souvenirs de Lorwyn intacts, son réseau de færies rassemblant pour elle des informations nuit après nuit, et sa maîtrise de la magie font d’Oona la plus grande force politique de ce plan.


Illustration par Thomas Denmark

Pense-bête :

  1. Oona est à l’origine des fées
  2. Oona est d’alignement noir et bleu
  3. Oona est l’ultime voleuse de rêves
  4. Oona est très puissante

Faites place à la Reine

Sans plus de cérémonie, permettez moi de vous présenter à Sa Majesté.

Oona, reine des færies

Alors, vous rappelez-vous de toutes les choses dont vous deviez vous souvenir ?

  1. Oona est à l’origine des færies

On l’a. Elle crée des jetons créatures Peuple fée et gredin. Vous pouvez voir de petites færies éclore de sa forme florale. Elle est la vraie origine de toutes les færies du plan, et sa carte montre pleinement cette fertilité féerique.

  1. Oona est d’alignement noir et bleu

Exactement. Elle coûte – tout à fait jouable dans deck bleu, un deck noir, ou n’importe quelle combinaison à partir de ceux-ci, grâce au pouvoir du mana hybride. Elle souligne clairement de son propre coût en mana les affiliations colorées de sa race sans pour autant demander trop de chaque couleur. Elle est monarque, mais pas despote.

  1. Oona est l’ultime voleuse de rêves

Oona fait bourgeonner de nouvelles færies, mais seulement lorsqu’elle taillade la bibliothèque d’un adversaire. Elle peut être une puissante ‘meule’ – épuisant les cartes de votre adversaire, en tant que condition alternative de victoire – ou simplement une mécanique d’espionnage. Oona aime connaître tous les secrets sur tout ce qui se déroule dans son monde. Avec sa capacité de dévoration de bibliothèque, elle peut révéler le plan de jeu de votre adversaire aux yeux de tous, et ajouter ces secrets à son trésor onirique.

  1. Oona est très puissante

C’est une 5/5 volante pour 6 manas. Elle frappe aussi fort qu’un dragon. Elle peut faire éclore des færies même si elle est engagée, ce que veut dire qu’elle pas besoin de choisir entre attaquer et utiliser sa capacité (c’est à toi que je pense, Visara).

Oona, reine des færies
Illustration d’Oona, reine des færies par Adam Rex

La lettre de la semaine

La lettre qui nous occupe aujourd’hui vient de Jindrich, qui nous demande ce que sont devenus les changelins après l’Aurore.

Cher Doug Beyer,
À propos de votre article ‘Le balancier des ombres’:
Parlez-nous des changelins. Pourquoi ont-ils disparu de Sombrelande ?
--Jindrich K.

Merci pour votre question, Jindrich. Beaucoup de monde m’a demandé la même chose. L’Aurore est un évènement cosmologique qui a causé un grand bouleversement, transformant de nombreuses races en des versions déformées et sombres d’elles-mêmes. Elle a aussi entraîné l’apparition d’autres créatures auparavant inexistantes sur Lorwyn, telles que les puccas, les kelpies, les demi-dieux, et encore d’autres bizarreries folkloriques que vous verrez bientôt. Mais tandis que certaines créatures faisaient leur apparition, d’autres disparaissaient de Lorwyn qui devenait Sombrelande. Ceux que nous connaissons sous le nom de changelins ne sont plus là.

Maintenant, est-ce que cela veut dire qu’ils ont complètement disparus, ou qu’ils ont simplement changé d’une quelconque façon ? Ils sont, après tout, des caméléons changeformes. Est-il possible qu’ils rôdent quelque part sur Sombrelande dans une nouvelle incarnation ? La nouvelle illustration de ***CENSURÉ*** représente Velis Vel, la demeure ancestrale des changelins, mais dans sa version Sombrelande, inondée. Se reflète à sa surface un ‘écho’ magique d’un monde oublié, un monde ensoleillé d’arbres verdoyants et de ciel bleu. Il ne semble être question d’aucun changelin, mais peut être sont-ils allés loin en sous-sol, que ce soit littéralement ou métaphoriquement.

Je vais vous dire : l’Aurore était principalement une force de changement, pas d’annihilation. Bien que le paysage de Sombrelande soit radicalement différent, de très nombreuses choses qui y vivent ont une ‘étincelle dans les yeux’ qui reflète le monde disparu de Lorwyn. Peut-être qu’un jour, nous verrons des indices laissant à penser que les changelins vivent sous une nouvelle forme plus sinistre.

Revenez la semaine prochaine, lorsque j’explorerais certains des tous nouveaux types de créatures Sombrelande.

Traduit par Émilien Wild

Latest Feature Articles

FEATURE

2 Juillet 2019

Précis d'Avant-première Édition de base 2020 by, Gavin Verhey

De grands favoris. De nouveaux venus. Du Chandra en pagaille. Cela ne peut vouloir dire qu'une chose : c'est l'heure de l'Édition de base 2020 ! Que vous soyez un lanceur de sort novice ...

Learn More

FEATURE

6 Juin 2019

Précis d'Avant-première Horizons du Modern by, Gavin Verhey

Horizons du Modern est une extension de Magic complètement dingue. Des mécaniques d'un passé lointain ! Des slivoïdes ! De la neige ! Urza ! Et des cartes de nombreux plans différents ! ...

Learn More

Articles

Articles

Feature Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All

Nous utilisons des Cookies sur ce site pour personnaliser le contenu et les publicités, fournir des fonctionnalités de médias sociaux et analyser le trafic web. En cliquant sur OUI, vous acceptez nos Cookies. (Learn more about cookies)

No, I want to find out more