Noir c’est Noir, treize ans plus tard

Posted in Making Magic on Juillet 27, 2015

By Mark Rosewater

Working in R&D since '95, Mark became Magic head designer in '03. His hobbies: spending time with family, writing about Magic in all mediums, and creating short bios.

Pendant cinq semaines d’affilée, je vais revenir sur une série de cinq articles sur la philosophie des couleurs que j’avais rédigés il y a de cela treize ans. Voici deux semaines, j’ai parlé de Blanc (« Le retour du grand Blanc »), et la semaine passée, j’ai parlé de Bleu (« Profondément Bleu, revu et corrigé »). Aujourd’hui, je vous parlerai de Noir.

Pour chacune des couleurs, je vais poser les mêmes six questions qu’à l’époque, mais avec une réflexion un peu plus aboutie. Les voici :

• Que désire cette couleur ? Quel est son but ?

• Quels moyens emploie cette couleur pour atteindre ses objectifs ?

• Quelles sont les préoccupations de cette couleur ? Que représente-t-elle ?

• Que déteste cette couleur ? Quelle motivation négative anime cette couleur ?

• Pourquoi la couleur apprécie-t-elle ses alliés et déteste-t-elle ses ennemis ?

• Quelle est la plus grande force et la faiblesse la plus marquée de cette couleur ?

Et c’est parti.

Que désire cette couleur ? Quel est son but ?

Noir cherche le pouvoir.

Réanimation cruelle | Illustration par Miles Johnston

Quand Noir regarde les autres couleurs, il remarque que chacune d’elles voit le monde comme elle le voudrait. Noir est le seul réaliste du lot, la seule couleur à observer et percevoir le monde tel qu'il est réellement. Un individu est libre d’avoir ce qu’il veut, du moment qu’il est capable de l’obtenir et de le garder. Cela signifie que le pouvoir est la ressource la plus importante, car il est LE facteur qui peut garantir votre capacité de contrôler votre vie, et par conséquent votre bonheur.

Tout le monde doit bien comprendre que Noir n’a pas rendu le monde cupide. Le monde l’était déjà et Noir a seulement appris comment y prospérer. Noir a deux importants facteurs qui agissent en sa faveur. Premièrement, il comprend et accepte le système mieux que quiconque. Et deuxièmement, Noir ne s’impose aucune restriction qui rendrait sa course au succès plus difficile.

La philosophie de Noir est très simple : Personne n’est plus apte à veiller sur ses propres intérêts que l’individu lui-même. Si tout le monde œuvre pour son intérêt propre, vous avez donc créé un système où chacun bénéficie réellement de quelqu’un pour veiller sur lui. De plus, le système de Noir permet de donner à chacun une chance de réussir. Tout le monde réussira-t-il ? Bien sûr que non—mais là encore, ce n’est pas la faute de Noir. C’est juste comme ça que le monde fonctionne.

Les faibles vont échouer. C’est pour ça qu’ils sont faibles. Faire quoi que ce soit pour les aider ne fera que prolonger l’inévitable, et augmentera le risque d’échouer à leurs côtés. Ça n’a rien de personnel. Noir fait ce qu’il faut pour réussir. Si certains sont incapables de le faire, alors ils méritent leur destin. D’autres y voient une profonde insensibilité, alors que Noir est simplement pragmatique.

Il y aura toujours ceux qui vont souffrir. Et encore une fois, Noir n'y est pour rien. C’est un fait incontournable de la vie. Noir est simplement la seule couleur qui reconnaît la vérité et agit en conséquence.

Quels moyens cette couleur emploie-t-elle pour atteindre ses objectifs ?

Noir est convaincu que la clé du succès est la capacité de pouvoir tirer profit de toutes les opportunités. D’autres couleurs inventent des raisons pour lesquelles elles ne peuvent pas faire ceci ou cela. Noir n’a pas cette limitation. S’il a besoin de quelque chose, rien ne doit se mettre en travers de sa route. Cela signifie aucun tabou, aucune restriction, ni de règle ou de morale, pas de sympathie, aucune hésitation et jamais de regrets. S'il voit quelque chose qui fera avancer ses plans et l'aidera à acquérir plus de pouvoir, il le prend.

Noir regarde les autres se créer des raisons pour lesquelles quelque chose serait interdit. Il ne peut pas se permettre de telles faiblesses. La vie est dure. Il faut profiter de chaque opportunité, quel qu’en soit le prix. Ces choix sont souvent exorbitants, mais c’est le prix à payer pour le succès—accepter que ce dont vous avez besoin a un prix et qu’il faudra payer.

Obscure prétention | Illustration par Igor Kieryluk

En raison de cette philosophie, Noir utilise de nombreuses ressources que les autres rejettent. Par exemple, une des armes les plus efficaces de Noir est la mort. Les autres couleurs trouvent que c’est « mal » de jouer avec une telle force, mais pour Noir, le vrai crime serait de ne pas utiliser une ressource aussi puissante que la mort.

C’est une des raisons pour lesquelles Noir est si concentré sur lui-même. Les coûts se traduisent souvent en sacrifices d’autrui pour votre propre avancement. Noir est toujours prêt à faire cet échange, car il pense toujours en premier lieu à lui-même. Les faibles doivent tomber pour permettre aux forts de s’épanouir.

D’autres essayeront de présenter les choix de Noir comme quelque chose de fondamentalement mauvais, mais Noir comprend que ce sont les résultats qui comptent, pas les perceptions. Se préoccuper de ce que les autres pensent de vous est une faiblesse.

Quelles sont les préoccupations de cette couleur ? Que représente-t-elle ?

Voici quelques préoccupations de Noir ainsi que leurs raisons :

La mort—La mort est une force puissante et vigoureuse qui est ignorée par la plupart des autres couleurs à cause de tabous. Noir ne se préoccupe pas de tabous. Noir se préoccupe des résultats, et la mort est un outil efficace. C’est pourquoi la mort est devenue une arme majeure pour lui.

Les morts-vivants—La mort n’est pas nécessairement une fin mais souvent un début. Noir n’utilise pas seulement la mort mais aussi des choses mortes. Certaines couleurs rechignent à utiliser les morts, mais Noir sait qu’ils font d’excellents serviteurs.

Servant mort-vivant | Illustration par James Zapata

L’amoralité —Noir n’est pas immoral, car il nie jusqu’au concept même de moralité. La moralité est une invention humaine qui doit permettre aux faibles de justifier une fausse position de force pour dominer ceux qui sont plus forts qu’eux. La vie n’est pas divisée en bien et mal, mais plutôt en ce qui doit être fait et ce qui n’a pas besoin de l'être.

La peur—Noir a découvert qu’entre toutes les émotions, c’est la peur qui lui permet le plus facilement d’obtenir ce qu’il veut. La peur sait motiver les gens à faire n’importe quoi pour pouvoir s’éloigner de ce qui les effraie. Noir y voit un outil très efficace dont il use et abuse.

La tristesse/la dépression—Quand vous voulez faire agir quelqu’un rapidement, vous utilisez la peur. Quand Noir veut rendre quelqu’un inactif, c’est cette émotion qu’il emploie.

La douleur—C’est un autre moyen très efficace pour motiver, mais les autres couleurs l’évitent. Quand vous disposez d’un moyen simple pour vous faire obéir, pourquoi ne pas vous en servir ?

La torture—Noir ne se refuse jamais un outil efficace.

Les ténèbres—Premièrement, dans l'obscurité, personne ne sait ce que vous faites, ce qui permet à Noir de se tirer de bien des situations. Deuxièmement, les gens ont peur des ténèbres et c’est un avantage à ne pas négliger. Troisièmement, le type de créatures que Noir utilise d’habitude vit et s’épanouit souvent dans les ténèbres. Pour finir, elle aide à dissimuler les choses, ce qui est tout à l’avantage de Noir pour atteindre ses objectifs.

Les maladies—Tout comme la mort, les maladies sont une force puissante et vigoureuse que la plupart des autres couleurs évitent à cause de tabous ridicules. Les maladies sont efficaces, se répandent facilement et affaiblissent—encore des choses qui agissent en faveur de Noir.

La décrépitude/l’entropie—Tout s’affaiblit avec le temps. Noir y trouve une autre force naturelle qu’il peut utiliser à son avantage.

Le parasitisme—Les forts profitent des faibles. Ceci est vrai à toutes les échelles.

Les insectes/les araignées—Certains évitent les petites bêtes qui grimpent et qui piquent. Une raison de plus pour que Noir s’en serve.

La vermine—Elle effraie et répand des maladies. C'est gagnant-gagnant.

Vermine des évacuations | Illustration par Trevor Claxton

La corruption—Les individus sont fondamentalement égoïstes. Noir tire avantage de cette vérité universelle en incitant d’autres à agir à leur avantage tout en aidant Noir.

L’impureté/la contamination—La pureté demande beaucoup d’efforts, alors qu’il en faut très peu pour une contamination. Prenez un tonneau d’eaux usées, ajoutez un verre de vin et vous avez des eaux d’égout. Maintenant, prenez un tonneau de vin et ajoutez un seul verre d’eaux usées, et vous avez aussi des eaux d’égout. Une petite contamination peut avoir de grandes conséquences pour aider Noir à atteindre ses objectifs.

La dégradation—Noir est décidément plus doué pour dégrader les choses que pour les créer.

La tromperie—De nombreux individus accordent une valeur à la vérité. Ils sont stupides. Cette illusion que la vérité est une force digne de confiance est une véritable opportunité à saisir.

La Manipulation—Si on ne se montre pas prêt d’agir selon vos désirs parce que vous le demandez gentiment, alors cessez d’en faire gentiment la requête. Ici aussi, l’intérêt personnel peut être utilisé pour amener autrui à agir selon vos besoins.

La pensée machiavélique (« la fin justifie les moyens »)—Le moyen utilisé n’a aucune importance. Ceux qui y attribuent une valeur gaspillent leurs forces au mauvais endroit. Qui s’occupe du pourquoi, du qui ou du comment ? Finalement, il n'y a que le résultat qui compte.

L’individualisme—La philosophie de Noir, basée sur l’autonomie personnelle insiste sur l’importance pour chaque individu de pouvoir s’occuper correctement de lui-même.

La destruction (réfléchie)—Les faibles s’intéressent à ce qui prend plus de temps et d’énergie. Les puissants comprennent où réside la véritable force. La destruction est beaucoup plus facile que la création. Pour cette raison, Noir se fie à la destruction en tant qu’outil pour arriver à ses fins. Il faut savoir qu’à la différence de Rouge, cette destruction n’est pas un acte myope à court terme, mais fait partie d’un objectif plus global.

Le sacrifice des autres—Parfois, il faut faire des sacrifices pour arriver à ses fins. Il faut toujours commencer par autrui.

Ulcération | Illustration par Johann Bodin

Le sacrifice de parties de soi-même—Il faut cependant savoir qu’il est parfois nécessaire de se sacrifier soi-même. Et ce qui différencie Noir, c’est sa volonté de le faire lorsque cela se révèle être le moyen le plus efficace.

L’exécution—Si on peut en faire un spectacle suffisamment impressionnant, la mort peut être très motivante pour ceux qui y réchappent.

L’égocentrisme—Si vous êtes celui qui est le plus important, pour quelle raison ne passeriez-vous pas plus de temps et d’énergie sur vous-même ?

Que déteste cette couleur ? Quelle motivation négative anime cette couleur ?

Noir ne supporte pas quand on rejette les vérités fondamentales de la vie. Il y a par exemple ceux qui n'œuvrent pas pour leur bien personnel, mais plutôt pour celui des autres, et ceci à leurs propres dépens. Noir voit en eux des idiots–des idiots dangereux, car ils privent Noir de son moyen de les motiver. La peur, la douleur, la menace de mort—que pouvez-vous faire quand un individu est prêt à souffrir plutôt qu’à faire ce que vous voulez qu’il fasse ?

Fiole de cœur d'ange | Illustration par Chippy

Noir est déconcerté par les diverses forces intérieures qui font agir les personnes contre leur propre intérêt. D’un côté, Noir est intrigué et se demande s’il pourrait apprendre quelque chose de ces forces pour piéger des individus et les porter à croire qu’ils veulent faire eux-mêmes ce que Noir leur demande. Mais ces forces l’effrayent aussi, car elles minent de nombreuses certitudes sur lesquelles toute sa philosophie est basée.

Pourquoi cette couleur apprécie-t-elle ses alliés et déteste-t-elle ses ennemis ?

Noir voit en Bleu un compagnon qui comprend la nécessité d’utiliser la manipulation et la supercherie pour arriver à ses fins. Il apprécie la valeur que Bleu donne aux informations et la manière dont celui-ci utilise ces dernières pour atteindre ses objectifs. Il comprend le désir de Bleu d’examiner le monde avec un détachement émotionnel et d’agir de façon parfois incompréhensible aux yeux de tous les autres. Il aime aussi son penchant pour la technologie et sa volonté de toujours trouver de nouveaux outils pour accomplir sa mission. Noir apprécie moins que Bleu s’engage parfois pour le bien du groupe plutôt que pour celui de l’individu. Il n’aime pas non plus que Bleu soit souvent plus motivé par le désir d’apprendre que par l’intérêt personnel.


Noir voit en Rouge un compagnon qui n’a pas peur d’utiliser son côté destructeur. Il apprécie le fait qu’il prenne des décisions en son for intérieur et qu’il sache mettre son propre intérêt en avant. Noir approuve la détermination de Rouge à utiliser la violence et la douleur pour encourager les autres à voir les choses à sa façon. Il aime aussi que Rouge soit capable d’ignorer ce que pensent les autres de lui, et de faire ce qui lui semble être la bonne manière d’agir. Il n’aime pas que Rouge soit si myope et agisse souvent sans comprendre les possibles répercussions. Noir n’aime pas non plus que Rouge soit parfois prêt à se sacrifier pour ceux qu’il aime.


Noir pense que Blanc est dangereux. Il dorlote les faibles et les encourage à travailler ensemble. Plus dingue encore, il a créé un outil insidieux, la morale, pour convaincre les individus d’agir à l’encontre de leur intérêt personnel. Noir comprend que Blanc est un ennemi astucieux qui doit être maîtrisé pour ne pas mettre en danger tous les efforts de Noir. Blanc est maître de la propagande et a convaincu le monde entier que Noir est « Le Mal » qui doit être arrêté à tout prix. Noir apprécie l’ingéniosité des agissements de Blanc, mais il n’aura de répit que lorsque Blanc et tous ses acolytes seront morts.


Noir reconnaît que Vert est tout aussi dangereux, mais de façon plus subtile. Vert utilise des ressources que Noir contrôle moins bien. Les animaux agissent par exemple en suivant leur instinct et ne peuvent donc pas être facilement motivés par l’intérêt personnel. Vert dispose aussi d’outils qui agissent directement contre ceux de Noir. La vie contre la mort, la croissance contre la décrépitude. Tout comme Blanc, Vert est tourné vers la communauté et capable d’assembler des hordes de créatures qui peuvent submerger les ressources de Noir. Et puis, d’un point de vue philosophique Vert se place à l’opposé d’un élément important de la philosophie de Noir : la conviction que les individus peuvent choisir leur propre voie. La nature déterministe de Vert contredit la conviction fondamentale de Noir dans le libre-arbitre.

Quelle est la plus grande force et la faiblesse la plus marquée de cette couleur ?

La plus grande force de Noir réside dans sa volonté de faire tout ce qui est nécessaire pour arriver à ses fins. Pour lui rien n’est hors limites, ce qui complique la vie de ceux qui veulent le combattre. Noir est prêt à faire ce que d’autres couleurs ne feront jamais. D’un autre côté, cette volonté d’être prêt à agir de la sorte peut souvent mettre Noir dans le pétrin. Il prendra des risques calculés qui vont parfois lui nuire. D’une certaine façon, son plus grand ennemi n’est pas une des autres couleurs mais bien lui-même.

Liliana, nécromancienne provocatrice | Illustration par Karla Ortiz

Quelques exemples de personnages d’affinité noire de la culture pop récente

Ramsay Bolton (Le Trône de Fer/Game of Thrones)

La torture, le mensonge et des actes innommables—Ramsay n’obtient pas seulement toujours ce qu’il veut, mais il aime regarder les autres souffrir dans sa quête. Ramsay ne pense qu’à Ramsay.

Sarah Manning (Orphan Black)

Sarah a ses priorités, qui sont elle-même et sa fille. Elle est prête à tout pour s’assurer qu’elles auront ce qu’il leur faut. Elle mentira, volera et trahira la confiance des autres—elle est prête à tout.

Fish Mooney (Gotham)

Fish veut ce qu’elle veut, et gare à ceux qui se trouveront sur son chemin. Elle prétendra être de votre côté, mais à l’instant où ce sera à son avantage, elle vous poignardera dans le dos.

Voldemort (Harry Potter)

Voldemort est un individu vraiment prêt à n’importe quoi pour survivre. Il n’a pas de code éthique, pas de loyauté et pas la moindre trace de décence. Son seul souci est d’avoir ce qu’il veut.

Rocket Raccoon (Les Gardiens de la Galaxie)

Rocket est un voleur et une canaille qui ne se préoccupe que de Rocket. S’il se trouve de votre côté, c’est clairement parce que vous l’aidez à obtenir ce qu’il veut.

Nega-Flash (The Flash)

Si Eobard Thawne doit réécrire le temps lui-même pour arriver à ses fins (surtout pour retourner dans le futur) il le fera, trahissant la confiance de tous ceux qu’il côtoie.

Bart Simpson (Les Simpson)

Bart ne se préoccupe pas seulement de Bart avant tout, mais il le fait en voyant quelle peine et quelles souffrances il peut infliger à ceux qui l’entourent, et il se régale des malheurs des autres.


Back in Black

Maintenant vous savez ce qui compte pour Noir. Chaque semaine traitant de la philosophie des couleurs, j’ai hâte de connaître vos réactions et vos avis par mon email ou par n’importe lequel de mes médias sociaux (Twitter, Tumblr, Google+ et Instagram).

Rejoignez-moi la semaine prochaine quand on parlera de Rouge.

D’ici-là, je vous souhaite d’apprendre l’importance de parfois penser à vous-même en premier.


« En route pour le travail n°246—Premiers voyages »

Ce podcast vous parlera de mes trois voyages effectués pour Wizards of the Coast avant que je ne commence à travailler pour l’entreprise à plein temps.

« En route pour le travail n°247—Arbitrage »

Pendant de nombreuses années, j’étais un arbitre de niveau 4, et engagé activement dans le programme d’arbitrage. Dans ce podcast, je parle de mon expérience à cette époque.

Latest Making Magic Articles

MAKING MAGIC

Informations sur la Destruction, troisième partie by, Mark Rosewater

Ces deux dernières semaines (première partie et deuxième partie), j'ai partagé avec vous des anecdotes de création carte-par-carte de L'Âge de la Destruction. Il y a encore beaucoup de ch...

Learn More

MAKING MAGIC

Informations sur la Destruction, deuxième partie by, Mark Rosewater

La semaine passée, j'ai commencé mes anecdotes de création carte-par-carte de L'Âge de la Destruction. J'ai encore de nombreuses choses à vous raconter, alors commençons. Avemain intrépi...

Learn More

Articles

Articles

Making Magic Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All

We use cookies on this site to enhance your user experience. By clicking any link on this page or by clicking Yes, you are giving your consent for us to set cookies. (Learn more about cookies)

No, I want to find out more