Votre premier tournoi

Posted in Beyond the Basics on 23 Février 2017

By Gavin Verhey

When Gavin Verhey was eleven, he dreamt of a job making Magic cards—and now as a Magic designer, he's living his dream! Gavin has been writing about Magic since 2005.

Les tournois de Magic font partie de ce qu’il y a de plus amusant quand on joue à ce jeu.

Je me rappelle quand je suis allé dans un magasin pour mon premier tournoi Magic il y a environ seize ans. Je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. J’ai même failli ne pas y aller. Une attaque de panique m’a noué l’estomac. Mais j’ai pris une bonne inspiration et en tenant mes cartes bien serrées, j’ai poussé la porte.

À quoi devais-je m’attendre ?

Il s’est avéré qu’il n’y avait rien à craindre. Toutes mes inquiétudes ont fondu comme neige au soleil et je me suis amusé comme un petit fou ! J’ai joué des parties et j’ai rencontré des personnes que je n’aurais jamais eu l’occasion de connaître autrement. J’ai commencé à y retourner semaine après semaine.

Avance rapide jusqu’à aujourd’hui. Plusieurs de mes meilleurs amis et de mes souvenirs les plus précieux viennent de mes participations à des tournois de Magic. Et je ne les aurais peut-être jamais rencontrés si je n’avais pas eu le courage de passer cette porte.

En même temps, j’aurais bien aimé savoir à quoi m’attendre en me lançant.

Peut-être avez-vous déjà beaucoup joué à Magic, mais vous n’avez pas encore franchi le pas vers le jeu en magasin ? Peut-être qu’un tournoi a éveillé votre curiosité et vous voudriez savoir à quoi vous attendre ? Ou peut-être venez-vous de débuter dans Magic et partez-vous pour votre premier évènement, mais tout comme moi vous vous sentez un peu nerveux ?

C’est le sujet de l’article d’aujourd’hui : vous expliquer les bases du déroulement d’un tournoi de Magic en magasin !

Maintenant, avant de poursuivre, je devrais faire remarquer qu’il y a toujours des exceptions. Il m’est impossible de prendre en compte tout ce que fait chaque magasin au monde. Mais l’écrasante majorité des tournois Magic qui se tiennent en magasin, comme le Friday Night Magic, fonctionneront de cette manière. Si vous cherchez des renseignements plus spécifiques, renseignez-vous toujours auprès du magasin dans lequel vous vous rendez.

Tout cela étant clarifié, commençons sans tarder !

Le format

La toute première chose à laquelle s’intéresser avant de participer à un tournoi est de savoir quel format il concernera.

Magic peut être joué d’une multitude de façons. Différents formats de tournoi se prêtent à des styles de jeu légèrement différents (et vous pouvez en apprendre plus sur tous les formats ici).

Je vais vous aider à réduire la sélection possible en vous assurant que la plupart des évènements en magasin vont être du Standard, du Booster Draft ou du Paquet scellé. Savoir de quel format il s’agit aura une influence sur ce que vous devrez apporter.

Le Standard est un format dans lequel seules les cartes Magic datant des 2 dernières années sont légales. (Vous pouvez voir ici quelles extensions sont légales en Standard en ce moment.) Pour ce format, vous apportez votre propre deck. Revérifiez toutes les cartes de votre deck pour vous assurer qu’elles soient légales pour le format. Si vous avez commencé il y a relativement peu de temps et que vous avez seulement acheté quelques-unes des dernières extensions, alors tout dans votre deck devrait être O.K.— mais ça ne peut jamais faire de mal de revérifier.

Le Booster Draft et le Paquet scellé, de leurs côtés, sont des formats de tournoi très appréciés pour lesquels vous n’aurez même pas besoin d’apporter votre propre deck. On vous fournira plutôt plusieurs boosters et vous construisez votre deck sur place.

En Paquet scellé, vous ouvrez six boosters et vous construisez un deck de 40 cartes à partir de ces boosters (plus autant de terrains de base que vous voulez). Tout simple. Vous pouvez en apprendre davantage sur le Paquet scellé ici.

En Booster Draft, vous recevez trois boosters et êtes assis autour d’une table avec plusieurs autres joueurs (huit en général). Vous ouvrez un de vos boosters, sélectionnez une carte de votre choix pour votre deck à 40 cartes, puis passez le reste au joueur à votre gauche. Vous répétez ce processus encore et encore jusqu’à ce que finalement toutes les cartes (et tous les boosters) soient utilisées et vous vous retrouvez avec une pile de cartes avec lesquelles construire votre deck Vous pouvez lire davantage sur le Booster Draft ici.

L’étiquette veut que vous ne parliez pas de ce que vous sélectionnez pendant que vous draftez. Bien qu’il puisse paraître tentant de hurler « Voici Tezzeret, pauvres imbéciles ! » quand vous apercevez Tezzeret le Conspirateur dans un booster, révéler des informations sur ce qui est drafté peut modifier les décisions d’autres personnes d’une manière pas très sympathique (ou même légale). Gardez vos cris de victoire pour les parties.

Le Limité est toujours un moyen super de jouer si vous n’êtes pas encore très sûr de votre deck, car tout le monde est mis sur un pied d’égalité — et en plus, vous pouvez repartir avec plusieurs superbes nouvelles cartes.

Si vous ne savez pas quel format sera joué dans le magasin où vous vous rendez, alors vous pouvez toujours l’appeler ou consulter son site web s’il en possède un. Une alternative est le Magic store locator (localisateur de magasins), un outil parfait pour trouver des évènements. Il peut à la fois vous trouver un magasin et un format que vous voulez jouer.

Si vous rejoignez quelque chose comme le Friday Night Magic, sachez également que certains magasins pourraient proposer plusieurs formats.

Bon, vous avez sélectionné un magasin et un format. Vous avez le matos dont vous pensez avoir besoin. Vous vous rendez au magasin et franchissez la porte — et maintenant quoi ?

Dans le magasin

Une fois que vous êtes dans le magasin, la première chose à faire est de vous inscrire pour le tournoi ! Il est facile de négliger cette première étape, mais elle est importante. L’organisateur du tournoi du magasin doit vous entrer dans son système pour les appariements avec vos adversaires.

Allez voir le gérant du magasin et faites-lui savoir que vous voulez vous inscrire. Vous allez probablement devoir vous acquitter de frais de participation à l’évènement (bien que parfois les magasins organisent gratuitement des évènements Standard). Ceci couvre les prix, vos boosters (dans le cas du Booster Draft ou du Paquet scellé) et tout ce qu’il faut pour que l’évènement se déroule dans les meilleures conditions. Puis, on va probablement vous poser cette question possiblement déroutante : « Quel est votre numéro de DCI ? »

Votre numéro de DCI est simplement un numéro de joueur utilisé pour faire le suivi de vos résultats. C’est génial pour vous car vous pouvez voir chaque évènement auquel vous avez participé. Je peux même aller voir ce premier événement auquel j’avais participé il y a seize ans et voir exactement comment je m’en étais sorti et contre qui j’avais joué ! (Je le fais parfois quand je me sens nostalgique.) Et pour le magasin, cela fait partie des données nécessaires pour vous inscrire dans leur logiciel. Si vous n’avez pas de numéro DCI — ce qui est probablement le cas si vous n’avez jamais participé à un évènement auparavant — il est très facile d’en obtenir un. Rendez-vous sur accounts.wizards.com et inscrivez-vous ! Ça se fait en un clin d’oeil. Vous pouvez même le faire avant de vous rendre au magasin.

Bien, une fois inscrit, vous êtes prêt à commencer. Maintenant vous êtes libre jusqu’au démarrage de l’évènement. C’est une excellente occasion pour rencontrer d’autres joueurs, peut-être faire quelques parties d’entraînement ou juste se relaxer. Puis, l’évènement va commencer.

Si vous jouez en Booster Draft ou Paquet scellé, votre évènement va commencer en recevant vos boosters et en suivant le processus de construction de votre deck. Si vous jouez en Standard, alors vous passez tout de suite aux parties. Dans tous les cas, vous allez finir par jouer votre première Ronde.

D’ailleurs, quelle est la signification de « ronde » ?

Bienvenue à la Ronde 1

La grande majorité des tournois de Magic se déroulent suivant une méthode appelée « l’appariement suisse » (ou simplement « système suisse »), ce qui signifie que vous allez jouer un nombre donné de rondes sur la durée de l’évènement. Ce n’est pas une élimination directe. C’est un point très important ! J’ai vu bien trop de joueurs partir après avoir perdu un match alors qu’ils pouvaient continuer à jouer toute la soirée.

Vérifiez bien sûr toujours auprès du magasin. Parfois vous allez voir quelque chose comme des drafts en élimination directe, mais en général vous allez jouer suisse. Vous pouvez jouer chaque ronde du tournoi, sans exception. Pour un évènement en magasin, vous pouvez en général vous attendre à entre trois et cinq rondes, mais cela peut varier dépendamment du type de tournoi.

Ah, le bon vieux système suisse.

En quoi consiste une ronde ? Une ronde consiste en un match de deux parties remportées sur trois contre un adversaire. Vous êtes assis face à un autre participant et vous jouez au moins deux parties et peut-être trois.

L’organisateur du tournoi va annoncer les rondes soit verbalement, soit en affichant une feuille d’appariement sur laquelle figure votre nom. Trouvez la personne face à votre nom — c’est votre adversaire. Certains magasins peuvent aussi avoir des tables assignées, alors assurez-vous dans ce cas de noter également votre numéro de table pour pouvoir y retrouver votre adversaire.

Vous pouvez librement discuter avec lui et vous amuser ! Le moment de battre les cartes est une excellente occasion de parler et d’en apprendre plus sur son expérience avec Magic.

D’accord. À quoi vous attendre dans un match ? Passons plusieurs points en revue.

Pour commencer, quand vous avez fini de mélanger vos cartes, vous devriez présenter votre deck à votre adversaire pour qu’il puisse le mélanger à son tour. C’est l’étiquette de tournoi de procéder ainsi, et vous aussi, vous mélangerez le deck de votre adversaire. Ce n’est pas impoli ou offensant, et cela ne signifie certainement pas que vous sous-entendez que votre adversaire triche. En fait, il est très improbable que vous rencontriez quelqu’un qui va en effet truquer son deck. Mélanger le deck de votre adversaire est tout simplement une bonne habitude ainsi qu'une règle de tournoi.

Et ensuite ? Commencez la partie !

Après la première partie, vous avez la possibilité d’utiliser votre réserve (appelée « sideboard » en anglais).

C’est bien un exemple de « sideboard », mais ce n’est pas de ça qu’on parle. Ici, il est question de réserve de Magic !

En Booster Draft ou en Paquet scellé, votre réserve consiste en tout ce que vous ne jouez pas dans votre deck principal. En Standard, il s’agit de quinze cartes au maximum que vous avez sélectionnées avant le tournoi. C’est un moyen de modifier votre deck pour l’améliorer face à votre adversaire. Par exemple, si votre adversaire joue de nombreux artefacts, vous pourriez faire venir de votre réserve quelques cartes de plus qui seront efficaces contre les artefacts.

Après le match, prenez un peu de temps et attendez le début de la prochaine ronde. Comme auparavant, c’est une excellente occasion de rencontrer d’autres joueurs, de jouer, de faire des échanges, de se relaxer, etc. L’organisateur du tournoi vous préviendra quand la prochaine ronde débutera.

Si à un moment donné vous êtes obligé de partir, assurez-vous d’informer l’organisateur que vous voulez quitter l’évènement. Espérons que vous n’y soyez pas obligé, mais devoir partir avant la fin, ce sont parfois des choses qui arrivent.

D’accord. Voici trois autres points importants à savoir.

Le premier est simple : Je recommande toujours d’utiliser papier et stylo pour noter les points de vie. À la maison vous avez peut-être l’habitude d’utiliser autre chose, comme un D20 spindown. Ce sont des outils merveilleux que j’utilise tout le temps.

Cependant, dans un tournoi c’est une très bonne idée d’avoir accès au total de points de vie de votre adversaire sur votre bout de papier. Nul besoin de le lui demander à de multiples reprises. Cela vous permet aussi de prendre des notes si vous le souhaitez, comme par exemple ce que vous avez vu dans la main de votre adversaire quand vous avez lancé votre Examen attentif. Si jamais il y a un différend sur le total de points de vie, pouvoir tout vérifier sur le papier est simplement merveilleux — alors qu’un dé peut facilement être bousculé.

Deuxièmement : si à n’importe quel moment vous avez un différend au sujet de n’importe quoi, je vous conjure de faire appel à un arbitre. Levez votre main, dites « arbitre », et quelqu’un va venir pour vous aider.

Faire appel à un arbitre n’est en aucun cas une forme d’insulte envers votre adversaire, ni une accusation de tricherie, ni même un signe de faiblesse de votre part. Tout au contraire, il est bon de le faire. Magic est rempli d’interactions complexes et de circonstances inhabituelles qui peuvent parfaitement survenir lors d’un jeu en tournoi.

Disons par exemple que vous ayez lancé par accident votre Choc sur une créature de l’adversaire avec la protection talismanique. Un tour passe avant qu’un de vous ne s’en rende compte. À la maison, vous devriez statuer sur ceci avec votre adversaire. Mais ici, c’est le travail de l’arbitre. De cette manière vous profiterez d’un avis extérieur équitable et impartial, émis par quelqu’un qui sait ce qu’il fait.

Et pour finir, j’ai une autre pièce importante à apporter au puzzle des tournois. À la différence des parties à la maison, les évènements de Magic doivent se dérouler à un certain rythme pour s’assurer que le tournoi puisse se conclure. La ronde suivante ne peut pas commencer avant que la précédente ne soit terminée. Cela signifie que les parties sont minutées. Ne vous sentez pas sous pression pour autant ; le temps n’est normalement pas un problème. Vous avez 50 minutes pour jouer tout votre match.

Si jamais à la fin du temps imparti il n’y a pas de vainqueur déclaré, alors vous jouerez cinq tours de plus aller-retour. À la fin du dernier tour, le vainqueur du match sera déterminé. Le joueur avec plus de parties gagnées lors du match gagne. Ou, si c’est à égalité 1-1 (ce qui est souvent le cas si votre match a manqué de temps), la partie est un match nul. Notez tout particulièrement que dans un appariement suisse, ce n’est pas une question de savoir qui possède le total de points de vie le plus élevé ou quoi que ce soit d’autre dans la partie.

Que signifie un match nul pour vous ? Excellente transition vers le prochain point, cher lecteur !

Les résultats

Avec le système suisse, la notation du score est assez simple : vous avez 3 points pour un match gagné, 1 point pour un match nul et 0 pour un match perdu. Donc, si vous avez gagné deux matchs et perdu deux matchs, vous avez 6 points.

Les magasins distribuent en général les prix suivant un de ces deux modèles : par l’ordre de classement final ou simplement par vos points. Au début de l’événement, vous pouvez toujours demander à l’organisateur de tournoi à quoi ressemblera la remise des prix.

Pour certains tournois, il y aura peut-être ce qu’on appelle le « Top 8 ». Cela signifie qu’après toutes les rondes suisses, les 8 joueurs en tête du classement seront sélectionnés puis s’affronteront en élimination simple pour d’autres prix et pour la gloire. Si vous vous êtes rendu au Top 8, félicitations ! Si ce n’est pas le cas, libre à vous de partir, vous n’êtes pas obligé de rester. (Mais vous pouvez naturellement rester si vous le désirez. Un des meilleurs moyens de s’améliorer est de regarder d’autres personnes jouer !)

Il est temps pour un tournoi !

J’espère que ceci vous a aidé à découvrir ce qui vous attend lors de votre premier événement en magasin. Si vous n’y avez encore jamais participé, je vous encourage chaudement à essayer.

Et si vous avez un doute ? N’hésitez pas à demander de l’aide aux gens. En règle générale, les joueurs de Magic sont prêts à vous donner un coup de main. Si vous n’êtes pas sûr de savoir quelle sera la prochaine chose à faire dans un magasin, trouvez simplement quelqu’un qui pourra vous guider. Après tout, nous étions tous débutants à un moment ou un autre.

Cet article vous a-t-il été utile ? Aimeriez-vous voir plus d’articles comme celui-ci ? Un article sur une première visite d’un tournoi majeur, comme un Grand Prix, vous intéresserait-il également ? Faites-le moi savoir. Tweetez moi, posez-moi une question sur mon Tumblr, ou envoyez-moi simplement un e-mail (en anglais, s-v-p) à BeyondBasicsMagic@gmail.com.

Je serai de retour la semaine prochaine. Votre mission en attendant : allez voir un tournoi cette semaine et éclatez-vous ! Dites-moi comment ça s’est passé.

Amusez-vous bien et on se reparle sous peu,

Gavin
@GavinVerhey
GavInsight

Latest Beyond the Basics Articles

BEYOND THE BASICS

20 Juillet 2017

La caresse de la Mort by, Gavin Verhey

Nous avons parcouru pas mal de chemin depuis le Basilic des halliers. Le Basilic des halliers, apparu dans Limited Edition (Alpha), avait une sorte de contact mortel embryonnaire, et o...

Learn More

BEYOND THE BASICS

13 Juillet 2017

Drafter votre réserve by, Gavin Verhey

Quand vous entendez « réserve », vous pensez probablement à des decks de 60 cartes. Vous pensez à ces heures passées, tard dans la nuit, à optimiser ces quinze cartes sacrées que vous pou...

Learn More

Articles

Articles

Beyond the Basics Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All