Retour à la base

Posted in Making Magic on 8 Juin 2020

By Mark Rosewater

Working in R&D since '95, Mark became Magic head designer in '03. His hobbies: spending time with family, writing about Magic in all mediums, and creating short bios.

Notre histoire commence il y a de nombreuses années lors de notre tout premier hackathon du service R&D. Les hackathons sont un exercice que nous pratiquons au service R&D (Recherche & Développement) où nous prenons une semaine de pause dans nos responsabilités habituelles pour nous concentrer exclusivement sur une seule tâche. L’objectif du premier hackathon était de trouver des produits plus innovants (c’est une activité que nous pratiquons chaque année et dont les projets comme Conspiracy, Planechase et les extensions Un-faisaient partie. Le « vainqueur » du hackathon serait sélectionné pour le créneau du produit innovant de 2019. Il se trouve que ça allait être un produit qu’Ethan Fleischer et moi avions proposé – ce que nous avions présenté comme Spirale temporelle 2, un produit sous forme de supplément offrant un niveau de complexité plus élevé et s’adressant à des joueurs plus initiés. C’est ce qui allait devenir Horizons du Modern. Mais l’histoire d’aujourd’hui ne concerne pas cette équipe hackathon.

L’histoire d’aujourd’hui tourne autour d’une équipe différente, dirigée par Doug Beyer qui tentait de trouver une façon de drafter plus sympathique pour les débutants. Le jeu en format Limité présentait toujours un dilemme intéressant. Ne pas avoir à construire un deck à l’avance est un gros avantage pour un joueur novice qui pourrait déjà être intimidé par le simple fait de devoir sélectionner 60 cartes pour constituer un deck. Mais se retrouver face à une déferlante de nouvelles cartes que vous n’aviez jamais vues auparavant et devoir en choisir 40 pour faire un deck s’avérait tout aussi intimidant. L’objectif de l’équipe de Doug était de trouver un moyen de rendre la toute première approche du jeu plus rapide et plus facile pour un novice.

La grande idée de Doug, ce qu’il avait proposé au départ pour avoir une équipe de hackathon, était un draft dans lequel le joueur n’avait que quelques décisions à prendre. Sa vision était un draft dans lequel vous ne choisissiez pas des cartes individuelles mais des groupes de cartes thématiques. Par exemple, vous ne choisissiez pas un gobelin mais vous draftiez un groupe de gobelins.

Ce dont je ne parle pas très souvent, c’est qu’on accorde parfois beaucoup trop d’importance aux idées et pas assez à leur exécution. Une idée géniale est quelque chose de merveilleux, mais si vous ne trouvez pas de moyen de la mettre en œuvre, elle ne sert à rien. C’était le défi du hackathon de l’équipe de Doug. L’idée était géniale, mais son exécution représentait un énorme défi. Que signifiait exactement le fait d’avoir « un groupe de cartes » ? Comment les regrouper ? Quel type de thème leur fallait-il ? Comment exactement réaliser quelque chose comme-ça et le mettre dans un booster ? Après une semaine d’exploration, l’équipe de Doug avait trouvé une réponse, mais elle nécessitait une technologie d’impression et d’emballage que nous n’avions pas encore. À la fin du hackathon, le projet de Doug s’est retrouvé dans la boîte « on aime, et peut-être qu’un jour on sera capable de le faire ».

Avance rapide jusqu’à la phase de conception de la vision de l’Édition de base 2021. Doug avait continué à bricoler son projet depuis le hackathon, et il a été décidé que le meilleur moyen de le réaliser était de le lier à une édition de base. Jumpstart (le nom qui allait finalement être choisi pour le produit) allait avoir besoin de beaucoup de cartes, et bon nombre d’entre-elles allaient venir de l’édition de base associée. Entretemps, le directeur de conception de la vision Aaron Forsythe était enthousiaste à l’idée d’utiliser son édition de base comme moyen de faire revenir un tas de réimpressions passionnantes et intéressantes. Pour couronner le tout, cela allait être la première extension de boosters à participer au Booster Fun, et ils voulaient trouver un moyen de faire quelque chose d’excitant qui s’accorderait à la nature d’une extension de base. Aaron et son équipe avaient du pain sur la planche.

Retour à la Base départ

Commençons par explorer pas à pas ce dont l’équipe de conception de vision disposait au départ.

Elle suivait le modèle de l’Édition de base 2020.

Cela signifiait plusieurs choses. Il n’allait pas y avoir de mots-clés non-standards. Pendant un temps, l’édition de base avait joué avec l’idée de faire revenir un mot-clé dans chaque extension, mais avec le retour des éditions de base après une pause, elle avait été abandonnée. Deuxièmement, son thème allait être léger, et très probablement lié à un personnage pour l’édition. L’Édition de base 2020 avait utilisé Chandra. L’Édition de base 2021 allait devoir choisir un autre planeswalker. Pour conclure, l’édition allait être un mélange de nouvelles cartes et de réimpressions. Les nouvelles cartes pourraient chacune avoir leur propre ambiance, ou encore des cycles avec des thèmes connectés par leur mécanique. Les réimpressions pouvaient être n’importe quoi, du moment que l’équipe de conception du jeu trouvait acceptable de les retrouver dans le format Standard. C’est ce domaine qui allait capter l’attention d’Aaron.

Il fallait que ça fonctionne avec Jumpstart.

C’était le plus grand défi de la conception. Il fallait que ça fonctionne avec quelque chose que Magic n’avait encore jamais fait auparavant. Doug et ses diverses équipes avaient résolu bon nombre de problèmes, mais il en restait pas mal à régler, et utiliser l’Édition de base 2021 comme outil pour y parvenir en faisait partie. Cela signifiait que les équipes de conception de l’Édition de base 2021 (Conception de la vision et Conception de l’édition) devaient assembler leur édition de manière à fournir à Jumpstart un grand nombre des cartes dont elle avait besoin pour fonctionner.

Elle devait contenir un élément Booster Fun très cool.

Bien qu’il s’agissait d’une édition de base normale, quelque chose avait changé depuis la dernière fois. Le trône d'Eldraine a lancé Booster Fun (vous pouvez en apprendre davantage ici), une série de cadres et d’illustrations alternatives ajoutés à chaque extension. Comme toutes les éditions, l’édition de base 2021 allait avoir des cartes de planeswalker sans cadre (montrant les planeswalkers avec de nouvelles illustrations qui vont jusqu’au bord de la carte), ainsi que des cadres d’illustrations étendues (une sélection de cartes rares et rares mythiques avec des illustrations étendues jusqu’au bord de la carte). On peut trouver des planeswalkers sans bord dans les boosters de draft, mais les cartes d’illustrations étendues sont exclusivement disponibles dans des boosters Collector. Elle allait également avoir ce que nous appelons des cartes Showcase, des cartes avec un cadre spécial et des illustrations personnalisées pour l’édition. Le trône d'Eldraine avait par exemple les cartes "conte". Une partie de la construction de l’Édition de base 2021 était de trouver une bonne occasion pour les cartes Showcase.

Aaron, et plus tard Adam Prosak, le responsable de la conception de l’Édition de base 2021, devait résoudre tous ces problèmes. Voyons comment ils s’y sont pris.

Un jour mes réimpressions viendront

Aaron avait commencé par se demander comment cette édition de base pourrait se démarquer. Il lui manquait ce dont disposent la plupart des extensions majeures, un monde et un thème qui servent de base, mais il a rapidement réalisé que l’absence de monde apportait également certains avantages. Les réimpressions sont par exemple souvent délicates à intégrer dans les extensions parce qu’elles doivent s’accorder avec les thèmes du monde et des mécaniques. Une édition de base ne présentait pas ces problèmes. Aaron serait libre de faire réimprimer toutes les cartes qui l’intéressaient. Et c’est par là qu’il allait commencer, en réfléchissant aux réimpressions intéressantes qu’il pourrait intégrer à l’extension. Quels éléments fascinants du passé de Magic pourraient être ajoutés au Standard ?

Aaron et son équipe de conception de vision (Doug Beyer, Mark Heggen et lui-même) ont écumé les anciennes éditions et extensions à la recherche de candidats prometteurs. Leur approche dans la sélection des cartes a été agressive. Pour chacune d’entre-elles, ils ont consulté l’équipe de conception de jeu pour aborder les conséquences sur le Standard de leur retour. Ce challenge est passé ensuite à Adam et son équipe de conception d’édition (Sam Stoddard, Yoni Skolnik, Corey Bowen, Donald Smith Jr., Andrew Brown et Ari Nieh) qui ont repris le flambeau.

Borderless UginVariant Grim Tutor

Deux des choix des plus audacieux, Ugin, le dragon esprit et le Précepteur sinistre, provenaient de la conception de la vision, mais la conception de l’édition a également trouvé plusieurs réimpressions intéressantes. (Prenez note que celles que je vais vous montrer sont simplement celles déjà révélées. Il y a d’autres réimpressions surprises dans l’extension.)

Azusa, Lost but SeekingTormod's Crypt

Fierce EmpathRuned Halo

Aaron était également conscient que l’édition de base avait deux fonctions très importantes. Premièrement, elle permettait des conceptions du haut vers le bas intéressantes qui n’étaient pas obligées de trouver leur place dans un contexte plus vaste. On encourageait tous les concepteurs de l’Édition de base 2021 de concevoir des chartes intéressantes et qui pouvaient l’être hors de tout contexte. Deuxièmement, cela permettait au R&D de créer des cartes nécessaires pour le metagame dans sa totalité. Existait-il un thème mis en avant dans une extension passée mais qui n’avait pas vraiment trouvé sa place dans le Standard ? Eh bien, une édition de base peut créer une ou deux cartes qui peuvent promouvoir ce thème. Plus concrètement, il est amusant de mettre en avant des thèmes qui vont quitter la rotation avec la venue de Renaissance de Zendikar, car cela vous permet d’être un peu plus agressif. L’équipe de création de vision d’Aaron et plus tard l’équipe de création d’extension d'Adam allaient abattre pas mal de travail pour remplir les deux fonctions.

Vous avez dit Jumpstart

Pour comprendre les besoins de Jumpstart au sein de l’Édition de base 2021, commençons d’abord par expliquer ce qu’est exactement Jumpstart. Chaque booster Jumpstart vient avec un pack de 20 cartes. Les cartes sont généralement d’une même couleur, disposent du bon pourcentage de terrains de base appropriés et ont un thème. Elles viennent dans un emballage transparent à l’intérieur du booster et présentent une carte côté recto (pas une carte Magic ) qui identifie le thème. L’idée est de pouvoir prendre deux boosters au hasard et de les combiner pour créer un deck jouable de 40 cartes. Une autre façon populaire de jouer avec Jumpstart est d’ouvrir deux fois plus de boosters qu’il y a de joueurs et de drafter ensuite des packs ouverts à tour de rôle, ce qui signifie que vous pouvez voir le thème de chaque paquet. (Le draft recommandé est un « snake draft » (draft en serpent) où chacun drafte un pack, puis le dernier choisit un deuxième pack et on continue dans le sens inverse pour le reste des packs.)

Cela signifiait que Jumpstart allait avoir besoin de thèmes. Beaucoup de thèmes. Jumpstart dispose de 121 Bundles différents et nombre d’entre-eux peuvent avoir plusieurs configurations. (Je devrais également faire remarquer que certains thèmes se retrouvent dans plusieurs boosters avec des mélanges de cartes différents.) L’équipe de conception de Jumpstart passait son temps à déterminer quels thèmes étaient disponibles, mais devait travailler avec les équipes de création de l’Édition de base 2021 car un grand nombre de cartes qui allaient être utilisées devaient venir de cette Édition de base 2021.

Voici comment ça s’est déroulé. L’équipe de conception de Jumpstart annonçait à l’équipe de conception de l’Édition de base 2021 « Nous voulons faire un Bundle sur le thème des chats. Combien de chats avez-vous et de quelles couleurs sont-ils ? » L’équipe M21 répondait quelque chose comme « Nous avons quatre chats en vert, un en blanc, une carte verte qui fait des jetons Chat et un terrain qui peut affecter les chats. » L’équipe Jumpstart allait ensuite regarder quelles réimpressions étaient disponibles (elle avait également l’autorisation de concevoir quelques nouvelles cartes) et déterminer si elle allait pouvoir faire un Bundle sur le thème des chats. Si c’était impossible, elle s’adressait de nouveau à l’équipe de conception d’édition de l’Édition de base 2021 et lui disait « Il nous manque deux chats. Pourriez-vous ajouter quelques chats de plus en vert ? »

Rendez vous bien compte que ce n’était pas le cas pour un seul thème, mais avec plein de thèmes en même temps. À chaque fois que l’équipe de conception de l’édition apportait un changement, elle devait en parler avec l’équipe de Jumpstart pour s’assurer de ne pas créer de problèmes. Au final, l’Édition de base 2021 allait partager 120 cartes avec Jumpstart. Toutes ces cartes affichent un symbole d’extension de l’Édition de base 2021 et peuvent être jouées en format Standard.

Comment se faire recadrer

Un autre défi à résoudre pour les équipes de création de l’`Édition de base 2021 (conjointement avec l’équipe artistique de l’édition) était de décider que faire avec les cartes showcase. La grande question était de trouver comment mettre en valeur le thème de l’édition de base. Quelle est l’essence-même d’une édition de base ? Figurez-vous que lors de la résolution de ce problème, un autre s’est révélé. L’Édition de base 2019 avait Nicol Bolas comme figure de proue. L’Édition de base 2020 avait Chandra. Qui allait représenter l’Édition de base 2021 ? Cela demandait clairement un Planeswalker, mais qui ?

Après de longs débats internes, le choix s’arrêta sur Téfeiri. Il avait rejoint les Sentinelles lors de l’histoire de Nicol Bolas, et nous trouvions qu’il était temps pour lui de se retrouver sous les feux de la rampe. L’équipe de conception de l’édition de l’Édition de base 2021 a décidé d’adopter une approche un peu plus légère avec Téfeiri. À la différence de Chandra qui a eu droit à trois cartes de planeswalker dans l’Édition de base 2020, il a été décidé de n’attribuer qu’une seule carte de planeswalker à Téféri. (Il existe cependant un certain nombre de variantes pour les collectionneurs parmi vous.) Elle a ensuite regardé qui Téfeiri connaissait pour sélectionner quelques-unes des créatures légendaires pour l’édition. Par exemple, une personne très proche de Téfeiri aura pour la première fois une carte de créature légendaire dans l’Édition de base 2021.

L’édition de base contient toujours un cycle de planeswalkers monochromes (tout du moins depuis qu’il y a des cartes de planeswalker) et cela signifiait donc que Téfeiri allait être le planeswalker bleu. (En tant que personnage, Téfeiri est blanc-bleu, mais comme sa magie est basée sur le temps, un domaine du bleu, sa base est bleue.) Cela a conduit à une discussion sur l’identité des autres Planeswakers. Le rouge et le noir étaient plus ou moins évidents, comme l’édition de base utilise généralement les Planeswalkers les plus connus. On avait donc Chandra et Liliana. Le choix du vert était un peu plus ouvert. Les candidats étaient Vivien, Nissa et Garruk. Vivien était déjà présente dans Ikoria et nous avions d’autres plans pour Nissa. Il nous restait donc Garruk. Par chance sa malédiction venait d’être levée dans Le trône d'Eldraine et il était de nouveau mono-vert. Il semblait approprié de revoir Garruk dans l’édition de base.

Il restait donc le blanc. Nous avions quelques options (Ajani, Elspeth, etc.), mais ça nous semblait être une bonne occasion pour présenter un nouveau planeswalker blanc. Quelqu’un pour remplir le vide laissé par la mort de Gideon. Il se trouve que ce nouveau Planeswalker, du nom de Basri Ket, fait partie de ma preview d’aujourd’hui. D’ailleurs, si vous voulez tout savoir sur ce nouveau Planeswalker, nous avons un article sur lui, incluant son histoire d’origine (assez intéressante, je dois le dire). Vous pouvez tout lire ici.

Comme les planeswalkers sont un élément important de toute édition de base, l’équipe de conception de l’Édition de base 2021 a décidé de faire quelque chose de cool avec eux. Elle a conçu un cycle vertical. Elle a créé un planeswalker rare mythique, un sort rare, un sort inhabituel et un sort commun qui faisaient tous deux choses. Premièrement, leur thème correspondait au planeswalker, c’est-à-dire qu’il allait utiliser ces sorts. Deuxièmement, ils étaient reliés par leurs mécaniques et vous allez donc vouloir les jouer ensemble. Ma preview d’aujourd’hui est Basri Ket et son cycle vertical de sorts.

Cliquez ici pour les voir.

Basri KetBasri's Lieutenant

Basri's SolidarityBasri's Acolyte

Comme vous pouvez le constater, Basri joue avec un thème de marqueurs +1/+1 qu’on retrouve dans tous ses sorts.

Il arrive souvent qu’en réglant un problème, vous trouviez la solution à un autre. Une fois qu’on avait un cycle de planeswalkers à cycles verticaux, les équipes de création de l’édition et artistique ont réalisé qu’elles disposaient d’un élément sur lequel baser les cartes showcase. Voici ce qu’elles ont fait. Pour chacune des cinq cartes de planeswalker monochromes, elles ont conçu un cadre spécifique, quelque chose qui exprimait l’essence-même du personnage et de sa magie. Elles ont ensuite pris les quatre cartes du cycle vertical plus le terrain de base approprié et en ont fait une version Showcase. Voici à quoi ressemble le cadre de Basri.

Cliquez ici pour le voir.

Showcase Basri KetShowcase Basri's Lieutenant

Showcase Basri's SolidarityShowcase Basri's AcolyteShowcase Plains

Nous vous avons déjà montré plusieurs des autres cycles verticaux des planeswalkers, mais comparons-en quelques-uns pour mettre en évidence les différences entre leurs cadres.

Cliquez ici pour les voir.

Showcase TeferiShowcase LilianaShowcase Ugin

Vous remarquerez qu’Ugin a droit à un cadre Showcase. Comme il était une carte de planeswalker dans l’extension, cela semblait approprié. À la différence des cinq autres planeswalkers, il ne reçoit cependant pas un cycle vertical.

Base suivante

C’est tout pour aujourd’hui. Je serai de retour la semaine prochaine avec plus de révélations sur l’Édition de base 2021. J’espère que vous avez apprécié l’article d’aujourd’hui. Comme toujours, si vous avez des commentaires, je serai ravi de les lire, alors n’hésitez pas à m’envoyer un e-mail ou me contacter par n’importe lequel de mes médias sociaux (Twitter, Tumblr, Instagram et TikTok).

Rejoignez-moi la semaine prochaine pour plus de révélations sur l’Édition de base 2021.

D’ici-là, espérons que vous ayez hâte de jouer des cartes montrées aujourd’hui.

Latest Making Magic Articles

MAKING MAGIC

21 Septembre 2020

Renaissance de Zendikar et encore plus de stars by, Mark Rosewater

La semaine passée, j’ai commencé à raconter quelques histoires de conception carte-par-carte de Renaissance de Zendikar. J’avais encore plus d’histoires à raconter et je continue donc cet...

Learn More

MAKING MAGIC

16 Septembre 2020

Renaissance de Zendikar et de ses stars by, Mark Rosewater

Les deux semaines passées, je vous ai guidé à travers la conception de Renaissance de Zendikar (première partie et deuxième partie). Cette semaine, je vais commencer la présentation des a...

Learn More

Articles

Articles

Making Magic Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All