La conception de Tyvar Kell

Posted in Feature on 14 Décembre 2020

By Gerritt Turner

Bonjour tout le monde, je m’appelle Gerritt Turner, concepteur senior de la narration pour Magic: The Gathering. J’ai le plaisir d’être en compagnie de Cynthia Sheppard (directrice artistique senior) et Lake Hurwitz (concepteur artistique principal) pour parler de Tyvar Kell, l’un des deux nouveaux Planeswalkers qui font leur première apparition dans Kaldheim!

Gerritt Turner : Cynthia et Lake, merci pour votre présence ! Commençons avec un peu de contexte : Tyvar est un elfe de Kaldheim. Nous devrions probablement parler un peu de ce que cela signifiait pour nous quand nous avons lancé son développement.

Lake Hurwitz : Nous savions déjà tôt dans le développement de Kaldheim que l’extension allait avoir besoin d’un Planeswalker elfe tribal. Quand nous avons commencé le processus de développement de personnage, nous avons donc passé pas mal de temps à réfléchir aux facteurs communs qui rendent les elfes intéressants. Au final, nous avons identifié trois thèmes qui semblaient universels et pertinents : un héritage ou une culture partagée, une harmonie avec la nature et un style de combat élégant. Nous savions par contre que les elfes de Kaldheim allaient également être un peu . . . différents.

Cynthia Sheppard : Kaldheim est un plan inspiré de la mythologie nordique. Les légendes et les chansons y sont omniprésentes, et tous ses habitants partagent une philosophie commune : C’est un plan de guerriers qui se vantent de leurs grands faits d’arme et qui aspirent à mourir héroïquement au combat. Ils se battent férocement et festoient encore plus. C’est ici qu’au cours du temps les grands récits deviennent des mythes. Par conséquent, les elfes de Kaldheim divergent donc un peu de ceux auxquels nous sommes habitués dans la fantasy habituelle ou dans les précédentes extensions de Magic.

GT : Tu veux dire qu’ils sont un peu plus terre-à-terre et, oserais-je dire, un peu plus impétueux que la plupart des elfes de l’univers fantastique ?

CS : En effet ! Comme inspiration nordique, nous avons emprunté des traits à la fois aux vikings et aux dieux nordiques, et comme tout le monde sur Kaldheim (et possiblement à la différence des autres elfes de la fantasy) ils adorent les combats extrêmes ainsi que célébrer leurs fantastiques faits d’arme. Leur héritage les distingue également des autres habitants de Kaldheim, inspirés des vikings. Il y a longtemps, les elfes étaient connus comme les Einir, dieux de toutes les terres de Kaldheim. Ils furent cependant vaincus par des nouveaux-arrivants, les Skoti, qui sont devenus le panthéon actuel des dieux que vous allez rencontrer dans cette extension et cette histoire. Après leur défaite, les dirigeants des Einir elfiques furent emprisonnés dans des arbres et la race elfe s’est alors divisée en deux clans : Les elfes des bois (associés au vert) et les elfes des ombres (associés au noir). Ces deux factions n’avaient plus de contact depuis des siècles jusqu’à récemment, quand un elfe du nom de Harald a unifié les clans en guerre et s’est auto-proclamé roi. Ces elfes cherchent à revendiquer une partie de leur gloire passée et la réunification de leur société est un pas vers cet objectif. Notre mission était de trouver les liens entre ces éléments de construction de monde et les thèmes universels que Lake a mentionnés plus tôt, puis de construire sur la base de ces idées un personnage qui était à la fois familier et original.

GT : Et cela nous a conduit à l’histoire et à la personnalité de Tyvar. Tyvar est le frère cadet du Roi Harald et il a passé la majeure partie de sa vie dans l’ombre de son frère. Cependant, là où un frère célèbre pourrait inspirer la jalousie ou le ressentiment chez certains, l’exemple de Harald pousse Tyvar à rechercher la gloire et alimente sa conviction irrationnelle de pouvoir accomplir quasiment n’importe quoi. Il est déterminé à ce que sa propre histoire concurrence (ou dépasse même) les histoires des plus grands héros de Kaldheim, et il n’hésite pas à raconter ses exploits héroïques à qui veut bien les entendre. Il est charismatique et plein d’assurance – certains diraient même arrogant – mais sous toutes ses vantardises se trouvent un cœur honnête et un esprit généreux. Même s’il s’affaire certainement à construire sa propre légende, Tyvar a une relation toute particulière avec la gloire : de son point de vue, le souffle de la gloire fait avancer tous les bateaux. Après une bataille épique, il peut tout aussi bien chanter la gloire de ses alliés que vanter ses propres faits (ce qu’il va faire de toute façon). Au fond, c’est vraiment un extraverti classique qui apprécie l’esprit de camaraderie entre guerriers. Il cherche activement des alliés prêts à se battre à ses côtés et avec lesquels partager une boisson (ou trois) pour ensuite célébrer leur glorieuse victoire.

CS : Le côté enjoué et la vantardise joviale de Tyvar le différencient des autres elfes, et vont à l’encontre de la perception du sérieux et de l’aspect impénétrable qu’ils affichent dans la plupart des représentations traditionnelles en fantasy. Il est le type de conteur charismatique avec lequel n’importe qui aimerait partager une corne de bière. Visuellement, on retrouve certains des repères des elfes classiques : de longs cheveux et un costume hautement décoré. Mais comme pour sa personnalité, ces aspects singuliers sont très voyants et exagérés. De sa carrure musclée à sa chevelure rousse flamboyante et ses tatouages, toute son apparence originale annonce « Regardez-moi ! »

Tyvar Kell
Tyvar Kell | Illustration par : Chris Rallis

LH : L’un des aspects les plus amusants au sujet des elfes est qu’ils peuvent paraître minces au premier regard mais ils surprennent par leur force et leur compétence impressionnantes. Quand nous avons conçu l’apparence de Tyvar, nous avons essayé de nous détacher des conventions en lui donnant un présence physique plus importante, tout en nous assurant qu’il reste flexible et agile.

GT : Son apparence communique certainement « la force » autant que « l’agilité ». Difficile d’ignorer qu’il est assez musclé pour un elfe (ou, à vrai dire, pour qui que ce soit).

CS : Bien que Tyvar s’identifie à l’ensemble des elfes, sa propre lignée est celle des elfes des bois (associés au vert). Les elfes des bois sont généralement plus forts et plus musclés, et au regard de son obsession avec l'héroïsme et la réputation, Tyvar a passé beaucoup de temps à s’entrainer. Cela l’a rendu assez musclé, même pour un elfe des bois.

Elfe des bois
Elfe des bois | Illustration par : Christopher Moeller

GT : Il est également un peu frimeur et n’hésite pas à montrer son physique exceptionnel à tout le monde. À vrai dire, il ne porte presque jamais de chemise. Il dirait que c’est un signe de force et de persévérance face au climat glacial de Kaldheim, mais je pense que nous savons tous que ce n’est pas la seule raison. D’ailleurs, en parlant de l'absence de chemise, nous devrions probablement mentionner les tatouages !

CS : Carrément ! Les tatouages sinueux de Tyvar sont une référence à Koma, le Serpent du Cosmos. Les elfes sur Kaldheim partagent tous une vénération pour Koma, et nombre d’entre-eux portent des vêtements qui reflètent cette adoration – allant des cheveux tressés comme des écailles aux vêtements aux motifs tissés et aux véritables peaux de serpent.

LH : Nous savions que Tyvar allait vouloir renforcer cette connexion, et ses tatouages sont donc une référence visuelle à son héritage culturel. Les formes de double dague, en plus de son épée à double lame sont représentatives des dents de serpent et de la capacité de bondir pour frapper.

CS : En parlant de son épée, les elfes de Kaldheim manient des armes et portent des armures faites d’un métal ancien, semblable au bronze. Chaque arme est forgée sur mesure pour chaque elfe et celui-ci la porte toute sa vie, puis elle est refondue et reforgée pour la génération suivante.

GT : Il va probablement de soi que Tyvar est un combattant hors-pair au corps-à-corps. Mais ce qui différencie Tyvar des autres guerriers elfes est sa capacité de transmuter son propre corps et son environnement immédiat. Il peut changer des substances naturelles (y compris lui-même) en d’autres matériaux naturels, du moment que ceux-ci se trouvent à portée. Ceci le rend particulièrement conscient du monde naturel qui l’entoure et il a un talent tout particulier pour utiliser l’environnement à son avantage. Il peut se couvrir d’armure en pierre pour se protéger, se faire pousser des épines pour échapper à une prise ou même se couvrir de lave en fusion (à condition bien entendu qu’il y en ait à proximité). Il peut également faire refroidir cette même lave pour créer un chemin en obsidienne à travers un terrain traître, ou faire pousser des ronces sous les pieds d’un adversaire. Ce ne sont ici que quelques exemples. Les capacités de Tyvar sont très flexibles mais limitées par les types de terrain naturel à proximité. Au combat, cela fait de Tyvar un improvisateur né et il adore cette nécessaire créativité.

LH : Les pouvoirs de Tyvar ne se limitent pas à lui seul, il peut également partager ces avantages avec ses alliés. Comme il veut toujours être le centre d’attention, cela lui permet de s’assurer que ses pouvoirs sont l’arme secrète de tous ses compagnons. Si ses amis accomplissent des faits extraordinaires grâce à ses pouvoirs, alors il partage leur gloire !

GT : Dans mon expérience, lors du développement d’un personnage réussi, il y a un moment où on a l’impression qu’il « prend vie », où il arrête d’être une « idée » et commence à devenir une personne dont on peut tomber amoureux. Ce moment était particulièrement marqué avec Tyvar. Nous étions partis pour faire un « elfe Kaldheim » et en route nous avons découvert ce magnifique fanfaron, exaspérant bon-vivant au grand cœur, mais impossible à ne pas aimer (dans mon opinion totalement objective). Je pense que la générosité de Tyvar est l’élément salvateur : Bien sûr qu’il œuvre ardemment à forger sa propre légende, mais le fait qu’il soit non seulement prêt mais activement désireux de partager la gloire avec ses camarades le rend attachant. Bon nombre des Planeswalkers de Magic ont un défaut évident, une chose contre laquelle ils luttent tout au long de leur vie. Dans le cas de Tyvar, c’est un jeune homme en lutte perpétuelle avec son propre égo – parfois il le maitrise, et parfois son égo prend le dessus. Tout à son honneur, il n’est pas sourd aux critiques, et dans ses voyages au-delà de Kaldheim il aura de nombreuses occasions d’apprendre, d’évoluer et de découvrir les limites de ses pouvoirs – et de sa confiance en lui. Et il ne manquera bien-sûr pas d’occasions pour s’assurer que les bardes chantent ses exploits héroïques sur un millier de plans !

Bien que Tyvar voudrait qu’on continue à chanter ses louanges pour quelques pages de plus, nous devrions probablement conclure maintenant. Merci Cynthia et Lake d’avoir pris le temps de parler avec moi, et un grand merci à tout le monde dont le travail acharné a contribué à donner vie à Tyvar ! Nous espérons que vous avez apprécié ce premier aperçu du nouveau héros elfe de Magic. Soyez à l’affut pour plus d’infos au sujet de la saison des previews de Kaldheim à venir avec plus de révélations dans les prochains jours.

Latest Feature Articles

FEATURE

16 Septembre 2021

Précis d'Avant-première Innistrad : chasse de minuit by, Gavin Verhey

Il est temps de retourner sur l'un des plans préférés des joueurs de Magic : Innistrad. Ce plan inquiétant s'inspire de l'horreur gothique (avec ses vampires, zombies, esprits et bien ...

Learn More

FEATURE

2 Septembre 2021

Mécaniques d’Innistrad : chasse de minuit by, Matt Tabak

Nul plan dans le Multivers n’inspire autant la terreur à ses habitants qu’Innistrad. Et vous, devriez-vous avoir peur ? Bien sûr que non. C’est un jeu de cartes. Ce monde est fascinant. E...

Learn More

Articles

Articles

Feature Archive

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez les archives et explorez les milliers d'articles de Magic de vos auteurs préférés.

See All